Parution – “Les étudiant.e.s internationaux”, n°10, revue Géo-Regards

La mobilité des étudiant-e-s est porteuse d’enjeux majeurs en termes de développement, de marché du travail, de formation et de politique migratoire. Ce numéro en brosse un tableau suisse et international. Il répond à des questions aussi diverses que les représentations des étudiant-e-s, les raisons de migrer, les politiques publiques, les inégalités d’accès aux études, les différences de genre, la fuite des cerveaux et le destin des étudiant-e-s après le diplôme. Les contributions élargissent considérablement notre compréhension empirique et théorique de la mobilité étudiante.

Sommaire ci-dessous

Continuer la lecture de « Parution – “Les étudiant.e.s internationaux”, n°10, revue Géo-Regards »

Soutenance de thèse: Savoirs en diplomatie

​Guillaume Tronchet soutiendra le vendredi 5 décembre 2014 sa thèse consacrée à “Savoirs en diplomatie. Une histoire sociale et transnationale de la politique universitaire internationale de la France (années 1870 – années 1930)“.

Devant un jury composé de :

  • M. Christophe Charle, professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • M. Nicolas Guilhot, directeur de recherche au CNRS, deputy director of the CIRHUS (New York University-CNRS)
  • M. Stanislas Jeannesson, professeur d’histoire contemporaine à​​ l’université de Nantes
  • Mme Anne Simonin, directrice de recherche au CNRS, directrice de la Maison française d’Oxford
  • M. Ludovic Tournès, professeur associé d’histoire internationale à l’université de Genève
  • M. Patrick Weil, directeur de recherche au CNRS (directeur de thèse)​

​​Fondation Abreu​​ de Grancher (Grand Salon)
Cité internationale universitaire de Paris
57​ boulevard Jourdan
75014 Paris​

Parution: La Cité internationale universitaire de Paris (1920-1950)

Sous le direction de Dzovinar Kévonian et Guillaume Tronchet,  La Babel étudiante. La Cité internationale universitaire de Paris (1920-1950), PUR, 2013.

Présentation:

Investie dès l’origine par les pouvoirs publics français d’une double mission, la Cité internationale universitaire de Paris a vocation à attirer en France les flux d’étudiants en mobilité que se disputent alors les capitales européennes, et à faire germer, en amont de la récente Société des Nations, les graines du pacifisme genevois et de la coopération au sein de l’élite d’une jeunesse mondiale en formation. À travers l’étude croisée des discours et des pratiques, cet ouvrage dresse le bilan des travaux existants et, à partir de nouvelles sources, entend ouvrir des pistes de recherche.