JE: Histoire et quantification de l’éducation et de la formation

La journée d’études du 5 avril 2013, « Histoire et quantification de l’éducation et de la formation», coorganisée par la revue Histoire & Mesure, le Centre de recherches historiques (UMR 8558 CNRS-EHESS) et l’université Paris 13, vise à dresser un bilan des nouvelles directions de la recherche et du renouvellement des méthodes employées en histoire de l’éducation et de la formation. La journée d’études permettra de mettre en lumière la diversité des approches proposées par l’histoire des politiques éducatives, l’histoire des disciplines ou par l’étude des profils d’étudiants ou d’enseignants, dans une perspective internationale portant sur l’Europe (France, Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, Roumanie, Hongrie, Grande-Bretagne) et l’Amérique du Nord (États-Unis et Québec).

Programme:

9h30-9h40 : Introduction par Evelyne Barbin (Université de Nantes)

9h40-10h30 : Approches disciplinaires

  • Jenneke Krüger (Université d’Utrecht), An exemple of mathematics education in the 18th century: the Fundatie van Renswoude
  • Caroline Ehrhardt (Université Paris 8) et Renaud D’Enfert (ENS Lyon), L’enseignement des mathématiques dans les écoles centrales d’après l’enquête de l’an VII

10h40-12h20 : Indicateurs et outils de mesure

  • Mara Donato di Paola (Université libre de Bruxelles), Le concours général un outil de contrôle étatique. L’exemple des concours généraux de l’enseignement officiel en Belgique (1840-1881)
  • Lorenzo Bonoli (IFFP Lausanne), La statistique absente. Le rôle des données statistiques dans le développement de la formation professionnelle en Suisse entre 1880 et 1930
  • Damiano Matasci (Fonds National Suisses FNS), Aux origines des rankings : le système scolaire français face à la comparaison internationale (1870-1914)
  • Pierre Doray, Stéphane Moulin et Jean Guy Prévost (UQAM), Une propagation internationale du décrochage scolaire? La mesure de l’abandon dans l’enseignement supérieur au Québec

13h30-15h10 : Inégalités et composantes sociales des systèmes d’enseignement

  • Peter Voss (université Luxembourg), L’inventaire des instituteurs et institutrices du Luxembourg, 1845-1939. Contribution à l’histoire sociale du corps enseignant luxembourgeois.
  • Viktor Karady (Central European University, Budapest), Les bacheliers en Hongrie (1850-1948). Inégalités ethniques et confessionnelles dans la formation de l’élite cultivée dans une société multi-culturelle
  • Wouter Ronsijn (Université Bruxelles), Educational expansion and gender inequality in Belgium in the twentieth century
  • John Rury (Univ. of Kansas), Education and Metropolitan Geo-Spatial Change: Kansas City, 1940-1980

15h30-16h40 : Mesurer les transformations des systèmes de formation et d’enseignement

  • Chris Minns et Patrick Wallis (London School of Economics), The decline of apprenticeship in eighteenth century England
  • Jérôme Krop (Université Paris 4), Quantification des effectifs scolaires et modernisation de l’enseignement primaire : de la célébration statistique à l’analyse historique (1865-1914)
  • Andrei Florin Sora (Université Bucarest/EHESS), Les « spécialités » de l’enseignement supérieur dans la Roumanie communiste (1948-1989)

16h40-17h : Conclusion

École des hautes études en sciences sociales, salle 640 – 190, avenue de France, 75013 Paris.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.