Appel à participation pour un réseau européen « Politiques scolaires, écoles et publics scolaires en Afrique sub-saharienne (milieu du XIXe siècle – années 1970) »

Cet appel nous a été transmis par Jean-Luc Martineau, maître de conférences à l’INALCO.

Argumentaire : we would like to set up a European research group on History of Education in Africa (19th-21st C.) through the AEGIS network. We believe that the History of Education brings a unique perspective to understand nation-buildings, imperialism, and the structuring of societies; and then the political, economical, social, and cultural dynamics of colonial
and post-colonial Africa. While outstanding researches do exist, we notice that the field of History of Education in Africa is not structured and lacks the stimulation of intensive scientific discussions. That is why we need to foster international collaborations.

The first step to organize this research network will be a workshop held in Paris in March-April 2019. The second step will be a structuring panel at the Edinburgh ECAS conference in 2019. Of course, this focus on History do not exclude collaborations with colleagues from other disciplines, as long as a strong historical perspective characterize their work. In this way, our aim is to propose, in the coming years, a new pluridisciplinary AEGIS collaborative Research Group that would bring together all researchers of the AEGIS network already involved in the educational researches. The first aim of this email is to collect data on on-going research on the History of Education in Africa and to identify colleagues who may be interested by this future collective project.

As for now, among possible themes:

  • circulation of policies (aims, concepts, and practices) between colonial headquarters, universities, institutes of education, and colonies.
  • quantitative approach of schooling equipment in Africa since mid-19th century.
  • male and female actors of education policies in Africa and their training abroad.
  • impacts on individual and collective identities and on local/regional politics.
  • social and economic changes for people before and after independence up to the end of the 1970s.

AàC – Colloque international : « Patrimoine, philanthropie et mécénat, XIXe-XXIe siècle. Dons et legs en faveur de l’enseignement, de la recherche et des institutions de conservation » (Paris, 12-13 déc. 2019)

Colloque international  de la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (BIS) 

En Sorbonne, Grand Salon  
les 12 et 13 décembre 2019

Modalités de réponse : les propositions de communication, sous la forme d’un résumé de 15 lignes maximum, accompagnées d’une notice bio-bibliographique succincte, sont à adresser à Stéphanie Méchine, service des archives du rectorat de Paris, avant le 15 décembre 2018 (ce.archives [at] ac-paris.fr).

Argumentaire : prenant appui sur la figure de la marquise Arconati Visconti, grande mécène de l’enseignement supérieur, la chancellerie des universités de Paris, en collaboration avec son service des archives et la bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (BIS), organise un colloque intitulé « Patrimoine, philanthropie et mécénat, XIXe-XXIe siècle. Dons et legs en faveur de l’enseignement, de la recherche et des institutions de conservation ».  
Ce colloque s’attachera en premier lieu à améliorer la connaissance de la place qu’a eue en France la philanthropie sur la constitution, au XIXe et au XXIe siècles, du patrimoine de l’enseignement et, en particulier, de celui de l’enseignement supérieur et de la recherche, mais également de celui des musées, des bibliothèques et des archives. Plusieurs études récentes ont en effet rappelé que les collections de toute nature (archéologiques, artistiques, scientifiques, etc.) des musées s’étaient, au cours de cette période, notablement accrues par le biais de dons et legs de collections privées et que le mécénat occupait ainsi une place considérable dans l’enrichissement du patrimoine public.

De nombreux établissements d’enseignement, tant à Paris qu’en région, ont également bénéficié de dons et legs, permettant à ceux-ci de participer plus largement à la transmission des savoirs. Toutefois, peu de travaux ont jusqu’à présent été menés sur ce second volet, alors même que le mécénat en faveur des institutions d’enseignement, de recherche et de culture a notamment pu se manifester par la construction de bâtiments, l’établissement d’instituts de recherche ou encore la fondation de prix ou de bourses d’études et de voyages destinés aux étudiants et chercheurs, permettant ainsi de favoriser la transmission des savoirs. 

Sont attendues des contributions sur l’apport du mécénat pour la constitution ou l’accroissement du patrimoine des établissements d’enseignement et de recherche, des musées, des bibliothèques et des archives sur l’ensemble du territoire et des ressorts des académies. Sont également souhaitées des communications permettant 

de préciser le contexte politique, économique, intellectuel et social de ces donations, d’apporter des éclairages sur la personnalité et les motivations de ces « bienfaiteurs », « bienfaitrices » et philanthropes et de contribuer à la mise en évidence d’éventuels « réseaux » de donateurs. La question du mécénat féminin, saisie dans une perspective diachronique, pourra faire l’objet d’une attention particulière. 

On pourra également établir des comparaisons avec d’autres pays afin d’identifier d’éventuels particularismes de la France dans ce domaine. 

Ce colloque s’inscrit dans un cycle de manifestations pour le développement du mécénat en faveur de l’enseignement et de la recherche et, plus largement, des institutions culturelles publiques. Il sera suivi en particulier d’une exposition autour de la marquise Arconati Visconti au musée des Arts décoratifs. Cette exposition physique sera accompagnée d’une exposition virtuelle. La numérisation de la correspondance reçue par la marquise conservée à la bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne sera lancée dans le cadre de ce cycle et ce, afin de mettre à la disposition des chercheurs cette source de premier ordre sur l’histoire culturelle et politique du dernier tiers du XIXe siècle. 

Le colloque prévu en aval de la soirée de remise des prix de la chancellerie des universités, se tiendra en Sorbonne dans les grands salons les 12 et 13 décembre 2019.  

Comité scientifique :

  • Françoise Banat-Berger, conservateur général du patrimoine (archives), directrice des Archives nationales
  • Catherine Mérot, conservateur général du patrimoine (archives), responsable du département de l’Éducation, de la culture et des affaires sociales aux Archives nationales ;
  • Geneviève Bresc-Bautier, conservateur général émérite du patrimoine (musées), ancien directeur du département des sculptures, musée du Louvre ;
  • Laurence Bobis, conservateur général des bibliothèques, directrice de la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne,
  • Jacqueline Artier, conservateur en chef des bibliothèques
  • Isabelle Diry, conservateur en chef des bibliothèques, département des manuscrits et du livre ancien ;
  • Michelle Bubenicek, directrice de l’Ecole nationale des chartes ;
  • Anne-Elisabeth Buxtorf, conservateur en chef des bibliothèques, directrice de la bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art ;
  • Thérèse Charmasson, conservateur en chef honoraire du patrimoine (archives), conseiller scientifique ;
  • Olivier Gabet, conservateur général du patrimoine (musées), directeur du musée des Arts décoratifs
  • Anne Forray-Carlier, conservateur en chef du patrimoine en charge du département Moyen Age et Renaissance et du département des XVIIe et XVIIIe siècles ;
  • Adrien Goetz, maître de conférences, université Paris-Sorbonne, membre de l’Académie des beaux-arts ;
  • Dominique Kalifa, professeur d’histoire contemporaine, université Paris-I Panthéon-Sorbonne directeur du Centre d’histoire du XIXe siècle ;
  • Stéphanie Méchine, responsable du service des archives du rectorat et de la chancellerie des universités de Paris ;
  • Dominique Poulot, professeur d’histoire de l’art, université Paris-I Panthéon-Sorbonne.

AàC – Le manuel scolaire, normes disciplinaires et forme scolaire : enjeux et défis à l’heure du numérique (Montpellier, 16-17 mai 2019)

Argumentaire : depuis 1992, les journées Pierre Guibbert sont des journées d’études centrées sur les manuels scolaires dans une optique résolument pluridisciplinaire. En 2019, deux journées d’études auront lieu à Montpellier les 16 et 17 mai intitulées : « le manuel scolaire, normes disciplinaires et forme scolaire : enjeux et défis à l’heure du numérique ». Dix ans après la mort d’Alain Choppin, chercheur pionnier dans le champ de l’analyse quantitative du manuel scolaire nous souhaitons centrer nos réflexions sur l’importance du manuel scolaire dans les systèmes scolaires autour de la thématique des liens entre manuels scolaires, normes disciplinaires, forme scolaire et humanités numériques. Alors que le manuel semble être un objet scolaire jugé incontournable par la plupart des systèmes éducatifs, la question se pose en effet de savoir dans quelle mesure le manuel reflète un rapport spécifique non seulement aux savoirs, mais aussi à l’organisation scolaire et aux formes scolaires, d’autant que le concept des humanités numériques interroge la nature et la place des manuels dans l’enseignement.

AàC / CfP – « Private Partners and Profits in Public Schools: New Challenges », Journal of Educational Administration and History

Appel à contributions : In the past two decades, the decline in public resources for schools around the world has been offset by a growth in private sources of funding and new roles for private actors and organizations. These trends have received some favorable responses from public school communities because they often yield much-needed financial and/or human resources for cash-strapped public schools. Nonetheless, these forms of education privatization has been critiqued for worsening disparities between school communities of different levels of wealth, and for creating financial conditions that are insecure because of the irregular contributions of private donors. Other concerns have been raised about private business ethos and practices entering into the public education system because they alter how public schools are conceived, perceived, experienced, and managed. Such concerns have been expressed in the growing field of scholarship on the privatization of education. The purpose of this Call for Papers is to elicit manuscripts for a special issue of the Journal of Education Administration and History that will contribute to the scholarship of education privatization by providing localized analyses that can deepen the field’s understanding of this global phenomenon.

Continuer la lecture de « AàC / CfP – « Private Partners and Profits in Public Schools: New Challenges », Journal of Educational Administration and History »

JE – Les rapports à l’école comme rapports à l’État (Paris, 9 oct. 2018)

Cette journée d’étude s’inscrit dans le cadre de la recherche collective « Pratiques et représentations ordinaires des gouvernés face à l’État » (PROFET). Ce projet, coordonné par Alexis Spire, étudie, de manière transversale à plusieurs institutions et services publics, comment les populations gouvernées perçoivent et se confrontent concrètement au pouvoir étatique. Il regroupe une douzaine de chercheuses.rs issu.e.s des laboratoires IRIS, CESAER, CERAPS et CRESPPA-CSU. Il s’organise en équipes étudiant respectivement : les rapports à la police et à la gendarmerie ; les rapports à l’impôt et à l’administration fiscale ; les rapports à la justice ; les rapports à l’école. Le projet PROFET articule un volet quantitatif (enquête Preface, réalisée via le dispositif Elipss) à des enquêtes de terrain.

https://facealetat.hypotheses.org/

Organisée par l’équipe qui étudie les rapports des usagers à l’institution scolaire, basée au CRESPPA-CSU (L. Barrault-Stella, P. Bongrand, C. Hugrée et Y. Siblot), cette journée vise à interroger les relations entre écoles et familles sous l’angle des rapports à l’État. Elle contribue, au-delà du cas de l’école, à l’approche comparative et transversale des rapports, variés et spécifiques, aux institutions étatiques.

Contacts :  lorenzo.barrault-stella [at] cnrs.fr;  philippe.bongrand [at] u-cergy.fr; cedric.hugree@cnrs.fr yasmine.siblot [at] univ-paris8.fr

Accès :  Centre CNRS Pouchet, 59/61 rue Pouchet, 75017 Paris Métro Brochant ou Guy Môquet (ligne 13), bus 66 (arrêt Jonquière) http://www.pouchet.cnrs.fr/acces/

Continuer la lecture de « JE – Les rapports à l’école comme rapports à l’État (Paris, 9 oct. 2018) »

Colloques au Centre Alexandre-Koyré (21 sept. et 5 oct. 2018)

Le premier est un colloque international sur le thème « Savoirs, mondialisation, gouvernement des sociétés et des environnements » qui se tiendra le 21 septembre au Centre Alexandre Koyré, 27 rue Damesme, 75013 Paris. Y interviendront Wenzel Geissler, Diana Davis, Mike Hulme et Vera Tolz.

Le second événement est un colloque d’hommage à la carrière de Dominique Pestre, il se tiendra le 5 octobre à l’EHESS, 105 bd Raspail, 75006 Paris, Amphithéâtre Furet. Y interviendront Simon Schaffer, Roger Chartier, Amy Dahan, John Krige, Bruno Latour, Dominique Pestre et Anne Rasmussen.

AàC – « Sortir de l’école. Jeunesse et éducation postcoloniale en Cote d’Ivoire » (Bouaké, 24-26 jan. 2019)

Ce colloque international vise à revisiter l’étude de la formation des jeunes au sens large et à permettre à l’histoire de la pédagogogie de sortir de l’école.

Cette conférence est destinée à des chercheurs et chercheuses de différentes nationalités qui s’intéressent à l’éducation ivoirienne en contexte postcolonial avec une perspective historique.

Les résumés des propositions de communication (200 à 300 mots) doivent être envoyés par courrier électronique avant le 15 septembre 2018.

Colloque – Pour une histoire des puni· es dans les institutions disciplinaires en Europe aux XIXe et XXe siècles (Grenoble, 27-28 sept.)

Jeudi 27 et vendredi 28 septembre 2018, colloque organisé par  l’Université Grenoble Alpes, le LARHRA  et le Centre d’histoire  du XIXe siècle.

Le colloque se déroulera salle Jacques Cartier, Maison des Langues  et des Cultures, Université Grenoble Alpes, 1141 Avenue Centrale,  38400 Saint-Martin-d’Hères. 

Il est organisé par Elsa Génard  (Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Centre d’histoire du XIXe siècle), Amélie Nuq (Université Grenoble Alpes, LARHRA) &  Mathilde Rossigneux-Méheust  (Lyon 2, LARHRA) dans le cadre du projet  de recherche sur l’histoire des micropénalités dans les institutions disciplinaires en Europe  (XIXe-XXe siècles).

Continuer la lecture de « Colloque – Pour une histoire des puni· es dans les institutions disciplinaires en Europe aux XIXe et XXe siècles (Grenoble, 27-28 sept.) »

Colloque – Le moment 68 à Lyon en milieu scolaire, universitaire et éducatif. Contestations, mutations, résistances, trajectoires (Lyon 2, 30 et 31 oct. 2018)

La question se pose de savoir si des convergences ont eu lieu entre les différents mouvements (et pas seulement entre le mouvement étudiant et le mouvement ouvrier), ce qui justifie le cadre lyonnais, assez riche. Le colloque étudiera les contestations, mais aussi les mutations induites dans les pratiques et les usages professionnels à la suite du moment mai 1968. Il s’interrogera également sur les résistances. Enfin, à partir de récits de vie, il s’intéressera aux trajectoires individuelles.

Le colloque est ouvert à tous, mais pour des raisons de sécurité il est demandé de s’inscrire à l’avance à l’adresse suivante : yves.verneuil [at] univ-lyon2.fr
Le programme est ci-dessous ou sur calenda.org

Continuer la lecture de « Colloque – Le moment 68 à Lyon en milieu scolaire, universitaire et éducatif. Contestations, mutations, résistances, trajectoires (Lyon 2, 30 et 31 oct. 2018) »

AàC – « Passages, transferts, trajectoires en éducation » (Genève, 24-25 juin 2019)

Argumentaire :  le but de ce colloque est d’étudier sous un angle historique la façon dont les idées, les connaissances et les pratiques en éducation sont élaborées et transformées à travers des processus d’échanges et de circulation multiformes, à des échelles temporelles et géographiques variées, du local au transnational, et dans des contextes politiques également variés (nationaux, coloniaux, impériaux). Il invite à analyser la façon dont des conceptions éducatives, sous forme de savoirs et de pratiques, ont été diffusées, discutées, interprétées, et parfois retraduites, mésinterprétées ou détournées. Sans négliger les investigations relatives aux institutions et figures majeures, aux œuvres et doctrines remarquables, il s’agira aussi d’être attentif à la façon dont les conceptions éducatives sont prises dans des maillages d’échanges, dans des phénomènes de circulation, de réinvention ou de traduction complexes qui impliquent des acteurs parfois trop vite jugés mineurs. On s’intéressera ainsi à la façon dont des doctrines de grande proximité ont pu conduire à des engagements différents ou à des pratiques divergentes. Les questions éducatives concernées peuvent être scolaires ou non scolaires. Les méthodologies de recherche permettant une observation systématique des réseaux, notamment les cartographies, pourront constituer des ressources contribuant à élucider les itinéraires et stratégies des acteurs.
À partir – et au-delà – des formes et des modalités de circulation, une attention particulière sera portée à ce qui circule comme à ceux qui circulent : les conceptions éducatives ainsi que les savoirs, discours et formes argumentaires mobilisés à l’appui des conceptions et des pratiques, mais aussi les acteurs qui portent, transmettent, diffusent ces conceptions, ces savoirs, ces discours.

AàC – Popular Cultural Association: Education, Teaching, History & Popular Culture

The Area of Education, Teaching, History and Popular Culture is now accepting submissions for the 2019 Popular Culture Association National Conference to be held April 17 – 20 at the Washington Marriott Wardman Park, Washington, D.C.  For detailed information please see http://pcaaca.org/national-conference/.

Educators, librarians, archivists, scholars, independent researchers and students at all levels are encouraged to apply.  Submissions that explore, connect, contrast, or otherwise address area themes of schooling and education, teaching throughout history (including preparing teachers/preservice teacher education), history, archival studies and/or their linkages to popular culture from all periods are desired.

Continuer la lecture de « AàC – Popular Cultural Association: Education, Teaching, History & Popular Culture »

Ressources – ouverture de la Perséide Education

Nous avons le très grand plaisir de vous annoncer l’ouverture de la Perséide Educationhttps://education.persee.fr/, portail du projet de Bibliothèque Historique de l’Education porté par l’ENS de Lyon (Laboratoire de l’éducation, Triangle, BDL et Persée). Elle rassemble des collections intéressant particulièrement les historiens de l’éducation.

Cet outil patrimonial recevra dans les mois qui viennent de nouvelles collections et des instruments d’analyse plus avancé. Les collections peuvent déjà) être fouillées avec les outils Persée, dont le triplestore. Nous allons travailler de façon plus générale à l’enrichissement du portail, afin qu’il permette un meilleur accès aux sources diverses intéressant l’histoire de l’éducation.

Colloque – Fribourg-Paris-Nova Friburgo. Grégoire Girard et les pédagogies transatlantiques

Le Cercle d’études Grégoire Girard a le plaisir de vous convier au Colloque international « Fribourg-Paris-Nova Friburgo. Grégoire Girard et les pédagogies transatlantiques ». Cet événement se tiendra les 7 et 8 septembre 2018, à l’Université de Fribourg (Pérolles-Auditoire C140). Vous trouverez toutes les informations concernant le programme en pièce-jointe (inscription par mail notamment).

Ce colloque a pour but d’inaugurer le Cercle d’études Grégoire Girard / Forschungkreis Gregor Girard nouvellement créé (www.cerclegregoiregirard.ch). Il participe également des festivités officielles du Bicentenaire Nova Friburgo 2018.

Vous en trouverez le programme ici.

Dans l’attente de vous rencontrer lors de cet événement, nous vous adressons, chères et chers collègues, nos salutations les plus cordiales.

Alexandre Fontaine – au nom du Cercle d’études Grégoire Girard

 

AàC – Journée d’études Munaé, La botanique et ses objets d’enseignement, d’hier à aujourd’hui

Dans le cadre de l’exposition « Belles plantes, modèles en papier mâché du Dr Auzoux » organisée par le Munaé du 25 mai 2018 au 25 février 2019, deux journées d’études consacrées à « La botanique et ses objets d’enseignement, d’hier à aujourd’hui, de l’école à l’université » sont organisées les 6 et 7 février 2019 au Centre de ressources du Musée national de l’Éducation à Rouen et au Musée de l’écorché d’anatomie de Neubourg.

Structurées autour de deux grands axes, 1) la matérialité de ces objets et
2) l’enseignement de la botanique, ces journées se donnent pour but d’identifier les différents types de supports de l’enseignement de la botanique et d’en comprendre leur histoire matérielle, leurs fonctions pédagogique et didactique, ainsi que leur valeur scientifique.

Date limite de soumission des propositions de communication : 15 septembre 2018.
Retrouvez l’appel complet ici.

AàC – La sélection dans l’enseignement supérieur : politiques, instruments, pratiques (Université Paris-Dauphine, 7-8 février 2019)

A l’heure où la mise en place de la loi sur l’orientation et la réussite des étudiants (ORE) et la réforme du lycée réorganisent en profondeur les modalités d’accès à l’enseignement supérieur, ces journées se proposent d’analyser les dispositifs de sélection déjà à l’œuvre – ou ayant existés – au sein de l’enseignement supérieur français et dans d’autres contextes  nationaux comme aux États-Unis (Karabel 2005; Stevens, 2007 ; Warikoo, 2016) ou en Grande-Bretagne (Mountford-Zimdars 2016, Reeves et al. 2017).
De fait, des pratiques de sélections existent déjà en France à l’entrée des classes préparatoires (Darmon, 2012) et des grandes écoles (Bourdieu, 1989 ; Buisson-Fenet et Draelants, 2010 ; Blanchard, 2015 ; Allouch, 2013 ; Pasquali, 2014), à l’entrée des Sections Techniciens Supérieurs (Orange, 2013) ou encore en médecine (Déplaude, 2015). Alors que ces pratiques de sélections ont souvent été analysées de façon isolée, l’objectif de ces journées d’études est de les penser ensemble, et ainsi de dépasser les clivages entre les types d’institutions (université/grandes écoles, etc.)
  • Les propositions de communications sont à envoyer avant le 30 août 2018, à l’adresse suivante  : je.rt4rt42rt46 [at] gmail [dot] com
  • Appel à communications [.pdf]

Colloque international – Décolonisation et enjeux post-coloniaux de l’enfance et de la jeunesse (1945-1980) (Université d’Angers, 26-28 juin 2018)

Si la jeunesse a joué un rôle important dans la construction des empires coloniaux, elle est également un enjeu essentiel de la décolonisation. Les processus d’émancipation des peuples colonisés au second XXe siècle posent en effet avec force la question sociale et politique de l’enfance et de la jeunesse en contexte colonial et post-colonial, dans les pays devenus indépendants comme chez les anciens colonisateurs. Dans un ensemble complexe de questions politiques et diplomatiques, économiques et sociales, démographiques et populationnistes, philosophiques et religieuses, les enjeux coloniaux et post-coloniaux de l’enfance et de la jeunesse ont produit des biopolitiques spécifiques.

Ces réflexions seront développées et discutées à l’occasion du colloque organisé à la Maison de la recherche Germaine Tillion, campus Belle-Beille. Une exposition intitulée « Le déracinement silencieux » sera également présentée dans le hall de la MRGT par son auteure et photographe Sophie Hochart.

L’inscription est gratuite mais obligatoire via le formulaire à compléter.

Continuer la lecture de « Colloque international – Décolonisation et enjeux post-coloniaux de l’enfance et de la jeunesse (1945-1980) (Université d’Angers, 26-28 juin 2018) »