Ressources : La formation des maîtres en France, 1792-1990. Textes officiels

À la suite du succès rencontré par la base de données sur la formation des maîtres en France, depuis 1914 jusqu’à 1990, Marcel Grandière nous propose, en collaboration avec Rémi Paris, la mise en ligne de son premier répertoire publié il y a quelques années (disponible gratuitement en pdf).

Cet ajout vient augmenter la base de données dynamique en la complétant de plus de 1000 textes produits par la puissance publique (ministères, chambres parlementaires…), depuis 1792 jusqu’à 1914.

http://rhe.ish-lyon.cnrs.fr/?q=toformation

La base donne l’intitulé de chacun d’eux. Les plus importants, ceux qui témoignent d’une inflexion, qui ouvrent une ère nouvelle, sont donnés en extraits ou in extenso.

BHEF : mise en ligne de l’édition 2014 (publications de 2011)

L’édition 2014 de la Bibliographie d’histoire de l’éducation française est en ligne !

Elle comprend 1141 notices dont 691 inédites et 450 relues et mises à jour correspondant aux publications de l’année 2011 et aux suppléments des années antérieures.

Avec ce nouveau versement, la bibliographie est riche de plus de 20000 références qui couvrent l’histoire de l’éducation au sens large : enfance, éducation et formation à tous les âges de la vie, personnel scolaire et administratif, bâtiments scolaires… dans les frontières actuelles et historiques de la France (y compris donc les colonies et territoires occupés), de l’Antiquité à nos jours.

Pour vos faciliter vos recherches, vous disposez de deux formulaires :
– le formulaire simple, ne contenant que les champs “titre”, “auteur” et “année”
– le formulaire avancé vous permettant de combiner jusqu’à 13 champs différents

http://bhef.ish-lyon.cnrs.fr/

Ressources : La formation des maîtres en France, 1914-1990. Textes officiels

Marcel Grandière avait dirigé et publié il y a quelques années un premier répertoire sur la formation des maîtres du premier degré en France de 1792 à 1914 (Disponible gratuitement en pdf).

Il nous propose aujourd’hui, en collaboration avec Rémi Paris, une suite sous forme d’une base de données dynamique, depuis 1914 jusqu’à 1990 :

http://rhe.ish-lyon.cnrs.fr/?q=toformation

Près de 4000 textes produits par la puissance publique (ministères, chambres parlementaires…) ont été répertoriés. La base donne l’intitulé de chacun d’eux. Les plus importants, ceux qui témoignent d’une inflexion, qui ouvrent une ère nouvelle, sont donnés en extraits ou in extenso.

Ressources : Les agrégés de l’enseignement secondaire. Répertoire 1809-1960

Vingt-deux ans après la publication par l’INRP de la petite brochure sur Les Lauréats des concours d’agrégation (1993), quinze ans après la première mise en ligne sous forme de liste, le LARHRA met en ligne une version considérablement améliorée et augmentée du répertoire des agrégés de l’enseignement secondaire, lequel couvre désormais la période de 1809 à 1960. Elle est due, comme la précédente, à la collaboration de deux ingénieurs, Henri Chamoux et Vincent Alamercery.

Les agrégés de l’Université sont, comme l’Université elle-même (qui n’est pas autre chose qu’un grand système d’instruction publique), une création de Napoléon (1809), qui s’est inspiré de l’agrégation que l’université de Paris de l’Ancien Régime avait mise en place (1766-1791) après l’expulsion des jésuites (1762). Le premier Empire crée des agrégés sans organiser de concours de recrutement et, de 1809 à 1821, 306 agrégés sont nommés par le Grand Maître de l’Université. Les premiers concours d’agrégation sont ouverts en 1821 à l’échelon académique, à l’initiative des recteurs : 204 agrégés « académiques » sont recrutés par concours jusqu’en 1829. Mais dès 1830 seule l’académie de Paris est autorisée à organiser des concours, auxquels sont admis les candidats venant de toute la France. Ainsi débutent les concours nationaux, pour la philosophie, les lettres, la grammaire et les sciences. Quatre au début, ils seront douze en 1882, dix-neuf en 1950 et vingt-quatre en 1960. Le principal événement de leur histoire, c’est la mise en place en 1883 des concours féminins, ainsi que l’autorisation pour les jeunes filles de présenter leur candidature à certains concours masculins.
Le nombre total des agrégés de l’Université qui ont été nommés entre 1809 et 1821, ou qui ont été lauréats des différents concours de l’agrégation, entre 1821 et 1960, s’élève à 21843, dont 5913 femmes agrégées. Il est légitime d’espérer, de souhaiter en tout cas, que d’autres chercheurs (la Société des agrégés ?) prolongent jusqu’à nos jours le présent répertoire.

André Chervel

http://rhe.ish-lyon.cnrs.fr/?q=agregsecondaire

Parution: Sur les traces du passé de l’éducation

Sur les traces du passé de l'éducation
Jean-François Condette et Marguerite Figeac-Monthus (dir.), Sur les traces du passé de l’éducation. Patrimoines et recherches de la recherche en éducation en France, Maison des sciences de l’homme d’Aquitaine, 2014.

Présentation de l’éditeur :

Ce livre invite à examiner les traces du passé de l’éducation par le biais de l’ensemble des supports patrimoniaux qui sont aujourd’hui à la disposition des chercheurs. Il permet également de montrer le rôle de l’historien dans la valorisation scientifique du patrimoine de l’éducation. Cet ouvrage est publié dans le cadre du programme de recherche Patria (Entre histoire et mémoire, le patrimoine aquitain de l’éducation : http://www.patrimoine-aquitain-education.fr porté par le CEMMC et l’ESPE d’Aquitaine). Il montre la richesse et la diversité de ce patrimoine éducatif qu’il ne faut pas cependant sacraliser mais étudier en historien, avec méthode et esprit critique. L’ouvrage rassemble les contributions de nombreux chercheurs spécialistes du champ de l’histoire de l’éducation et couvre un grand nombre de domaines concernant l’enseignement, la culture scolaire et plus largement l’éducation et cela à travers trois grands axes : la diversité du patrimoine éducatif pour l’historien, le patrimoine éducatif exploré par les historiens, les nouveaux territoires de la recherche en histoire de l’éducation.

Coll : Éducation et culture matérielle en France et en Europe, XVIe -XXIe siècles

Ce colloque international, qui clôt la recherche Entre mémoire et histoire : le patrimoine Aquitain de l’éducation (ESPÉ Aquitaine – Université de Bordeaux), se tiendra à Bordeaux les 29 et 30 avril 2014.

Programme en pdf

[Le programme de recherche Entre mémoire et histoire : le patrimoine Aquitain de l’éducation (Patria)] a donné lieu tout d’abord à une identification des fonds aquitains de l’éducation se trouvant aux archives, dans les bibliothèques municipales et à l’IUFM d’Aquitaine. L’inventaire de ce patrimoine éducatif a permis de découvrir des documents, des livres, des objets à l’origine d’apprentissages permettant la constitution d’une culture scolaire. Ces traces matérielles permettent aujourd’hui de mieux se représenter certaines pratiques, de mieux comprendre l’attitude des enseignants et de cerner l’univers mental de l’élève et du maître à une époque donnée. Ainsi, ce colloque qui vise à confronter et à comparer les approches ne se limite ni à l’Aquitaine, ni à la France. Il ne s’inscrit pas non plus dans une vision uniquement historique et s’ouvre aux autres sciences sociales.

Contact : colloque-patria [at] espe-aquitaine.fr

BHEF : mise en ligne de l’édition 2013 (publications de 2010)

L’édition 2013 de la Bibliographie d’histoire de l’éducation française est en ligne !

Elle comprend 1197 notices dont 647 inédites et 550 relues et mises à jour correspondant aux publications de l’année 2010 et aux suppléments des années antérieures.

Avec ce nouveau versement, la bibliographie est riche de plus de 19000 références qui couvrent l’histoire de l’éducation au sens large : enfance, éducation et formation à tous les âges de la vie, personnel scolaire et administratif, bâtiments scolaires… dans les frontières actuelles et historiques de la France (y compris donc les colonies et territoires occupés), de l’Antiquité à nos jours.

Pour vos faciliter vos recherches, vous disposez de deux formulaires :
– le formulaire simple, ne contenant que les champs “titre”, “auteur” et “année”
– le formulaire avancé vous permettant de combiner jusqu’à 13 champs différents

http://bhef.ish-lyon.cnrs.fr/

Sources : les textes officiels de l’Éducation nationale à la bibliothèque du CAPHÉS (Paris)

La riche collection des textes officiels de l’Éducation nationale de l’ancien Service d’histoire de l’éducation a été déposée au CAPHÉS (UMS 3610 CNRS-ENS), situé dans les anciens locaux parisiens de l’INRP.

L’ensemble est composé des recueils suivants :

  • Bulletin universitaire, 1828-1849
  • Bulletin administratif de l’Instruction publique, 1850-1863
  • Circulaires et instructions officielles relatives à l’Instruction publique, 1863-1902 (12 volumes couvrant la période 1802-1900)
  • Bulletin administratif du ministère de l’Instruction publique, 1864-1932
  • Recueil des lois et actes de l’Instruction publique, 1848-1891
  • Bulletin officiel de l’Éducation nationale, 1945-1974

Ces documents sont consultables à la bibliothèque du CAPHÉS, 29 rue d’Ulm, 75005 Paris, au rez-de-chaussée à droite après l’accueil.
Horaires de consultation : du lundi au vendredi : 9h-12h30 ; 13h30-18h (le vendredi 17h).

BHEF : mise en ligne de l’édition 2012 (publications de 2009)

L’édition 2012 de la Bibliographie d’histoire de l’éducation française est en ligne !

Elle comprend 1185 notices dont 735 inédites et 450 relues et mises à jour correspondant aux publications de l’année 2009 et aux suppléments des années antérieures.

Avec ce nouveau versement, la bibliographie est riche de plus de 18000 références qui couvrent l’histoire de l’éducation au sens large : enfance, éducation et formation à tous les âges de la vie, personnel scolaire et administratif, bâtiments scolaires… dans les frontières actuelles et historiques de la France (y compris donc les colonies et territoires occupés), de l’Antiquité à nos jours.

Pour vos faciliter vos recherches, vous disposez de deux formulaires :
– le formulaire simple, ne contenant que les champs “titre”, “auteur” et “année”
– le formulaire avancé vous permettant de combiner jusqu’à 13 champs différents

http://bhef.ish-lyon.cnrs.fr/