Soutenance de thèse: Savoirs en diplomatie

​Guillaume Tronchet soutiendra le vendredi 5 décembre 2014 sa thèse consacrée à “Savoirs en diplomatie. Une histoire sociale et transnationale de la politique universitaire internationale de la France (années 1870 – années 1930)“.

Devant un jury composé de :

  • M. Christophe Charle, professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • M. Nicolas Guilhot, directeur de recherche au CNRS, deputy director of the CIRHUS (New York University-CNRS)
  • M. Stanislas Jeannesson, professeur d’histoire contemporaine à​​ l’université de Nantes
  • Mme Anne Simonin, directrice de recherche au CNRS, directrice de la Maison française d’Oxford
  • M. Ludovic Tournès, professeur associé d’histoire internationale à l’université de Genève
  • M. Patrick Weil, directeur de recherche au CNRS (directeur de thèse)​

​​Fondation Abreu​​ de Grancher (Grand Salon)
Cité internationale universitaire de Paris
57​ boulevard Jourdan
75014 Paris​

Parution: Louis François et les frontières scolaires

Jean-Paul Martin et Nicolas Palluau (dir.), Louis François et les frontières scolaires. Itinéraire pédagogique d’un inspecteur général (1904-2002), PUR, 2014.

Inspecteur général d’histoire-géographie, Louis François a fortement marqué le système scolaire français du XXe siècle. Formé par le scoutisme des Éclaireurs de France, il a voulu, en partisan passionné des méthodes actives, bousculer les frontières entre les institutions éducatives et entre les disciplines d’enseignement. À ses yeux, la formation des élèves doit mobiliser des pratiques ouvertes sur le monde. Il fut professeur, géographe, résistant, déporté, gaulliste et démocrate, acteur clé de la construction de notre école contemporaine.

AAC: Espaces scolaires et éducatifs

La revue Espace et Société lance un appel à article pour un numéro thématique  coordonné par Benjamin Moignard et Thomas Sauvadet sur le thème “Espaces Scolaires et éducatifs“.

Ce numéro s’intéresse aux modalités de recompositions des espaces scolaires et éducatifs en rapport avec la prise en charge des problématiques sociales et scolaires qui marquent l’école contemporaine. Dans un contexte concurrentiel où les espaces urbains et scolaires sont de plus en plus hiérarchisés, où les frontières intérieures à l’école se renforcent, où les frontières extérieures évoluent, nous interrogeons les liens entre les ségrégations, les parcours scolaires et les formes de prises en charge des nouvelles problématiques éducatives. Trois entrées sont proposées pour aborder cette question. On s’interrogera d’abord sur les modalités de construction et les caractéristiques des politiques de lutte contre les inégalités sociales de réussite à l’école. Un deuxième axe de développement est proposé autour des enjeux de recomposition des espaces scolaires et éducatifs à l’échelle des établissements.Enfin, un troisième axe de contribution portera sur les formes de prise en charge des problématiques scolaires en dehors de l’école ordinaire.
Le calendrier :
15 décembre 2014: date limite de remise des articles
15 janvier 2015: information des auteurs

Les articles peuvent être soumis en français, en anglais, en espagnol ou en portugais.

JE: Travailler et enseigner : engagement et formation

Une journée d’étude se déroulera le 27 novembre prochain sur le thème “Travailler et enseigner : engagement et formation“.

ESPE de l’Université de Franche-Comté, site de Montjoux, 57 avenue de Montjoux, 25000 Besançon, salle 103 (bât. A).

Programme

L’étude pluridisciplinaire du travail (sociologie, psychologie sociale, sciences de l’information et de la communication, histoire) est en renouvellement depuis quelques années (Cf., entre autres, F. Vatin, Le travail et ses valeurs, Paris, A. Michel, 2007). Parmi les nouvelles pistes de recherche empruntées la question de l’engagement au travail est une des plus fécondes. Elle permet de s’interroger sur le rapport au monde de ceux qui travaillent. Aussi, dans le domaine de l’éducation, la question du travail et de la formation professionnelle, initiale surtout, mérite-t-elle d’être analysée au prisme de la notion d’engagement. Lire la suite

Coll.: Dans l’atelier des intitulés. A propos de la singularité du collège de France

Colloque organisé dans le cadre du programme « Passage des disciplines » du Collège de France (dirigé par A. Compagnon en collaboration avec C. Surprenant), avec le soutien du labex Hastec, du Centre Alexandre Koyré (UMR 8560), de l’Institut d’Histoire Moderne et Contemporaine (UMR 8066) et du laboratoire « Anthropologie et Histoire des Mondes Antiques » (Anhima – UMR 8210).
Dans le paysage international des institutions de savoir, on attribue au Collège de France la spécificité d’enseigner « non les branches de la Science qui sont faites, mais celles qui sont en voie de se faire ». Pour Ernest Renan et tous ceux qui reprennent sa formule, cet idéal aurait une manifestation institutionnelle : la libre transformation des intitulés des chaires. Le Collège de France échapperait de la sorte à la reproduction des partages disciplinaires à laquelle sont a priori astreintes les institutions d’enseignement. Par des innovations successives dans les titres choisis, il serait en outre un moteur du renouvellement des savoirs.
L’objectif de ce colloque est d’interroger l’historicité de cette auto-définition et de l’opération de partage des savoirs qu’est la fabrication de titres de chaires. Entrer dans l’atelier des intitulés conduit à mettre au jour les rapports complexes entre les revendications d’innovations et la perpétuation des traditions d’une institution multiséculaire. Apparaîtront ainsi les arguments mobilisés, les modèles français ou étrangers revendiqués, les échanges et controverses entre institutions comme entre savants, le rôle des facteurs politiques et économiques dans les processus de différenciation et de hiérarchisation des savoirs en contexte. Lire la suite

Soutenance de thèse: Les lettrés vietnamiens et le confucianisme à l’épreuve de l’agression occidentale

Lê Phuôc Hông a soutenu sa thèse (sous la direction de Jean-Yves Mollier):  “Les lettrés vietnamiens et le confucianisme à l’épreuve de l’agression occidentale : crises, changements et permanences (1858-1945)“, le lundi 3 novembre 2014, à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Membres du jury :

  • Pierre BROCHEUX, Professeur Emérite, à l’Université Paris Diderot Paris VII – Rapporteur
  • Trinh VAN THAO, Professeur Emérite, à l’Université d’Aix Marseille – Rapporteur
  • Jean-Yves MOLLIER, Professeur des Universités, à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – Directeur de thèse
  • Jean-Claude YON, Professeur des Universités, à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – Examinateur

Résumé :
Le Confucianisme fait partie intégrante de la culture vietnamienne. En fait, importées au Vietnam dès les premiers jours de la domination chinoise il y a plus de 2000 ans, les doctrines confucéennes commencèrent à obtenir une place dominante dans l’éducation et la politique nationales au XVe siècle. La dernière monarchie du Vietnam, celle des Nguyễn, fut fondée au XIXe siècle. Elle choisit le Confucianisme comme base idéologique de son régime. Les concours confucéens, servant à recruter les fonctionnaires d’Etat, furent alors rétablis. La société fonctionnait alors sous le signe du Confucianisme. La colonisation française devait interrompre ce processus. Les Français importèrent en effet leur système éducatif et imposèrent leur domination politique. Comment réagirent les lettrés confucéens vietnamiens ? Ils n’avaient pas une même attitude face au nouveau contexte historique, divisés entre l’ancien et le nouveau, entre la résistance et la collaboration, entre la sauvegarde ou l’abandon du système confucéen. Au début du XXe siècle, en 1919, les derniers concours confucéens se déroulèrent au Vietnam. Après cette date, les lettrés vietnamiens continuèrent à se diviser sur la voie du salut national, et l’un d’entre eux, Hồ Chí Minh a réussi dans sa voie révolutionaire avec le marxisme-léninisme qui gouverne encore le Vietnam de nos jours. Lire la suite

Coll: Les élites russes face aux innovations, normes et modèles européens

Les 6 et 7 novembre 2014 aura lieu, à la BDL de Lyon, un colloque consacré à “Les élites russes face aux innovations, normes et modèles européens : réception, appropriation et résistance, du règne de Pierre le Grand à 1914″.

Institut Français de l’Education (IFÉ), 19 allée de Fontenay, 69007 Lyon. Salle de conférences. Métro ligne B, arrêt Debourg. Entrée libre. Pour toute information complémentaire, s’adresser à Marie-Pierre Rey (Université Panthéon-Sorbonne), ou Anne Maître (BDL).

Parution: Paedagogica Historica 50/6

Voici le sommaire du dernier numéro de Paedagogica Historica [50/6, December 2014] sur le thème: “Shaping the history of education? The first 50 years of Paedagogica Historica.

Introduction

  • Shaping the history of education? The first 50 years of Paedagogica Historica – Jeroen, J.H. Dekker & Frank Simon

The journal and the discipline

  • Paedagogica Historica: trendsetter or follower?, Rebecca Rogers
  • The International Standing Conference for the History of Education and Paedagogica Historica: a historical view on institutional strategies and practices, Eckhardt Fuchs

National and transnational developments

  • The mythology of schooling: the historiography of American and European education in comparative perspective, Matthew Gardner Kelly
  • History of education in Canada: historiographic “turns” and widening horizons, Rosa Bruno-Jofré
  • Cinquante années de débats et de recherches sur l’école française, Pierre Caspard & Jean-François Condette
  • From internal unravelling to transnational assembling: histories of education in MexicoElsie Rockwell
  • History of education research in Australia: some current trends and possible directions for the futureTom O’Donoghue
  • Connected and entangled histories: writing histories of education in the Indian context, Barnita Bagch
  • History of education in Brazil: the construction of a knowledge field, José Gonçalves Gondra, Carlos Eduardo Vieira, Regina Helena Silva Simões & Claudia Engler Cury

Shaping new trends

  • From dictatorship to democracy: history of education in Spain, Antonio Viñao
  • History of education and the struggle for intellectual liberation in post-Soviet Baltic space after the fall of the Berlin Wall, Iveta Ķestere
  • Nature, nurture and neuroscience: some future directions for historians of education, Richard Aldrich
  • Towards a history of e-ducation? Exploring the possibilities of digital humanities for the history of education, Sarah Van Ruyskensvelde
  • Mapping the discipline history of education, Rita Hofstetter, Alexandre Fontaine, Solenn Huitric & Emmanuelle Picard

 

Parution: L’éducation princière à la Renaissance

Sylvène Edouard, Les Devoirs du prince.
L’éducation princière à la Renaissance, Garnier, 2014.

Présentation:

Cet ouvrage retrace l’histoire de l’éducation princière dans les cours d’Europe à la Renaissance. Grâce à une documentation abondante – les livres manuscrits et imprimés à usage scolaire ainsi que les miroirs, les instructions, les correspondances et les exercices scolaires -, un éclairage nouveau est porté sur les enjeux politiques incarnés par le prince dans le temps de sa formation. Cette histoire révèle ce que furent les ambitions des adultes (parents, précepteurs, gouverneurs et humanistes pédagogues) et les leçons pour former le prince. Le “devoir être” du prince apparaît dès lors comme une compétence morale et technique de l’esprit et du corps nécessaire à sa reconnaissance et à sa légitimité.

 

Sém.: Femmes et éducation

Le séminaire « Genre, féminismes et mobilisations collectives » du Master Genre, Politique et Sexualité EHESS consacre une séance aux questions éducatives:

Lieu : EHESS, 105 Boulevard Raspail, 75007 ; métro Saint-Placide (ligne 4) ou Notre-Dame-des-Champs (ligne 12).

Contacts : alban.jacquemart (o) gmail.com, bibia.pavard (o) sciences-po.org, camille.masclet ( o) unil.ch, marion_charpenel (o) hotmail.com

Séance 7 – 6 février 2015, salle 1 : Femmes et éducation

  • Caroline Fayolle (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, Centre de recherches historiques, Histoire): « Peut-on régénérer les femmes ? Les controverses sur l’éducation publique des filles pendant la Révolution ».
  • Rebecca Rogers (Université Paris Descartes, CERLIS, Histoire): « Débats sur l’éducation des filles ‘indigènes’ en Algérie (19e siècle) ».

Prix Robert Mallet d’histoire de l’éducation

Le rectorat de l’académie d’Amiens lance le Prix Robert Mallet d’histoire de l’éducation, qui récompense, sous forme de publication chez Encrage, une thèse de doctorat.

La thèse porte sur un sujet d’histoire de l’éducation quelle que soit la période et  l’aire géographique considérées. Cette thèse devra avoir été soutenue dans une université française. Ce prix remis tous les deux ans le sera  pour la première fois en mars 2015. Les thèses devront avoir été soutenues avant le 31 décembre de l’année précédant la remise du prix (thèses 2013 et 2014 pour le prix 2015).

Les candidats adressent un résumé de la thèse pour le 1er décembre 2014 au plus tard (même si la thèse n’est pas encore soutenue) au cabinet du recteur en indiquant la liste des membres du jury, la mention et un résumé (ce.recteur@ac-amiens.fr). Le président, le vice-président et le secrétaire examinent la recevabilité de la candidature pour le prix. Les candidats adressent ensuite un exemplaire de la thèse à chacun des rapporteurs qui seront désignés par le rectorat. Il est demandé aux candidats d’adresser aux rapporteurs de préférence une thèse imprimé en recto-verso. Quel que soit le résultat du prix, le tapuscrit ne sera pas retourné aux candidats.

Parution Historical Studies in Education, automne 2014

Le numéro d’automne 2014 de la revue canadienne Historical Studies in Education/Revue d’histoire de l’éducation est en ligne.

Sommaire des articles: