L’histoire de l’éducation : gros plan sur le recrutement des enseignants-chercheurs 2014

Le nombre et le profil des postes ouverts aux concours entretiennent des liens complexes avec le dynamisme et la visibilité des différents champs de recherche, qu’on voie dans ces profils de poste une photographie des dynamiques émergentes, une incitation à développer des thématiques négligées, ou encore la pérennisation des découpages et des thématiques traditionnels.

Quelle que soit l’interprétation qu’il faille donner à ce phénomène, le profil des postes mis au concours cette année témoigne en tout cas que le choix de l’histoire de l’éducation comme champ de recherche ne mène pas à une impasse. À la session de 2014, quatre postes de maîtres de conférences et trois postes de professeurs des universités se rattachent plus ou moins exclusivement à cette thématique, avec des ancrages, mono ou bi-disciplinaires, variables, en histoire, en sciences de l’éducation ou en STAPS.

Sur le plan thématique, l’histoire et l’épistémologie des disciplines, à laquelle on associera ici l’histoire des savoirs, se taille la part du lion avec quatre postes sur sept.

Quant aux affectations, les ESPE figurent en bonne place avec trois postes en tout : l’universitarisation de la formation des maîtres continue de profiter à l’histoire de l’éducation en général et à l’histoire des disciplines en particulier. Si l’on peut s’interroger sur les effets d’un ancrage quasi exclusif de ce champ de recherche – en section 22 du moins  – du côté des ESPE, l’on se réjouira de ces opportunités pour leurs futurs bénéficiaires.

Comme depuis deux ans, un wiki des postes (comités, listes des candidats auditionnés, dates des auditions, classement) est mis en place: pour la 22e section, pour la 72e section et pour la 70e section.

Université Aix-Marseille, MCF en épistémologie et didactique de l’histoire et de la géographie (22e et 23e sections)

Université d’Amiens (IUFM), MCF en histoire de l’éducation et histoire générale (22e section)

Université de Lille III, MCF en didactique et histoire des disciplines (70e section)

Université de Besançon, MCF en histoire de l’éducation physique et du sport (74e section)

Université de Bordeaux IV (IUFM), PR d’histoire de l’éducation (22e section)

Université de Paris VII, PR en Histoire des savoirs, Europe Moderne (XVIe-début XIXe siècle) (22e section)

Université de Paris VIII, PR en Socio-histoire de l’Éducation contemporaine (70e section)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.