Séminaire: Assurance et enseignement : un enjeu professionnel et épistémologique entre droit, actuariat et sciences sociales

Un séminaire de recherche consacré à « Assurance et enseignement : un enjeu professionnel et épistémologique entre droit, actuariat et sciences sociales » est organisé en 2014 par l’équipe de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne du laboratoire Institutions et dynamiques historiques de l’économie et de la société IDHES-CNRS (UMR 8533), sous la responsabilité scientifique de Raymond Dartevelle et Michel Margairaz (Université Paris 1 – IDHES/CNRS).

Le séminaire « Assurance et enseignement » représente un support de réflexion qui accompagnera un projet de recherche « Modernité de l’assurance au XXe siècle ». Celui-ci vise à comprendre, grâce à des études pluridisciplinaires (histoire, droit, économie, sociologie, gestion notamment) et à une approche transnationale des modèles et réseaux assuranciels, comment l’industrie des assurances s’est adaptée au monde contemporain et à ses enjeux (de l’organisation scientifique du travail à la révolution informatique ; de la gestion des nouveaux risques à la massification de la consommation), tant sur le plan des acteurs, organisations que des entreprises.
La diffusion et la circulation des savoirs, les types d’enseignement au cœur des institutions publiques et privées, les politiques de formation professionnelle et voyages d’études, sont au fondement de la construction d’une expertise assurancielle spécifique, de l’acquisition d’une compétence nouvelle et d’une qualification professionnelle indispensable au regard des mutations économiques et sociales, des innovations scientifiques et techniques. La bonne compréhension des enjeux assuranciels nécessite aussi d’ouvrir la réflexion à des disciplines insuffisamment prises en compte, parmi lesquelles, les mathématiques financières et sociales, l’actuariat, la démographie, la médecine…

Les séances du séminaire, qui expérimentera aussi une réflexion interdisciplinaire, feront intervenir un conférencier pendant une heure environ. Il s’efforcera en se fondant sur un état de la question traitée, de proposer des problématiques et champs d’investigations novateurs. Chaque communication croisera dans la discipline dont elle relève, la thématique générale du séminaire. Le deuxième temps du séminaire (une heure) sera consacré aux discussions sur des points précis de la conférence et à des échanges avec le public.   Continuer la lecture de « Séminaire: Assurance et enseignement : un enjeu professionnel et épistémologique entre droit, actuariat et sciences sociales »

Parution: Les archives universitaires. De nouvelles sources pour l’histoire de l’enseignement et de la recherche

Les actes de la journée du 8 juin 2011 consacrée aux archives universitaires sont publiés en ligne: Jean-Noël Luc, Stéphanie Méchine et Emmanuelle Picard (dir), Les archives universitaires. De nouvelles sources pour l’histoire de l’enseignement et de la recherche, Éditions du Centre d’Histoire du XIXe siècle (Universités Paris I et Paris IV), 2014, 214 p.

Présentation:

Cet ouvrage publie une partie des actes de la première journée d’étude, « Archives universitaires. Des sources nouvelles pour l’histoire de l’enseignement supérieur et de la recherche », organisée, le 8 juin 2011, par la Chancellerie des universités de Paris (Stéphanie Méchine) et l’université Paris-Sorbonne (Jean-Noël Luc). Il propose des panoramas sur les universités françaises et sur leurs archives depuis les années 1960, des études de cas sur les fonds des universités septentrionales, de l’université Picardie Jules-Verne et de l’université Paris-Est-Créteil, des pistes de recherche autour des archives de la présidence de l’université Paris X, des personnels administratifs de l’université Paris-Nord et du département d’éducation permanente de l’université Paris-Diderot, ainsi que des exemples de chantiers récents autour de l’histoire de l’ancien institut d’anglais de la Sorbonne après 1968, du premier cycle de gestion et d’économie appliquée à Dauphine et de l’enseignement supérieur technique.
Quatre instruments de travail ont été ajoutés, avec les adresses URL, pour mieux faire
connaître les initiatives relatives à l’histoire de l’enseignement supérieur et des universités: une liste des sites permettant d’actualiser l’information, un panorama bibliographique étendu aux bilans historiographiques, aux bases de données et à plusieurs disciplines, une liste de séminaires, journées d’étude et colloques, organisés depuis le début des années 2000, et quelques pistes de recherche sur l’histoire des universités françaises.

AAC: The past, present & future of educational research in Europe (Porto, 09/2014)

Voici l’appel à communication de l’ECER pour son prochain congrès qui se tiendra en septembre 2014 à Porto, sur le thème: « The past, present & future of educational research in Europe »
EERA and the University of Porto, Portugal, invite Educational Researchers to submit proposals for the European Conference on Educational Research 2014. ECER, the annual conference held by the European Educational Research Association (EERA), welcomes 2.500 scholars each year, representing views and research traditions from all parts of Europe.

Conference theme: The past, present & future of educational research in Europe

EERA is celebrating its 20th anniversary in 2014. This event offers an excellent opportunity to look back on the development and impact of educational research in Europe – as well as looking forward to its future. The EERA/ECER conference in Porto 2014 provides a time and space for the educational research community to be self-reflexive – to evaluate its strengths, weaknesses and possibilities.

Read more on the conference theme

The conference theme provides a focus for keynote addresses and invited events.
Proposals for contributions are welcome from all fields of educational research.

Keynote speakers:

AAC: Les sciences de l’homme en manuels. Spécificités du discours pédagogique dans l’enseignement supérieur

La Revue d’histoire des sciences humaines lance un appel à communication pour un dossier sur le thème: « Les sciences de l’homme en manuels. Spécificités du discours pédagogique dans l’enseignement supérieur« .

Présentation: On a l’habitude de souligner la spécificité de l’Université en affirmant qu’à la différence de ce qui se pratique dans les lycées, la distinction entre la production du savoir et sa transmission serait historiquement peu marquée. L’idée selon laquelle la finalité de l’Université serait de transmettre « le savoir hautement spécialisé de la science en train de se faire » (MAGRO R., 2000) a très certainement contribué d’une part à ce que les historiens des sciences universitaires focalisent leur attention sur l’histoire des idées, et d’autre part à ce que les historiens de l’éducation s’intéressent plus souvent aux pratiques éducatives scolaires qu’à celles qui ont cours dans l’enseignement supérieur. L’objectif du dossier en préparation est d’interroger un tel partage, non pas au sens où il partirait de la prémisse inverse (celle d’une réduction des pratiques universitaires aux pratiques scolaires), mais en ce qu’il souhaite mettre en lumière le caractère intriqué des pratiques pédagogiques et des élaborations intellectuelles au sein des universités. Pour ce faire, il propose d’étudier, dans leur développement historique, l’ensemble des pratiques écrites qui mettent en forme, transmettent, et font circuler les savoirs dispensés par l’enseignement supérieur, généralement réunies sous le terme générique de manuels. Les travaux sur le genre des manuels constituent en effet de bons exemples de la tendance historiographique consistant à opérer une division a priori entre enseignement scolaire et universitaire. Alors qu’on dispose de nombreuses études sur les manuels scolaires, les recherches sur les manuels universitaires sont très peu nombreuses.

Continuer la lecture de « AAC: Les sciences de l’homme en manuels. Spécificités du discours pédagogique dans l’enseignement supérieur »

Parution: Scientific Sources and Teaching Contexts throughout History: Problems and Perspectives

Parution d’un ouvrage collectif qui propose une réflexion sur la notion de contexte en histoire des sciences, au travers de l’analyse de différents contextes d’enseignement:
Alain Bernard et Christine Proust (dir.), Scientific Sources and Teaching Contexts throughout History: Problems and Perspectives, « Boston Studies in the Philosophy of Science », Springer.

Table des matières:

General introduction, Alain Bernard and Christine Proust

Part. I : Holistic Approach

  • The Teaching Context and Reading between the 16th and 18th Centuries: The Role of the Memorization of Texts in Learning, Anne-Marie Chartier
  • Teaching and learning Medicine and Exorcisme at Uruk during the Hellenistic Period, Philippe Clancier

Part II : Critical Approach

  • Does a Master always Write for his Students? Some Evidence from Old Babylonian Scribal Schools, Christine Proust
  • In what Sense did Theon’s Commentary on the Almagest Have a Didactic Purpose?, Alain Bernard

Part III : Comparative Approach

  • Relationships between French « practical arithmetics » and teaching?, Stéphane Lamassé
  • On the Transmission of Mathematical Knowledge in Versified Form in China, Andrea Bréard
  • Mathematical Progress or Mathematical Teaching? Bilingualism and Printing in European Renaissance Mathematics, Giovanna C. Cifoletti

Part IV : Zooming Approach

  • Leonardo of Pisa and the Liber Abaci. Biographical elements and the project of the work, Eva Caianiello
  • Didactical Dimensions of Mathematical Problems: Weighted Distribution in a Vietnamese Mathematical Treatise, Alexei Volkov
  • Learning and Teaching Medicine in Late Imperial China, Florence Bretelle-Establet

Séminaire: Ecrire l’histoire de l’éducation populaire

Le Gehfa organise un séminaire sur le thème « Ecrire l’histoire de l’éducation populaire. Recours à l’histoire, pluralité des postures et des approches« , le mardi 4 février 2014 à 14h30, à l’université Paris Descartes.

Présentation:

Se saisissant du prétexte d’une actualité éditoriale foisonnante sur l’histoire de l’éducation populaire, notamment de trois publications, qui lui font une large place, parues simultanément à l’automne 2012:

  • un ouvrage : Franck Lepage (dir.), 2012. Éducation, populaire une utopie d’avenir, Les Liens qui Libèrent/Cassandre Hors Champ,
  • un article : Christophe Granger, 2012. « La “petite lanterne du progrès”. Instituteurs et éducation populaire aux marges de Paris (1890-1914) ». Vingtième siècle. Revue d’histoire, n°116, 69-80,
  • une thèse : Frédéric Chateigner, 2012. « Éducation populaire » Deux ou trois vies d’une formule, Thèse de science politique sous la direction de V. Dubois et G. Mauger, Université de Strasbourg.

Le Groupe d’étude – Histoire de la formation des adultes (Gehfa) organise, en partenariat avec le Groupe de réflexion sur la recherche en éducation populaire (Grrep), un séminaire avec ces trois auteurs afin de questionner le recours à l’histoire, ancien et assez systématique s’agissant de l’éducation populaire, et d’explorer les multiples dimensions qu’il recouvre, identitaires, politiques et scientifiques…

AAC: Sur la guerre des sciences et des lettres

Ci-dessous un appel à contribution de la revue Synergies Royaume-Uni et Irlande sur le thème « Sur la guerre des sciences et des lettres ».

Présentation:
En 1807, Louis de Bonald constate l’apparition de signes d’hostilité entre ces domaines dans un article intitulé « Sur la guerre des sciences et des lettres ». Selon lui, la spécialisation des savants et la création de vocabulaires spécifiques conduisent à isoler des champs de savoir distincts et hostiles. Une hiérarchisation de la connaissance devient source de conflits et suscite de violentes réactions de part et d’autre, chacun essayant de prouver la valeur intellectuelle de son domaine dans une quête où s’opposent, pour reprendre les expressions de Foucault, « dire vrai » et « être dans le vrai ». En passant des lettres ouvertes entre Flaubert et Froehner à l’affaire Sokal, les exemples publics d’affrontements et de violents débats entre les sciences et les lettres ne manquent pas. À la lumière de l’article de Bonald, de la querelle entre Charles P. Snow et Frank R. Leavis sur les deux cultures, des réflexions plus récentes de Irving Louis Horowitz pour qui ces conflits sont devenus obsolètes depuis, entre autres, l’abandon par les sciences humaines de leur opposition aux sciences dures mais encore des réflexions de Wolf Lepenies sur l’importance de prendre en compte dans ces conflits la difficile émergence de la sociologie, la revue Synergies Royaume-Uni et Irlandeinvite, dans un esprit interdisciplinaire, toute proposition d’article sur le thème de la guerre des sciences et des lettres. Les articles comparant les situations françaises, britanniques ou irlandaises sont encouragés.

Pistes de réflexion
• Distinction lettres et science
• Discours et pouvoir
• Être dans le vrai/dire vrai
• Institutions et vérité
• Savants lecteurs
• Influences réciproques
• Métaphores scientifiques
• Savoirs littéraires/ Imaginaire scientifique
• Connaissance/savoir
• Les deux cultures
• L’enseignement, les sciences et les sciences humaines
• Dans quelle(s) langue(s) publier la science ?
Continuer la lecture de « AAC: Sur la guerre des sciences et des lettres »

Parution: Les frères ennemis : la FEN et son courant unitaire sous la IVe république

Parution d’un ouvrage de Laurent Frajerman, Les frères ennemis : la FEN et son courant unitaire sous la IVe République, Institut de recherche de la FSU, 2013.

Présentation:

Comment expliquer le succès actuel de la FSU et son imprégnation paradoxale par la culture syndicale créée par la Fédération de l’Education nationale ? Il faut revenir à la IVe République, dans une période marquée par l’essor du communisme en milieu enseignant et par la mise en place d’un modèle syndical original. Syndicat de masse et à bases multiples, réformiste, la FEN joue en pleine guerre froide un rôle de médiation entre la CGT et FO, participe à la gestion du système éducatif en y représentant les identités professionnelles.

La FEN instaure un mode de gestion du pluralisme interne officialisant les tendances, tout en combattant fortement la minorité favorable à la CGT (le courant unitaire ou Unité et action). Or, loin d’incarner une alternative révolutionnaire, le courant unitaire constitue une version musclée de ce modèle. Qu’a-t-il apporté à la majorité réformiste de la FEN, en quoi a-t-il en retour été influencé ?

Quel aspect prime dans les interactions à l’œuvre entre ces frères ennemis : l’idéologie, la profession, le niveau de militantisme ? Ce livre, fruit de 20 ans de recherches, croise sources orales, archives inédites et une abondante littérature militante. Il analyse finement la cohabitation de deux cultures syndicales dans la FEN (celle des instituteurs du SNI et des professeurs du SNES), l’articulation entre les structures locales, nationales et fédérales… Les pratiques militantes sont autant explorées que les discours.

Parution: quelques titres pour débuter l’année

 

Séminaire: Histoire de l’éducation au carrefour des sciences humaines et sociales

Voici le programme du séminaire « Histoire de l’éducation au carrefour des sciences humaines et sociales », organisé par Clémence Cardon-Quint (ESPE d’Aquitaine/CEMMC), Charles Mercier (ESPE d’Aquitaine/LACES) et Nicolas Sembel (ESPE d’Aquitaine/CED).

 Ce séminaire traite de l’histoire de l’éducation, prise dans son acception la plus large :

  • histoire de l’enfance, de la jeunesse et des mouvements de jeunes
  • histoire de l’enseignement sous tous ses aspects : pédagogiques, didactiques et culturels
  • histoire des politiques éducatives et des institutions scolaires et universitaires.

Articulant des problématiques sociales, culturelles, politiques et économiques, l’histoire de l’éducation ne saurait se développer en vase clos. Ce séminaire se veut donc un espace de rencontres et de discussions universitaires largement ouvert : un carrefour. Il a pour but de favoriser les échanges entre les historiens de l’éducation et les chercheurs en sciences humaines et sociales qui traitent des questions éducatives présentes et passées.

Selon un rythme mensuel ou bimestriel, chercheurs expérimentés et plus jeunes collègues viennent y présenter leurs travaux ou réflexions récentes sur les questions éducatives. Soucieux de promouvoir les perspectives comparées les plus originales, ce séminaire s’ouvre à des recherches portant sur toutes les périodes et toutes les sociétés humaines.

Il s’adresse en priorité aux chercheurs, aux doctorants, et aux étudiants de master travaillant sur les questions éducatives. Par-delà ce public universitaire, il peut intéresser les acteurs de l’éducation, curieux de confronter leur expérience au regard des sciences sociales. Continuer la lecture de « Séminaire: Histoire de l’éducation au carrefour des sciences humaines et sociales »

Séminaire: Histoire de l’éducation, de la scolarisation et des pratiques culturelles

Voici le programme du séminaire « Histoire de l’éducation, de la scolarisation et des pratiques culturelles« , organisé par Philippe Savoie qui se tiendra à l’ENS de Lyon au second semestre 2013-2014.

Le séminaire a lieu le jeudi de 10h à 13h, salle F 103 (site Descartes, bâtiment formation)

Programme

  • 9 janvier 2014: Le marché scolaire : exploration d’une notion et de son historicité
  • 23 janvier 2014: Enseignement et unification culturelle; Gérard Bodé : Langues régionales, bilinguisme et enseignement en France au XIXe siècle.
  • 6 février 2014: Enseignement, presse et édition au XIXe siècle
  • 20 février 2014: Changement technique et pratiques culturelles; Henri Chamoux : L’enregistrement du son et le marché de l’édition musicale avant 1914.
  • 13 mars 2014: La formation des enseignants au XIXe siècle; Laura Dang : La formation scientifique dans les écoles normales primaires de la monarchie de Juillet; Ph. Savoie : Formation interne et professionnalisation du corps enseignant secondaire au XIXe siècle.
  • 27 mars 2014: Enseignement et inter-culturalité en contexte postcolonial; Nguyen Thuy Phuong : L’enseignement français au Vietnam (1945-1975).
  • 10 avril 2014: Scolarisation et urbanisation; Cécile Duvignac-Croisé : Le développement de la scolarisation féminine dans la banlieue sud-est de Paris (1880- années 1950).

Ce séminaire de recherche est ouvert aux chercheurs, enseignants-chercheurs et doctorants, ainsi qu’aux étudiants de masters.
Contact : philippe.savoie [arobase] ens-lyon.fr