Parution: Les archives universitaires. De nouvelles sources pour l’histoire de l’enseignement et de la recherche

Les actes de la journée du 8 juin 2011 consacrée aux archives universitaires sont publiés en ligne: Jean-Noël Luc, Stéphanie Méchine et Emmanuelle Picard (dir), Les archives universitaires. De nouvelles sources pour l’histoire de l’enseignement et de la recherche, Éditions du Centre d’Histoire du XIXe siècle (Universités Paris I et Paris IV), 2014, 214 p.

Présentation:

Cet ouvrage publie une partie des actes de la première journée d’étude, « Archives universitaires. Des sources nouvelles pour l’histoire de l’enseignement supérieur et de la recherche », organisée, le 8 juin 2011, par la Chancellerie des universités de Paris (Stéphanie Méchine) et l’université Paris-Sorbonne (Jean-Noël Luc). Il propose des panoramas sur les universités françaises et sur leurs archives depuis les années 1960, des études de cas sur les fonds des universités septentrionales, de l’université Picardie Jules-Verne et de l’université Paris-Est-Créteil, des pistes de recherche autour des archives de la présidence de l’université Paris X, des personnels administratifs de l’université Paris-Nord et du département d’éducation permanente de l’université Paris-Diderot, ainsi que des exemples de chantiers récents autour de l’histoire de l’ancien institut d’anglais de la Sorbonne après 1968, du premier cycle de gestion et d’économie appliquée à Dauphine et de l’enseignement supérieur technique.
Quatre instruments de travail ont été ajoutés, avec les adresses URL, pour mieux faire
connaître les initiatives relatives à l’histoire de l’enseignement supérieur et des universités: une liste des sites permettant d’actualiser l’information, un panorama bibliographique étendu aux bilans historiographiques, aux bases de données et à plusieurs disciplines, une liste de séminaires, journées d’étude et colloques, organisés depuis le début des années 2000, et quelques pistes de recherche sur l’histoire des universités françaises.

Parution: Scientific Sources and Teaching Contexts throughout History: Problems and Perspectives

Parution d’un ouvrage collectif qui propose une réflexion sur la notion de contexte en histoire des sciences, au travers de l’analyse de différents contextes d’enseignement:
Alain Bernard et Christine Proust (dir.), Scientific Sources and Teaching Contexts throughout History: Problems and Perspectives, “Boston Studies in the Philosophy of Science”, Springer.

Table des matières:

General introduction, Alain Bernard and Christine Proust

Part. I : Holistic Approach

  • The Teaching Context and Reading between the 16th and 18th Centuries: The Role of the Memorization of Texts in Learning, Anne-Marie Chartier
  • Teaching and learning Medicine and Exorcisme at Uruk during the Hellenistic Period, Philippe Clancier

Part II : Critical Approach

  • Does a Master always Write for his Students? Some Evidence from Old Babylonian Scribal Schools, Christine Proust
  • In what Sense did Theon’s Commentary on the Almagest Have a Didactic Purpose?, Alain Bernard

Part III : Comparative Approach

  • Relationships between French “practical arithmetics” and teaching?, Stéphane Lamassé
  • On the Transmission of Mathematical Knowledge in Versified Form in China, Andrea Bréard
  • Mathematical Progress or Mathematical Teaching? Bilingualism and Printing in European Renaissance Mathematics, Giovanna C. Cifoletti

Part IV : Zooming Approach

  • Leonardo of Pisa and the Liber Abaci. Biographical elements and the project of the work, Eva Caianiello
  • Didactical Dimensions of Mathematical Problems: Weighted Distribution in a Vietnamese Mathematical Treatise, Alexei Volkov
  • Learning and Teaching Medicine in Late Imperial China, Florence Bretelle-Establet

Parution: Les frères ennemis : la FEN et son courant unitaire sous la IVe république

Parution d’un ouvrage de Laurent Frajerman, Les frères ennemis : la FEN et son courant unitaire sous la IVe République, Institut de recherche de la FSU, 2013.

Présentation:

Comment expliquer le succès actuel de la FSU et son imprégnation paradoxale par la culture syndicale créée par la Fédération de l’Education nationale ? Il faut revenir à la IVe République, dans une période marquée par l’essor du communisme en milieu enseignant et par la mise en place d’un modèle syndical original. Syndicat de masse et à bases multiples, réformiste, la FEN joue en pleine guerre froide un rôle de médiation entre la CGT et FO, participe à la gestion du système éducatif en y représentant les identités professionnelles.

La FEN instaure un mode de gestion du pluralisme interne officialisant les tendances, tout en combattant fortement la minorité favorable à la CGT (le courant unitaire ou Unité et action). Or, loin d’incarner une alternative révolutionnaire, le courant unitaire constitue une version musclée de ce modèle. Qu’a-t-il apporté à la majorité réformiste de la FEN, en quoi a-t-il en retour été influencé ?

Quel aspect prime dans les interactions à l’œuvre entre ces frères ennemis : l’idéologie, la profession, le niveau de militantisme ? Ce livre, fruit de 20 ans de recherches, croise sources orales, archives inédites et une abondante littérature militante. Il analyse finement la cohabitation de deux cultures syndicales dans la FEN (celle des instituteurs du SNI et des professeurs du SNES), l’articulation entre les structures locales, nationales et fédérales… Les pratiques militantes sont autant explorées que les discours.

Parution: quelques titres pour débuter l’année

 

Parution: Gazette des archives (Enseignement supérieur)

Le numéro 231 de La Gazette des archives porte sur le thème: « Les archives des établissements d’enseignement supérieur et de recherche ».

Présentation:
Le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche a connu en une décennie une expansion sans précédent, une sorte de « baby-boom archivistique ». Ce volumineux numéro de La Gazette des archives, en grande partie réalisé par les membres de la section Aurore de l’AAF – archivistes des universités, rectorats, organismes de recherche et mouvements étudiants – en témoigne éloquemment.
Quelles sont les spécificités des archives de l’enseignement supérieur et de la recherche ? Comment se structure la fonction archives dans ce domaine ? Quelles sont les attentes et échanges des principaux acteurs (enseignants, étudiants, chercheurs, ingénieurs, gestionnaires) ? Quelles sont les contraintes rencontrées par les archivistes ?
Telles sont les grandes questions abordées dans ce numéro, révélant la variété des expériences et l’esprit d’innovation des archivistes œuvrant dans ce domaine en pleine mutation.

Sommaire
INTRODUCTION: Nous ne sommes plus des « fous furieux », par Goulven LE BRECH

I. ARCHIVES DES UNIVERSITÉS, DES RECTORATS ET DES GRANDES ÉCOLES : PERSPECTIVES HISTORIQUES ET PROSPECTIVES

  • Les archives des universités : une question d’actualité, par Fabien OPPERMANN
  • Coordonner la gestion des archives courantes de l’université de Louvain : quinze mois de chantier, par Françoise HIRAUX
  • L’université de Strasbourg, premiers pas d’une politique d’archivage dans une université en fusion, par Lucile SCHIRR
  • L’importance du positionnement de l’archiviste au rectorat de l’Académie de Toulouse, par Hélène GAY
  • Deux cents ans d’archives à l’École polytechnique : du comptable aux archivistes, par Olivier AZZOLA
  • De l’École libre des sciences politiques à Sciences Po : les archives d’un laboratoire de projets pédagogiques et scientifiques innovants, par Odile GAULTIER-VOITURIEZ  et Goulven LE BRECH

Continuer la lecture de « Parution: Gazette des archives (Enseignement supérieur) »

Parution: Reforming Higher Education

Reforming Higher EducationChistine Musselin et Pedro Teixeira (éd.), Reforming Higher Education. Public Policy Design and Implementation, Springer, 2014.

This book analyzes the reforms that led to a differentiated landscape of higher education systems after university practices and governance were considered poorly adapted to contemporary settings and to their new missions. This has led to a growing institutional differentiation in many higher education systems. This differentiation has certainly contributed to making the institutional landscape more diverse across and within higher education systems. This book covers this diversity. Each part corresponds to a different but complementary way of looking at reforms and highlights what can be learnt on specific cases by adopting a specific perspective. The first part analyzes the ongoing reforms and their evolution, identifies their internal contradictions, as well as the redefinitions and reorientations they experience, and reveals the ideas, representations, ideologies and theories on which they are built. The second part includes comparison between countries but also other comparative perspectives such as how one reform is developed in different regions of the same country, as well as how comparable reforms are declined to different sectors. The last part addresses the impact of the reforms. What is known about the effectiveness of such instruments on higher education systems? This part shows that reforms provoke new power games and reconfigure power relations.

Parution: Bâtir l’université. Gouverner les implantations universitaires à Lyon (1958-2004)

 

Jérôme Aust, Bâtir l’université. Gouverner les implantations universitaires à Lyon (1958-2004), L’Harmattan, 2013.

Dans les années 1960, les politiques universitaires sont peu investies par des élus locaux, souvent distants à l’égard de l’université. Aujourd’hui, le dynamisme de la population estudiantine et l’agrément des campus univesitaires contribuent à l’attractivité d’un territoire. En comparant les politiques d’implantation universitaire dans les années 1960 et 1990 à Lyon, l’ouvrage éclaire sur les conditions et les incidences du rapprochement des universités, des territoires locaux et les conséquences sur l’action de l’État.

Parution: Finances, mobilités et projets d’éducation universitaires

Françoise Hiraux et Françoise Mirguet (eds), Finances, mobilités et projets d’éducation universitaires, Le regard des historiens, Publications des archives de l’UCL – N° 29, Academia, 2012.

Résumé:
Après six décennies de croissance sans précédent, les temps qui viennent semblent être ceux du questionnement, de l’évaluation et de la recherche de nouveaux modèles pour donner aux universités le moyen de répondre aux besoins pressants du monde qui a changé très vite et très profondément.
Trois dossiers se révèlent brûlants : le financement des universités ; la circulation des étudiants et des chercheurs ; les objectifs et les spécificités de la formation universitaire. Tout les place en tête : le devenir de la formation et de la recherche, leur étendue humaine et sociale, leurs implications économiques et politiques et leurs enjeux planétaires, la dimension durable y comprise.
Les historiens apportent leur analyse à ce grand chantier. Trois journées thématiques les ont réunis dans ce but à Louvain-la-Neuve, à l’initiative des Archives de l’Université de Louvain. Le présent ouvrage rassemble leurs contributions qui font droit au temps long et aux évolutions les plus récentes ainsi qu’à l’expérience de chaque continent. Il éclaire concrètement ce que les concepts résument de haut et documentent le nouvel état du monde.

Informations complémentaires, couverture et table des matières

Parution: Des Beaux-Arts à l’université. Enseigner l’architecture à Strasbourg

Parution sous la direction d’Anne-Marie Chatelet et Franck Storne, Des Beaux-Arts à l’université. Enseigner l’architecture à Strasbourg, Éditions Recherches/École nationale supérieure des Beaux-Arts de Strasbourg, 2013.

Présentation: L’École d’architecture de Strasbourg a une histoire singulière. Comme ses semblables, elle est née école régionale, a vécu dans le giron de l’École des Beaux-arts jusqu’aux années 1968 puis a connu une effervescence qui l’a menée vers l’autonomie.
 Seule de sa sorte, c’est une « école d’extrême frontière », imposée à une ville qui possédait une école technique fondée par les Allemands, par un ministère soucieux d’étendre l’influence française. 
Sa vie, qui commence en 1921, est assez jeune
 pour que nous ayons pu retrouver certains de ceux
 qui l’ont connue. Le premier volume offre ainsi un florilège de leurs souvenirs et le second, un choix de leurs dessins en couleurs. Son histoire est retracée à travers une vingtaine d’articles signés de différents auteurs, éclairant non seulement l’évolution de l’École, mais aussi celle de l’enseignement de l’architecture 
au XXe siècle.