Parution – Jan R. Stenger, “Education in Late Antiquity. Challenges, Dynamism, and Reinterpretation, 300-550 CE”, Oxford UP, 2022

https://global.oup.com/academic/product/education-in-late-antiquity-9780198869788?lang=en&cc=us#

Français : Education in Late Antiquity offre le premier compte rendu complet du débat gréco-romain sur l’éducation entre 300 et 550 de notre ère. Jan Stenger retrace l’évolution des attitudes à l’égard des objectifs et des méthodes d’enseignement, d’apprentissage et de formation à travers les théories explicites et implicites développées par les auteurs chrétiens et païens au cours de cette période. Alors que le système éducatif postclassique a été considéré comme un champ immuable et uniforme, Stenger soutient que les écrivains de la période ont proposé des critiques substantielles de l’éducation formelle établie et ont tenté de réorienter les anciennes approches de l’apprentissage. Rassemblant un large éventail de discours et de genres, Education in Late Antiquity montre comment la pensée éducative était impliquée dans les idées et les pratiques de la société au sens large, abordant les préoccupations centrales de l’époque, notamment la moralité, la religion, la relation avec les autres et le monde, et les concepts de genre et de soi. L’idée maîtresse était que l’éducation était un processus de transformation qui donnait forme à l’être entier d’une personne, au lieu de simplement lui transmettre des connaissances ou des compétences formelles. Ainsi, le débat tourne autour de l’atteinte du bonheur, de la bonne vie et de l’épanouissement, et oriente donc l’éducation vers le développement de la notion d’humanité au sein de la personne. En explorant le discours sur l’éducation, ce livre retrouve les horizons changeants de la pensée gréco-romaine sur l’apprentissage et la formation.

English : Education in Late Antiquity offers the first comprehensive account of the Graeco-Roman debate on education between c. 300 and 550 CE. Jan Stenger traces changing attitudes towards the aims and methods of teaching, learning, and formation through the explicit and implicit theories developed by Christian and pagan writers during this period. Whereas the postclassical education system has been seen as an immovable and uniform field, Stenger argues that writers of the period offered substantive critiques of established formal education and tried to reorient ancient approaches to learning. Bringing together a wide range of discourses and genres, Education in Late Antiquity shows how educational thought was implicated in the ideas and practices of wider society, addressing central preoccupations of the time, including morality, religion, the relationship with others and the world, and concepts of gender and the self. The key idea was that education was a transformative process that gave shape to the entire being of a person, instead of merely imparting formal knowledge or skills. Thus, the debate revolved around attaining happiness, the good life, and fulfilment, and so orienting education toward the development of the notion of humanity within the person. By exploring the discourse on education, this book recovers the changing horizons of Graeco-Roman thought on learning and formation.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search