Archives par étiquette : histoire

En ligne: L’école et la Nation

Le livre L’école et la Nation, dirigé par Charles Heimberg, Benoit Falaize et Olivier Loubes [ENS éditions, 2013 ] est disponible pour une lecture en ligne sur Open Book.

Présentation: Une vieille question, si nationale. « Et d’abord, l’école n’est pour rien dans la création de la nation française », affirme d’emblée Antoine Prost. Pourtant, en France, dès lors que la société et le pouvoir politique s’interrogent sur la nation et ses troubles, c’est à l’école qu’ils posent la question de l’identité collective et de sa construction, c’est vers elle qu’ils se tournent pour rechercher les responsabilités, imaginer les solutions. Ainsi, ce livre interroge, en s’en détachant, le débat français sur l’identité nationale, classique, ambivalent et propice aux instrumentalisations.
Une réponse internationale, neuve. Dès lors, pour dépasser ces singulières ambiguïtés franco-françaises, et parce que l’école et la nation est un champ scientifique commun par-delà les frontières, cet ouvrage choisit de répondre à la (dé-)raison nationale par la comparaison internationale. Grâce à la mobilisation exceptionnelle du réseau de chercheurs de l’Institut national de recherche pédagogique (devenu Institut français de l’Éducation), de nombreux auteurs s’attachent à dépayser le cas d’école français en le confrontant à bien d’autres situations nationales, et s’efforcent de déconstruire, loin des idées reçues, ce rapport de l’école à la nation.

Sém.: L’enseignement scolaire de l’histoire. D’hier à aujourd’hui

La première séance du séminaire « L’enseignement scolaire de l’histoire. D’hier à aujourd’hui. Finalités passées et présentes de l’enseignement de l’histoire » aura lieu le 8 octobre 2014.

Problématique de l’année scolaire et universitaire 2014-2015 :
L’enseignement scolaire de l’histoire n’est-il pas passé d’un régime de finalités explicites et pour l’essentiel largement partagées à un régime de finalités plus techniques et professionnelles et de moins en moins explicitées ? Ce basculement, s’il est avéré, ne serait-il pas au cœur du malaise partiel affectant cette discipline scolaire ?

Responsable : Yves Poncelet

Séance 1, mercredi 8 octobre 2014:
« Les finalités de l’enseignement scolaire de l’histoire, de la Révolution aux années 1960. Typologie et évolution ».
Intervenante : Annie Bruter, maîtresse de conférences honoraire

Informations pratiques :
De 17h00 à 19h00 au Centre d’histoire de Sciences Po, 56 rue Jacob 75006 Paris. Salle du Traité (1er étage)

Le programme complet est en ligne.

Séminaire: L’enquête biographique dans les études sur les sciences. Vie et travail scientifiques

Voici le programme du séminaire « L’enquête biographique dans les études sur les sciences. Vie et travail scientifiques », organisé au centre Koyré par Anne Collinot.

Dans ce cadre, Lewis Pyenson (Western Michigan University) donnera une conférence intitulée: « Les idées et la vie intime : le mariage des Sarton et la genèse d’une discipline savante ».

La conférence aura lieu le 25 novembre 2013, de 15h30 à 17h30 au Centre Alexandre Koyré [27 rue Damesme, 5ème étage, 75013 Paris (métro Tolbiac)].

Depuis quatre-vingts ans, le projet d’une histoire sociale des idées scientifiques reparaît à plusieurs reprises sans avoir encore livré un schéma transférable d’une époque à une autre. Nous traiterons de la pertinence d’une configuration sociale manifeste dans toute époque, la vie intime, comme lieu où s’engendrent des idées scientifiques. La vie de George Sarton, savant, et de son épouse Mabel Elwes, artiste, nous permet de voir jusqu’à quel point un mariage turbulent pourrait fournir des éléments pour comprendre la genèse d’une discipline scientifique : l’histoire des sciences aux Etats-Unis.

Lewis Pyenson est professeur d’histoire. Il a publié The Passion of George Sarton: A Modern Marriage and Its Discipline (Philadelphia: American Philosophical Society, 2007).

Rappel du programme des séances suivantes :

  • 02/12/2013      Isabelle Gouarné (Centre Alexandre Koyré) « Vie savante et engagement politique. Deux études de cas : Jean-Maurice Lahy et Georges Friedmann».
  • 09/12/2013      Céline Surprenant (Assistante de recherche au Collège de France) « Loger et travailler au Collège de France selon Ernest Renan ».
  • 16/12/2013      Claudine Fontanon (EHESS Centre Alexandre Koyré) « Les professeurs du Conservatoire national des arts et métiers (1819-1920): vies et carrières au service de l’enseignement populaire ». Continuer la lecture

JE: L’écriture de l’histoire de l’éducation : le biais du Parti socialiste

Le Centre Georges Chevrier (U. de Bourgogne) organise une journée d’études, le 6 décembre 2013, consacrée à « L’écriture de l’histoire de l’éducation : le biais du Parti socialiste.  Problématisations et études« .

JE: Regards croisés sur l’enseignement des langues et de l’histoire en Italie, en Allemagne et en France

Voici le programme des journées d’études « Regards croisés sur l’enseignement des langues et de l’histoire en Italie, en Allemagne et en France, XIXe-XXIe siècles » qui se tiendront à l’École française de Rome les 17 et 18 octobre 2013.

JE: Histoire et didactique de l’histoire. Quelles synergies?

Voici le programme d’une journée d’études qui se tiendra la 27 novembre 2013  à l’ESPE d’Aquitaine à Bordeaux sur le thème « Histoire et didactique de l’histoire. Quelles synergies ?« .

Présentation:

« La didactique de l’histoire n’a jamais été un domaine scientifique très structuré en France. Elle s’est constituée et continue de produire des travaux de recherche dans l’indifférence, si ce n’est le mépris des historiens. » (Nicole Lautier et Nicole Allieu-Mary)
Ces lignes écrites en 2008 dressent un sombre tableau de l’intérêt des historiens pour la didactique de l’histoire, que l’on peut définir comme la « science des conditions de la transmission et de l’appropriation des savoirs en histoire » (Charles Heimberg).
Interroger comment les historiens, à la fois en tant que chercheurs et en tant qu’enseignants dans le supérieur, le secondaire ou le primaire, ont reçu les travaux de recherche en didactique de l’histoire constituera un premier objectif de cette journée d’études.
Explorer, à partir des travaux déjà existant ou en cours, les interfaces sur lesquels historiens et didacticiens de l’histoire peuvent se retrouver, discuter et coopérer sera une deuxième finalité de cette journée d’études. Parmi les lieux de contacts possibles, une attention particulière sera accordée à l’épistémologie et au patrimoine de l’éducation. Objet à l’heure actuelle d’un intérêt renouvelé, celui-ci est étudié et valorisé par différents projets de recherche (notamment en Aquitaine par le programme PATRIA).
Cette journée d’études, ouverte à tous, ambitionne de susciter, à travers les échanges formels et informels, de nouvelles et fructueuses coopérations.

Fiche d’inscription

Parution: sur les historiens

Deux ouvrages qui peuvent intéresser les chercheurs travaillant sur les historiens français:

Et sur les historiens américains, une réédition:

Howard Zinn, L’impossible neutralité, Autobiographie d’un historien et militant, Agone, 2013.

Parution: Institutions, Networks and Communities of National Historiography

Après un volume d’atlas, le programme NHIST (Writing the Nation: national histories in Europe, 1800-2005 ) produit son second volume dédié à l’études des communautés d’historiens académiques en Europe:

Ilaria Porciani and Jo Tollebeek (ed.), Setting the Standards. Institutions, Networks and Communities of National Historiography, Palgrave McMillan, 2012.

Louis François et les frontières scolaires

Une journée d’études consacrée à Louis François est organisée par Claude Kergomard, Patricia Legris, Jean-Paul Martin et Nicolas Palluau, sur le thème « Louis François et les frontières scolaires »
Elle se tiendra le samedi 17 mars 2012 de 9h30 à 17h à l’ENS Paris (campus Jourdan).

Programme