Thèse en cours: Les enjeux politiques de l’éducation des femmes de 1789 aux années 1820

Caroline Fayolle travaille à une thèse, sous la direction de Michèle Riot-Sarcey (université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis), sur “Les enjeux politiques de l’éducation des femmes: genre, savoir, citoyenneté (de 1789 aux années 1820) »

Présentation:

L’objectif de cette thèse est de produire une histoire politique et culturelle de l’éducation des femmes de 1789 aux années 1820. Les sources sont à la fois les discours sur l’éducation des femmes (débats parlementaires, discours pédagogiques et scientifiques, plans d’éducation) et les sources relatives aux pratiques scolaires (règlements scolaires, livres d’éducation, archives de surveillance des écoles publiques). L’école républicaine, ouverte aux filles à partir de la fin de l’année 1793, est au cœur de cette recherche. Utilisant l’outil d’analyse du genre, on se propose d’étudier les enjeux politiques de la fabrique scolaire des normes sexuées. Plus généralement, il s’agit de comprendre, dans un contexte où s’élaborent les critères de la citoyenneté moderne, le projet de régénération des femmes par l’éducation révolutionnaire et post-révolutionnaire.

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.