Publication – Pour une histoire renouvelée des élèves (XVIe- XXe siècles) Volume 2 : sources et méthodes

Histoire de l'éducation n° 151
 
Dans la continuité du numéro 150 qui proposait cinq bilans historiographiques sur l’histoire des élèves, ce numéro présente cinq contributions qui insistent davantage sur les questions liées aux archives, aux sources imprimées et aux enquêtes statistiques, et qui mettent en avant les dimensions méthodologiques de l’écriture de cette histoire. Les sources sur les élèves sont souvent lacunaires et indirectes. Écrites par des adultes pour d’autres adultes, les sources administratives rendent compte d’une situation ou aident à la prise de décision. Les élèves sont bien présents, mais à l’arrière-plan, comme unités de compte révélant la bonne santé ou la crise d’un établissement. C’est à partir du croisement de sources diverses, permettant d’associer données nationales et réalités départementales ou locales, archives et textes imprimés, que l’on peut retrouver l’élève, comme le montrent les contributions de Dominique Julia, Jean le Bihan et de Solenn Huitric. Les mémoires, autobiographies et souvenirs étudiés par Pierre Caspard, si l’on dépasse leur individualité par leur mise en corpus, en disent aussi beaucoup sur la vie d’élève. L’historien peut également bénéficier de la collecte de données et de la constitution de larges bases par les services du ministère de l’Éducation nationale, comme les panels d’élèves mis en place depuis les années 1960 et présentés par Jean-Paul Caille et Jérôme Krop.

JE: Les sciences de l’éducation à Lille1 et Lille 3: origines, évolutions, questions actuelles

Une journée d’études, organisée par les départements des sciences de l’éducation et le laboratoire CIREL, aura lieu le 14 octobre 2013 à l’Université Lille 3, Maison de la recherche, sur le thème: « Les sciences de l’éducation à Lille1 et Lille 3: origines, évolutions, questions actuelles »

Présentation:

L’objectif de la journée d’études est de tracer l’histoire des sciences de l’éducation telle qui a été écrite par les deux universités Lille 1 et Lille 3 et leurs acteurs. Cette histoire remonte au milieu des années 1970 où on peut notamment situer la création d’un DEA en sciences de l’éducation animé par Françoise Mayeur (Lille III) et Paul Demunter (Lille I) suivi, un peu plus tard en 1982, par la création de l’Institut des Sciences de l’Education et des Pratiques de Formation habilité à préparer la licence et la maîtrise des sciences de l’éducation à Lille III. Continuer la lecture de « JE: Les sciences de l’éducation à Lille1 et Lille 3: origines, évolutions, questions actuelles »