Séminaire – Jeunesse en guerre : expériences, engagements, subjectivités

Campus Condorcet, Bâtiment EHESS, salle 50(adresse : 2, cours des Humanités, 93322 Aubervilliers cedex ; accès très rapide par le Métro ligne 12 : station Front Populaire)

2e et 4e lundi du mois, de 16h30 à 18h30 (Campus Condorcet, Bâtiment EHESS, salle 50) du 22 novembre 2021 au 27 juin 2022

Le séminaire propose d’interroger la confrontation des jeunes (enfants, adolescents) au phénomène guerrier à l’époque contemporaine, qu’il s’agisse des guerres mondiales, des conflits intra-étatiques, des génocides ou des engagements réputés terroristes. Plus précisément, nous tenterons de réfléchir de manière transdisciplinaire aux questions de l’engagement juvénile, de ses causes, de ses modalités, de ses perceptions intimes et subjectives, ainsi que celle du rapport à la violence et à ses effets. Y a-t-il des spécificités juvéniles à ces pratiques d’engagement, de violence, de combat ? Comment les imaginaires collectifs façonnent-ils les registres subjectifs qui les rendent soudainement possible ?

Quels éclairages nouveaux peut apporter le dialogue entre histoire, sociologie, anthropologie et psychanalyse ? Des jeunes soldats de l’an II aux apprentis djihadistes des années 2010, l’enjeu est bien de penser l’engagement juvénile, sa pratique autant que ses mises en récit, sur le temps long, dans ses particularités historiques comme dans ses permanences.

  • 22 novembre 2021 – Séance d’introduction
  • 13 décembre 2021 – Invité : Fethi Benslama (Université de Paris), « Le saut épique chez les jeunes djihadistes »
  • 10 janvier 2022
  • 24 janvier 2022 – Invité : Gilles Bataillon (EHESS) – titre à préciser
  • 14 février 2022 – Invitée : Elissa Maïlander (Sciences Po Paris), « La guerre joyeuse : quatre jeunes Autrichiennes sous le nazisme »
  • 28 février 2022 – pas de séance (vacances scolaires)
  • 14 mars 2022 – Manon Pignot, « Les combattants juvéniles de la Seconde Guerre mondiale : engagement, agentivité, légitimité »
  • 28 mars 2022 – Invité : Mathias Gardet (Université Paris 8) – « De jeunes Algériens venus en France 1946-Une migration rattrapée par la guerre »
  • 11 avril 2022 – Invitée : Véronique Nahoum-Grappe (EHESS), « Jeunesse et violence en temps de paix : observations et analyses pour penser le temps de guerre ? (1990-2021) »
  • 9 mai 2022 – Invitée : Anouche Kunth (CNRS) – lecture critique de Sonya Orfalian (dir.), Paroles d’enfants arméniens (Gallimard, 2021)
  • 23 mai 2022 – Invitée : Lotte Segal (University of Edinburgh), « La torture en héritage »
  • 13 juin 2022 – Invitée : Miriam Ticktin (New School for Social Research, professeure invitée, sous réserve) – titre à préciser
  • 27 juin 2022 – Invitée : Violaine Baraduc (EHESS), « Agir par impulsion, agir par soumission. Parcours criminels de jeunes femmes pendant le génocide des Tutsi rwandais. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.