Archives par étiquette : genre

AAC: Le genre des apprentissages : contraintes et contournements

La revue Genre & Histoire lance un appel à contribution pour son n° 20 (2017) sur le thème « Manières d’apprendre. Le genre des apprentissages : contraintes et contournements
(Antiquité – époque contemporaine) », coordonné par Ulrike Krampl (Tours), Dominique Picco (Bordeaux-Montaigne) et Marianne Thivend (Lyon 2).

L’éducation constitue pour l’histoire du genre un objet d’étude stratégique puisque l’accès aux savoirs formalisés et leur validation institutionnelle agissent comme des facteurs majeurs de différenciation sociale et de genre ; tenter d’y introduire davantage d’égalité inspire jusqu’à nos jours des réticences très vives. Cependant, l’école proprement dite n’a concerné, jusqu’au XIXe siècle, qu’une minorité essentiellement masculine de la population européenne, et les inégalités d’accès à l’éducation scolaire, notamment secondaire, technique et supérieure, sont restées fortes pendant une bonne partie du XXe siècle ; en témoignent la composition des effectifs d’élèves et d’enseignant.es, les programmes ou encore les politiques éducatives qui constituent des objets privilégiés de la recherche récente en histoire de l’éducation. Si l’école joue aujourd’hui un rôle crucial, l’éducation ne se réduit guère au cadre scolaire mais comprend, au sein d’un même parcours de vie, différents modes et lieux d’apprentissage qui peuvent alterner ou se mêler, qu’ils soient mixtes ou non, publics ou domestiques, institutionnalisés ou informels, intégrés ou, au contraire, distincts de la socialisation et de l’initiation professionnelle. Tenir compte de cette dimension composite de l’éducation invite non seulement à étudier au même titre garçons et filles, y compris lorsque la socialisation et l’organisation scolaire les séparent, mais aussi à appréhender un ensemble plus large de facteurs qui façonnent le genre des apprentissages. Continuer la lecture

Séminaire « Genre, féminismes et mobilisations collectives » sur l’éducation

La 7ème séance du séminaire « Genre, féminismes et mobilisations collectives » s’intéressera aux questions de l’éducation.
Pour cette nouvelle année, le séminaire traitera des controverses qui traversent les mouvements féministes depuis la fin du 19ème siècle, des dimensions genrées des controverses dans l’espace public et des débats récurrents suscités par certaines revendications féministes. Il s’agira en particulier de comprendre les processus en jeu dans les différentes controverses en étudiant tant les discours mobilisés que les coalitions d’actrices et d’acteurs qui se forment et les arènes où elles se déploient.

6 février 2015, 9h-11h, salle 1 : Femmes et éducation

  • Caroline Fayolle (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, Centre de recherches historiques, Histoire): « Peut-on régénérer les femmes ? Les controverses sur l’éducation publique des filles pendant la Révolution ».
  • Rebecca Rogers (Université Paris Descartes, CERLIS, Histoire): « Débats sur l’éducation des filles ‘indigènes’ en Algérie (19e siècle) ». Continuer la lecture

Sém.: Femmes et éducation

Le séminaire « Genre, féminismes et mobilisations collectives » du Master Genre, Politique et Sexualité EHESS consacre une séance aux questions éducatives:

Lieu : EHESS, 105 Boulevard Raspail, 75007 ; métro Saint-Placide (ligne 4) ou Notre-Dame-des-Champs (ligne 12).

Contacts : alban.jacquemart (o) gmail.com, bibia.pavard (o) sciences-po.org, camille.masclet ( o) unil.ch, marion_charpenel (o) hotmail.com

Séance 7 – 6 février 2015, salle 1 : Femmes et éducation

  • Caroline Fayolle (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, Centre de recherches historiques, Histoire): « Peut-on régénérer les femmes ? Les controverses sur l’éducation publique des filles pendant la Révolution ».
  • Rebecca Rogers (Université Paris Descartes, CERLIS, Histoire): « Débats sur l’éducation des filles ‘indigènes’ en Algérie (19e siècle) ».

sém.: Femmes et savoirs : productions, circulation, représentations (XVIIe – XXe siècles)

Des doctorantes du Centre Alexandre Koyré propose un atelier mensuel sur le thème: « Femmes et savoirs : productions, circulation, représentations (XVIIe – XXe siècles)« . Cet atelier se veut un lieu de réflexion collective, entre chercheurs, doctorants, et post-doctorants, sur le rôle des femmes dans la production des savoirs depuis le XVIIe siècle. Son objectif n’est pas de dresser un à un les portraits de femmes savantes, mais d’aborder par le biais de quelques exemples des problématiques aussi bien méthodologiques que thématiques qui se présentent lors de telles recherches. Pour cette première année d’existence, le séminaire examinera des questions relativement larges qui permettront ensuite d’approfondir une problématique donnée.

Responsables : Valérie Burgos, Dalia Deias, Juliette Lancel, Isabelle Lémonon
Périodicité : un jeudi par mois, de 14h à 16h30
Lieu : Centre Alexandre Koyré, salle de séminaires, 5e étage
Programme :
•   jeudi 27 novembre 2014 : Quelle place pour le genre dans l’histoire des savoirs ?
Invitée :  Delphine Gardey (Université de Genève)
Discutante : Sylvie Steinberg (Université de Rouen)
jeudi 4 décembre 2014 : Où sont les femmes ? 1e partie, Les sources “non conventionnelles”
Invitée : Natalie Pigeard-Micault (Musée Curie)
Discutante : Valérie Burgos  (doctorante EHESS- Centre Alexandre Koyré) Continuer la lecture

AAC: ISCHE-SWG – Gender and Education

For ISCHE 37, 2015 in Istanbul the Gender and Education Standing Working Group proposes the theme « Gender, Power Relations and Education in a Transnational World » with a special focus on Critique of gendered historical terms, language and symbols and exploration of how they are transferred, transformed, imposed or resisted in their passage across borders and in different times and contexts.

Historians of gender and education are finding the concept of transnationalism very useful for a deeper understanding of historical change and situations. Transnationalism addresses networks, ideas and practices which transcend national boundaries yet are linked to them and can affect and reflect national developments. Its study illuminates the fluidity of concepts of gender, education, culture and nation in time and space and the significance of individual or group action – a factor which allows the role of those usually marginalized within power structures to be better appreciated. It also raises questions across the continents concerning internationalism, globalization, colonialism and/or post-colonialism, contentious terms which again concern power relations.

Abstracts for this SWG will have to follow the criteria established by the Conference. For our SWG the deadline for the submission of paper is 15 December 2014. Applicants will be notified of the acceptance or rejection of proposals in February 2015.

Coll.: Les femmes dans les expositions internationales et universelles (1878-1937)

Les 23 et 24 octobre 2014 aura lieu un colloque sur le thème « Les femmes dans les expositions internationales et universelles (1878-1937). Actrices et objets des savoirs« .

Il aura lieu à l’Institut d’études avancées de Paris 17 quai d’Anjou, 75004 Paris.

Coll: Manuels scolaires, genre et égalité

Le Centre Hubertine Auclert, Centre francilien de ressources pour l’égalité femmes-hommes, en partenariat avec Délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les femmes et les hommes du sénat et le Ministère des Droits des femmes, a organiséle 2 juillet 2014 un colloque Manuels scolaires, genre et égalité.

Conf.: Madame Luce et son école (R. Rogers)

L’équipe de PRESAGE organise une conférence, le mercredi 4 juin, à 17h45, dédiée à l’histoire de l’éducation. Rebecca Rogers présentera son livre Madame Luce et son école pour jeunes filles musulmanes en Algérie : retour sur la biographie d’une institutrice exceptionnelle (1804-1881) [A Frenchwoman’s Imperial Strory. Madame Luce in Nineteenth-Century Algeria, Stanford University Press, 2013].

Sciences Po, 56 rue des St Pères 75007 Paris – Salle Goguel

Présentation:
En 1845 Mme Véronique Eugénie Allix fait irruption dans les archives coloniales en réclamant le soutien des autorités pour l’ouverture d’une école de jeunes filles musulmanes à Alger. Selon elle, les femmes sont destinées à jouer un rôle clé dans la pacification de l’Algérie. Son plaidoyer en faveur de l’instruction féminine rencontre une écoute favorable auprès des militaires et administrateurs saint-simoniens présents à Alger dans ces premières années de la colonisation. Entre 1845 et 1861, plus de mille jeunes filles musulmanes reçoivent des leçons de lecture, d’écriture et de grammaire en langue française et elles apprennent aussi des techniques de broderie orientale censées leur procurer un talent utile et lucratif. Le changement de politique coloniale avec le projet de Royaume Arabe au début des années 1860 n’est cependant pas favorable aux femmes musulmanes.
Accusée par les notables musulmans de former des concubines pour les Européens plutôt que des femmes modestes pour les élites locales, l’école de Mme Luce est fermée en 1861 ; seul son « ouvroir », atelier de production, est maintenu. Il continuera à fonctionner, sous sa direction puis sous celle de sa petite fille, Henriette Benaben, jusqu’en 1915. Les broderies que l’une et l’autre fabriquent et collectionnent font aujourd’hui partie de la collection du Musée des Antiquités et d’Art musulman d’Alger. De cette initiative en faveur de l’instruction des jeunes filles musulmanes restent quelques beaux objets, mais guère plus, puisque l’histoire de l’Algérie coloniale s’écrit encore très largement au masculin.
Il s’agira dans la présentation de revenir sur les étapes d’écriture de la biographie consacrée à Madame Luce et d’insister sur ces enjeux pour une histoire sexuée de la colonisation en Algérie.

Parution: Les formations commerciales pour les filles et les garçons

Le dernier numéro de la revue Histoire de l’éducation (n° 136), sous la direction de Gérard Bodé et Marianne Thivend porte sur « Les formations commerciales pour les filles et les garçons, XIXe-XXe siècles ».

En voici le sommaire:

Ce numéro sera très prochainement accessible en ligne sur Cairn.