Archives par étiquette : pédagogie

AAC: Genève, une plateforme de l’internationalisme éducatif au 20e siècle

Voici un appel à contribution en vue du colloque « Genève, une plateforme de l’internationalisme éducatif au 20e siècle« , organisé par l’Université de Genève, Uni-Mail, les 14 et 15 septembre 2017

Cette manifestation s’inscrit dans le cadre d’« Héloïse, Itinéraire des Pédagogues européens », association affiliée à la Fédération Française des Itinéraires Culturels Européens.

Appel à contribution

Coll.: Penser la transformation

Le colloque annuel du séminaire « Penser la transformation » sera consacré en 2015 aux rapports entre École et société dans une perspective de transformation sociale. Une fois la société comprise comme processus rassemblant des parties différentes, la composition ou recomposition de la totalité sociale doit être envisagée à partir de chacune des parties, du social par exemple, et non plus seulement du politique. L’institution éducative, au cœur de ces articulations, sera abordée tant du point de vue historique (rapport entre lois et mœurs au XVIIIe, principes philosophiques des pédagogies novatrices, engagement politique de l’École républicaine) que du point de vue philosophique (fondements moraux ou politiques de ces approches, statut de l’enfance, limites de l’École) ou d’une synthèse de ces points de vue, dans la formation des acteurs sociaux. Continuer la lecture

Parution: Les inventeurs de méthodes d’apprendre sont-ils des héros romantiques ?

Un article dans une revue rarement dépouillée en histoire de l’éducation:

Querrien Anne, « Les inventeurs de méthodes d’apprendre sont-ils des héros romantiques ? », Multitudes 4/ 2013 (n° 55), p. 135-141
URL : www.cairn.info/revue-multitudes-2013-4-page-135.htm.
DOI : 10.3917/mult.055.0135

Thèse soutenue: Robert Owen, pédagogue de la modernité ?

Marie Vergnon soutiendra, le 12 décembre 2013 à l’université de Lorraine, sa thèse en sciences de l’éducation préparée sous la direction de Loïc Chalmel, consacrée à « Robert Owen, pédagogue de la modernité ?« .

Présentation:
Le personnage de Robert Owen (1771-1858) est associé à l’histoire de la scolarisation de la petite enfance grâce à la création de l’Infant School de New Lanark en Écosse (1816). Cette école n’était cependant que la première étape de son projet. Le réformateur social souhaitait changer la société par l’éducation : son oeuvre pédagogique se révèle donc bien plus vaste. Notre travail de recherche se propose d’éclairer ses réalisations éducatives destinées à l’ensemble de la population.
Owen considérait cependant son expérience écossaise comme un « compromis » avec sa philosophie sociale. Nous avons donc tenté de comprendre ses conceptions théoriques au-delà de ce qu’il put mettre en œuvre.Il revendiquait l’originalité de ses propositions. Celles-ci sont interrogées à l’aune du courant pédagogique majeur des 18ème et 19ème siècles, celui de la modernité éducative (Hameline ; Houssaye).

Par ailleurs, un article sur cette Infant School vient de paraître dans la revue Recherches et éducation. Il est disponible en ligne en version intégrale:
Marie Vergnon (2013). « Robert Owen, James Buchanan et l’Infant School de New Lanark« , Recherches en éducation, n° 17, octobre 2013, pp. 149-161.

AAC: Changements dans les curricula et reconfigurations des disciplines scolaires

Voici un appel à communication dans le cadre des Journées scientifiques 2013 Cclépodi (Curricula Compétences Langage Evaluation Polyvalence Didactiques des Disciplines Interdisciplinarité) sur le thème « Changements dans les curricula et reconfigurations des disciplines scolaires« .

Les curricula connaissent actuellement des changements marqués qui interagissent avec des processus de reconfiguration des disciplines scolaires. L’organisation des enseignements héritée est en effet profondément remise en cause par la prise en compte de nouvelles attentes sociales : développement d’un enseignement par compétences, multiplication des objectifs transversaux (par exemple : éducation à la santé, au développement durable, aux média ; histoire des arts), modification des modes d’évaluation et des épreuves d’examen, création de certifications (comme le B2i), introduction de nouveaux savoirs dans les disciplines existantes ou par de nouvelles matières, etc. La diversité et l’importance de ces transformations sont une donnée nouvelle dans l’histoire de l’enseignement primaire et secondaire. Depuis que l’organisation curriculaire et les périmètres des disciplines scolaires ont été fixés au tournant du XIXe et du XXe siècle, aucune période d’évolution n’a été aussi rapide, ni aussi généralisée à tous les niveaux d’enseignement. C’est la raison pour laquelle les transformations en cours posent questions aux enseignants qui ont à les mettre en œuvre, aux formateurs d’enseignants qui s’efforcent de les y préparer et, plus largement aux parents d’élèves et à la société toute entière. Continuer la lecture

Parution: La fabrique des pédagogues

Un ouvrage tiré de la thèse de Nicolas Palluau, La fabrique des pédagogues. Encadrer les colonies de vacances, 1919-1939, PUR, 2013.

Présentation:

À travers la politique de formation des Éclaireurs de France (1919-1939), ce livre étudie comment la formation des cadres scouts a influencé l’école, l’instituteur chef Éclaireur devenant le pédagogue idéal. Ce livre revient sur cette dynamique initiée par les reformateurs sociaux pour ouvrir l’enseignement sur la vie, notamment au camp école de Cappy (Picardie) et lors des stages des centres d’entrainement aux méthodes d’éducation active (CEMÉA). Il invite ainsi à repenser l’interaction entre l’école et sa périphérie.

JE: Modernité et innovation pédagogiques au XIXe siècle

L’Institut d’histoire de la pensée classique (UMR 5037, ENS de Lyon) organise une journée d’études sur « Modernité et Innovation pédagogiques au XIXe siècle« .

Vendredi 12 avril 9h-17h30, ENS de Lyon site Descartes, salle F101.

En pédagogie, le XIXe siècle a été presque complètement occulté par le  XXe naissant: Dewey passe ainsi délibérément sous silence l’influence  de la mouvance herbartienne dans le cadre de laquelle sa  réflexion sur l’éducation s’était initialement développée.
Les questions pédagogiques font pourtant en Europe et tout au long du  siècle l’objet d’un intérêt très vif que relaieront à partir des  années 1860 les sections scolaires des expositions universelles. En  France, l’arrivée des Républicains au pouvoir s’accompagne de  l’institution d’une science universitaire de l’éducation dont on  escompte d’importants bénéfices dans le domaine de la formation  des maîtres. Continuer la lecture

Séminaire: Histoire de l’enseignement supérieur

La première journée du séminaire pluridisciplinaire de doctorat, sur l »Histoire de l’enseignement supérieur français à l’époque contemporaine: nouveaux chantiers« , aura lieu le lundi 12 novembre 2012, en salle D224 de 10h à 13h et de 14h à 17h, à la Maison de la recherche, Université Paris-Sorbonne, 28 rue Serpente (carrefour avec la rue Danton, métro St Michel- Odéon – Cluny).
La matinée sera consacrée à une discussion à partir d’une présentation du travail en cours de Laurène Le Cozanet, l’après-midi à une discussion avec Antoine Prost sur la question de la « politisation » des questions pédagogiques autour de 1968.
Le séminaire est ouvert à tous, et particulièrement aux doctorants.
Suggestions de lecture préalable:

  • Antoine Prost « 1968, ou la politisation du débat pédagogique », dans Jacques Girault (dir.), Les Enseignants dans la société française au XXe siècle : itinéraires, enjeux, engagements, Paris, Publications de la Sorbonne, 2004.
  • Dominique Damamme, « Les laboratoires de la réforme pédagogique », dans Dominique Damamme, Boris Gobille, Frédérique Matonti et Bernard Pudal (dir.), Mai-juin 68, Ivry-sur-Seine, éds. de l’Atelier- éds. ouvrières, 2008.

J’en profite pour vous rappeler l’existence de la liste de diffusion RAMUSE consacrée à  « Histoire et archives de l’enseignement supérieur ». Si vous souhaitez vous y abonner, il faut vous rendre sur la page de la liste et choisir le bouton abonnement dans la colonne de gauche.

Louis François et les frontières scolaires

Une journée d’études consacrée à Louis François est organisée par Claude Kergomard, Patricia Legris, Jean-Paul Martin et Nicolas Palluau, sur le thème « Louis François et les frontières scolaires »
Elle se tiendra le samedi 17 mars 2012 de 9h30 à 17h à l’ENS Paris (campus Jourdan).

Programme

 

Pratiques d’enseignement à l’université dans l’après-68: prochaine séance du séminaire du SHE

Le 10  janvier 2012, de 14h à 17h, se tiendra la troisième séance du séminaire du SHE sur le thème:  Pratiques d’enseignement à l’université dans l’après-68. Nous y écouterons et discuterons trois interventions:

– Laurène Le Cozanet (Université Paris Dauphine) : « Des dispositions à l’improvisation : enseigner en premier cycle de gestion et économie appliquée à Dauphine dans les années 68 »
– Marie-Pierre Pouly (Université de Limoges) : « Transformation des curricula et des pratiques pédagogiques dans l’anglais universitaire après 1968 »
– Christelle Dormoy ( Université Paris 10 Nanterre)  : « Les incidences des trajectoires scolaires et politiques des étudiants et des enseignants sur les pratiques pédagogiques : étude comparative des départements d’histoire et de philosophie de Vincennes dans l’après-68 »

Le séminaire est ouvert à tous.

Il se tiendra salle de conférences, 46 rue d’Ulm, 75005 Paris.