Parution: Histoire de la culture scientifique en France

Philippe Poirrier (dir.), Histoire de la culture scientifique en France. Institutions et acteurs, Dijon, Editions universitaires de Dijon, 2016, 156 pages.

Présentation :
Cet ouvrage collectif vise, dans une perspective historienne, à analyser comment la « culture scientifique » a fait l’objet de politiques publiques en France, depuis une trentaine d’années. Les contributions portent sur le rôle des ministères chargés de la culture scientifique (ministère de la recherche & ministère de la culture), des principales institutions (musées et centres de culture scientifique, technique et industrielle) et acteurs concernés (scientifiques et médiateurs, chercheurs et militants de l’éducation populaire). Les analyses menées confirment la rupture des années 1980 : l’hybridation militante des années 1970, perceptible aussi bien chez quelques chercheurs qui souhaitent faire descendre la science dans la rue que chez les militants de l’éducation populaire qui défendent l’idée de loisirs scientifiques, laisse la place à un processus d’institutionnalisation et de professionnalisation, fortement soutenu par les pouvoirs publics. La culture scientifique, technique et industrielle (CSTI) devient un instrument des politiques publiques ; fait l’objet de programmes portés par différents ministères ; s’incarne dans des institutions spécifiques. Mettre les sciences en culture s’affiche comme une priorité.

Table des matières :

  • Introduction : Philippe Poirrier (UBFC)
  • Daniel Raichvarg (UBFC) : Vulgarisation versus culture scientifique
  • Dominique Ferriot (CNAM) : Le Ministère chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche : une politique publique de la culture scientifique, technique et industrielle.
  • Andrée Bergeron (Centre Alexandre Koyré) : Pour une histoire des Centres  de culture scientifique, technique et industrielle.
  • Marina Gasnier  (UBFC) : Patrimoine industriel et technique. Entre héritage culturel et institutionnalisation
  • Michel Van Praët (Museum national d’histoire naturelle): Contexte et acteurs de la rénovation des musées de l’Education nationale.

Séminaire: Histoire de l’éducation, de la scolarisation et des pratiques culturelles

Voici le programme du séminaire “Histoire de l’éducation, de la scolarisation et des pratiques culturelles“, organisé par Philippe Savoie qui se tiendra à l’ENS de Lyon au second semestre 2013-2014.

Le séminaire a lieu le jeudi de 10h à 13h, salle F 103 (site Descartes, bâtiment formation)

Programme

  • 9 janvier 2014: Le marché scolaire : exploration d’une notion et de son historicité
  • 23 janvier 2014: Enseignement et unification culturelle; Gérard Bodé : Langues régionales, bilinguisme et enseignement en France au XIXe siècle.
  • 6 février 2014: Enseignement, presse et édition au XIXe siècle
  • 20 février 2014: Changement technique et pratiques culturelles; Henri Chamoux : L’enregistrement du son et le marché de l’édition musicale avant 1914.
  • 13 mars 2014: La formation des enseignants au XIXe siècle; Laura Dang : La formation scientifique dans les écoles normales primaires de la monarchie de Juillet; Ph. Savoie : Formation interne et professionnalisation du corps enseignant secondaire au XIXe siècle.
  • 27 mars 2014: Enseignement et inter-culturalité en contexte postcolonial; Nguyen Thuy Phuong : L’enseignement français au Vietnam (1945-1975).
  • 10 avril 2014: Scolarisation et urbanisation; Cécile Duvignac-Croisé : Le développement de la scolarisation féminine dans la banlieue sud-est de Paris (1880- années 1950).

Ce séminaire de recherche est ouvert aux chercheurs, enseignants-chercheurs et doctorants, ainsi qu’aux étudiants de masters.
Contact : philippe.savoie [arobase] ens-lyon.fr

Soutenance de thèse: Construire la société scientifique par l’école

Catherine Radtka soutiendra, le mardi 10 décembre 2013, sa thèse sous la direction de Dominique Pestre (EHESS) intitulée :”Construire la société scientifique par l’école. Angleterre, France et Pologne au prisme des manuels de science pour les élèves ordinaires (1950-2000)“,

Jury:

  • Catherine Allamel-Raffin, Maître de conférences à l’Université de Strasbourg
  • Renaud d’Enfert, Maître de conférences HDR à l’Université de Cergy-Pontoise (rapporteur)
  • Hélène Gispert, Professeur à l’Université Paris Sud 11
  • Dominique Pestre, Directeur d’études à l’EHESS
  • Bruno Strasser, Professeur à l’Université de Genève (rapporteur)

Résumé: La science a pris, dans les sociétés contemporaines, une importance primordiale. En parallèle, l’enseignement des sciences s’est imposé dans les cursus de la scolarité obligatoire. Pourtant, alors que l’enseignement des sciences au niveau supérieur est l’objet d’une historiographie déjà riche, les travaux concernant l’enseignement des sciences destiné à un public de masse sont beaucoup plus rares. Cette thèse s’efforce de combler cette lacune et de problématiser l’existence d’un enseignement des sciences dans les cursus de formation les plus généralistes et les plus fréquentés par les élèves.
L’étude est centrée sur trois pays européens – la France, la Pologne et l’Angleterre – analysés à la fin des années 1950 et dans les années 2000. Elle s’attache à un objet particulier, le manuel scolaire, pour éclairer les dynamiques qui façonnent les représentations collectives de la science. Elle lie ainsi l’histoire des sciences à l’histoire de l’enseignement et du livre et de l’édition pour analyser la manière dont, dans la seconde moitié du XXe siècle et en Europe, la science est institutionnalisée auprès des élèves ordinaires comme une source de savoir sûr et un mode supérieur de connaissance du monde et de soi.
À travers la comparaison dans l’espace et dans le temps, ce travail montre comment les élèves ordinaires sont invités à participer à la construction de sociétés scientifiques, et insiste sur les particularités du discours sur la science tenus dans les différents contextes. Il met en évidence la similarité des projets éducatifs des années 1950 et souligne ensuite l’hétérogénéité qui caractérise le discours sur la science dans les années 2000.

La soutenance aura lieu le mardi 10 décembre 2013, à 13h30, au Centre Alexandre Koyré, 27 rue Damesme, 75013 Paris (métro Tolbiac). La salle se trouve au rez-de-chaussée.

AAC: Sources and resources for educational purposes in the era of Internet

Un appel à contribution pour la première école d’été européenne sur histoire des sciences et de l’éducation: “Sources and resources for educational purposes in the era of Internet“.

The Societat Catalana d’Història de la Ciència i de la Tècnica is going to organize The 1st European Autumn School on History of Science and Education.The main goal of the School is to provide training and to encourage debate, participation and effective interaction among the attending public and the invited specialists, dealing with basic and practical aspects concerning the interplay between history of science and education. Continuer la lecture de « AAC: Sources and resources for educational purposes in the era of Internet »