Archives de l’auteur : Solenn Huitric

JE – Récit et Roman national

Lieu: Centre Malher, Paris
Date: 24 mars 2017

Les débats publics et les enjeux politiques autour du récit national/roman national ont atteint un tel degré qu’ils ne sauraient échapper plus longtemps à une réflexion d’ordre historique sur cette question. Ce travail passe d’abord par la présentation de recherches récentes sur l’histoire scolaire permettant de déconstruire nombre d’idées reçues véhiculées aujourd’hui dans l’espace public. Aussi précieuse soit-elle, cette analyse apparaît pour autant insuffisante. A partir d’une réflexion épistémologique et d’acquis historiographiques, il s’agira aussi d’interroger ce que peut l’histoire dans les mises en forme de passés à transmettre dans le cadre scolaire.

Voir le programme complet ici.

Bourses de thèse et de post-doc – projet « TeachersCareers » (European Research Council)

Lieu: Université catholique de Louvain
Durée des bourses: 4 ans pour les thèses, 2 ans pour le postdoc.
Date de prise de fonction: 1er septembre 2017
Date limite de candidature: 30 avril 2017

Le groupe interdisciplinaire de recherche sur la socialisation, l’éducation et la formation de l’Université catholique de Louvain (UCL), recrute deux doctorant.e.s (bourses de 4 ans) et un.e postdoctorant.e (bourse de 2 ans), dans le cadre du projet de recherche « TeachersCareers » financé pour 5 ans par le European Research Council (PI Pr. Xavier Dumay, StG – 2016_714641).

Ce projet représente la première étude comparative en Europe visant à comprendre les évolutions majeures touchant la profession enseignante et son statut dans nos sociétés, les politiques de carrière adressées aux personnels de l’enseignement, et la fragmentation progressive des marchés de l’emploi des enseignants. L’étude comparative sera conduite en France, en Angleterre et en Belgique francophone, en partenariat avec l’Institut de Recherche en Education de l’Université de Bourgogne, l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, et l’Université d’Oxford. Les projets ERC visent la création d’équipes de recherche ambitieuses permettant l’exploration de champs de recherche émergeants, et le développement d’approches théoriques et méthodologiques nouvelles.

Voir l’ensemble de l’appel ici.

JE – Enseigner à l’école maternelle, à l’heure des nouveaux programmes : des changements prescriptifs aux évolutions de pratiques

Lieu de la manifestation : ESPE de l’académie de Paris
Date : 8 mars 2017

Les nouveaux programmes de l’école maternelle de 2015 proposeraient-ils un discours nouveau sur ses finalités ? Cette journée visera à les situer par rapport à l’histoire de l’école maternelle. L’histoire récente d’abord : l’école maternelle a connu pas moins de cinq programmes de 1986 à 2015. Mais également par rapport au temps long de l’école maternelle, et même des salles d’asile, aujourd’hui passablement méconnue des acteurs contemporains de l’école maternelle. A l’heure où l’on se réfère de nouveau à la complexe notion de « pédagogie de l’école maternelle », ce retour historique semble pourtant indispensable pour penser le présent.

Cette journée prendra ensuite pour objet les pratiques contemporaines. Comment traduire en pratique ces récentes évolutions prescriptives ? Ces nouveaux programmes induiraient-ils des évolutions de professionnalité pour les enseignants de maternelle ? Le parti-pris assumé de cette journée est de donner la parole à des chercheurs spécialistes de l’école maternelle, dans des perspectives principalement sociologique et historique.

Cette journée s’inscrit dans le cadre de la formation de formateurs de l’ESPE de Paris. Elle est également ouverte aux étudiants du master MEEF (ESPE de Paris), en particulier pour les étudiants de M2 mention « premier degré » (inscription souhaitée). Elle est ouverte sur inscription pour les personnes hors ESPE.

Voir le programme détaillé ici.

AAC – Didactiques de l’histoire, de la géographie, de l’éducation à la citoyenneté

Lieu de la manifestation : ESPE d’Aquitaine/Université de Bordeaux
Dates : du 18 au 20 octobre 2017
Date limite de réponse à l’appel : 31 mars 2017

La question des références dans les recherches relatives aux didactiques des disciplines des sciences sociales et humaines (histoire, géographie et éducation à la citoyenneté) se pose aussi bien dans le quotidien du chercheur qu’à l’échelle de choix fondamentaux orientant toute une recherche et intéresse aussi le formateur qui s’y appuie. Du fait des multiples références possibles (les disciplines homonymes et leur épistémologie, les recherches dans d’autres didactiques, les sciences de l’éducation et les autres sciences sociales, mais aussi les savoirs de la pratique…), cette question s’avère complexe. Paradoxalement elle est peu traitée de manière collective. C’est pourquoi le colloque se propose, dans la suite de travaux parfois anciens, de permettre aux chercheurs et aux formateurs de l’expliciter et de la discuter. Une mise en perspective théorique semble de nature à étayer une réflexion prospective au moment où les disciplines sont confrontées à de nouvelles prescriptions (par exemple l’enseignement moral et civique en France), à de nouveaux cadres curriculaires (comme les compétences), à des enjeux renouvelés (la formation didactique des enseignants dans un métier élargi), et, où, partant, de nouvelles recherches s’imposent.

Pour plus d’informations, voir l’appel en entier.

Table ronde – Le sport et ses espaces

Date: 16 mars 2017
Lieu: Musée national de l’éducation, Rouen

Complémentaire à la 1ère table-ronde de novembre, celle-ci a pour objectif de proposer des perspectives aux thématiques de l’exposition et de dégager les enjeux pouvant donner un sens renouvelé à l’éducation par le sport dans les prochaines années à la fois dans les contextes scolaires et extrascolaires. Les liens à établir avec les défis sociaux seront particulièrement mis en évidence afin de situer la contribution de l’éducation par le sport au côté d’autres domaines. Des acteurs seront également associés à ces tables rondes afin de proposer de développer des regards complémentaires.

Plus d’informations ici.

Séminaire du laboratoire ÉMA sur les pratiques de non scolarisation

Homeschooling, Home Education, Instruction dans la famille, École à la maison… :
Pratiques contemporaines de la non scolarisation dans les pays occidentaux

Séminaire de recherche — 2e année — 2016-2017
Site de Gennevilliers de l’Université de Cergy-Pontoise, salle A204

Si les taux de scolarisation des individus soumis à l’instruction obligatoire avoisinent les 100 % dans nombre de pays occidentaux, des parents y choisissent cependant d’instruire leurs enfants hors établissement scolaire (public comme privé). Illégales en Allemagne, marginales en France, en croissance exponentielle aux États-Unis (avec aujourd’hui 3 % de la population d’âge scolaire), les pratiques, multiformes, de non scolarisation sont peu investies par la recherche française. Ce séminaire ouvre un espace à la présentation et à la discussion de travaux qui portent sur différents aspects de ces modes de socialisation et d’éducation, et en particulier sur les trajectoires biographiques, les pratiques pédagogiques, les relations familiales et les modalités d’encadrement public. Lors de chacune des séances de travail de cette deuxième année de séminaire, l’auteur-e d’une publication universitaire récente interviendra par visioconférence pour présenter ses travaux puis participer à une discussion collective avec la salle.

La séance du 14 mars 2017 adoptera plus spécifiquement une perspective historienne: elle sera consacrée à la monographie de Milton Gaither (qui interviendra à distance) sur l’histoire du homeschooling aux États-Unis

Ce séminaire, adossé au projet de recherche Proscief (« Le processus de scolarisation à l’épreuve de l’instruction en famille ») mené au sein du laboratoire ÉMA (Éducation, Mutations, Apprentissages, EA 4507, Université de Cergy-Pontoise), est ouvert à toute personne intéressée.

Compte tenu du plan Vigipirate, merci de vous inscrire au préalable.

L’ensemble du programme est disponible en ligne ici.

AAC – Transmettre la religion : Écoles, familles, États, XIXe-XXe siècles

Lieu de la manifestation : Paris
Dates : 30 septembre 2017
Date limite de réponse à l’appel : 15 avril 2017

Le Bureau de l’AFHRC lance un appel à communications pour la Journée d’étude que l’association organise traditionnellement le dernier samedi du mois de septembre. La journée portera cette année  sur le thème « Transmettre la religion. Écoles, familles et États (XIXe -XXe siècles) et se tiendra le 30 septembre 2017 à Paris.

L’objet de cette journée d’études est de faire le point sur les recherches récentes dans ce domaine, en envisageant autant les contenus que l’on cherche à transmettre (dogmes…) que les lieux de cette transmission, notamment dans son rapport avec l’État,  et en se focalisant enfin sur le rôle des familles. Tous les espaces peuvent être envisagés, de l’Asie aux Amériques, des espaces colonisés ou nouvellement indépendants à la vieille Europe. Toutes les confessions religieuses sont également abordées, des confessions majoritaires qui bénéficient souvent du soutien de l’État aux confessions minoritaires pour lesquelles la question se pose aussi en termes de mémoire et de survie d’une langue ou d’une identité.

Pour plus d’informations, voir l’appel en entier.

Prix – Concours de l’OVE « La vie étudiante vue par les étudiants »

Concours de l’OVE « La vie étudiante vue par les étudiants »

Date limite de réponse à l’appel à candidature : 31 janvier 2017

Pour la 26e  année consécutive, l’Observatoire national de la vie étudiante a lancé son concours national « La vie étudiante vue par les étudiants », destiné à encourager les recherches sur les conditions de vie des étudiants menées par les étudiants eux-mêmes.

A qui s’adresse ce concours ?

  • aux étudiants de master et de doctorat qui ont soutenu avec succès un mémoire ou une thèse ayant pour objet les conditions de vie et d’études dans l’enseignement supérieur
  • dans toutes les disciplines, quel que soit l’aspect étudié

Quels prix pour les lauréats ?

  • prix Louis Gruel – 1er prix : 3000 €
  • 2e prix : 1500 €
  • 3e prix : 800 €

Comment participer ?

Pour participer au concours, il vous faudra remplir le formulaire de candidature et le retourner avec demande d’accusé de réception à l’OVE par voie électronique à communication.ove@cnous.fr avant le 31 janvier 2017.

Pièces à joindre au formulaire :

  • Le mémoire ou la thèse (en format PDF de préférence)
  • Un résumé du mémoire ou de la thèse de 2500 à 3500 caractères espaces compris (en format PDF de préférence)
  • L’avis du directeur de mémoire ou le rapport du jury de thèse
  • La note de mémoire ou la mention de thèse obtenue

Pour plus d’informations sur le concours et son règlement : http://www.ove-national.education.fr/concours/presentation

AAC – Journée d’études à Prague, L’émergence de l’école commerciale

CEFRES Platform Workshop for Young Scholars

Lieu de la manifestation : Prague
Dates : 6 juin 2017
Date limite de réponse à l’appel : 28 février 2017

The emergence of business or trade education makes an essential, although seldom recognized, part of the overall modernization of European societies in the nineteenth century. The significant growth of business schools in the middle of the nineteenth century can be directly connected to the second phase of industrialization and, consequently, to the growing needs of a professionally trained workforce in industry and trade. The present workshop is interested in the history of all types of business education – schools teaching uniquely business courses and other vocational-technical schools offering business courses (e.g. the Technische Hochschulen). It thus seeks to provide a comparative overview of the emergence of business education in its historical context focusing on the following problem areas: the business school in the educational field, its economic context, its social environment, and its scientific pretensions in the Europe between 1818 and 1938.

The workshop will bring together junior researchers (PhD candidates and early career researchers) engaged in the field of the history of science, social history, economic history, the history of ideas, or sociology.

Pour plus d’informations, voir l’appel en entier.

JE – Les femmes dans les formations aux métiers de la banque, 19 e – 21 e siècles

Le jeudi 19 janvier 2017 aura lieu, à l’ISH de Lyon, une journée d’études sur le thème: « Les femmes dans les formations aux métiers de la banque, 19e – 21e siècles« , organisée par Marianne Thivend.

La féminisation du salariat bancaire au cours du 20e siècle est un fait historique désormais bien établi par des recherches attachées à décrire les modalités de la construction historique des diverses catégories de ce salariat1. Ainsi, alors qu’elles ne formaient qu’un dixième des effectifs salariés des banques avant la Première Guerre mondiale, les femmes en composent désormais le tiers dans les années 1920, la majorité aujourd’hui. Cette féminisation s’accompagne d’une forte segmentation du personnel fondé sur le genre : aux hommes, les postes polyvalents et commerciaux assortis de promotion professionnelle, aux femmes, les postes spécialisés liés aux machines (dactylographie et mécanographie) et administratifs, aux minces possibilités de progression2. A partir des années 1960, la croissance de la bancarisation de la société et l’explosion du nombre de guichets pousse à l’informatisation et à la standardisation des procédures et des produits, et renforce ainsi la féminisation d’un personnel moins qualifié et en position subalterne quand de nouveaux métiers apparaissent, très qualifiés comme celui de programmeur.

Ces évolutions et recompositions genrées des diverses catégories du salariat bancaire ne peuvent se comprendre sans un détour par les formations qui mènent à ces métiers. Qu’elle soit initiale ou continue, la formation constitue bien un des déterminants des carrières et des parcours professionnels. L’accès à ces formations, leur reconnaissance pour l’avancement au sein de l’entreprise, jouent alors de manière inégale selon les salarié.es, avec un avantage aujourd’hui toujours réel pour les hommes3. Comment ces inégalités se sont-elles construites au cours du 20e siècle ? Réinvestir l’histoire de ces formations, déjà fournie mais largement écrite au masculin4, sous l’angle du genre, tel est l’objectif premier de cette journée d’études.

1 Cécile Omnès, La gestion du personnel au Crédit Lyonnais de 1863 à 1939, Bruxelles, PIE Peter Lang, 2007; Patrice Baubeau, Chantal Cossalter et Catherine Omnès (dir.), Le salariat bancaire : enjeux sociaux et pratiques de gestion, Nanterre, PU de Paris-Ouest, 2009, introduction par Catherine Omnès, p.15-27; Nicole Coussement-Ichou, Les employés de banque du CNEP et de la BNCI (puis de la BNP). Parcours de travail et temps de vie, 1848-1970 , thèse de doctorat d’histoire, Université Paris X-Nanterre, 2001.
2 L’assignation des femmes aux machines des bureaux dans le contexte de rationalisation du travail des années 1920-1930 a été étudiée par Delphine Gardey, La dactylographe et l’expéditionnaire. Histoire des employés de bureau, 1890-1930, Paris, Belin, 2001.
3 Laurence Diederichs-Diop et Arnaud Dupray, Les déterminants des évolutions de carrière : une comparaison entre hommes et femmes dans le secteur bancaire, Notes du Cereq, novembre 2007.
4 Chantal Cossalter et al., « La gestion des ressources humaines dans les banques », Entreprises et histoire, 2007/3 (n° 48), p. 92-108. Marnix Dressen, « Force de travail et formation professionnelle dans les banques », in La Fabrique de la finance, Chambost et alii, dir., (préf. O. Godechot), Lille, Presses du Septentrion, 2015; Edgar Blaustein, Marnix Dressen, Jean-Luc Metzger, L’évolution récente du secteur bancaire en France : effectifs, recrutements, formation, salaires, qualifications, répartitions par sexe, etc., Paris, CNAM, 1995.

La journée d’études voudrait initier et susciter des travaux sur un certain nombre de thèmes, en veillant bien à croiser deux historiographies relativement étanches, l’histoire de la banque d’une part, l’histoire de l’enseignement technique et de la formation professionnelle d’autre part. Les approches comparées sont souhaitées, d’une part entre différents secteurs d’activités proches (les secteurs des Assurances ou des Postes par ex), d’autre part entre différents contextes géographiques (en Europe, mais également dans le cadre des empires coloniaux). Enfin, il nous paraît important de croiser les questionnements ainsi que les méthodologies des historien.nes avec ceux des sociologues des entreprises et de la formation, ce afin d’enrichir, en les complexifiant, les cadres d’analyse.

Continuer la lecture

AAC – Diversité culturelle et citoyenneté : Enjeux éducatifs à l’heure de la globalisation

Voici le lien vers un appel à contribution en vue du colloque « Diversité culturelle et citoyenneté. Enjeux éducatifs à l’heure de la globalisation« , qui aura lieu à Corte du 12 au 14 octobre 2017, organisé par l’Université de Corse Pascal Paoli (UCPP) UMR CNRS LISA 6240 – Équipe ICPP, l’AFEC (Association Francophone d’Education Comparée), l’AISLF (Comité de recherche 7 – Éducation Formation, Socialisation), l’ESPE de Corse et l’ESPE d’Aquitaine.

→ Appel à contribution

Les propositions sont à envoyer jusqu’au 1er mars 2017.

Veille – compte rendu par Muriel Epstein de Benjamin Moignard, Thomas Sauvadet (dir.), « Espaces scolaires et éducatifs »,

Nous vous signalons un compte rendu rédigé par Muriel Epstein et publié en ligne par Lectures qui peut faire écho aux recherches en histoire de l’éducation: Benjamin Moignard et Thomas Sauvadet (dir.), « Espace scolaires et éducatifs », Espaces et sociétés, n°166, 2016.

 

Parution: Le psychiatre, l’enfant et l’État

Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » – N° 18, « Le psychiatre, l’enfant et l’État. Enjeux d’une spécialité en construction, 1900-1950 », Samuel Boussion et Jean-Christophe Coffin (dir.)

Ce volume est consacré au Congrès international de psychiatrie infantile qui s’est tenu à Paris en 1937 au cours de l’exposition internationale. Premier du genre, il est organisé notamment par Georges Heuyer dont l’importance dans le domaine de l’enfance pendant l’entre deux guerres est désormais un fait admis. Ce sera l’occasion de faire le point sur ce personnage aux multiples activités et d’évoquer la documentation qu’il a laissée. Qui dit congrès international dit aussi circulations, échanges entre les participants, enjeux de connaissance et rapports de pouvoir. C’est tout cela que s’efforce d’aborder ce numéro en faisant une large place à différents représentants de plusieurs des pays présents. C’est ainsi que la psychiatrie de l’enfant et son institutionnalisation sera explorée à partir des situations allemande, belge, britannique, italienne, française et suisse… Enfin, ce sera aussi l’occasion d’appréhender les savoirs psychiatriques sur l’enfant en amont comme en aval afin de mieux saisir l’importance de ce congrès, au-delà du fait d’avoir été le premier du genre.