Appel à communications – Pédagogies émancipatrices

Ci-dessous un appel pour le colloque « Pratiquer, (se) former (aux), (re)penser et questionner les pédagogies émancipatrices – Actualités & débats », qui se tiendra à Paris les 8 et 9 juin 2018

Date limite de soumission: 31 janvier 2018

Alors que l’œuvre du Brésilien Paulo Freire est une référence majeure dans le monde, notamment en Amérique du Nord (l’un des plus cités aux USA), en Amérique du Sud, en Afrique du Sud, que des Instituts Paulo Freire ont été créés partout dans le monde (Brésil, Grande-Bretagne, Portugal, Afrique du Sud…), que sa pensée est à la racine des pédagogies critiques, force est de constater une vivacité moindre dans l’aire francophone (Pereira 2017a). Cela est particulièrement vrai en France en dépit des efforts d’un collectif créé après sa mort, le cercle des pédagogies émancipatrices (Garibay, Séguier et al., 2009/2013), qui a permis la réédition en français en 2001 de Pédagogie des opprimés (alors épuisé, et de nouveau épuisé). Il est possible de noter quelques trop rares travaux qui s’inspirent de la pédagogie de la conscientisation dans l’aire francophone, parmi lesquels, au Québec (Solar 1992, Thésée et Carr 2014, Potvin 2014), en Suisse (Mottier Lopez 2015, Collet 2016) et dans une moindre mesure en France (Eneau 2003, Jeziorski 2017, Pereira 2017b), et récemment dans quelques thèses (Devieilhe 2013, Weksler 2015, Dor 2017, Magar-Braeuner 2017).

L’un des objectifs de ce Colloque est de faire connaître et diffuser en France et en français ces courants de pédagogies, générés par la pensée et la pratique de Paulo Freire, d’autant plus qu’on observe un foisonnement sur le plan des développements théoriques et pratiques, depuis les pédagogies anti-oppressives, antiracistes, féministes jusqu’aux pédagogies queer, décoloniales et aujourd’hui intersectionnelles. Sa pensée inspire également l’enseignement pour la justice sociale.

[…]

L’un des objectifs du Colloque étant de faire un état de l’existant, tant sur le plan des productions théoriques que des formes et modalités d’expression, de mises en pratiques, d’expérimentation de pratiques alternatives/subalternatives (Guénif 2016), d’apprentissages à contre-courant (mouvements des « Printemps arabes », mouvements Occupy, Indignados, « mouvements des places » – Tahir, Taksim, Nuit Debout…-, Zad, mouvements de soutien aux migrant-e-s…), nous attendons des propositions qui contribuent aux questionnements suivants, ou tout autre pertinent pour notre objet.

Les appellations se multipliant, variant selon les contextes temporels, géographiques et linguistiques, selon les sources théoriques, quelles sont les évolutions sur le plan terminologique ? Par exemple, en quoi les pédagogies émancipatrices se distinguent–elles des pédagogies libératrices ? Observe-t-on des évolutions par rapport à la visée socio-politique transformatrice ?

Quels sont les courants et les évolutions et des pédagogies émancipatrices ? des pédagogies critiques ?

En quoi ces pédagogies peuvent-elles aider à (re)penser l’émancipation en éducation à l’école et hors de l’école ?

En quoi les pédagogies émancipatrices, notamment critiques, peuvent-elles aider à lutter contre les systèmes d’oppressions qui sont à l’origine des discriminations et contre les inégalités sociales, sexuées…?

Dans quelle mesure les pédagogies critiques peuvent-elles participer à une éducation critique aux médias, en particulier numériques ?

Comment les pédagogies émancipatrices, notamment critiques, peuvent-elles aider à transférer des connaissances tirées de la recherche sur les inégalités et les discriminations dans les pratiques professionnelles des personnels enseignants, éducatifs et des éducatrices-teurs en général ? Comment peuvent-elles contribuer à la (trans)formation des savoirs dans un dialogue critique entre ces différents mondes ?

Comment les pédagogies émancipatrices, notamment critiques, peuvent-elles nous aider à faire des espaces, par exemple scolaires ou professionnels, des lieux plus inclusifs ?

En relation avec des projets de recherche en cours de finalisation, le colloque comprendra entre autres :

– un symposium consacré à la pédagogie critique des médias numériques en lien avec le projet Parcours Connectés (projet E-Fran 2016).

– une session consacrée aux pratiques de la pédagogie critique dans le cadre du transfert des connaissances provenant de la recherche dans la pratique professionnelle en lien avec un site Internet de formation aux discriminations dans le cadre d’un projet IDEA (Initiative d’Excellence en Formations Innovantes, Université Paris-Est).

L’appel complet est disponible ici.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *