AAC: Les « associations » d’écoliers, d’élèves et d’étudiants, de l’Antiquité à nos jours

Dans le cadre du laboratoire FRAMESPA (Toulouse), un appel à communications sur le thème “Les « associations » d’écoliers, d’élèves et d’étudiants, de l’Antiquité à nos jours : apprendre en marge de l’institution scolaire et agir dans la cité ?“.

La postérité du terme « association » a sans nul doute connu un essor significatif depuis la loi du 1er juillet 1901 qui la définit sous une forme juridique et à des fins non lucratives : « L’association est la convention par laquelle deux ou plusieurs personnes mettent en commun, d’une façon permanente, leurs connaissances ou leur activité ». L’idée de « former une association », avec comme exemple l’ « Association amicale d’anciens élèves d’un lycée » se composant de « membres », n’est formulée que dans le dictionnaire de l’Académie française de 1932-1935, sans que pour autant une mention particulière ne soit faite aux associations cultuelles nées des modalités d’application de la loi de séparation des Églises et de l’État en 1905.
En réalité, les sources attestent du développement d’organisations juvéniles, à proximité d’institutions scolaires, dès l’Antiquité : qu’il s’agisse d’un « collegium » (terme générique), d’un « corpus », d’une « sodalitas » (mot latin que les jésuites reprennent à l’époque moderne), ou plus simplement d’une « societas ». Au cours de la période médiévale, le mot « association » s’entend comme synonyme de société ou commerce pour Godefroy, et s’applique aux confréries, lignages et corporations… voire aux universités naissantes. Ce même terme devient aussi synonyme, au XVIe siècle, de « traité de société par lequel plusieurs personnes s’associent ensemble », dans le domaine de la diplomatie,  pour La Curne de Sainte-Palaye. Lire la suite

JE: Leçon d’éducation physique, lendits et sport scolaire en images dans les Basses Pyrénées

Une journée d’étude se tiendra le 20 mai à l’Université de Bordeaux sur le thème : “Leçon d’éducation physique, lendits et sport scolaire en images dans les Basses Pyrénées autour des années 1950“.

JE: Comment faire l’histoire des sciences sociales ?

Le 10 mai 2015, aux Archives nationales (site de Pierrefitte sur Seine) aura lieu une journée consacrée à “Comment faire l’histoire des sciences sociales ? Atelier et débats“.

Tirant parti de la publication toute récente en France de cinq ouvrages importants d’histoire des sciences sociales, la journée a pour objet de débattre sur les manières de faire l’histoire de ces disciplines, en insistant sur l’importance cruciale des archives dans le renouvellement des points de vue. Il ne s’agira pas tant de discuter de thèses sur les fondements matériels du travail savant, l’école durkheimienne, l’anthropologie du religieux, les sociologues de Chicago ou encore la jeunesse et les classes sociales que d’examiner de façon critique la manière dont chaque chercheur a défini les problèmes qu’il voulait poser à l’aide de l’enquête historique et les façons de conduire celle-ci.

10 h-11 h: Comment les savants travaillent : une approche sur la longue durée
Françoise Waquet, L’ordre matériel du savoir (XVIe-XXe siècle), CNRS éditions, 360 pages.
Discutants : Jean-Luc Chappey (Université Paris I, IHMC, Institut d’histoire de la Révolution française, IHRF) et Julien Vincent (Université Paris I, Institut d’histoire moderne et contemporaine, IHMC)

11 h-12 h: Relocaliser les savants et les savoirs
Christian Topalov, Histoires d’enquêtes. Londres, Paris, Chicago (1880-1930), Classiques Garnier (collection « Sciences sociales »), 493 pages.
Discutants : Wolf Feuerhahn (CNRS, Centre Alexandre Koyré) et Marie-Claire Robic (CNRS, Epistémologie et histoire de la géographie) Lire la suite

Sur le site de Lectures, des livres qui intéressent les historiens de l’éducation…

Compte rendu:

  • Aïssa Kadri, Instituteurs et enseignants en Algérie 1945-1975. Histoire et mémoires, Khartala, 2014; CR par Gilles Boyer.

Parutions:

.

Parution: Sciences in the Universities of Europe, Nineteenth and Twentieth Centuries

Simoes, Ana, Diogo, Maria Paula, Gavroglu, Kostas (Eds.), Sciences in the Universities of Europe, Nineteenth and Twentieth Centuries. History of European Universities seen through history of science and technology, Springer, 2015.

Coll.: Histoire de l’éducation populaire 1815-1945

Les mercredi 17, jeudi 18 et vendredi 19 juin 2015 aura lieu, à l’Université Lille 3, un colloque consacré à l”Histoire de l’éducation populaire 1815-1945“.

Ce colloque sur l’« Histoire de l’éducation populaire de 1815 à 1945 » a pour ambition de faire un bilan et de poursuivre et amplifier les recherches dans une perspective historique, en les inscrivant dans une histoire socio-économique et également politique et culturelle. Les définitions de l’éducation populaire doivent être approfondies, les mises en œuvres selon les époques et ses relations avec d’autres entreprises (comme les institutions scolaires) doivent être explicitées. Des comparaisons avec des expériences étrangères montreront l’universalité de l’éducation populaire avec parfois des chronologies décalées liées à des contextes nationaux spécifiques. Ce colloque réunira des historiens mais également des spécialistes d’autres disciplines (sciences de l’éducation, sociologie, philosophie, droit, etc.).

Programme en Pdf

Lire la suite

Prix Louis Cros

Le prix Louis Cros a été créé à l’Institut de France, sous l’égide de l’Académie des sciences morales et politiques, par convention avec le CUIP. Il récompense, annuellement, une oeuvre dans le domaine de l’éducation et de la formation.
Son montant, fixé chaque année par l’Institut de France, s’est élevé à 10 000 € pour l’année 2014.
Il est décerné à l’auteur ou aux auteurs d’un ouvrage ou d’un travail universitaire (thèse soutenue avant la date de forclusion) édité ou non, rédigé exclusivement en français.
Le jury apprécie particulièrement les travaux susceptibles d’éclairer non seulement les spécialistes et les praticiens, mais également le grand public, sur les enjeux et les défis contemporains de l’éducation et de la formation. Lire la suite

BHEF : mise en ligne de l’édition 2014 (publications de 2011)

L’édition 2014 de la Bibliographie d’histoire de l’éducation française est en ligne !

Elle comprend 1141 notices dont 691 inédites et 450 relues et mises à jour correspondant aux publications de l’année 2011 et aux suppléments des années antérieures.

Avec ce nouveau versement, la bibliographie est riche de plus de 20000 références qui couvrent l’histoire de l’éducation au sens large : enfance, éducation et formation à tous les âges de la vie, personnel scolaire et administratif, bâtiments scolaires… dans les frontières actuelles et historiques de la France (y compris donc les colonies et territoires occupés), de l’Antiquité à nos jours.

Pour vos faciliter vos recherches, vous disposez de deux formulaires :
– le formulaire simple, ne contenant que les champs “titre”, “auteur” et “année”
– le formulaire avancé vous permettant de combiner jusqu’à 13 champs différents

http://bhef.ish-lyon.cnrs.fr/

Coll.: Innovations pédagogiques dans l’enseignement des langues étrangères : perspective historique (XVIe-XXe siècles)

La Société Internationale pour l’Histoire du Français Langue Etrangère ou Seconde (SIHFLES), en collaboration avec les associations sœurs, l’APHELLE (Associação Portuguesa para a História do Ensino das Línguas e Literaturas Estrangeiras), la SEHEL (Sociedad Española para la Historia de las Enseñanzas Linguísticas), le CIRSIL (Centro Interuniversitario di Ricerca sulla Storia degli Insegnamenti Linguistici), la Henry Sweet Society for the History of Linguistic Ideas et le PHG (Peeter Heynsgenootschap), et avec le soutien de HoLLT.net – réseau de recherche en histoire de l’apprentissage des langues et de l’enseignement de l’AILA – et de l’APEF (Association Portugaise d’Études Françaises), organise un colloque international, à l’université d’Algarve, du 7 au 8 juillet 2016, consacré à l’étude des « Innovations pédagogiques dans l’enseignement des langues étrangères. Perspectives historiques (XVIe-XXe siècles) ».

Contrat doctoral en histoire de l’éducation

Le laboratoire CAREF (Université de Picardie Jules Verne) propose un contrat doctoral sur le thème “Les établissements d’enseignement privé musulman en France“. La date de remise des candidatures  au laboratoire est fixée au plus tard le 15 juin avec une audition éventuelle le 7 juillet.

Le/la bénéficiaire devra se soumettre aux procédures de recrutement de l’école doctorale de sciences humaines et sociales de l’université de Picardie et du centre de recherche CAREF. Il ou elle travaillera sous la direction de Bruno Poucet et d’Ismail Ferhat. Lire la suite

Parution: Construire l’éducation populaire

Laurent Besse, Construire l’éducation populaire.
Naissance d’une politique de jeunesse (1958-1970), La Documentation française, 2014.

Née dans les années soixante pour répondre aux besoins de la jeunesse issue du baby boom, la politique publique Jeunesse éducation populaire (JEP) se développe dans une collaboration conflictuelle entre pouvoirs publics et associations, sous la forme d’une cogestion qui se veut démocratique. C’est cette période structurante de l’histoire de l’éducation populaire que cet ouvrage propose d’explorer, entre 1958 et 1970.

Ressources : La formation des maîtres en France, 1914-1990. Textes officiels

Marcel Grandière avait dirigé et publié il y a quelques années un premier répertoire sur la formation des maîtres du premier degré en France de 1792 à 1914 (Disponible gratuitement en pdf).

Il nous propose aujourd’hui, en collaboration avec Rémi Paris, une suite sous forme d’une base de données dynamique, depuis 1914 jusqu’à 1990 :

http://rhe.ish-lyon.cnrs.fr/?q=toformation

Près de 4000 textes produits par la puissance publique (ministères, chambres parlementaires…) ont été répertoriés. La base donne l’intitulé de chacun d’eux. Les plus importants, ceux qui témoignent d’une inflexion, qui ouvrent une ère nouvelle, sont donnés en extraits ou in extenso.

ISCHE 37: Standing Working Group “Mapping the discipline history of education”

Dans le cadre du prochain congrès de l’ISCHE (37, Instanbul), le Standing Working Group “Mapping the discipline History of Education” tiendra une session le 25 juin 2015.

Programme complet en Pdf

General Introduction to the SWG sessions Eckhardt Fuchs, Rita Hofstetter, Emmanuelle Picard

PANEL 1: Historiography in specific cultural, regional or national contexts (included break

Chair and discussant: Joëlle Droux & Alexandre Fontaine

  • The contribution of Italian historiography to the history of education: characteristics, features and trends between the XX and XXI century, Gianfranco Bandini, University of Florence, Italy
  • Mapping the History of Education as a Study Subject: Experience of Post-Socialist Countries in Europe, Iveta Kestere and Iveta Ozola, University of Latvia
  • The changing status of history of education in Hungary from 1990 to 2015, Attila Nóbik, University of Szeged, Hungary
  • «O campo da História da Educação no Quebec e no Brasil: buscando similaridades», Thérèse Hamel, Université Laval (Quebec)/Marisa Bittar (Universidade Federal de São Carlos/Brazil)
  • History of education in the Middle East, Chantal Verdeil (INALCO, Paris)

ROUNDTABLE : Institutions of the Field: Discussing scientific journals on History of Education

Chair and discussant: Antonella Cagnolati & Eckhardt Fuchs

  • History of Education (UK). M. Freeman (Institute of Education, London)
  • The Nordic Journal of Educational History (Sweden). B. Norlin (University of Umeå)
  • History of Education and Children’s Literature (Italy). R. Sani (University of Macerata)
  • Espacio, Tiempo y Educación (Spain). J.L. Hernández Huerta (University of Valladolid); A. Cagnolati (University of Foggia); A. Diestro Fernández (UNED)
  • Themata Istorias tis Ekpaidefsis. K. Dalakoura (University of Crete)
  • História da Educação/ASPHE. M. H. Camara Bastos (PPGE-PUCRS Porto Alegre/RS – Brasil)

Lire la suite