Publication – Laurent Cosnefroy, Jean-Marie De Ketele, Bernard Hugonnier, Philippe Parmentier, Donatella Palomba, Stamenka Uvalic-Trumbic, « L’internationalisation de l’enseignement supérieur. Le meilleur des mondes ? », De Boeck supérieur, 2020.

Ce livre est le premier qui propose un bilan critique de l’internationalisation de l’enseignement supérieur en abordant à la fois les aspects politiques, économiques, institutionnels et pédagogiques.

L’enseignement supérieur s’est massivement internationalisé ces dernières années. Dans tous les pays les plus développés économiquement, les universités cherchent à capter un public d’étudiants étrangers, à envoyer elles-mêmes leurs étudiants à l’étranger et à recruter des enseignants-chercheurs étrangers. Les finalités assignées sont multiples, parmi lesquelles mieux préparer les étudiants à travailler dans un monde multiculturel et globalisé, obtenir une meilleure visibilité à l’international en accédant au statut « d’université de classe mondiale », se manifestant entre autres par un classement en bonne place dans les palmarès les plus réputés (Shanghai, Times Higher Education).

L’objectif de ce livre est de proposer une analyse globale du processus d’internationalisation de l’enseignement supérieur en examinant les aspects politique, économique, institutionnel et pédagogique et en clarifiant plusieurs concepts utilisés dans ce domaine tels que globalisation, éducation transnationale, citoyenneté globale, compétence interculturelle, mobilité internationale et internationalisation chez soi. L’ouvrage développe en outre différents scénarios d’évolution de l’internationalisation de l’enseignement supérieur et avance des propositions pour qu’elle soit plus équitable et plus sociale.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.