Archives par étiquette : recherche

JE: Passage des disciplines

Le programme « Passage des disciplines » organise une journée d’étude le 15 janvier 2016
sur le thème « Collège de France : Lettres patentes, règlements, statuts : 1772-2014 »

Les textes des règlements sont maintenant numérisés et disponibles sur Salamandre (collections numérisées/Règlements du Collège de France), et le texte du décret du 24 juillet 2014 à l’adresse suivante.

Programme :

  • 9h15     Introduction
  • 9h30      Les Lettres patentes 1772 (C. Surprenant)
  • 10h30   1828-1829
  • 11h30    Pause
  • 11h45    1852-1857 (A. Compagnon)
  • 12h45     Déjeuner
  • 14h00     1873
  • 15h00     1911
  • 16h00     Pause
  • 16h30     1990-2014 (M. Meston de Ren, Directrice générale des services, Collège de France)

JE: Lieux et acteurs de l’ethnologie de la France au XXe siècle

La Direction générale des patrimoines (Département du pilotage de la recherche)
et les Archives nationales (Département Education, Culture et Affaires sociales) organisent un séminaire consacré aux « Lieux et acteurs de l’ethnologie de la France au XXe siècle : archives en question« , du 26 janvier au 29 juin 2015.

A la faveur de la collecte réalisée par la Mission des archives du Ministère de la Culture et du versement récent aux Archives nationales des fonds historiques du Musée des Arts et Traditions populaires, le Département du pilotage de la recherche de la Direction générale des patrimoines et le Département Education, Culture et Affaires sociales des Archives nationales, en collaboration avec le LAHIC, organisent un séminaire-atelier pour dresser un premier bilan des sources disponibles et archives accessibles pour l’étude des multiples lieux et acteurs de l’ethnologie de la France, sur la longue durée du vingtième siècle. Ce cycle de rencontres donnera lieu à l’automne 2015 à l’organisation d’une journée d’études à Pierrefitte-sur-Seine, dans le nouveau site des Archives nationales.

26 janvier 2015 – L’expérience de la Mission du patrimoine ethnologique (1980-2004)

  • Les archives de la mission du Patrimoine ethnologique aux Archives nationales , Marine Zelverte (Archives nationales, DECAS)
  • La mission du patrimoine ethnologique dans les archives d’Isac Chiva, Marion Abélès (LAS, Collège de France)
  • L’instauration du patrimoine ethnologique : recherches en archives et séminaire de recherche , Noël Barbe (Conseiller ethnologique DRAC Franche-Comté et CNRS-LAHIC)
  • Discutant : Michel Melot (Inventaire général / Mission du patrimoine ethnologique) Continuer la lecture

Coll.: Dans l’atelier des intitulés. A propos de la singularité du collège de France

Colloque organisé dans le cadre du programme « Passage des disciplines » du Collège de France (dirigé par A. Compagnon en collaboration avec C. Surprenant), avec le soutien du labex Hastec, du Centre Alexandre Koyré (UMR 8560), de l’Institut d’Histoire Moderne et Contemporaine (UMR 8066) et du laboratoire « Anthropologie et Histoire des Mondes Antiques » (Anhima – UMR 8210).
Dans le paysage international des institutions de savoir, on attribue au Collège de France la spécificité d’enseigner « non les branches de la Science qui sont faites, mais celles qui sont en voie de se faire ». Pour Ernest Renan et tous ceux qui reprennent sa formule, cet idéal aurait une manifestation institutionnelle : la libre transformation des intitulés des chaires. Le Collège de France échapperait de la sorte à la reproduction des partages disciplinaires à laquelle sont a priori astreintes les institutions d’enseignement. Par des innovations successives dans les titres choisis, il serait en outre un moteur du renouvellement des savoirs.
L’objectif de ce colloque est d’interroger l’historicité de cette auto-définition et de l’opération de partage des savoirs qu’est la fabrication de titres de chaires. Entrer dans l’atelier des intitulés conduit à mettre au jour les rapports complexes entre les revendications d’innovations et la perpétuation des traditions d’une institution multiséculaire. Apparaîtront ainsi les arguments mobilisés, les modèles français ou étrangers revendiqués, les échanges et controverses entre institutions comme entre savants, le rôle des facteurs politiques et économiques dans les processus de différenciation et de hiérarchisation des savoirs en contexte. Continuer la lecture

CFP: The Social Sciences since 1945 in East and West

Preliminary call for papers for the international scholarly meeting under planning with the special focus on „The Social Sciences since 1945 in East and West : Continuities, Discontinuities, Institutionalization and Internationalization

The meeting is to be held in early April 2015 at the Central European University in Budapest under the auspices of Pasts Inc. Centre for Historical Research of the History Department of the CEU.
Summaries of suggested papers (less than 300 words) are demanded for the 1. June 2014 at the electronic addresses of the conveners (at the end of the page).
Board and travel expenses of selected participants are expected to be covered by the conveners.

In most countries of the European continent World War II constitutes a break and the post-war period a new start in the history of the Social Sciences. The destructions of the war concerned directly or indirectly many places of learning and research, including their staff and the intellectual paradigms they represented. The post-war reconstruction initiated both an unprecedented growth and an ongoing process of diversification and specialisation. The latter generated new sub-disciplines, new interrogations, new thematic foci, new methodological approaches, a renovated relationship with intellectual ancestry, a changing societal importance granted to the various branches of study, alterations in the relations between the various disciplines concerned, as well as new forms of ideological and/or political commitments involved in the pursuit of research in the Social Sciences. But, for that matter, the practice of social studies suffered the same division as the whole continent under the Cold War, starting as early as the very first post-war years. This introduced major discontinuities in Sovietized East-Central Europe which, very unequally, were compensated for after the regime changes in 1989-1990. Continuer la lecture

JE: Histoire de la culture scientifique en France : institutions et acteurs

Une journée d’études sur le thème: « Histoire de la culture scientifique en France : institutions et acteurs » se tiendra le 11 février 2014 à la MSH de Dijon.
Cette journée d’étude retracera l’histoire de la « culture scientifique » au travers des politiques publiques. Les contributions portent sur le rôle des ministères chargés de la culture scientifique (ministère de la recherche, ministère de la culture), des principales institutions et acteurs concernés, des universités aux musées d’histoire naturelle.

Coll: Vies de savants et éthique des savoirs

Le Cirphlès organise les 14 et 15 novembre 2013 un colloque sur le thème: « Vies de savants et éthique des savoirs. Pouvoirs du récit biographique dans les sciences, XVIe-XXIe siècles ».

Présentation:

« L’art, c’est moi, la science c’est nous », disait Claude Bernard. La science est parfois décrite comme une entreprise collective et impersonnelle, où les caractères et les trajectoires individuels de ceux qui font la science ne jouent au mieux qu’un rôle anecdotique. Pourtant, on ne se lasse pas de raconter la vie de ceux qu’on appelle, selon les époques, les « savants », les « hommes de science », ou encore les « scientifiques ». Biographies, autobiographies, éloges académiques, nécrologies, notices encyclopédiques, discours commémoratifs, etc. sont autant de formes prises par ces récits de vie qui, depuis la Renaissance, construisent et popularisent la figure du savant. Les fonctions de ces récits sont diverses: percer à jour et célébrer les héros de la science ; forger des vies exemplaires susceptibles de fédérer et d’inspirer une discipline particulière ou la communauté scientifique dans son ensemble ; légitimer l’entreprise scientifique et en transmettre les valeurs ; la rendre accessible et attrayante pour le profane ou le néophyte ; et dans le cas plus particulier de l’autobiographie, évaluer et défendre sa vie et son œuvre, justifier certains choix de vie intellectuels ou éthiques, ou créer son propre mythe. Qu’ils soient écrits du dehors des sciences ou par les scientifiques eux-mêmes, qu’ils s’adressent au grand public ou à la communauté savante, ces récits biographiques sont des vecteurs importants de la formation et de la diffusion des identités savantes et de la perception des scientifiques par la société.

Ce matériau historique abondant, qui a récemment attiré l’attention des historiens des sciences, peut être exploré de multiples manières. On peut par exemple s’interroger sur la biographie comme genre à pratiquer, c’est-à-dire sur la légitimité et la valeur qu’il convient d’accorder au genre biographique comme forme de l’histoire des sciences, ou encore sur la manière adéquate de raconter la vie d’un homme ou d’une femme de science. On peut aussi s’intéresser au rôle du biographique dans l’histoire des sciences – à la façon dont les sciences s’ancrent dans des vies individuelles, et aux ressources qu’offrent les récits biographiques à qui veut comprendre les sciences. Ce colloque, quant à lui, se propose d’aborder les récits biographiques moins comme des outils que comme des objets de l’histoire des sciences, et en particulier, d’étudier le rôle joué par ces récits dans la constitution de l’ethos savant et dans l’image publique des scientifiques.

Programme

JE: « Comment traiter des rapports entre enseignement supérieur et « monde économique » ? »

Une journée d’études consacrée à « Comment traiter des rapports entre enseignement supérieur et « monde économique » ? aura lieu le 7 mai 2013, à l’université Paris Dauphine, salle A701.

Programme

Continuer la lecture

Séminaire: Les transformations de l’enseignement supérieur et de la recherche

Voici le programme du séminaire « Les transformations de l’enseignement supérieur et de la recherche en France depuis les années 1960: questions actuelles et regard historique« , organisé par Julien Barrier (ENS de Lyon, MCF de sociologie) et Emmanuelle Picard (ENS de Lyon, MCF d’histoire).
Il se déroulera à l’ENS de Lyon, salle F113, de 10h à 13h.

Programme:

  • Mardi 12 février: En matière d’introduction. Les transformations de l’enseignement supérieur et de la recherche en France: regards historiques et sociologiques (J. Barrier, E. Picard)
  • Mardi 19 février: « Ces très chers collègues » : les modes de régulation de la profession universitaire (J. Barrier, E. Picard)
  • Mardi 5 mars: L’avènement de la McUniversity ? L’enseignement supérieur et la recherche à l’épreuve du managérialisme (J. Barrier, E. Picard)
  • Mardi 12 mars: Universités, Etat et industrie : interroger les nouveaux régimes de production de connaissances (J. Barrier, E. Picard)
  • Mardi 19 mars: Quand la science s’ancre dans l’espace : socio-géographie des activités scientifiques (Michel Grossetti, Myriam Baron)
  • Mardi 26 mars: Au nom de « l’excellence » : concurrence internationale et stratégies de positionnement dans le champ académique (Lise Gastaldi, Stéphanie Mignot-Gérard)
  • Mardi 2 avril: Ce qu’évaluer veut dire :  Fabrique et usages des dispositifs d’évaluation (Clémentine Gozlan, Pablo Achard)

Ce séminaire est ouvert aux étudiants de master, aux doctorants ainsi qu’à toute personne intéressée.

Contact: emmanuelle.picard [at] ens-lyon.fr et julien.barrier [at] ens-lyon.fr

AAC: Un siècle de recherches méridionales à Toulouse

Les laboratoires Framespa, PLH et CLLE-ERSS organisent un colloque international sur le thème: « Un siècle de recherches méridionales à Toulouse » et lancent un appel à communication:

C’est en 1914 qu’a été fondé à Toulouse l’Institut d’Études Méridionales par le romaniste Joseph Anglade, titulaire de la chaire de langue et littérature méridionales à l’Université de Toulouse. Cet Institut, enrichi du fonds privé d’Anglade, puis de bien d’autres, possède une magnifique bibliothèque, Continuer la lecture