JE: Source(s) et ressource(s) pour une alternative : socialisme et éducation au XIXème siècle

L’institut de recherche de la FSU organise une demi-journée consacrée à « Source(s) et ressource(s) pour une alternative : socialisme et éducation au XIXe siècle »

Présentation:

Ce que nous avons appelé La nouvelle école capitaliste marque une nouvelle période de l’histoire de l’école dans laquelle les relations entre les besoins de l’économie capitaliste et le fonctionnement global du système d’enseignement sont largement ordonnées par l’intervention directe de l’Etat pour généraliser et diffuser les principes d’utilité et de concurrence. Un retour historique montre que ces relations n’ont pas toujours été les mêmes. Surtout, à diverses périodes, elles ont pu être pensées très différemment et proposer de tout autres perspectives à l’éducation.

Au XIXe siècle, des réformateurs sociaux, des socialistes ou des militants ouvriers ont pu élaborer des conceptions singulières de l’éducation mettant à distance à la fois le «marché»  et « l’Etat ». Critiques du développement du capitalisme et de ses effets destructeurs, ils témoignent d’un effort fécond et original pour concevoir l’école dans une perspective véritablement émancipatrice.

A travers et à partir de quatre interventions, nous voudrions revenir sur ces sources susceptibles de nourrir notre réflexion critique contemporaine:

  • Grégory Chambat, enseignant et membre de la rédaction de la revue N’Autre école, présentera l’originalité du mouvement libertaire en matière d’éducation à travers quelques moments singuliers de la fin du XIXe siècle.
  • Guy Dreux, enseignant et membre de l’Institut de recherches de la FSU, présentera l’articulation de la question scolaire avec la question sociale chez Jean Jaurès.
  • Christian Laval, sociologue à l’université de Paris 10 et membre de l’Institut de recherches de la FSU, développera la manière dont la question de l’éducation est abordée par Karl Marx.
  • Michèle Riot-Sarcey, historienne à l’université de Paris 8, reviendra sur la dimension éducative des associations dans la première moitié du XIXe siècle.

Cette demi-journée d’étude aura lieu dans les locaux du Snesup, 78 rue du faubourg Saint Denis, 75010 Paris, le mercredi 15 mai, de 16 heures à 20 heures.
Entrée libre et gratuite.

L’équipe d’organisation: Pierre Clément, Gérard Blancheteau, Guy Dreux, Christian Laval et Francis Vergne.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.