Archives par étiquette : politique scolaire

Soutenance de thèse: Une histoire de l’École entre Vichy et République, 1938-1948

Lundi 23 novembre, Matthieu Devigne a soutenu sa thèse « Classe de guerre. Une histoire de l’École entre Vichy et République, 1938-1948 » réalisée sous la co-direction de Jean-Noël Luc et de Laurent Douzou

Jury:

  • Pr. Jean-François CONDETTE, Université d’Arras
  • Pr. Laurent DOUZOU, IEP de Lyon (co-directeur)
  • Pr. Yvan JABLONKA, Université Paris XIII
  • Pr. Jean-Noël LUC, Université Paris-Sorbonne
  • Pr. Bruno POUCET, Université d’Amiens
  • Dr. Henry ROUSSO, directeur de recherche CNRS ‒ IHTP-Paris

Coll.: Les 40 ans de la réforme Haby

Les jeudi 26 et vendredi 27 aura lieu à l’Espé de Lyon un colloque sur le thème « 40 ans après la création du collège unique. Eclairages socio-historiques sur la loi du 11 juillet 1975″.

Programme en Pdf

Jeudi 26 novembre 2015

9h45. Ouverture de la journée

  • Alain Mougniotte, Directeur de l’ESPE
  • Denis Poizat, Directeur de l’ISPEF
  • Françoise Lantheaume, Directrice du laboratoire ECP

10h15-11h. Conférence inaugurale de la première journée. Présidence : Martine Safra. Centre universitaire d’information pédagogique (CUIP)

  • Du cycle d’orientation à l’établissement… de premier cycle (1936-1963), Antoine Prost. Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. CHS du XXe siècle

11h-12h15. Séquence 1. René Haby : l’homme, le ministre et « sa » réforme, Présidence : Vincent Pohrel. ESPE de l’Académie de Lyon. UCBL L1

  • René Haby par lui-même, Françoise Lepagnot. Service d’histoire de l’éducation. ENS-IFE. LARHRA
  •  La paternité de la loi du « collège unique » en question, Bruno Poucet. Université de Picardie Jules Verne. Laboratoire CAREF

Continuer la lecture

AAC: Gouverner l’école aux Suds

Le colloque final de l’ANR MOPRACS (« Modèles, pratiques et cultures scolaires en Afrique de l’Ouest » 2012-2015) organisé à Bordeaux du 5 au 7 février 2015, propose d’interroger les profondes mutations que les secteurs éducatifs des pays du Sud ont connu au cours des quinze dernières années, autour du thème « Gouverner l’école aux Suds: Politiques, acteurs et pratiques« . L’adoption d’un agenda international centré sur l’accès universel à une éducation primaire de qualité dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le Développement a significativement modifié les formes et la nature du gouvernement de l’école.

L’enchâssement des politiques publiques d’éducation dans les programmes internationaux de développement détermine un nouveau paradigme éducatif qui demande à être interrogé. Les programmes décennaux sectoriels, fixant les orientations et les priorités nationales, découlent des documents stratégiques de réduction de la pauvreté qui conditionnent l’accès à l’aide internationale des pays les plus pauvres. La définition d’objectifs chiffrés, qui ont valeur de conditionnalités, englobe à la fois l’agenda éducatif (ses priorités et orientations), la nature des relations entre les différents acteurs impliqués et enfin les formes de régulation et de pilotage caractérisées par l’hégémonie des procédures bureaucratiques et des normes quantifiables. Ceci a pour conséquence une homogénéisation apparente des espaces éducatifs dans les Suds ainsi que leur déploiement en dehors et au-delà du seul cadre étatique. L’Etat et son administration sont des acteurs privilégiés de l’éducation mais ils agissent et interagissent désormais avec une grande diversité d’acteurs (bailleurs internationaux, ONG, acteurs religieux, collectivités locales, etc.) tant au niveau de l’énonciation que de la mise en œuvre des politiques publiques d’éducation.

Au-delà des injonctions définies par les priorités de l’aide internationale, ou de façon plus prosaïque par des cadres de procédures, que se passe-t-il à l’échelle de l’école d’un village ou d’une municipalité ? Et à l’autre bout de la chaîne, comment sont prises les décisions qui donnent aux systèmes éducatifs leurs grandes orientations réformatrices (curricula, redoublements, scolarisation des filles, recrutement des enseignants) ? Comment enfin s’articulent ces deux extrémités et les différents niveaux intermédiaires ?

C’est précisément la question de la direction de l’école au sens large – à laquelle renvoie le verbe « gouverner » – que ce colloque soulève. Il s’agit de se demander comment « marche » l’école dans les pays des Suds ; dans quelle(s) et sous quelles(s) directions ? Cette interrogation renvoie à la fois aux orientations et aux buts des institutions scolaires qui varient suivant les acteurs concernés et qu’il s’agira de clarifier. Elle porte aussi sur le jeu des différents acteurs et forces qui structurent et organisent les espaces d’éducation aux niveaux local, national et international. Comment les impulsions du gouvernail se transmettent et se répercutent à tous les niveaux, jusque dans les salles de classe ; comment cheminent-elles à travers les canaux administratifs ; quelles en sont les chaînes de traduction ? Quels processus, acteurs et mécanismes gouvernent au final l’école dans les pays des Suds ?

ACC en français

CFP in english

Parution: Démocratiser la culture ! Une histoire comparée des politiques culturelles

La publication en ligne de la journée d’études de février 2012, organisée par le Comité d’histoire du ministère de la culture, le Centre d’histoire de Sciences Po et le Centre Georges Chevrier (Université de Bourgogne-Cnrs) : « Démocratiser la culture ! Une histoire comparée des politiques culturelles« , Territoires contemporains, avril 2013, n°5, sous la direction de Laurent Martin et Philippe Poirrier, est susceptible d’intéresser les historiens de l’éducation.

Sommaire :
Introduction – Une histoire comparée de la démocratisation de la culture – Philippe Poirrier
• La démocratisation de la culture en France : une ambition obsolète ? – Laurent Martin (Sciences Po Paris)
• Controverses à propos de la démocratisation de la culture en Belgique francophone depuis les années 60 – Jean-Louis Genard (Université Libre de Bruxelles)
• La démocratisation de la culture en Italie – Carla Bodo (Rome : Associazone per l’Economia della Cultura)
• Démocratiser la culture en Irlande : une politique pragmatique – Alexandra Slaby (Université de Caen)
• Les politiques de démocratisation culturelle en Grande-Bretagne de 1940 à nos jours : légitimation ou instrumentalisation ? – Cécile Doustaly (Université de Cergy-Pontoise)
• Démocratiser la culture. Le cas des États-Unis d’Amérique.Un contexte en évolution – Jean-Michel Tobelem (Option Culture)
• Démocratiser les pratiques culturelles : l’exemple bulgare. Les enjeux de la transition démocratique, 1989-2012- Svetla Moussakova (Université de Paris III Sorbonne-Nouvelle)

Postface : Quels contenus pour la démocratisation culturelle dans l’Europe du XXIe siècle? – Anne-Marie Autissier (Université de Paris VIII)

Parution: HE 134/L’Etat et l’éducation XIXe-XXIe siècle

Le numéro 134 de la revue Histoire de l’éducation (2012/2) est en ligne. Sous la direction de Jean-Noël Luc et Philippe Savoie, il est consacré à « L’Etat et l’éducation, XIXe-XXIe siècle ».

Sommaire:

Colloque: École et changement social dans l’espace ottoman et post-ottoman (XIXe-XXe siècle)

Le 17 mai 2013 aura lieu à l’ENS de Lyon un colloque international consacré à « Au delà de la nationalisation : école et changement social dans l’espace ottoman et post-ottoman (XIXe-XXe siècle)« , organisé par F. Abécassis (ENS Lyon / LARHRA), P. Bourmaud (Lyon III) et Chantal Verdeil (LARHRA), avec le concours de l’École française d’Athènes.

Présentation:

De 1850 aux années 1950, dans l’espace administré par l’empire ottoman puis dans les États qui lui ont succédé, l’enseignement se transforme radicalement. Les cours se tiennent désormais dans des salles de classe qui regroupent les élèves (garçons et filles) dans des divisions. Continuer la lecture

Archives: versement de la mission du ministère en 2012

Extrait d’un mail envoyé par Fabien Opperman, responsable de la mission des archives du ministère de l’Éducation nationale à propos des versements effectués par la mission au cours de l’année 2012.

« Comme chaque année, je vous fais parvenir la liste des versements d’archives opérés en 2012 aux Archives nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine par les ministères de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. L’ensemble de ces fonds représente un volume de 349 mètres linéaires. Continuer la lecture

Parution: « Savoirs et autonomisation de l’administration dans les réformes de l’Instruction publique sous Jules Ferry »

Le dernier volume de la revue Gouvernement et action publique (4/2012) consacre un dossier aux « Savoirs de gouvernement à la frontière entre administration et politique« , dans lequel Philippe Bongrand publie un article intitulé: « Savoirs et autonomisation de l’administration dans les réformes de l’Instruction publique sous Jules Ferry (1879-1883)« .

Thèse en cours: L’institutionnalisation de l’orientation scolaire dans le dispositif éducatif depuis 1959

Paul Lehner travaille à une thèse de science politique sous la direction de Bernard Pudal (université Paris 10) sur le thème: « L’institutionnalisation de l’orientation scolaire dans le dispositif éducatif depuis 1959: enjeux corporatifs et idéologiques »

Présentation:

A partir d’une sociologie politique des politiques éducatives de 1959 à nos jours, des archives nationales et syndicales et d’entretiens, la thèse tend à réaliser une sociologie du métier de conseiller d’orientation psychologique. Continuer la lecture

AAC: Changer l’école dans l’Allemagne de l’après-1945 – Perspectives transnationales

Le CIERA organise un atelier, inscrit dans le programme de formation-recherche CIERA « De la sortie de guerre à la Guerre froide : l’Allemagne au cœur des enjeux de culture et de société », qui s’adresse en priorité à des jeunes chercheurs sur le thème « Changer l’école dans l’Allemagne de l’après 1945. Perspectives transnationales« .

Thèse soutenue: Dialoguer dans l’éducation nationale

Le 27 novembre 2012, à 14h30, Isabelle Colas Degenne, soutiendra sa thèse sous la direction de Rebecca Rogers (Université Paris Descartes) sur le thème: « Dialoguer dans l’Éducation nationale: de la consultation au débat public (1973-2003)« .
Université Paris Sorbonne, 1 rue Victor Cousin, salle de réunion F673, Galerie Gerson, Escalier G2, 1er étage.

Jury :
Jean-Paul Delahaye : Inspecteur général de l’Éducation nationale, Ministère de l’Éducation nationale
Claude Lelièvre : Professeur émérite, Université Paris Descartes
André Robert : Professeur d’Université, Université Lyon-2
Rebecca Rogers : Professeur d’Université, Université Paris Descartes
Bruno Suchaut : Professeur d’Université, Université de Bourgogne, détaché à l’Université de Lausanne (Suisse)

Thèse soutenue: Octave Gréard, réformateur de l’enseignement primaire

Stéphanie Dauphin a soutenu le 30 mars 2012 sa thèse dirigée par Jean-Noël Luc (université Paris IV) sur le thème: « Octave Gréard, réformateur de l’enseignement primaire de Second Empire à la Belle Époque »
Le jury Était composé de Jean-Noël Luc, Florence Bourillon, Jean-François Condette, Bruno Poucet, Rebecca Rogers.

Présentation:

Gréard a rempli de nombreuses fonctions : inspecteur d’académie à Paris en 1864, inspecteur chargé du service de l’instruction primaire à Paris en 1866, directeur de l’enseignement primaire de la Seine en 1870, inspecteur général de l’Instruction publique en 1871, directeur de l’enseignement primaire au ministère de l’Instruction publique en 1872. Continuer la lecture