Parution – Pierre Merle, Les pratiques d’évaluation scolaire. Historique, difficultés, perspectives

Présentation de l’éditeur :

Comment les professeurs évaluent-ils les compétences scolaires de leurs élèves ? À l’école élémentaire, les enseignants ont progressivement délaissé la notation traditionnelle au profit d’une « évaluation par compétences ». Au collège et au lycée, l’usage des notes demeure majoritaire mais il est concurrencé par de nouvelles pratiques avec la diffusion rapide des « classes sans note » et, depuis 2017, une évaluation par « niveaux de maîtrise ».

Ces pratiques d’évaluation scolaire sont loin d’être équivalentes. Si certaines contribuent à aider les élèves dans leurs apprentissages, d’autres ont des effets contre-productifs. Elles sont à l’origine de « résignation apprise » et « d’illusion d’incompétence ». Elles favorisent le décrochage des élèves en difficulté scolaire et contribuent aux mauvais résultats de l’école française.

Pierre Merle propose une synthèse richement documentée et d’une grande actualité, sollicitant autant les recherches sociologiques que psychologiques. Outre une perspective historique éclairante sur l’invention de la note à la fin du XIXe siècle, l’ouvrage montre aussi l’intérêt des nouvelles modalités d’évaluation, y compris l’usage des logiciels d’apprentissage, susceptibles de combiner de façon effi cace évaluations et apprentissages.

La révolution scolaire en cours est silencieuse. Elle n’a pas pour objet de moins évaluer mais de favoriser des « évaluations formatives », mieux adaptées à chaque élève, et pleinement au service de ses apprentissages.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *