Séminaire – Anarchistes & instruction à domicile, 6 mars 2018

Dans le cadre du séminaire du laboratoire ÉMA consacré aux pratiques de non
scolarisation, la prochaine séance, mardi prochain 6 mars (Gennevilliers, 14-16h, salle A215), sera consacrée à la présentation et à la discussion d’un texte de Sylvain Wagnon (Université de Montpellier) :

Les anarchistes et l’instruction à domicile (XIX-XXe) : un mythe libertaire ?
Dans une perspective historique, notre explorons les réflexions et les actions des anarchistes à l’égard de l’instruction à domicile. En effet, dès la fin du XIXe siècle les multiples « expériences » éducatives des anarchistes français illustrent la recherche d’une autre instruction loin de l’enseignement officiel et des formes scolaires classiques mais peut-on réellement parler d’une racine et d’un modèle pour l’instruction à domicile telle qu’elle semble se développer actuellement ?

L’ensemble du programme est disponible ici.

AàC – Etre éditeur en France au XIXe siècle

L’équipe du projet ANR DEF19 (Dictionnaire des éditeurs français du XIXe siècle) organisera les 4 et 5 avril 2019 son colloque final, intitulé : « Etre éditeur en France au XIXe siècle (1789-1914) ».

L’appel à communications est consultable et téléchargeable sur le carnet de recherches du projet. Les propositions (3000 signes maximum) devront être envoyées pour le 4 juin 2018.

Les propositions de communication s’inscriront de manière privilégiée dans les axes d’étude suivants :

Continuer la lecture de « AàC – Etre éditeur en France au XIXe siècle »

Publication – L’École des années noires. Une histoire du primaire en temps de guerre (1938-1948), Matthieu Devigne

Comment maintenir l’École quand tout semble prêt à s’effondrer ? Comment l’École de la Troisième République a-t-elle reçu les dogmes et les ordres de Vichy ? Comment la France de l’après-guerre, enfin, a-t-elle accompagné la reconstruction des murs de celle des esprits et des corps ?

L’histoire des écoles primaires de la France des années noires (1938-1948), c’est celle du personnel et des élèves qui poursuivent leur tâche avec une endurance qui tient autant de la routine que d’une solide capacité d’adaptation. C’est aussi celle des solidarités inédites forgées à la faveur de la sauvegarde des enfants entre des territoires scolaires très diversement frappés par les drames de l’Occupation et de la Libération. C’est enfin l’histoire des visions de réforme et de reconstruction qui s’efforcent d’imaginer, en ces temps d’incertitudes, les destins possibles de l’Éducation nationale du second XXe siècle à venir.

De la Bretagne au Lyonnais, des petites communales des monts d’Auvergne aux classes marseillaises, se fait le récit d’un ordinaire recomposé au rythme du conflit. Il est tissé de rigueurs et de banalités propres à une époque saisissante, à partir de laquelle il est toujours inspirant de réfléchir le présent.

Références de l’ouvrage: Matthieu DEVIGNE, L’École des années noires. Une histoire du primaire en temps de guerre (1938-1948), PUF, février 2018

Sommaire:

Continuer la lecture de « Publication – L’École des années noires. Une histoire du primaire en temps de guerre (1938-1948), Matthieu Devigne »

Publication – « Manières d’apprendre (XVIIIe-XXe siècles): quand le genre s’en mêle »

Le dernier numéro de la revue Genre & Histoire porte sur les « Manières d’apprendre (XVIIIe-XXe siècles): quand le genre s’en mêle ».

Vous trouverez le sommaire ci-dessous

 

Séminaire « Politiques scolaires, écoles et publics scolaires en Afrique sub-saharienne »

Vous trouverez ci-dessous les informations sur le séminaire « Politiques scolaires, écoles et publics scolaires en Afrique sub-saharienne (milieu du XIXe siècle-années 1970), organisé par l’Inalco et le Groupe Afrique Océan Indien du Cessma

Lieu : Inalco, Maison de la recherche, Salle 221, 2 Rue de Lille, 75007 Paris de 14 h 00 à 16 h 00

Continuer la lecture de « Séminaire « Politiques scolaires, écoles et publics scolaires en Afrique sub-saharienne » »

Atelier de l’historien.ne de l’éducation : expériences, pratiques, épistémologies (Paris, 10 fév. 2018)

La première journée nationale d’études des jeunes chercheur.e.s en histoire de l’éducation

« L’atelier de l’historien.ne de l’éducation : expériences, pratiques, épistémologies« 

aura lieu le 10 février 2018 à  l’Université Paris V (la salle sera précisée ultérieurement).

Soutenue par l’Association Transdisciplinaire de Recherches en Histoire de l’Education (ATRHE), cette journée est conçue comme un espace de discussion des recherches en cours en histoire de l’éducation. Elle est ouverte à l’ensemble des jeunes chercheur.e.s en histoire de l’éducation ainsi qu’aux chercheur.e.s abordant la thématique de l’éducation dans une perspective historique.

AAC – Les politiques éducatives à l’ère du « partenariat »

Vous trouverez ici l’appel à communication pour un colloque international sur la thématique « Les politiques éducatives à l’ère du « partenariat » » qui se déroulera à l’université Jean Monnet de Saint-Étienne, les 28 et 29 juin 2018.
 
Colloque organisé par le laboratoire Éducation, Cultures, Politiques.
 

Les propositions de communication (entre 3000 et 4000 signes) sont attendues pour le 2 février 2018 et sont à envoyer aux adresses suivantes :

stanislas.morel[at]univ-st-etienne.fr
manon.pesle[at]univ-st-etienne.fr

AAC – VIII Journées Scientifiques de la SEPHE / I Congrès National de la SIPSE «La Pratique Éducative. Histoire, Mémoire et Patrimoine» (Majorque, 20-23 novembre 2018)

Vous trouvez ici la deuxième circulaire des Journées Scientifiques «La Pratique Éducative. Histoire, Mémoire et Patrimoine» (Majorque, 20-23 novembre 2018), organisées par la Société Espagnole pour l’Étude du Patrimoine Éducatif / SEPHE et par la Société Italienne pour l’Étude du Patrimoine Éducatif / SIPSE. Le français est une des langues officielles de ces journées scientifiques.

22 janvier 2018: date limite pour l’envoi des propositions de communication (jusqu’à 250 mots et quatre mots clés) et des propositions conjointes pour les séminaires (ou bien panel avec plusieurs auteurs).

Séminaire – L’éducation populaire et la lutte contre le décrochage scolaire (22 janvier)

Alicia Jacquot, doctorante en sociologie (LEST CNRS Aix-en-Provence), interviendra dans le cadre du séminaire du Grrep le Lundi 22 janvier 2018. Sa communication est intitulée L’éducation populaire et la lutte contre le décrochage scolaire. Enquête dans des ateliers relais.

Informations pratiques:
Lundi 22 janvier 2018
14 h 30 – 16 h 30
Université Paris Descartes,
45 rue des Saints-Pères, Paris VIe
Bâtiment Jacob, 5e étage, salle des thèses

La présentation détaillée de la séance du séminaire est disponible ici.

Ressource – Cahiers scolaires numérisés de l’université de Limoges

Pour votre information, avec les services compétents de l’université de Limoges (DSI et SCD), nous sommes en train de mettre en ligne l’ensemble des collections numérisées des cahiers scolaires (cahiers d’élèves et cahiers d’enseignant.e.s) du fonds « histoire de l’éducation » de l’université de Limoges. Notre collection compte plus de 400 items. Aujourd’hui, nous sommes à 70 cahiers librement accessibles (visible sur Internet et téléchargeable pour enregistrement sur poste) à partir de : http://www.unilim.fr/histoire-education/
Toutes les disciplines scolaires sont concernées et toutes les périodes de l’histoire de notre école depuis la Troisième République (soit des documents datés  grosso modo de 1870 à 1990).
Marc Moyon
Maître de Conférences Histoire des Mathématiques

AàC – ISCHE 2018, Berlin : Éducation et nature

L’International Standing Conference on History of Education (ISCHE) organise sa prochaine confère à Berlin, du 29 août au 1er septembre 2018, autour du thème « Éducation et nature »

Date limite de soumission: 31 janvier 2018

Depuis l’ère moderne, l’éducation a été étroitement associée à la distinction marquée
entre, d’une part, une ‘nature’ prétendument immuable et, d’autre part, une société
changeante, conçue historiquement. L’histoire de l’éducation révèle que cette distinction
théorique a constamment été bousculée et mise à mal par des phénomènes et des
réseaux hybrides entre ces deux domaines. Si la nature a classiquement été une notion
controversée dans la pensée éducative, elle n’en demeure pas moins un point de référence
pour les idées, les théories aussi bien que les pratiques éducatives. Les Lumières
européennes ont redéfini la notion de nature comme le lieu déterminant et la toile de
fond des pratiques éducatives. Depuis lors, la nature est devenue un élément central de référence pour la pensée et les pratiques éducatives selon différentes formes et dimensions.

Les thèmes suivants ont été retenus pour la conférence : Continuer la lecture de « AàC – ISCHE 2018, Berlin : Éducation et nature »

Journée d’études sur le plan Langevin Wallon et AG de l’ATRHE – 25 novembre 2017

L’ATRHE vous convie à son Assemblée Générale qui aura lieu le samedi 25 novembre à partir de 14h au collège néerlandais de la Cité Universitaire 61 bd Jourdan Paris 14e (métro Cité universitaire ou Porte d’Orléans : se diriger à gauche à partir de Porte d’Orléans, à droite à partir de Cité universitaire). Si vous ne pouvez vous rendre à l’AG, je vous joins un modèle de procuration (à remplir en blanc SVP), que vous m’adresserez en retour.

L’AG sera précédée d’une matinée d’études consacrée à la réception du plan Langevin Wallon (dont on fête en 2017 le 70e anniversaire), dont le programme est disponible ici.

Soutenance – Côme Simien, Des maîtres d’école aux instituteurs : une histoire de communautés rurales, de République et d’éducation, entre Lumières et Révolution (années 1760-1802).

Côme Simien soutiendra sa thèse de doctorat intitulée Des maîtres d’école aux instituteurs : une histoire de communautés rurales, de République et d’éducation, entre Lumières et Révolution (années 1760-1802) le samedi 9 décembre 2017, à 14h00, à la Maison des Sciences de l’Homme, 4 rue Ledru, à Clermont-Ferrand (2e étage, amphi 220).

Le jury sera composé de :

  • M. Michel Biard, professeur d’Histoire de la Révolution française et du monde moderne, Université Rouen-Normandie
  • M. Philippe Bourdin (directeur de la thèse), professeur d’Histoire moderne, Université Clermont-Auvergne
  • M. Jean-François Chanet, professeur d’Histoire contemporaine à Sciences-Po Paris, recteur de l’Académie de Besançon.
  • Mme Dominique Godineau, professeure d’Histoire moderne, Université Rennes II.
  • M. Stéphane Gomis, professeur d’Histoire moderne, Université Clermont-Auvergne.

AàC – 9th History of Education Doctoral Summer School

[date limite de candidature: 31 décembre 2017]

This conference takes place at the University of Latvia, Riga, Latvia, 7–10 June 2018, and invites applications from postgraduate students in the history of Education with an interest in the histories of educational spaces and discourses and new ways of working with images, artefacts, and archives. Leading international historians of education will give lectures and workshops, and offer advice concerning the research process. There will be opportunities for students to discuss their dissertation projects with fellow doctoral candidates and receive comments from prominent scholars in the field.

The summer school started as an initiative of EERA’s Network 17, “Histories of Education,” and is the ninth conference in a series of successful events that started in Ghent in 2010. The conference is supported by:

  • Stichting Paedagogica Historica
  • History of Education Society, UK
  • European Educational Research Association (EERA)
  • International Standing Conference for the History of Education (ISCHE)
  • University of Latvia, Riga

The number of participants is limited to 30 students. The conference language is English. Participation in the conference is free of charge. Accommodation and meals will be provided, but delegates will have to cover the cost for their travel to Riga (venue: Library of the University of Latvia, Kalpaka bulvāris 4, Riga, LV-1050). Travel bursaries are available to students from low-GDP countries. For more information please check the application form.

Tutors: Marc Depaepe (KU Leuven, Campus Kortrijk, Belgium), Jonathan Doney (University of Exeter, UK), Ian Grosvenor (University of Birmingham, UK), Ulrike Mietzner (Technical University Dortmund, Germany), Frank Simon (Ghent University, Belgium), Natalia Tsvetkova (St. Petersburg State University, Russia) and Angelo Van Gorp (University of Koblenz-Landau, Campus Landau, Germany).

Local organisers: Iveta Kestere (chair), Zanda Rubene, Kitija Valeina, Arnis Strazdins.

Application form: can be retrieved from http://www.eera-ecer.de/season-schools/histories-of-education-summer-school/ and should be sent to summerschool-riga@eera-ecer.de.

Closing date for applications is 31 December 2017. Successful applicants will be notified in February 2018.

Contact Info:

Contact Angelo Van Gorp (vangorp [at] uni-landau.de) for queries regarding application, eligibility and selection criteria; Iveta Kestere (iveta.kestere [at] lu.lv) for queries on practical issues, e.g. regarding travel, accommodation and venue.
URL:
http://www.eera-ecer.de/season-schools/histories-of-education-summer-school/

 

AàC – Pédagogies émancipatrices

Ci-dessous un appel pour le colloque « Pratiquer, (se) former (aux), (re)penser et questionner les pédagogies émancipatrices – Actualités & débats », qui se tiendra à Paris les 8 et 9 juin 2018

Date limite de soumission: 31 janvier 2018

Alors que l’œuvre du Brésilien Paulo Freire est une référence majeure dans le monde, notamment en Amérique du Nord (l’un des plus cités aux USA), en Amérique du Sud, en Afrique du Sud, que des Instituts Paulo Freire ont été créés partout dans le monde (Brésil, Grande-Bretagne, Portugal, Afrique du Sud…), que sa pensée est à la racine des pédagogies critiques, force est de constater une vivacité moindre dans l’aire francophone (Pereira 2017a). Cela est particulièrement vrai en France en dépit des efforts d’un collectif créé après sa mort, le cercle des pédagogies émancipatrices (Garibay, Séguier et al., 2009/2013), qui a permis la réédition en français en 2001 de Pédagogie des opprimés (alors épuisé, et de nouveau épuisé). Il est possible de noter quelques trop rares travaux qui s’inspirent de la pédagogie de la conscientisation dans l’aire francophone, parmi lesquels, au Québec (Solar 1992, Thésée et Carr 2014, Potvin 2014), en Suisse (Mottier Lopez 2015, Collet 2016) et dans une moindre mesure en France (Eneau 2003, Jeziorski 2017, Pereira 2017b), et récemment dans quelques thèses (Devieilhe 2013, Weksler 2015, Dor 2017, Magar-Braeuner 2017).

L’un des objectifs de ce Colloque est de faire connaître et diffuser en France et en français ces courants de pédagogies, générés par la pensée et la pratique de Paulo Freire, d’autant plus qu’on observe un foisonnement sur le plan des développements théoriques et pratiques, depuis les pédagogies anti-oppressives, antiracistes, féministes jusqu’aux pédagogies queer, décoloniales et aujourd’hui intersectionnelles. Sa pensée inspire également l’enseignement pour la justice sociale.

Continuer la lecture de « AàC – Pédagogies émancipatrices »

AàC – Éducation populaire et animation à l’épreuve des discriminations

Vous trouverez ci dessous l’appel à contribution en cours du dossier en préparation Education populaire et animation à l’épreuve des discriminations pour Les cahiers de la lutte contre les discriminations (“jeune” revue de recherche à comité de lecture) :

http://www.lescahiersdelalcd.com/2017/10/12/appel-a-articles-n-8/

Date limite de soumission: 8 décembre 2017.

Publication – Antoine Rivière, Abandon d’enfants et parents abandonneurs (XIXe-XXIe s.)

Le numéro 19 de la Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » est paru sous la direction d’Antoine Rivière et a pour thème « Abandon d’enfants et parents abandonneurs XIXe-XXIe siècles »

Ce numéro est consacré à l’abandon d’enfants du XIXe siècle à nos jours. Sans exclure du champ d’investigation ni le sort des enfants abandonnés ni les structures qui les prennent en charge, il s’intéresse en particulier aux parents qui abandonnent. Fille-mère d’hier ou mère adolescente d’aujourd’hui, la mère célibataire y tient une place importante, tant elle apparaît comme la figure emblématique de l’abandonneuse. Néanmoins, derrière l’apparente permanence des deux grands ressorts du délaissement d’enfants – pauvreté d’une part, dissimulation des naissances hors-mariage et stigmatisation de cette maternité solitaire qui inquiète et qui choque d’autre part –, il convient de scruter également les variations, selon les lieux et les époques, des itinéraires sociaux qui conduisent à la séparation. Il s’agit aussi de souligner dans l’histoire de l’abandon le poids de l’événement, guerre ou crise économique notamment. Quant à l’effacement des familles d’origine après que l’abandon a eu lieu, il apparaît qu’il n’est ni systématique ni irréversible. Qu’ils soient empêchés par la misère ou la réprobation morale, certains parents se refusent en effet à disparaître définitivement, et tentent de négocier avec les structures d’accueil ou de contourner leurs règles afin de maintenir un lien que l’abandon est censé avoir dissout. D’autres essaient, lorsque leur situation s’est rétablie ou normalisée, d’obtenir la restitution de leur enfant. Tous doivent faire face aux réticences d’institutions profondément attachées à leurs principes éducatifs et convaincues de faire mieux pour leurs jeunes protégés que des parents considérés bien souvent comme incapables ou indignes.

Sommaire

Continuer la lecture de « Publication – Antoine Rivière, Abandon d’enfants et parents abandonneurs (XIXe-XXIe s.) »

Journée d’études du PAJEP – L’Action catholique spécialisée au travers des expériences de ses militants. 1945-1965

L’Action catholique spécialisée au travers des expériences de ses militants. 1945-1965.

 Le PAJEP, les Archives départementales du Val-de-Marne et l’ADAJEP organisent une journée d’étude consacrée aux mouvements de l‘Action catholique spécialisée, à Créteil le 7 décembre prochain.

Cette journée à pour ambition de confronter le modèle de l’Action catholique spécialisée à ses mises en pratiques sur la période 1945-1965.
Pour cela, seront réunis des chercheurs spécialistes de la question, des militants mais aussi des archivistes. Au delà des problématiques scientifiques qui seront abordées, c’est l’occasion pour le PAJEP de donner la parole aux militants de ces mouvements, de valoriser des fonds parfois peu connus et de créer des liens forts avec les associations et les services d’archives conservant des fonds en lien avec l’Action catholique.

Vous trouverez le programme ici davantage d’informations .

Attention : inscription préalable auprès de contact [at] pajep.fr ou au 06 80 48 07 29