Thèse soutenue: Histoire scolaire, impérialisme(s) et décolonisation(s)

Une thèse récemment soutenue (mai 2012):
Iris Seri-Hersch1, Histoire scolaire, impérialisme(s) et décolonisation(s) : le cas du Soudan anglo-égyptien (1945-1958)
sous la direction de Ghislaine Alleaume, Aix-Marseille Université

 

Jury
Ghislaine ALLEAUME Directrice de recherches CNRS-IREMAM, Aix-en-Provence
Pierre-Philippe BUGNARD Professeur, Université de Fribourg, Suisse
Marc DEPAEPE Professeur, Université Catholique de Louvain, Belgique
Haggai ERLICH Professeur émérite, Tel Aviv University, Israël
Odile GOERG Professeur, Université Denis Diderot – Paris 7
Robert ILBERT Professeur, Aix-Marseille Université, Aix-en-Provence
Catherine MILLER Directrice de recherches CNRS-IREMAM, Aix-en-Provence
Justin WILLIS Professeur, Durham University, Royaume-Uni

 

Réinscrivant le Soudan anglo-égyptien dans l’histoire impériale britannique, cette thèse explore l’histoire scolaire soudanaise à l’ère de l’”ébranlement colonial” qui succéda à la Seconde Guerre mondiale. Les matériaux didactiques, les contenus prescrits et les pratiques pédagogiques sont analysés à la lumière de cinq développements majeurs des années 1945-1953 : le virage “paterno-progressiste” des politiques coloniales britanniques en Afrique, dont l’objectif était désormais de préparer les peuples colonisés à l’autogouvernance ; la polarisation des positions britannique et égyptienne sur la question du Soudan ; la concurrence accrue entre les deux courants du nationalisme soudanais (indépendantiste et unioniste) ; l’unification hâtive du Nord et du Sud-Soudan après plus d’un demi-siècle de gestion séparée ; et la tentative des élites nord-soudanaises de construire un État-nation arabo-musulman. Le second volet de la thèse est consacré à une mise en perspective diachronique et synchronique de l’histoire scolaire soudanaise de fin d’Empire : celle-ci marqua-t-elle une véritable rupture par rapport à l’histoire scolaire pratiquée au Soudan jusqu’en 1945 ? Quelles étaient les convergences et les divergences entre l’histoire scolaire du Soudan et celle d’autres territoires de l’(ex-)Empire britannique (Ouganda, Rhodésie du Nord, Nigeria, Égypte, Inde, Grande-Bretagne) ? Ma réflexion s’achève sur deux problèmes cruciaux de l’ère postcoloniale : la décolonisation – ou non – des récits historiques scolaires après l’indépendance (1956) et le rôle catalyseur de l’histoire scolaire dans la guerre civile entre le Nord et le Sud-Soudan.

 

Parution: Réformer l’école

Une annonce de parution:

Réformer l’école. L’apport de l’Education nouvelle en France (1930-1970)
sous la direction de Laurent Gutierrez, Laurent Besse et Antoine Prost.
Presses universitaires de Grenoble, 2012.

Sommaire et bon de commande

Présentation:

L’éducation nouvelle – qu’a-t-elle à nous dire de neuf sur l’éducation ? Beaucoup si l’on en croit cet ouvrage qui se penche sur l’histoire de ce courant pédagogique à la fois célèbre et méconnu, quand il n’est pas caricaturé. Ce livre est le premier sur l’histoire de l’éducation nouvelle exclusivement consacré au cas français. Il s’intéresse à une période cruciale, entre les années 1930, où démocratisation de l’école et rénovation des méthodes semblent aller de pair, et la fin des années 1960, quand cette évidence semble se dissoudre.
Revisitant les grands moments de cette histoire avec l’avènement des loisirs dirigés, des classes d’orientation, de la formation des moniteurs de colonie de vacances sous le Front populaire, il étudie également l’apport des Cahiers pédagogiques, de la Ligue de l’enseignement, des CEMEA, des Francs et Franches camarades à la Libération. Il aborde aussi les rapports, jusque-là ignorés, entre Vichy et l’éducation nouvelle. Parmi les acteurs majeurs de cette épopée figurent Freinet, Decroly mais aussi Makarenko, Dewey ou Alain, sans oublier les militants anonymes qui ont contribué à en écrire l’histoire. Loin de se limiter à l’école, il traite également de l’influence de l’éducation nouvelle sur le travail social, le scoutisme ou les mouvements d’éducation populaire.
Cet ouvrage fait suite à un colloque qui s’est tenu à Paris et à Créteil en 2010, organisé par le Pôle de conservation des archives des associations de jeunesse et d’éducation populaire (Pajep) avec le concours du musée de la Résistance nationale

Heloïse

Hypotheses accueille dorénavant un carnet de recherche sur le thème des bases de données historiques sur les universités: Heloise

Le groupe initial est appelé à s’agrandir, n’hésitez pas à nous rejoindre ou
à transmettre l’information à des chercheurs ou des équipes qui pourraient
être intéressés. Les contributions peuvent être dans toutes les langues.
Pour toute demande d’information:

emmanuelle.picard /at/ ens-lyon.fr

Primaire, secondaire, supérieur : ruptures et continuités des ordres d’enseignement; dernière séance du séminaire du SHE pour l’année 2011-2012

Le 12 juin  2012, de 14h à 17h, se tiendra la dernière séance du séminaire du SHE sur le thème “Primaire, secondaire, supérieur : ruptures et continuités des ordres d’enseignement“. Nous y écouterons et discuterons deux interventions:

– André Chervel (IFÉ/SHE) : « L’enseignement secondaire et les facultés des lettres au XIXe siècle »
– Renaud d’Enfert (IFÉ/SHE) : « Points de contacts et porosités entre les ordres d’enseignement. Le cas des mathématiques »

École normale supérieure, 29 rue d’Ulm, Paris 5e, Salle de réunion du Centre Cavaillès, 3e étage droite (au fond du couloir)
Le séminaire est ouvert à tous.

BHEF : mise en ligne de l’édition 2011 (publications de 2008)

L’édition 2011 de la Bibliographie d’histoire de l’éducation française est en ligne !

Elle comprend 1180 notices dont 830 inédites et 350 relues et mises à jour correspondant aux publications de l’année 2008 et aux suppléments des années antérieures.

Le corpus en ligne contient maintenant plus de 17000 références regroupant les titres parus au cours des années 1996 à 2008 – y compris « les suppléments des années antérieures » – et à une partie de ceux parus au cours des années 2009 à 2011.

Pour vos faciliter vos recherches, vous disposez de deux formulaires :
– le formulaire simple, ne contenant que les champs « titre », « auteur » et « année »
– le formulaire avancé vous permettant de combiner jusqu’à 13 champs différents

http://bhef.ish-lyon.cnrs.fr/

Histoire de l’éducation n° 131

Le numéro 131 d’Histoire de l’éducation est en ligne sur Revues.org. Il comprend trois articles et de nombreux compte rendus et notes critiques :

Pratiques d’enseignement à l’université, France-Allemagne, XIIIe-XVIIe siècles: nouvelle séance du séminaire du SHE

Le 10 avril  2012, de 14h à 17h, se tiendra la septième séance du séminaire du SHE sur le thème “Pratiques d’enseignement à l’université, France-Allemagne, XIIIe-XVIIe siècles“. Nous y écouterons et discuterons deux interventions:
– Claire Angotti ( Université de Reims Champagne-Ardenne)  : « Construction de pratiques d’enseignement au collège de Sorbonne (XIIIe-XVe siècle) »
– Boris Klein (Université Lyon II) : « Les lieux et les formes de la transmission des savoirs au sein des universités protestantes allemandes dans la seconde moitié du XVIIe siècle »

Le séminaire est ouvert à tous.

Il se tiendra salle de conférences, 46 rue d’Ulm, 75005 Paris.

Attention: la séance du 15 mai est reportée au 12 juin

Pratiques du terrain: nouvelle séance du séminaire du SHE

Le 14 février 2012, de 14h à 17h, se tiendra la cinquième séance du séminaire du SHE sur le thème « Pratique du terrain« . Nous y écouterons et discuterons deux interventions:
– Yann Calbérac (Université Paris-Sorbonne) : « Enseigner la géographie à
l’Université depuis la fin du XIXe siècle : quelle place pour le terrain ? »
– Pierre Savaton (Université de Caen Basse-Normandie) : « Des manuels
scolaires au service d’une science toute d’observation ? »

Le séminaire est ouvert à tous.

Il se tiendra salle de conférences, 46 rue d’Ulm, 75005 Paris.

Séminaire « Histoire de l’enseignement supérieur » 2

La seconde séance du séminaire pluridisciplinaire  « Histoire de l’enseignement supérieur » aura lieu le lundi 26 mars 2012, à la Maison de la Recherche, 28 rue Serpente
Métro : Odéon – Saint-Michel – Cluny
salle D117 – 1er étage gauche
de 14h à 17h.

Nous y discuterons les recherches en cours des doctorants. Ce séminaire est ouvert à tous, et particulièrement aux doctorants travaillant sur l’enseignement supérieur dans une perspective historique (même très brève).

Contact: Emmanuelle Picard, emmanuelle.picard[at]ens-lyon.fr

Université d’Ile de France: vers un corpus d’archives orales?

Le 16 mars 2012 aura lieu une journée d’études sur le thème: « Universités d’Île-de-France: vers un corpus d’archives orales ?« , organisée par la Chancellerie des universités, Sorbonne, Grand Salon (47, rue des Ecoles), de 9 heures à 18 heures.

Programme

9 h 00 – Accueil

9 h 30 – Ouverture
• Patrick GÉRARD, Recteur-Chancelier des universités de Paris (à confirmer)
Jean-Loup SALZMANN, Président de l’Université Paris 13, Pres Sorbonne Paris Cité (à confirmer)
9 h 45 – Introduction
• Jean-Philippe LEGOIS, président de la Cité des mémoires étudiantes et Loïc VADELORGE, professeur d’histoire contemporaine, Université Paris 13, CRESC : « Histoire orale des universités et corpus d’archives orales : situations-propositions »
• Florence DESCAMPS, maître de conférences, EPHE : « L’histoire orale dans l’enseignement supérieur : état des lieux »
10 h 30 – Première table-ronde
• Administrer une université : Guy LAURENT, secrétaire général de l’Université de Paris X Nanterre de 1971 à 1981
Présidence : Patrick FRIDENSON, directeur d’études, EHESS
Intervenants : Charles MERCIER, PRAG, IUFM-Université Paris-Sorbonne, Paris IV, Anne ROHFRITSCH, responsable du service des archives, Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense, Paris X, Guy LAURENT, secrétaire général de Paris X-Nanterre de 1971 à 1981

11 h 30 – Deuxième table-ronde
Etudier à la Sorbonne dans les années 1960 : Prisca BACHELET, militante étudiante à la FGEL (Fédération des groupes d’études de lettres)
Présidence : Robi MORDER, président du groupe d’études et de recherche GERME
Intervenants : Marina MARCHAL, responsable des archives et des ressources documentaires, Cité des mémoires étudiantes, Prisca BACHELET, étudiante à la Sorbonne dans les années 1960

13 h00 Pause déjeuner
14 h 30 Troisième table-ronde
Enseigner à Dauphine dans l’après-68 : Christian BARRÈRE, assistant dans les premières années de Dauphine, puis directeur de centre de recherche à l’Université de Reims – Champagne – Ardenne
Présidence : Christian HOTTIN, conservateur du patrimoine, Direction générale des patrimoines
Intervenants : Laurène LE COZANET, doctorante en sciences politiques, Université de Paris IX- Dauphine, Christian BARRÈRE, assistant à Dauphine dans les années 1970

15 h 30 Quatrième table-ronde
Enseigner dans une université nouvelle d’Ile de France dans les années 1970-1980 : Françoise BARTHÉLÉMY, maître de conférences en allemand et assesseur au CEVU de l’université Paris XII- Créteil
Présidence : Thérèse CHARMASSON, conservateur en chef du patrimoine, Unisverscience-Cité des sciences et de l’industrie, Centre de recherche en histoire des sciences et des techniques (CRHST)
Intervenants : Florence BOURILLON, professeur d’histoire contemporaine, UPEC, Paris XII, Claire BLANDIN, maître de conférences, UPEC-Paris XII, Nicolas BERTRAND, archiviste UPEC, Paris XII, Françoise BARTHÉLÉMY, maître de conférences en allemand à Paris XII dans les années 1970

16 h 30 Bloc conclusif sous la direction de Damien HAMARD, responsable des archives de l’Université d’Angers
Nestor HERRAN, maître de conférences en histoire des sciences, Université Pierre et Marie Curie : « Histoire orale et histoire des sciences dans l’espace européen »
Françoise HIRAUX, archiviste directrice adjointe à l’UCL : « Les conversations des archives de l’Université de Louvain »
Françoise LEPAGNOT-LECA et Pierre MIGNAVAL, chercheurs au Service d’histoire de l’éducation/ Institut français de l’éducation : « Le fonds d’archives orales du SHE »

17 h 30 Conclusion générale par Jean-Noël LUC, professeur d’histoire contemporaine, Université Paris- Sorbonne, Paris IV
Edouard HUSSON, Vice-chancelier des universités de Paris

————

Pour tout renseignement, prendre contact avec Stéphanie Méchine, Mission des archives du rectorat de Paris: stephanie.mechine[at]ac-paris.fr

L’usage des modèles étrangers: prochaine séance du séminaire du SHE

Le 14 février 2012, de 14h à 17h, se tiendra la cinquième séance du séminaire du SHE sur le thème:  L’usage des modèles étrangers. Nous y écouterons et discuterons trois interventions:

– Pascale Rabault (CNRS) : « À propos de l’internationalisme des congrès scientifiques internationaux »
– Klaus Dittrich (Korea University) : « Les Expositions universelles comme médias pour la circulation transnationale des savoirs sur l’enseignement primaire pendant la seconde moitié du XIXe siècle »

Le séminaire est ouvert à tous.

Il se tiendra salle de conférences, 46 rue d’Ulm, 75005 Paris.