Publication – Caroline Hache, « L’excellence scolaire dans les ZEP. Quelles perceptions chez les enseignants ? », PUR, 2020.

Cet ouvrage s’intéresse au discours des enseignants de ZEP face à des élèves en grande réussite scolaire (EGRS). Ils témoignent de difficultés à évaluer la réussite qu’ils qualifient de subjective, parlent du manque de motivation et du risque d’ennui dans un milieu pouvant s’avérer peu propice aux apprentissages. Ces élèves sont parfois sous-nourris, instrumentalisés voire oubliés par les enseignants. Ce travail exploratoire mené auprès de 2 500 enseignants d’écoles élémentaires en éducation prioritaire se termine par des préconisations à destination des formateurs, enseignants et futurs enseignants.

Thèse soutenue – Filles et fils d’immigrés à l’université : le cas lyonnais 1950-1990, Hacina Ramdani

Billet proposé par Hacina Ramdani

Filles et fils d’immigrés à l’université : le cas lyonnais 1950-1990 – Résumé

Thèse réalisée sous la direction de Gérard Noiriel et soutenue à l’EHESS le 14 octobre 2016 en histoire et civilisations.

La massification de l’enseignement secondaire depuis les années 1960 et supérieur beaucoup plus récemment, ne doit pas masquer que les inégalités devant l’enseignement sont encore très prégnantes. Pourtant, certains parviennent à échapper aux mécanismes de la reproduction scolaire. Nous nous sommes intéressés dans cette étude à ces trajectoires déviantes. Notre recherche est une monographie qui a pour objet le suivi rétrospectif d’une cohorte d’enfants d’immigrés ayant accédé à l’université (de) Lyon (2) au cours des années 1950 à 1990. Nous avons cerné le profil de ces enfants d’immigrés puis « reconstitué » leurs parcours scolaires et universitaires afin de mettre en lumière l’influence de la démocratisation scolaire, des origines nationale et sociale, du genre, du passé scolaire des enfants d’immigrés sur leur devenir mais également d’interroger le rôle de l’environnement familial et extra familial, ainsi que l’implication de ces filles et fils d’immigrés dans leur scolarité. L’université est une étape importante, voire déterminante dans la vie mais elle reste néanmoins transitoire. Continuer la lecture de « Thèse soutenue – Filles et fils d’immigrés à l’université : le cas lyonnais 1950-1990, Hacina Ramdani »