Histoire et archives orales de l’enseignement

 Le programme « Histoire orale de l’enseignement » du SHE a pour objet de collecter, traiter et archiver les témoignages des acteurs et des décideurs des politiques de l’éducation de 1945 à nos jours afin d’analyser, à travers l’étude des politiques éducatives menées par les différents gouvernements, le processus complexe de la prise de décision au sein du ministère de l’Éducation nationale.

Au début de 2011, le Service d’histoire de l’éducation dispose ainsi d’une phonothèque de 275 témoignages, résultant de plus de 500 entretiens et  représentant 900 heures d’enregistrement. Ces archives portent sur toute la période de la Quatrième République et, pour la Cinquième République, sur les années 1958 à 1988. La collecte des témoignages portant sur le ministère de Lionel Jospin, de1988 à 1992, est déjà entreprise.

Parallèlement à cet archivage chronologique, des collectes de témoignages ont déjà été effectuées sur des institutions du système éducatif : l’Inspection générale pour la commémoration de son bi- centenaire, en 2002, et, en 2008, également pour son bicentenaire, la fonction rectorale. Ces archives sont mises à la disposition des chercheurs qui sont accueillis dans les locaux du SHE rue d’Ulm ; leur mise en ligne a été entreprise et devrait être poursuivie.

Au-delà de la seule constitution de sources orales dans un objectif patrimonial et scientifique, cette collecte rend possibles de nombreuses études sur les politiques éducatives et , plus précisément, sur le processus de la décision . Dans cette optique ont déjà été publiés, en intégralité, les témoignages de Jean Ferrez en 2004, et de René Haby en 2008. La participation aux colloques organisés sur Christian Beullac et Alain Savary dont les actes ont été publiés se situe dans le prolongement des analyses fondées sur les archives orales.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.