AàC pour une journée d’étude et un ouvrage consacrés à : L’histoire de l’éducation de la colonisation aux décolonisations en Afrique (années 1920 – 1970)

Appel à contributions pour une journée d’étude et un ouvrage consacrés à :

L’histoire de l’éducation de la colonisation aux décolonisations en Afrique (années 1920 – 1970)

Le CEPED (France), le CESSMA (France), l’Université spécialisée VID (Norvège) et l’Université de Dalarna (Suède) souhaitent inviter les chercheurs travaillant sur l’histoire de l’éducation en Afrique, du Maghreb à l’Afrique du Sud, à participer à une nouvelle journée d’étude internationale consacrée à « L’histoire de l’éducation de la colonisation aux décolonisations en Afrique (années 1920 – 1970) » laquelle débouchera sur la publication d’un ouvrage.

Veuillez envoyer un résumé (1500 signes) de votre proposition avant le 17 janvier 2020 à for.an.education.network@gmail.com

Les auteurs des propositions sélectionnées seront informés avant le 7 février 2020 et invités à participer à une journée d’étude qui se tiendra à Paris les 21 et 22 avril 2020 et sera consacré aux histoires vécues en lien avec les pratiques éducatives, de la colonisation aux années suivant immédiatement les indépendances en Afrique (1920 – 1970). Les contributeurs devront soumettre leur article complet (6000 mots) avant le 31 mars 2020 pour la journée d’étude et dans la perspective du volume.

Pour davantage de précisions, voir les appels joints ci-dessous : 

Sélection d’articles récents en histoire de l’éducation

Vous trouverez ci-dessous une sélection d’articles parus dans des revues généralistes anglophones mais pouvant relever de l’histoire de l’éducation.

Cette sélection est réalisée par les administrateurs de la liste de diffusion H-Education.


Antunes dos Santos, Renato; Nunes, Maria do Patrocinio Tenorio. “Medical education in Brazil.” Medical Teacher (MED TEACH), Oct2019; 41(10): 1106-1111.

Berridge, Willow. “Colonial education and the shaping of Islamism in Sudan, 1946–1956.” British Journal of Middle Eastern Studies. Oct2019, Vol. 46 Issue 4, p583-601.

Chow, Broderick D.V. “Sculpting Masculinities in 19th- and 20th-Century Physical Culture: The Practiced Life of Stanley Rothwell.” TDR: The Drama Review. 2019, Vol. 63 Issue 2, p34-56. [History of physical education]

Cuddy, Elizabeth. “”Why, By Golly, They’re Pirates”: Pirate Narratives, College Sports, and African‐American History in Hampton Roads, Virginia.” Journal of American Culture. Sep2019, Vol. 42 Issue 3, p242-254.

Dittrich, Klaus. “”The center of the manual training movement in Germany”: die Deutsche Lehrerbildungsanstalt für Knabenhandarbeit in Leipzig, 1887–1914. (German)” Paedagogica Historica; Oct2019, Vol. 55 Issue 5, p671-693.

Duparc, F.; Grignon, B.; Kachlik, D. “Editorial: History in anatomy education.” Surgical & Radiologic Anatomy. Oct2019, Vol. 41 Issue 10, p1101-1102.

Hampel, Robert L. “A Short History of CliffsNotes.” Curriculum and Teaching Dialogue, v.21, no. 1, 2019, pp. 99-108.

Kachlik, D.; Varga, I.; Székely, AD. “The legacy of Václav Trnka: modern medical education in Slovakia and Hungary in the eighteenth century.” Surgical And Radiologic Anatomy: SRA [Surg Radiol Anat] 2019 Oct; Vol. 41 (10), pp. 1113-1116.

Mota, Teresa Salomé. “”Have we ever been geologists?” Geology related images in textbooks for Portuguese secondary education (1836–1974).” Paedagogica Historica; Oct2019, Vol. 55 Issue 5, p651-670.

Orzel, Joanna. “The South versus the North, the Piarists versus the Jesuits: the educational dispute based on nature in the mid-eighteenth century in the Polish Lithuanian Commonwealth.” Paedagogica Historica; Oct2019, Vol. 55 Issue 5, p694-702.

Reed, Jordan. “The Textbook as Technology in the Age of Open Education Resources.” The History Teacher, Volume 52, No. 4, 2019. p. 637-651.

Tronchet, Guillaume. “L’accueil des étudiants réfugiés au XXe siècle. Un chantier d’histoire globale.” Monde(s). Histoire, espaces, relations, 2019, n°15, p. 93-116.  https://www.cairn-int.info/article-E_MOND1_191_0093–towards-a-global-history-of-refugee.htm

Weissman, Rebecca. “The role of white supremacy amongst opponents and proponents of mass schooling in the South during the Common School era.” Paedagogica Historica; Oct2019, Vol. 55 Issue 5, p703-723

AàC – Les sociétés savantes et l’enseignement scientifique et technique

Dans le cadre du 7e congrès de la SFHST (Montpellier 15-18 avril 2020), Renaud d’Enfert, Virginie Fonteneau et Anne Bidois proposent un symposium intitulé :”Les sociétés savantes et l’enseignement scientifique et technique : circulation, diffusion et réalisations au XIXe siècle ».


Vous trouverez ici le résumé du symposium. Les propositions de communications sont à déposer via le site du congrès (https://sfhstmtplr2020.sciencesconf.org/) avant le 6 janvier 2020. Nous vous prions de bien vouloir, au moment du dépôt sur le site du congrès, laisser en plus un courriel de confirmation à l’adresse suivante : anne.bidois[at]univ-rouen.fr

JE des jeunes chercheurs et chercheuses en histoire de l’éducation – REPORT

Suite à l’appel à une nouvelle journée nationale de grève le vendredi 24 janvier prochain, le bureau de l’Association Transdisciplinaire pour les Recherches Historiques sur l’Education (ATRHE) et les organisateurs ont décidé, d’un commun accord, de reporter cette journée afin d’éviter les importantes difficultés à prévoir dans les transports et de permettre aux personnes qui le souhaitent d’aller manifester ce vendredi. Nous vous tiendrons informer de la reprogrammation de la journée.

Le vendredi 24 janvier, l’ATRHE organise sa journée annuelle “jeunes chercheurs” dont vous trouverez le programme ici. Elle aura lieu salle 536,Université Paris-Descartes 45 rue des Saint Pères, Paris 6e.

Intitulée “Epistémologies et mises en pratique”, la journée est conçue comme un espace de discussion des recherches en cours en histoire de l’éducation. Elle se veut ouverte à l’ensemble des jeunes chercheurs et chercheuses en histoire de l’éducation ainsi qu’aux chercheurs et chercheuses abordant la thématique de l’éducation dans une perspective historique.

Le lendemain (le samedi 25 janvier 2020 à 14h) aura lieu l’assemblée générale de l’ATRHE  à l’amphithéâtre Lavoisier A (à confirmer), Paris-Descartes, 45 rue des Saint Pères, Paris 6ème.

Elle sera précédée par une matinée d’étude intitulée “Matérialité(s) de l’école et de la culture scolaire” (9h30-12h30).

AG de l’ATRHE – 25 janvier 2020

Nous serons heureux de vous retrouver à l’occasion de la prochaine assemblée générale de l’ATRHE qui aura lieu le samedi 25 janvier 2020 à 14h à l’amphithéâtre Lavoisier A (à confirmer), Paris-Descartes, 45 rue des Saint Pères, Paris 6ème.

 

Elle sera précédée par une matinée d’étude intitulée ” Matérialité(s) de l’école et de la culture scolaire” (9h30-12h30), dont vous trouverez le programme ici.

 

La veille (vendredi 24 janvier), l’ATRHE organise sa journée annuelle “jeunes chercheurs”. Elle aura lieu salle 536,Université Paris-Descartes 45 rue des Saint Pères, Paris 6ème.

Appel à communications – Historical and Educational Heritage

Un appel à communication est ouvert pour le colloque “Following in the footsteps of education. Voices, writings and images in the modernization of education”, qui aura lieu du 9 au 11 septembre 2020 à Malaga.

More specifically, it will look to the objects generated inside the schools (notebooks, exams, biographies, diaries, drawings, pictures, photos and videos, and oral testimonies, among others) during the processes of democratization and extension of education. These processes, with little difference, have occurred intensely in the so-called second democratic wave, after the end of World War II, although in some countries we had to wait for the end of dictatorships.

Call for proposals: Deadline: March 23th, 2020.
Registration is now open (deadline 5th June, 2020).

http://my.symposium.events/42158/detail/siguiendo-las-huellas-de-la-educacion_-voces-escrituras-e-imagenes-en-la-modernizacion-educativa-ix.html

Appel à contributions – L’enseignement en situation coloniale et postcoloniale – Perspectives croisées

Vous trouverez ci-dessous l’appel à contribution pour un numéro spécial de la revue Tsingy, Revue de Sciences humaines, Sud-Ouest de l’océan Indien (numéro 24).

Responsable scientifique du numéro thématique

Pierre-Éric FAGEOL, Université de La Réunion, ICARE (EA 7389)

Comité d’expertise

Pascale BARTHELEMY, ENS Lyon, LARHRA (UMR5190)
Frédéric GARAN, Université de La Réunion, OIES (EA 12)
Claude PRUDHOMME, Université Lumière – Lyon 2, LARHRA (UMR5190)
Célestin RAZAFIMBELO, ENS Antananarivo, CIRD
Rebecca ROGERS, Université Paris-Descartes, CERLIS (UMR 8070)
Nathalie WALLIAN, Université de La Réunion, ICARE (EA 7389)

Argumentaire

L’histoire de l’enseignement en situation coloniale fait l’objet de profonds renouvellements (Barthélémy Pascale, 2010). La place désormais accordée aux acteurs (Labrune-Badiane Céline & Smith Étienne, 2018) et aux pratiques d’enseignement ouvre de nouvelles perspectives de recherche sur l’efficience d’une école coloniale qui dépasse le seul cadre de la mission civilisatrice et de la politique d’assimilation (Léon Antoine, 1991). Du curriculum prescrit au curriculum réel, des discours scolaires aux pratiques de classe, des cadres officiels de référence à l’émergence de nouvelles référentialités coloniales, les perspectives de recherche sont désormais à la croisée de divers champs convoquant tout à la fois une histoire sociale de groupes professionnels issus du milieu éducatif (Duteil Simon, 2009) et une histoire des fondements didactiques et pédagogiques de l’enseignement colonial. La circulation de modèles pédagogiques depuis les métropoles et entre les colonies interroge également les mobilités impériales et le rôle des acteurs sur les stratégies éducatives coloniales dans une perspective transnationale et trans-impériale (Rogers Rebecca, 2019 ; Matasci Damiano, 2015).

Les propositions pourront s’insérer dans une ou plusieurs des thématiques suivantes :

  • Adaptation de l’enseignement au milieu colonial,
  • Pratiques de classes et supports d’enseignement,
  • Évaluation des élèves, des enseignants et des dispositifs,
  • Témoignages et récits des acteurs,
  • Formation des maîtres et des enseignants,
  • Le rôle des missions et des acteurs religieux,
  • Héritages postcoloniaux.

Tout en prenant en compte les particularités de l’océan Indien, les propositions émanant d’autres aires coloniales permettront d’établir d’utiles comparaisons.

Modalités et calendrier

Les propositions d’articles sont à envoyer à Pierre-Éric FAGEOL (pierre-eric.fageol[at]univ-reunion.fr) et Frédéric GARAN (frederic.garan[at]univ-reunion.fr) pour le 10 janvier.

Les articles pourront être rédigés en français ou en anglais.

Si votre proposition est retenue, les articles seront à envoyer pour mi-juillet en vue d’une publication lors du second semestre 2020.

Références bibliographiques

Barthélémy Pascale, « L’enseignement dans l’Empire colonial français : une vieille histoire ? », Histoire de l’éducation, n°128, 2010.

Duteil Simon, Enseignants coloniaux. Madagascar, 1896-1960, Thèse de l’université du Havre, 2009.

Labrune-Badiane Céline & Smith Étienne, Les Hussards noirs de la colonie – instituteurs africains et « petites patries » en AOF (1913-1960), Paris, Karthala, 2018.

Léon Antoine, Colonisation, enseignement et éducation, Paris, L’Harmattan, 1991.

Matasci Damiano, L’école républicaine et l’étranger, Lyon, ENS Éditions, 2015.

Rogers Rebecca, « Conversations About the Transnational : Reading and Writing the Empire in the History of Education », dans Eckhardt Fuchs & Eugenia Roldán Vera, The Transnational in the History of Education. Concepts and Perspectives, Londres, Palgrave Macmillan.

Colloque – « Dons et legs en faveur de l’enseignement, de la recherche et des 
institutions de conservation », 12-13 décembre, Paris

Le colloque « Dons et legs en faveur de l’enseignement, de la recherche et des 
institutions de conservation » se tiendra les 12 et 13 décembre 2019 à la Sorbonne.

Ce colloque, prenant appui sur la figure de la marquise Arconati Visconti, grande mécène de l’enseignement supérieur, devrait permettre d’améliorer nos connaissances sur la place de la philanthropie et du mécénat pour la constitution du patrimoine de l’enseignement et de la recherche, des musées, des bibliothèques et des archives.
Plusieurs études récentes ont en effet rappelé que les collections de toute nature (archéologiques, artistiques, scientifiques, etc.) des musées se sont notablement accrues, aux XIXe et XXe siècles, par le biais de dons et legs de collections privées et que le mécénat occupait ainsi une place considérable dans l’enrichissement de leur patrimoine.
Toutefois, peu de travaux ont porté sur les établissements d’enseignement et de recherche, les bibliothèques et les archives alors même que le mécénat en leur faveur s’est manifesté par la construction de bâtiments, l’établissement d’instituts de recherche, la fondation de prix ou de bourses d’études et de voyages destinés aux étudiants et chercheurs, ou encore par des dons et legs de livres et d’archives, leur permettant ainsi de participer plus largement à la transmission des savoirs.
Ce colloque s’inscrit dans un cycle de manifestations pour le développement du mécénat en faveur de l’enseignement et de la recherche et, plus largement, des institutions culturelles publiques. Il est accompagné d’une exposition sur la marquise Arconati Visconti au musée des Arts décoratifs et d’une exposition virtuelle conçue à partir de la numérisation de la correspondance reçue par la marquise, conservée par la bibliothèque Victor-Cousin, à la bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (BIS).

Le programme est disponible ici.

Inscription et accès :

Pour vous inscrire, envoyez un mail à : ce.archives[at]ac-paris.fr
L’accès au Grand Salon se fera par le 47 rue des Écoles.

Appel à contributions – Brazilian History of Education Journal

The Brazilian History of Education Journal is interested in publishing work by scholars around the world.  

The Journal is bilingual and accepts Portuguese and Spanish. In other languages, the Journal publishes in the original and does a translation into Portuguese. 

Information about the journal is here:  http://periodicos.uem.br/ojs/index.php/rbhe/index

Details regarding online submission is here: 

 http://periodicos.uem.br/ojs/index.php/rbhe/about/submissions

Appel à contributions – Mobilités des étudiant.e.s africain.e.s depuis les indépendances

Vous trouverez ci-dessous un appel à contributions pour un prochain numéro thématique de la revue Diasporas. Circulations, migrations, histoire, consacré aux mobilités des étudiant.e.s africain.e.s depuis les indépendances.

Les propositions d’articles (maximum 500 mots) accompagnées d’une notice biographique doivent être envoyées avant le 31 janvier 2020 à cette adresse: anton.tarradellas[at]unige.ch .

Présentation générale:

Depuis l’Antiquité, les étudiants africains n’ont cessé de voyager pour rejoindre ou créer des lieux d’enseignement. Ils se sont d’abord rendus à Alexandrie pour son inépuisable bibliothèque. Puis, lors de l’expansion de l’Islam, des savants itinérants emmenaient leurs disciples ou les envoyaient dans des écoles coraniques. Des étudiants partaient alors pour l’université Karawiyyin à Fès ou celle d’Al-Azhar au Caire, d’autres rejoignaient les centres intellectuels de Tombouctou, Gao ou Kano. À la fin du XVe siècle, dès les premiers contacts avec les navigateurs portugais, des princes du royaume du Kongo furent envoyés au Portugal et pendant la période de la traite transatlantique, de jeunes esclaves furent acheminés en Europe pour devenir enseignants, administrateurs ou pasteurs. Durant la colonisation, la mobilité étudiante s’est encore développée, puisque la formation dans les métropoles impériales constituait souvent la seule option pour faire des études supérieures. Enfin, cet attrait pour les études à l’étranger s’est renforcé après les indépendances, lorsque de grands programmes de bourses étatiques et privées ont participé à l’institutionnalisation et à la pérennisation des mobilités étudiantes africaines. Aujourd’hui, plus de 500 000 Africain·e·s étudient en dehors de leur pays d’origine, ce qui en fait les plus mobiles au monde.

Appel complet disponible ici.

Appel à communications – Les engagements professionnels et militants des enseignant-e-s : évolutions et articulations, Lille

Vous trouverez ci-dessous  l’appel à communication pour la journée d’études “Les engagements professionnels et militants des enseignant-e-s : évolutions et articulations” qui se tiendra le 12 juin 2020 à Lille.

Les propositions de communications sont à déposer sur le lien indiqué dans le fichier joint avant le 6 janvier 2020.

La séparation des travaux entre divers sous-champs disciplinaires (sociologie du syndicalisme, sociologie des groupes professionnels, sciences de l’éducation, sociologie des mobilisations, etc.) n’est pas pour faciliter le dialogue entre points de vue. C’est donc précisément un des objectifs de cette journée d’étude que de permettre ces croisements de regards. Plus largement, alors que de nombreuses recherches, à l’échelle internationale, étudient les liens entre la participation au travail et la participation politique hors du travail (Budd et al., 2017 ; Lopes et al., 2013 ; Adman, 2008), elle se propose, en s’intéressant à un groupe professionnel particulier, de restituer les tensions multiples et les évolutions croisées qui le traversent et d’interroger les articulations qui existent (ou non) entre les différentes formes d’engagement des enseignants. Il s’agit plus particulièrement de discuter et de préciser l’idée d’une opposition, sans doute trop schématique, entre des enseignants multi-engagés, des enseignants exclusivement engagés dans le champ professionnel et des enseignants qui ne participeraient « à rien » (Sawicki, 2015).
Issues de différentes disciplines et de différents sous-champs disciplinaires, les communications pourront ainsi porter sur les engagements professionnels, syndicaux, associatifs ou politiques des enseignants, leurs évolutions et/ou leurs déterminants, tout en soulignant les imbrications éventuelles entre ces diverses modalités d’engagement. Les communications pourront s’appuyer sur des matériaux qualitatifs ou quantitatifs, alors que plusieurs grandes enquêtes quantitatives auprès des enseignants ont été menées, notamment l’enquête « EngEns » réalisée en 2008 (Spire, 2010 ; Sawicki, 2015) ou, plus récemment, l’enquête « MilitEns » réalisée par l’Institut de recherche de la FSU et le CERAPS. Les confrontations de méthodes et les comparaisons internationales seront particulièrement appréciées.

L’appel complet est disponible ici.

Appel à communications – International Conference “From school inspectors to school inspection”. Prague

Vous trouverez ci-dessous l’appel à communications pour le colloque “From school inspectors to school inspection”, organisé en septembre 2020 à Prague.

Date limite de soumission: 15 janvier 2020

From school inspectors to school inspection.
Supervision of schools in Europe from the Middle Ages to Modern times


Organizors: The National Pedagogical Museum and the Library of J. A. Comenius, the Institute of History of the Czech Academy of Sciences, the Faculty of Science, Humanities and Education of Technical University in Liberec, in cooperation with the Humboldt-Universität zu Berlin, Lehr- und Forschungsbereich Historische Bildungsforschung.

Term and place of the conference: 9th–10th September 2020, Prague, The National Pedagogical Museum and the Library of J. A. Comenius

Length of presentations: 20 minutes

Conference languages: English, German and Czech

The issue of supervision and inspection of education represents an essential and hitherto neglected theme of historical-educational research. The research often focuses mainly on the personalities of educational reformers who determined changes in educational concepts and founded educational and training institutions, leading to the transformation of education and training to a greater or lesser extent. In this perspective, the “progress” of education is unstoppable. However, it is clear that the course of school education and the processes of training and education are also largely determined by “anonymous” laws and other regulations that correspond to the interests of “cultural reproduction” of society (Pierre Bourdieu).

In the “field of school conduct”, an essential role is played by the institutions of supervision and inspection of education and individual personalities promoting supervisory practices and applying sanctions in case of non-compliance or gross violation of the given order. The supervision of education is thus a cultural symbol of the times. The role and function of the supervision of education and training can be analyzed within a historical context or an applicable cultural pattern; the “impersonal rules” of supervision, but also the “mental habitus” of supervisors or inspectors can be reconstructed.

The conference will focus on the analysis and reconstruction of the processes of “supervision” of education, the system and practices of the exercise of inspection power, and the “physics” of supervisory power (Michel Foucault). It will analyze external symbols (regulations, minutes or protocols, inspection reports, inspection institutions including their material support) as well as “invisible”, internalized and thus “natural” customs or procedures in inspection processes, and also rules and a scenario of the “presentation” of the supervision of training and education.

Last but not least, the issue of changes in the supervisory processes of the relationship  between external control and mechanisms of the autonomous education management will be explored. Medieval, early modern and modern education at all levels represented a fundamental means for the church or the state to consolidate and legitimize the power of church, state and other institutions (cities) that determined the order and image of the world at the time.

Therefore, supervision of education was an important area of concern for both spiritual and political power. The practices of supervising education in the medieval, early modern and modern systems were rather diverse, but they had a common denominator: the interest of “higher” power. In the post-modern era, within an open, “liquid” society that permanently reflects the starting points of the system of power and thus relativizes them, the system of supervision of education ceases to play primarily the role of control, but is taking the form of a support of the autonomous management of educational institutions. The analysis will deal with the question of how and why this “turnaround” is happening and what it means for contemporary education.

Continuer la lecture de « Appel à communications – International Conference “From school inspectors to school inspection”. Prague »

Appel à candidatures – 11th History of Education Doctoral Summer School à Lyon en juin 2020

This conference invites applications from postgraduate students in the history of education with an interest in the histories of educational spaces and discourses and new ways of working with images, artefacts, and archives. Leading international historians of education will give lectures and workshops, and offer advice concerning the research process. There will be opportunities for students to discuss their dissertation projects with fellow doctoral candidates and receive comments from prominent scholars in the field.

The summer school started as an EERA pilot project and is the eleventh conference in a series of successful events that started in Ghent in 2010 and was followed by meetings in Birmingham 2011, Lisbon 2012, Hamburg 2013, Umeå 2014, Luxembourg 2015, Groningen 2016, Porto Conte 2017, Riga 2018 and Liverpool 2019. This session of the summer school is organised at the University of Lyon, France. The conference is supported by:

  • Stichting Paedagogica Historica
  • History of Education Society, UK
  • European Educational Research Association (EERA)
  • International Standing Conference for the History of Education (ISCHE)
  • University of Lyon (École normale supérieure de Lyon)

The number of participants is limited to 30 students. The conference language is English. Participation in the conference is free of charge. Accommodation and meals will be provided, but delegates will have to cover the cost for their travel to Lyon. ISCHE travel bursaries are available to students from low-GDP countries. For more information, please check the application form.

Tutors: Antonio Canales Serrano (Universidad Complutense de Madrid, Spain), Björn Norlin (Umeå University), Ian Grosvenor and Siân Roberts (University of Birmingham, UK), Angelo Van Gorp (University of Koblenz-Landau, Campus Landau, Germany), Susannah Wright (Oxford Brookes University, UK and History of Education Society, UK) and Clémence Cardon-Quint (Université de Bordeaux).

Local organisers: Emmanuelle Picard (ENS de Lyon), Solenn Huitric (ENS de Lyon), Rebecca Rogers (Université Paris Descartes), Marianne Thivend (Université Lyon 2).

Application form

The application form can be retrieved from http://www.eera-ecer.de/season-schools/histories-of-education-summer-school/and should be sent to summerschool-lyon[at]eera-ecer.de.

Closing date for applications is 31 December 2019. Successful applicants will be notified in February 2020.

More information?

Contact summerschool-lyon[at]eera-ecer.de for queries regarding application, eligibility and selection criteria; Solenn Huitric (solenn.huitric[at]ens-lyon.org) for queries on practical issues, e.g. regarding travel, accommodation and venue.

Séminaire – « Une crise de l’enseignement de l’histoire en Europe ? », ENS Ulm

Vous trouverez ci-dessous le programme du séminaire « Une crise de l’enseignement de l’histoire en Europe ? Perspectives et impasses de la construction scolaire de la conscience historique».

Le séminaire est organisé sous l’égide des laboratoires Agora (EA 7392, université Cergy-Pontoise), Centre Maurice Halbwachs, IHTP (CNRS-UMR8244) et de l’INSPE de l’académie de Versailles. Il a lieu à l’École Normale Supérieure (48 bd. Jourdan, 75014 Paris) salle R3-35, 3e étage. Les séances ont lieu de 17h à 19h.

Prochaine séance: 4 décembre

Mathieu KROON GUTIERREZ (doctorant, université de Cergy- Pontoise – université du Luxembourg) L’histoire dans les Ecoles européennes : le réalisme déguisé en prétention cosmopolite ?

Programme complet

Continuer la lecture de « Séminaire – « Une crise de l’enseignement de l’histoire en Europe ? », ENS Ulm »

Appel à communications – Vigne, vin et éducation du XVIIIe siècle à nos jours

Est diffusé un appel à communications pour un symposium international pluridisciplinaire sur la thématique Vigne, vin et éducation du XVIIIe siècle à nos jours, organisé à Bordeaux les 19, 20 et 21 mai 2021.

Présentation générale:

La vigne, le vin et l’éducation sont des thématiques qui paraissent éloignées et qui pourtant peuvent se rejoindre autour de la formation et des lieux d’apprentissage (lycées viticoles, universités, écoles d’œnologie…) et des savoirs scolaires à travers des disciplines comme la géographie, la biologie, l’art… ; ce qui n’empêche pas l’École de lutter par ailleurs contre les addictions, l’alcoolisme et ses dérives. Il faut dire que vigne et vin ont toujours rassemblé les hommes, constituant un véritable patrimoine culturel répandu dans le monde entier, le vin étant alors une référence culturelle sociétale et éducative. Ainsi, cette thématique pourrait être étudiée autour de trois grands axes en convoquant plusieurs disciplines venues des Sciences humaines et sociales mais également des Sciences et des disciplines littéraires et artistiques.

Date limite de soumission: 31 janvier 2020

L’appel en entier est consultable ici.

JE – “S’orienter, être orienté.e. Choix et contraintes des parcours des élèves et des étudiants XIXe-XXe siècle” (Arras, 29 nov. 2019)

Journée organisée par Jean-François Condette, Jérôme Krop et Stéphane Lembré (INSPE Académie de Lille Hauts-de-France, CREHS de l’Université d’Artois)

Pour tout renseignement : stephane.lembre [at] espe-lnf.fr 

Continuer la lecture de « JE – “S’orienter, être orienté.e. Choix et contraintes des parcours des élèves et des étudiants XIXe-XXe siècle” (Arras, 29 nov. 2019) »

Symposium international – “Education and Elite Formation” (Université de Stockholm, Suède, 10 oct. 2019)

This open international symposium gathers scholars working on the relationship between education and the formation of elites. Organized by the research group History of Education and Sociology of Education at the Department of Education, Stockholm University, this symposium sets out to establish clearer links between historical and sociological scholarship on elites and education.  

Program

  • 11.00–11.15 Petter Sandgren (Stockholm University): Introduction   
  • 11.15–12.15 Adam Howard (Colby College) and Claire Maxwell (University of Copenhagen): ”Preparing Global Leaders for the Global South: Global Citizenship Education within Ghanaian, Taiwanese and Jordanian Elite Contexts” 

Lunch 

  • 13.45–14.15 Karen Lillie (University College London): ”Challenging Assumptions about Transnational Class: The Continued Importance of the Nation-State” 
  • 14.15–14.45 Daniel Lövheim (Stockholm University): ”Science Olympiads as Spaces for Elite Formation During the Cold War”

Break

  • 15.00–15.45 Max Persson (Uppsala University): ”Contested Ease: Challenging the Notion of Embodied Ease from a Situational Approach”
  • 15.45–16.15 Eric Larsson (Stockholm University): ”The New Meritocrats: Upper Secondary Elite Schools, Merits, and Marketization” 

Break 

  • 16.30–17.00 Sara Lindberg (Uppsala University): EU-Elite Formation: College of Europe and its Students  
  • 17.00–17.30 Trygve Gulbrandsen (Institute for Social Research, Oslo): ”Elite Formation and Professionals”
  • 17.30–18.00 Mikael Holmqvist (Stockholm University): Summary and discussion

Contact: petter.sandgren [at] edu.su.se 

JE – “Les enseignantes en France : sexe, genre et identité (2/2) : la construction d’une identité professionnelle, l’intégration aux personnels d’encadrement” (Université d’Artois, 11 oct. 2019)

  • À partir de 09 h 00 Accueil à la Maison de la recherche de l’Université d’Artois 
  • 09 h 15 – 9 h 30 Brève introduction de la journée par Stéphanie Dauphin, Maîtresse de conférences en histoire contemporaine, INSPÉ, Laboratoire CREHS (EA 4027) de l’Université d’Artois 
 

De l’identité professionnelle à l’engagement pour l’Éducation 

Modérateur : Jean-François Condette, Professeur des Universités en histoire  contemporaine, INSPÉ, Laboratoire CREHS de l’Université d’Artois 
 
  • 9h 30 – 10 h 00 Loïc Szerdahelyi, Maître de conférences en sciences de l’éducation, Université de Bourgogne-Franche-Comté, IREDU EA 7318. Une histoire « par le bas » des enseignantes en France. Le cas des monitrices d’éducation physique et sportive au milieu du XXsiècle 
  • 10 h 00 – 10 h 30 Patricia Legris, Maîtresse de conférences en histoire contemporaine, Université Rennes 2, TEMPORA. Être institutrice de maternelle : la lente constitution d’une véritable identité professionnelle (1880-1920) 
  • 10 h 30 – 11 h 00 Bérengère Kolly, Maîtresse de conférences en sciences de l’éducation, INSPÉ de Créteil, Université Paris Est-Créteil, Laboratoire Lettres, Idées, Savoirs. La construction d’une identité de praticiennes chez les institutrices de l’A.G.I.E.M au début du XXsiècle 
 
 
11 h 15 – 11 h 30 Questions et débats avec la salle 
11 h 30 – 11 h 45 Pause 
 
  • 11 h 45 – 12 h 15 Rebecca Rogers, Professeure d’histoire de l’éducation, Université Paris- Descartes, UMR 8070 CERLIS. Les ressorts d’un engagement : Joséphine Bachellery (1803-1872) et le radicalisme dans l’éducation des filles 
  • 12 h 15 – 12 h 45 Geneviève Pezeu, Agrégée d’histoire, Docteure en sciences de l’éducation, Université Sorbonne Paris Cité (USPC), Laboratoire CERLIS. Professeure, directrice, inspectrice : Odette Brunschwig, une femme engagée 
12 h 45 – 13 h Questions et débats avec la salle 
 
 
 

Directrice, surveillante générale, inspectrice : un métier pour les femmes ? 

Modérateur : Julien Cahon, Maître de conférences en sciences de l’éducation, 
INSPÉ d’Amiens, Université de Picardie Jules Verne, CAREF-UPJV 
 
  • 14 h – 14 h 30 Amélie Puche, Doctorante à l’Université d’Artois, Laboratoire CREHS (EA 4027) de l’Université d’Artois. Les directrices des lycées de jeunes filles , des religieuses de l’enseignement laïc ? L’exemple du lycée de jeunes filles de Tours  (1883-1924) 
  • 14 h 30 – 15 h 00 Pierre Porcher, Doctorant à l’Université Sorbonne-Université, Centre d’histoire du XIXe siècle (EA 3550), Laboratoire CREHS (EA 4027) de l’Université d’Artois. « La tête et le coeur de la maison ». Esquisse d’un portrait de groupe des directrices de lycée sous la Troisième République 
  • 15 h 00 – 15 h 30 Marlaine Cacouault-Bitaud, Professeure émérite de sociologie, Université de Poitiers, Laboratoire GRESCO. Les rapports d’inspection sur les directrices de lycée de filles : une source pour identifier les normes de genre et de classe en vigueur dans l’entre-deux guerres et les années 1960 
15 h 30 – 15 h 45 Questions et débats dans la salle 
15 h 45 – 16 h Pause 
 
  • 16 h 00 – 16 h 30 Christine Focquenoy Simonnet, Docteure en histoire contemporaine, Laboratoire CREHS (EA 4027) de l’Université d’Artois Mère, servante ou religieuse, les assignations institutionnelles de la surveillante générale, XIXe-XXe siècles 
  • 16 h 30 – 17 h 00 Jean-François Condette, Professeur des Universités en histoire contemporaine, INSPÉ, Laboratoire CREHS de l’Université d’Artois. « L’inspectorat en jupons et en chapeaux à plumes » : les premières inspectrices primaires et leur difficile acceptation dans le monde éducatif (1891-1914) 
 
17 h 00 – 17 h 15 Stéphanie Dauphin, Maîtresse de conférences en histoire contemporaine, INSPÉ, Laboratoire CREHS (EA 4027). Conclusion des deux journées d’études : Les enseignantes en France : sexe, genre et identités (XVIe-XXsiècles) 

Cycle “Éducation populaire” : atelier et exposition (Archives nationales, sept.-oct. 2019)

Dans le cadre du projet « Éducation populaire : engagement, médiation, transmission (XIXe-XXIe siècles) », soutenu par la Comue UPL, les Archives nationales proposent, en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France (BnF), le Fonds de coopération de la jeunesse et de l’éducation populaire (Fonjep), ainsi que les universités de Paris-8, Paris-Nanterre et Tours 

  • Du 11 septembre au 19 décembre, une exposition en extérieur, à l’entrée du site de Pierrefitte-sur-Seine des Archives nationales
  • Jeudi 19 septembre 2019 de 14h à 17h, un atelier “Les médiations culturelles et sociales” Archives nationales – site de Pierrefitte-sur-Seine – auditorium, entrée libre dans la mesure des places disponibles
  • 14h Introduction
  • 14h15 Marie-Julie Pagès, théâtre national de La Colline/université Paris-8 : « Théâtre et élèves des lycées professionnels : “éducation & proximité”, l’exemple d’un projet d’éducation artistique et culturel porté par le théâtre de La Colline »
  • 14h45 Martine Derrier, collectif Daja : « Récit d’une expérience dans les quartiers : l’exemple du spectacle sur le clown Chocolat »
  • 15h15 Sylvie Dreyfus, association Autour du 1er mai : « Autour du cinéma, passer du faire pour, au faire avec »
  • 15h45 Gilles Raveneau, université Paris-Nanterre, responsable de la Licence pro médiation par le sport : « La médiation sociale par les activités physiques et sportives »
  • 16h15 Pause
  • 16h30 Séquence archives (présentation de fonds des Archives nationales et des Archives départementales du Val-de-Marne)
  • Voir une vidéo de la Ligue de l’enseignement conservée aux Archives nationales : https://www.dailymotion.com/video/x7e130o?playlist=x6c7sl
  • Ateliers “Rendre la science populaire ?”, jeudi 10 octobre 2019 de 14h à 17h, et “Animer les quartiers et les villages : une longue histoire”, jeudi 7 novembre 2019 de 14h à 17h : programme prochainement en ligne sur http://www.archives-nationales.culture.gouv.fr/education-populaire
  • Conférence de Fraser Brown, professeur invité de l’université de Leeds, au sujet des terrains d’aventure au Royaume-Uni, mardi 19 novembre 2019, 17h-19h
  • Colloque “L’émancipation populaire par l’art d’hier à aujourd’hui”, mercredi 20 novembre 2019, Archives nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine, auditorium : théâtre, photographie, musées et cinéma seront à l’honneur !

Entrée libre et gratuite pour toute la programmation. Voir les captations vidéo des ateliers passés et l’ensemble du projet http://www.archives-nationales.culture.gouv.fr/education-populaire

AàC – « Amateurs et professionnels dans les sciences. Définition et redéfinition des identités et des frontières (années 1850 – années 1950). Une histoire par en bas » (Le Mans, 14 jan. 2020)

  • Deadline propositions : avant le 25 octobre 2019. Les propositions d’une quinzaine de lignes accompagnées d’un court CV sont à envoyer à Hervé Guillemain (herve.guillemain [at] univ-lemans.fr);
  • Journée d’études : 14 janvier 2020, Le Mans

 

L’ANR AmateurS propose de produire une histoire non surplombante des amateurs en science, privilégiant une perspective « par en bas » qui ne soit pas subordonnée aux jugements que les savants professionnels portent sur eux ni aux hiérarchies que solidifient les institutions scientifiques. S’il ne s’agit pas de nier que la catégorie amateur se soit largement constituée dans la confrontation aux savants professionnels et ait souvent été le fruit de mécanismes d’exclusion qui ont désigné d’en haut ceux qui étaient les « amateurs », le projet propose de placer les amateurs au centre des investigations, de restituer leurs points de vue sur la science qu’ils font et sur leurs identités de savants et d’étudier leur science « en train de se faire » à
partir, notamment, des traces matérielles qu’elle a laissées. — https://ams.hypotheses.org/


Intitulé Une histoire subjective des mondes des amateurs, l’axe 2 de ce projet de recherche est centré sur la question des identités des amateurs. La journée du 14 janvier sera particulièrement dédiée à la définition et redéfinition des identités et des frontières et centrée sur les situations de partage entre amateurs et professionnels dans les sciences des années 1850 aux années 1950. Nous souhaitons à l’occasion de cette journée mettre l’accent sur les moments de débat qui réorganisent les acteurs de part et d’autre des frontières académiques. Seront privilégiés les nœuds chronologiques et thématiques autour desquels se déploient des controverses théoriques et/ou des conflits de légitimité ayant pour conséquence des mouvements d’exclusion ou d’inclusion.


La journée s’organisera notamment autour des trois pistes de réflexion suivantes :

  1. La redéfinition des identités des acteurs, amateurs et professionnels, dans le sillage des transformations juridiques et réglementaires qui affectent l’organisation des différentes disciplines.
  2. La manière dont l’émergence de nouveaux objets d’étude, celle de nouvelles disciplines, et le développement de controverses scientifiques redessinent les
    frontières entre amateurs et professionnels.
  3. Le rôle des moments de commémoration et des rituels collectifs dans la
    structuration des identités amateurs.