AàC – « L’École en Algérie depuis l’indépendance entre héritages et révolution », Université d’Artois, nov. 2022

Cette journée d’étude prolonge le travail proposé en 2021 pour examiner l’enseignement dans l’Algérie de l’Indépendance et de la Révolution proclamée en 1962. 

Inscrite dans la triple temporalité des périodes ante-coloniale, coloniale et de l’indépendance, l’Algérie nouvelle ambitionne de construire un État et une société modernes sachant se ressourcer dans la tradition arabo-islamique. L’exploration du système scolaire mis en place depuis 1962 et l’analyse du discours qui le légitime donneront à lire comment l’Algérie a pu négocier la tension nouée entre le volontarisme moderniste de la Révolution et les pesanteurs de l’histoire algérienne.

  • Les propositions de communication comprendront un titre, un résumé et une courte bibliographie. 
  • Les propositions devront être envoyées à Stéphanie Dauphine (MCF Université d’Artois), à l’adresse mail suivante : fanny.dauphin17 [at] gmail.com 
  • Date limite d’envoi des propositions : le 15 mai 2022.
Continuer la lecture de « AàC – « L’École en Algérie depuis l’indépendance entre héritages et révolution », Université d’Artois, nov. 2022 »

Thèse soutenue – Filles et fils d’immigrés à l’université : le cas lyonnais 1950-1990, Hacina Ramdani

Billet proposé par Hacina Ramdani

Filles et fils d’immigrés à l’université : le cas lyonnais 1950-1990 – Résumé

Thèse réalisée sous la direction de Gérard Noiriel et soutenue à l’EHESS le 14 octobre 2016 en histoire et civilisations.

La massification de l’enseignement secondaire depuis les années 1960 et supérieur beaucoup plus récemment, ne doit pas masquer que les inégalités devant l’enseignement sont encore très prégnantes. Pourtant, certains parviennent à échapper aux mécanismes de la reproduction scolaire. Nous nous sommes intéressés dans cette étude à ces trajectoires déviantes. Notre recherche est une monographie qui a pour objet le suivi rétrospectif d’une cohorte d’enfants d’immigrés ayant accédé à l’université (de) Lyon (2) au cours des années 1950 à 1990. Nous avons cerné le profil de ces enfants d’immigrés puis « reconstitué » leurs parcours scolaires et universitaires afin de mettre en lumière l’influence de la démocratisation scolaire, des origines nationale et sociale, du genre, du passé scolaire des enfants d’immigrés sur leur devenir mais également d’interroger le rôle de l’environnement familial et extra familial, ainsi que l’implication de ces filles et fils d’immigrés dans leur scolarité. L’université est une étape importante, voire déterminante dans la vie mais elle reste néanmoins transitoire. Continuer la lecture de « Thèse soutenue – Filles et fils d’immigrés à l’université : le cas lyonnais 1950-1990, Hacina Ramdani »

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search