Journée d’études – “Ecrire une histoire de l’éducation en Europe”, Université d’Artois, 13 octobre 2021

Les personnes intéressées sont les bienvenues ; pour tout renseignement : jerome.krop@univ-lille.fr ou stephane.lembre@univ-lille.fr

Programme

Matinée

Mot d’accueil 

9h15    Introduction : motivations et objectifs de la journée. Jérôme Krop, Stéphane Lembré (CREHS, Université de Lille)

9h30    L’histoire de l’éducation dans l’EHNE : bilan et perspectives. Isabelle Matamoros (EHNE, Université Paris-Sorbonne)

10h      Écrire une histoire de l’éducation en Europe : retour sur deux notices par leurs auteurs. Renaud d’Enfert (CURAPP-ESSS, Université Picardie-Jules Verne) ; Antonin Dubois (EHESS)

11h      Regards sur l’axe Histoire de l’éducation d’EHNE et les notices. Solenn Huitric (ECP, Université Lyon 2), François Mathou (IRHiS, Université de Lille), Anne Jusseaume (CREHS, Université d’Artois)

Après-midi

13h30  Des circulations transnationales d’idées et de pratiques éducatives à l’échelle européenne ? L’exemple de la Fédération internationale des femmes diplômées des Universités (1918-1970). Marie-Elise Hunyadi (CERLIS, Université de Paris). Discutant : Damiano Matasci (Université de Genève)

14h15  Les industriels, des acteurs de l’éducation ? La formation professionnelle au prisme des circulations européennes (1957-1975. Vera Léon (CERLIS, Université de Paris). Discutant : Stéphane Lembré (CREHS, Université de Lille)

15h30  The shy child: European dimensions of personal histories. Pieter Verstraete (Université de Louvain). Discutant : Yacine Tajri (ACP, Université Gustave Eiffel)

16h15 Enseigner l’Europe aujourd’hui : présentation d’un ouvrage collectif récent. Sébastien Ledoux (CHS, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne). Discutant : Jérôme Krop (CREHS, Université de Lille)

Conclusions provisoires. Jean-François Condette (IRHiS, Université de Lille)

Le laboratoire CREHS est associé depuis 2019, par l’intermédiaire de deux enseignants-chercheurs, au projet EHNE. Créé en 2012 dans le cadre des Investissements d’avenir, EHNE entend proposer une nouvelle histoire de l’Europe, conçue dans une perspective globale et dépassant la seule dimension institutionnelle. L’encyclopédie numérique EHNE propose des approches transversales de l’histoire européenne du genre, des guerres, de l’art, des circulations et des réseaux, des grandes idéologies et débats politiques. Elle s’intéresse aux fondements culturels et religieux de l’Europe et porte un regard sur les relations entre l’Europe et le reste du monde. Dans cette perspective, les responsables d’EHNE ont décidé, début 2019, de développer un pôle « histoire de l’éducation » pour l’Encyclopédie numérique d’histoire de l’Europe en sollicitant les chercheurs de l’axe « histoire de l’éducation » du Centre de Recherches et d’Etudes Histoire& Société (CREHS). Jérôme Krop et Stéphane Lembré (CREHS) ont été chargés de la conception et de la coordination scientifiques de blocs de notices sur l’histoire de l’éducation en Europe ; projet qui rassemble désormais, sous l’impulsion de quatre responsables éditoriaux (Véra Léon, Isabelle Matamoros, Jérôme Krop et Stéphane Lembré), une trentaine de contributeurs issus d’universités françaises et étrangères, et a permis la production de plus de trente notices en français et en anglais : https://ehne.fr/theme/education-enseignement-et-formation. À ce projet, sous l’impulsion de l’équipe de pilotage de l’EHNE, se sont ajoutées d’autres réalisations (accueil d’une chercheuse suisse en délégation, Raphaëlle Ruppen-Coutaz, journée sur les manuels scolaires en Europe…).

Enjeux de la journée :

L’objet de la journée d’études arrageoise, accueillie dans les locaux de l’Université d’Artois, consiste, en s’appuyant sur un bilan du travail de conception du thème « Education, enseignement, formation », à réfléchir sur les chemins empruntés en matière de comparaison historique des idées et des pratiques éducatives, des structures des systèmes éducatifs européens et des enseignements, ainsi que des formations professionnelles. À partir d’une réflexion associant des historiens impliqués dans la production des premières notices et des chercheurs posant un regard extérieur sur le travail déjà réalisé, les échanges porteront notamment sur les conditions de possibilité, les modalités de construction et d’écriture des notices. Il s’agit en somme de passer d’une démarche empirique, tâtonnante, qui s’est concrétisée dans l’écriture d’une série de notices par des chercheurs aux méthodologies et aux objets variés, à une réflexion d’ensemble sur ce que signifie une histoire de l’éducation à l’échelle européenne. La journée permettra, en ce sens, de mettre en perspective les enjeux d’une histoire européenne de l’éducation et de constituer un réseau de recherche avec des partenaires scientifiques.

Cette histoire européenne peut s’envisager sous plusieurs angles. Le premier renvoie à la comparaison entre les constructions nationales de systèmes éducatifs contemporains de l’affirmation des États-nations. Comme l’ont confirmé plusieurs travaux récents, ces constructions nationales intègrent des comparaisons dont les modalités et les effets demandent des études fouillées : le cas des circulations pédagogiques entre la Suisse et la France, par exemple, a été l’objet de travaux stimulants dans cette perspective. Il s’agit aussi de suivre des acteurs transnationaux, qu’il s’agisse d’individus (administrateurs, savants, enseignants, …) ou des groupes (associations, groupe international, …). Enfin, différents travaux, encore peu nombreux, s’attachent désormais à envisager d’emblée l’échelle transnationale, à travers par exemple la place de l’éducation dans la construction européenne, ou le dispositif Erasmus créé en 1987.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.