Séminaire: Enfance, jeunesse, éducation, genre, XIXe-XXIe siècles

Voici le programme du séminaireEnfance, jeunesse, éducation, genre, XIXe-XXIe sièclespour le second semestre 2013.

Université Paris-Sorbonne – Maison de la Recherche – 28, rue Serpente, Salle D 116 – Mercredi, 14h-16h – Professeur Jean-Noël Luc – jnoel.luc [at] gmail.

Ouvert depuis 1998, ce séminaire articule trois champs d’étude :

  • 1. La construction sociale des périodes de l’existence avant la vie adulte.
  • 2. La socialisation et la construction de l’identité, sexuée, sociale, communautaire, des enfants, des adolescents et des jeunes, par la famille, les multiples structures de formation et de protection (en particulier, en cas de maltraitance), le travail, les formes de sociabilité et les loisirs spécifiques à chaque tranche d’âge, les mouvements associatifs (particulièrement le scoutisme), la contestation, la déviance.
  • 3. L’ensemble du système scolaire (de la maternelle à l’Université), le post-scolaire, l’éducation populaire et la rééducation, dont l’histoire se décline sur plusieurs registres : structures institutionnelles, politiques publiques, initiatives privées, innovations pédagogiques, échanges internationaux, patrimoine et équipement, acteurs (Églises, collectivités locales, entreprises, administrateurs, enseignants, personnels administratifs et techniques, parents d’élèves, élèves), pratiques éducatives, représentations.

Programme des séances publiques du séminaire:

6 février – Le poids des traditions dans le statut familial et social des femmes à la fin du XIXe siècle (fin)

20 février – Genèse et tribulations d’une problématique: De l’histoire de la préscolarisation au XIXe siècle à celle de la découverte sociale du jeune enfant

27 février – Quand l’histoire de l’administration scolaire rencontre l’histoire des femmes: « La tête et le cœur de la maison » : être directrice du lycée Jules-Ferry (Paris) pendant l’Entre-deux-guerres (Pierre Porcher, master II, Paris-Sorbonne)

6 mars – Les tribulations séculaires de la formation des maitres: La formation des enseignants du secondaire* depuis la fondation de l’Université napoléonienne jusqu’à la création des IUFM (Yves Verneuil, maître de conférences, Université de Reims) – *enseignements technique et professionnel exclus

20 mars– Des représentations dominantes de la jeunesse aux procédures de  normalisation: Déconstruire la délinquance juvénile : analyse de cas de mineurs jugés par le Tribunal pour enfants de la Seine à la Libération (Guillaume Périssol, doctorant, Paris-Sorbonne)

27 mars – Écrire la biographie d’un grand éducateur: Roger Cousinet (1881-1973) : Une vie dédiée à l’Éducation nouvelle (Laurent Gutierrez, maître de conférences, Université de Rouen) – Séance commune avec le séminaire de Rebecca Rogers, professeure à l’Université Paris V : 11h à 13h,  45 rue des Saints-Pères – bâtiment Jacob, 2e étage, salle J 225).

10 avril – Les prémices de l’accès des femmes à la haute fonction publique: Pauline Kergomard (1838-1925), « vieille huguenote »,  féministe et inspectrice générale des écoles maternelles (Séance, à Paris IV, commune avec le séminaire de la Pr. Rogers).

17 avril – La maltraitance des enfants, baromètre des contradictions d’une société ?: Les familles, les pouvoirs publics et l’Église catholique face aux châtiments corporels et aux sévices sexuels subis dans les écoles du XIXe siècle

Derniers doctorats soutenus

Stéphanie DAUPHIN, Octave Gréard, réformateur de l’enseignement primaire, du Second Empire à la Belle Époque, 813 p, sous la dir. de J.-N. Luc, Paris-Sorbonne, mars 2012.

Antoine RIVIERE, La misère et la faute. Abandon d’enfants et mères abandonneuses à Paris (1876-1923), 911 p., sous la dir. de J.-N. Luc, Paris-Sorbonne, novembre 2012.

Jérôme KROP, Les fondateurs de l’école républicaine. Corps enseignant, institution scolaire et société urbaine (1870-1920), 761 p., sous la dir. de J.-N. Luc, Paris-Sorbonne, décembre 2012.

JUNG-IN Kim, Le « Bon maître » du XIXe siècle : cinq générations d’instituteurs et d’institutrices  d’après les dossiers de récompenses honorifiques (1818-1902), sous la dir. de J.-N. Luc, Paris-Sorbonne, 11 février 2013


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.