Emploi scientifique – “ANR EN-MIG “Enfants en décolonisation. Migrations contraintes et construction individuelle (France – 1945-1980)”

Dans le cadre du projet ANR EN-MIG “Enfants en décolonisation. Migrations contraintes et construction individuelle (France – 1945-1980)” que je coordonne avec Raphaëlle Branche et Violaine Tisseau, nous recherchons un.e post-doc pour une mission de 27 mois à compter du 1er mars 2022.

  • Caractéristiques du contrat :
  • Date d’affectation souhaitée sur le poste: 01/03/2022
  • Durée du contrat : 27 mois
  • Quotité de travail : 100%
  • Rémunération brute mensuelle : 2 945€
  • Lieu d’affectation : Université d’Angers

Le projet ANR EN-MIG « Enfants en décolonisation : migrations contraintes et construction individuelle (France – 1945-1980) » porte sur les migrations contraintes impliquant des enfants des différentes parties de l’empire colonial français en décomposition, en premier lieu l’Indochine, l’Algérie, Madagascar, mais aussi l’Afrique subsaharienne et des territoires ayant connu une décolonisation sans indépendance (départements d’outremer par exemple). Porté par l’UMR9016 TEMOS (Temps, Mondes, Sociétés – CNRS, Universités d’Angers, Bretagne Sud, Le Mans), à l’Université d’Angers, le projet EN-MIG se déroulera de janvier 2022 à décembre 2024, sous la direction scientifique d’Yves Denéchère, professeur d’histoire contemporaine à l’Université d’Angers, en collaboration avec Raphaëlle Branche (Université Paris Nanterre, UMR ISP) et Violaine Tisseau (CNRS, UMR IMAF). EN-MIG vise à comprendre les ressorts individuels de l’intégration dans la société d’accueil chez des enfants et des jeunes soumis à un déplacement en contexte de crise. En ce sens, il interroge historiquement les effets des biopolitiques postcoloniales sur la construction personnelle des enfants en mobilité. Les différents types de migrations d’enfants sont interrogés la fois comme source de vulnérabilité et comme support de construction de leur autonomie afin de saisir comment les enfants et adolescents naviguent entre contraintes et opportunités. En s’appuyant sur des travaux préparatoires lancés par les trois UMR partenaires (TEMOS, ISP, IMAf), l’hypothèse qui sous-tend cette recherche est que la construction individuelle des enfants ayant subi des déplacements contraints résulte d’une articulation entre la relation au cadre et à l’environnement (politiques de racisation, organisation de la prise en charge, lieu et type d’hébergement…), la relation aux autres (familles, parents, frères et soeurs, éducateurs.trices religieux ou laïcs…) et les processus
d’identification (race, genre, pays d’origine, climat et nourriture, langue et culture, changements de prénoms, famille restée au pays…).

Trois axes de recherche seront déployés :

1 – la dimension postcoloniale des déplacements d’enfants métis ;

2 – La relation familiale à l’épreuve des mobilités contraintes de la décolonisation ;

3 – L’intégration des enfants déplacés : (re)composition des trajectoires au regard de l’âge et du genre.

Une thématique transversale portera sur les changements de prénom (renomination) en tant que processus de construction subjective des enfants déplacés.

EN-MIG se situe ainsi au croisement de plusieurs champs de recherche qui ont été séparément déjà bien travaillés (jeunesse et construction des empires, enfances en guerre, migrations) mais dont l’intersection souffre d’un manque de travaux. Le choix méthodologique principal d’EN-MIG est de proposer une histoire s’appuyant sur les archives disponibles, ainsi que sur les récits que les personnes concernées ont produits en avançant en âge. Il s’agit de faire une histoire à hauteur des principaux protagonistes. Pour ce faire une grande importance sera accordée à leurs voix, à leurs paroles, qu’elles soient exprimées dans l’enfance ou différées à l’âge adulte. Outre un recensement des sources disponibles, cette approche implique la réalisation d’une base de données rassemblant l’ensemble de la production des récits, témoignages publiés, témoignages audio-visuels des personnes concernées par ces déplacements, mais aussi les traces de soi et ego-archives telles que carnets, journaux intimes, dessins, photographies.

La réalisation et l’alimentation de cette base de données fait l’objet de la présente offre de contrat post-doctoral. Le/la post-doctorant·e, épaulé·e par l’ensemble de l’équipe, travaillera sous la responsabilité d’Yves Denéchère et d’Aurélie Hess (ingénieure d’études CNRS en production, traitement et analyse de données, TEMOS).

  • Missions et activités
  • Contributions aux activités de recherche et participation aux réunions de coordination du projet EN-MIG.
  • Réalisation d’une base de données : Recensement exhaustif des modalités d’expression des mémoires des enfants déplacés. Conception de l’architecture et développement de BDD, choix scientifiques, choix techniques (format des données, hébergement des données, modalités d’accès restreinte à l’équipe). Recensement et indexation des témoignages publiés, témoignages audio-visuels, rapports de terrains scientifiques, traces de soi et ego-archives telles que carnets, journaux intimes, dessins, photographies, etc.
  • Analyse qualitative des corpus de la BDD, afin d’irriguer les 3 axes de recherche et la thématique transversale.
  • Participation aux moments de restitution de la recherche auprès des personnes concernées
  • Rédaction et publication de travaux de recherche, articles de revue notamment
  • Activités de diffusion de la recherche : Carnet Hypothèses, journées d’études et workshops
  • Mise à disposition en open access d’un catalogue de ressources documentaires

Fiche de poste complète et modalités de candidature sur : https://www.univ-angers.fr/fr/universite/travailler-a-l-ua/personnels-administratifs-et-techniques/post-doctorat-en-histoire.html

Emploi scientifique – Poste de professeur des Universités à l’Université de Picardie-Jules Verne

Publication “au fil de l’eau” d’un poste de professeur des universités en sciences de l’éducation à l’université de Picardie Jules Verne, profil “Histoire de l’éducation et des politiques éducatives”.

La date limite de dépôt des dossiers sur Galaxie est le 29 novembre 2021, 16 heures (pour une prise de fonction le 31/12/2021).

La fiche de poste est accessible ici: https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/ListesPostesPublies/FIDIS/0801344B/FOPC_0801344B_4578.pdf

Emploi – Chargé de TD en histoire de l’éducation

Le département de sciences de l’éducation de l’université de Picardie Jules Verne (Amiens – campus Citadelle) recherche des chargés de TD pour assurer les enseignements suivants en L3 de sciences de l’éducation au 2e semestre de cette année universitaire (à partir du 10 janvier 2022):

– TD d’Histoire de l’éducation (12h x 5 groupes)
– TD de Méthodes documentaires et historiques (12h x 5 groupes)

Les personnes intéressées peuvent me contacter à l’adresse suivante : renaud.denfert [at] u-picardie.fr

Emploi scientifique – L’Université de Genève met au concours un poste d’assistant-e (histoire de l’éducation et de la petite enfance en Europe depuis 1945)

L’Université de Genève met au concours un poste d’assistant-e (département de sciences de l’éducation, Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation). L’assistant-e effectuera ses recherches de thèse dans le cadre d’un projet du Fonds national scientifique suisse sur l’histoire de l’éducation de la petite enfance en Europe depuis 1945.

Candidatures à envoyer avant le 15 novembre.

Recrutement – Ingénieur d’étude spécialisé·e dans le dépouillement et le traitement de données pour le projet “ès lettres”

Le projet ès lettres, porté par la Bibliothèque interuniversitaire de la
Sorbonne (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et le Centre Lucien
Febvre (université de Franche-Comté), financé par le GIS CollEx-Persée,
est un projet d’étude et de valorisation des thèses de doctorat ès
lettres soutenues en France au XIXe siècle. Il vise tout d’abord à
rassembler des informations relatives à ces thèses et leur soutenance,
informations actuellement dispersées entre de multiples sources, puis à
procéder à la numérisation de ces thèses tout en préparant celle de
documents qui leur sont associés (notamment les rapports de soutenance).
Il s’agit en outre d’élaborer une bibliographie à la fois générale et
spécialisée sur ces thèses, de constituer une base de données en ligne
et reliée à des référentiels à partir de l’ensemble de ces éléments, et
enfin de valoriser scientifiquement ces matériaux.

Dans ce cadre, nous recrutons un·e ingénieur·e d’étude, spécialisé·e
dans le dépouillement et le traitement de données (catégorie A), pour 12
mois, affecté·e au SERVAL, au sein de la BIS, avec prise de poste au 1er
septembre : vous trouverez la fiche de poste ici :
https://www.dropbox.com/s/id72bb9nqmdfdhd/PP_SERVAL_es_lettres_cdd_12_mois.pdf?dl=0.

Sa mission sera principalement de continuer à dépouiller méthodiquement
les fonds que nous avons repérés aux Archives nationales, puis
d’harmoniser, recouper et traiter ces données pour préparer
l’alimentation par celles-ci de la base de données préparatoire Heurist,
ainsi que leur publication. En aval de ces missions principales, la
personne participera aux discussions des conseils scientifiques et de
valorisation, ainsi qu’aux réflexions sur la mise en ligne de la base de
données et des numérisations associées (problématiques de l’ouverture
des données, richesse des métadonnées, principes FAIR, OCR). Le ou la
candidat·e doit être titulaire d’un master en Humanités numériques,
Technologies Numériques Appliquées à l’Histoire, archivistique ou
équivalent.

Nous sommes disponibles pour toute question (et candidature !) à
cecile.obligi [at] bis-sorbonne.fr et pierre.verschueren [at] univ-fcomte.fr, avec
copie à laurie.aoustet [at] bis-sorbonne.fr et arnaudgeorges.desvignes [at] gmail.com.

Recrutement – Ingénieur d’études en SHS sur le projet ORLYSUP (Orientation du lycée au supérieur) à l’Université de Rouen-Normandie

  • Famille d’activité professionnelle : Production, traitement, analyse de données et enquête
  • Famille d’activité professionnelle REME : Enseignement supérieur – Recherche (BAP D2A41)
  • Catégorie : A
  • Modalité de recrutement : par recrutement 12 mois renouvelables, sur un projet de recherche d’une durée de 4 ans. Début : 16 septembre 2021
  • Localisation géographique : Université Rouen Normandie, campus Mont Saint Aignan
  • Rattachement administratif et financier : INSPE
  • Hébergement : IRIHS
  • Laboratoire de rattachement : CIRNEF
  • Pour le volet opérationnel, sous la responsabilité de : Carole Daverne-Bailly, porteur du projet ORLYSUP
  • Moyen utilisé : poste sur contrat Région Normandie et Caisse des dépôts et consignations
  • Niveau de rémunération : basé sur la grille indiciaire d’un ingénieur d’études classe normale.
  • Quotité de travail : 100% temps plein
  • Profil recherché : il est fortement recommandé que la personne recrutée soit titulaire d’un master en sciences humaines et sociales.

CV et lettre de motivation à envoyer au plus tard le lundi 30 août 2021

Contacts et renseignements

  • Carole Daverne-Bailly, porteur du projet ORLYSUP : carole.daverne-bailly [at] univ-rouen.fr
  • Amaël André, référent du PIA3 pour l’université Rouen Normandie : amael.andre [at] univ-rouen.fr
  • Cindy Carrein-Lerouge, responsable de l’axe 2 du projet ORLYSUP : cindy.carrein [at] univ-rouen.fr

Recrutement d’un enseignement vacataire spécialisé en histoire de l’éducation – rentrée 2021

Message de Xavier Riondet :

Dans le cadre de la Licence mention Sciences de l’éducation, parcours « Éducation, enseignement et développement corporel de l’enfant », Cergy-Université – Institut Libre d’Éducation Physique Supérieur recrute pour septembre 2021 un.e enseignant.e vacataire spécialisé.e en histoire de l’éducation.

Les personnes intéressées peuvent contacter : 

Pierre Gégout : p.gegout@ileps.fr

Sébastien Freddi : s.freddi@ileps.fr

Responsables de la Licence Sciences de l’éducation à l’ILEPS

Recrutement d’un EC à l’université de Limoges

L’université de Limoges recrute pour la rentrée prochaine un·e enseignant·e-chercheur·e en histoire de l’éducation (70e section/22e section). Tous les renseignement utiles sont sur la page dédiée de l’Inspé de l’académie de Limoges, composante d’affectation. Le laboratoire de rattachement est FrED (Éducation et Diversité en Espaces Francophones): https://www.unilim.fr/fred/.
 

https://www.inspe.unilim.fr/2021/03/10/linspe-recrute-un·e-enseignant·e-chercheur·e/

 
Par commodité, ci-après les principaux éléments du profil (enseignement/recherche):
 
Pédagogie
L’enseignant·e chercheur·e recruté·e devra s’investir, au sein du département « arts, histoire et géographie » de l’Inspé de l’académie de Limoges, dans des enseignements en histoire, de l’initiation à la recherche et des interventions transversales en tronc commun.
La formation des professeur·e·s des lycées professionnels constitue le cadre principal d’exercice auquel s’ajoutent des interventions auprès des futur·e·s professeur·e·s des lycées et collèges et professeur·e·s des écoles.
Les activités d’enseignement en formation initiale concernent la préparation aux épreuves des concours et la construction de compétences professionnelles. L’initiation à la recherche nécessite de diriger des mémoires dans le premier et le second degré selon le cahier des charges des Masters MEEF. Des actions en formation continue des enseignant·e·s peuvent compléter ces tâches.
Une maîtrise de la discipline, de ses méthodes et de sa didactique sont nécessaires.
Une bonne connaissance de la classe et des concours de recrutement des enseignant·e·s sont indispensables. Une expérience conséquente en établissement du second degré ou dans la formation des enseignant·e·s est requise. Une connaissance et une pratique de la formation hybride sont vivement souhaitées.

Recherche 
Il est impérativement attendu du/de la candidat·e à la fois une formation solide universitaire en histoire et une activité de recherche attestée en sciences de l’éducation et de la formation (par des publications récentes en revues qualifiantes dans la 70ème section du conseil national des universités ou une thèse de doctorat dans la même section). La/le candidat·e devra mettre ses compétences méthodologiques acquises au cours de sa formation d’historien·ne au service du projet de recherche de l’unité FrED. Elle/Il pourrait par exemple proposer un projet sur :
• les dispositifs développés dans les différents niveaux et degrés scolaires, en lien avec l’institution (socio-histoire du système éducatif et des populations scolaires, enjeu des lycées professionnels ou des transitions entre degrés…),
• les vulnérabilités (acteurs et pratiques scolaires : adaptation scolaire et scolarisation des élèves handicapés, diversité des publics…),
• les “éducations à” et la formation des enseignants (valeurs, laïcité, enseignement moral et civique…).
• … (ces exemples ne sont pas exhaustifs).
Quel que soit le thème qui viendra nourrir le projet de l’unité FrED, il devra se fonder notamment sur l’exploitation d’archives historiques. Il serait apprécié que le projet de recherche du/de la candidat·e inclut en particulier une exploitation du fonds « histoire de l’éducation » de l’université de Limoges et aussi, concerne les espaces francophones.

Post-doctorat – Science and You (Université de Lorraine)

Centre de recherche sur les médiationsCommunication, langue, art, culture (Université de Lorraine, France)

Recrutement Science & You

Post-doctorat pour un chercheur·se en sciences sociales 

  • Durée du contrat : 14 moisDate de prise de fonction prévue : 1er septembre 2020
  • Date limite de candidature : 23 juin 2020 
  • Fiche de poste en pièce jointe CV et lettre de motivation à envoyer à : marieke.stein[at]univ-lorraine.fr

Bourse doctorale – EM Lyon Business School

emlyon business school offre une bourse doctorale pour financer un projet de recherche sur le thème de l’éducation en école de commerce. En mobilisant à la fois des méthodes quantitatives (data science) et qualitatives (entretiens biographiques), il s’agira d’identifier les facteurs motivant les choix d’orientation des étudiant.e.s, et de comprendre comment leurs représentations façonnent leur parcours académique et professionnel. Le travail de thèse consistera à réaliser une analyse longitudinale de ces représentations et comportements.

Cette recherche visera notamment à saisir les répercussions protéiformes des crises récentes (crise économique de 2008, crise sanitaire actuelle) sur les aspirations, projets d’avenir, et choix de carrière des étudiant.e.s. L’étudiant.e travaillera à emlyon business school sous la supervision des professeurs D. Courpasson et J. Savinien. Tout au long de sa thèse, l’étudiant.e bénéficiera également du suivi régulier d’un comité de thèse incluant d’autres professeurs spécialistes des thématiques abordées.

Le contrat doctoral est un CDD de 4 ans à partir du 1er septembre 2020 avec une charge d’enseignement de 90h/an (cours élémentaires en science des données).

Conditions :

  • Avoir une appétence pour les méthodes quantitatives (maîtrise des outils statistiques et data science appréciée)
  • Avoir déjà conduit des entretiens qualitatifs
  • Avoir un intérêt marqué pour les sciences sociales et la pluridisciplinarité

Candidatures :

  • Nous encourageons les candidat.e.s à postuler au plus tôt ; la sélection commence immédiatement et durera jusqu’à ce qu’un.e candidat.e soit sélectionné.e.
  • Contacter les encadrants ci-dessous en précisant vos motivations, intérêts scientifiques, et indiquant le nom et les coordonnées de deux références vous recommandant pour ce doctorat.
  • Contacts : – David Courpasson, Professeur en sociologie à emlyon business school. email : courpasson [at] em-lyon.com – Jean Savinien, Professeur Associé en sciences des données à emlyon business school, Maître de Conférences en mathématiques à l’Université de Lorraine. email : savinien [at] em-lyon.com

Contrat doctoral – “Pédagogie universitaire et innovation pédagogique et technologique : la formation des enseignants-chercheurs”, Université de Lille, 2020-2023

Pédagogie universitaire et innovation pédagogique et technologique : la formation des enseignants-chercheurs Discipline : Sciences de l’éducation et de la formation (approches théoriques possibles : didactique, sociologie…). Des cadres théoriques sociologiques ou didactiques ne sont pas obligatoires mais seront bienvenus. Pré-requis : Master 2 recherche en sciences de l’éducation mention Bien, sociologie des usages, SIC, sciences du langage. Les candidats pourront être titulaires d’un Master 2 dans d’autres disciplines que les sciences de l’éducation, si leur parcours leur a permis de poser des questions sur les usages du numérique, les activités instrumentées, ou qu’ils se sont posées des questions sur l’innovation pédagogique ou la didactique dans l’enseignement supérieur.

  • Direction de la thèse : Directeur : Cédric Fluckiger, MCF-HDR Sciences de l’éducation et de la formation, CIREL, Université de Lille
  • Co-encadrante : Aurélie Dupré, IGR, Cheffe de service CAPE, Direction de l’Innovation pédagogique, Université de Lille

Laboratoire : CIREL. Thèse menée au sein de la DIP (Direction de l’Innovation pédagogique) de l’université de Lille dans le service de Conseil et d’Accompagnement à la PEdagogie.

Dates : La thèse (3 ans) démarre idéalement en octobre 2020

Postdoc “inégalités éducatives” au CNRS

 

Dans le cadre de sa politique scientifique, l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS recrute trois contractuel.le.s post-doctorant.e.s à compter du 1er octobre 2020 pour une durée de deux ans. La recherche proposée dans le cadre de cet appel à candidature doit s’inscrire dans les axes thématiques suivants : Humanités Numériques ; Sciences sociales computationnelles ; Intelligence Artificielle en SHS ; Inégalités éducatives

Continuer la lecture de « Postdoc “inégalités éducatives” au CNRS »

Charge de cours en histoire de l’enseignement à l’Université Paul-Valéry – Montpellier III

Signalé par Sylvain Wagnon :

Pour l’année universitaire 2020/2021, le département de sciences de l’éducation de l’Université Paul Valéry Montpellier 3 est à la recherche d’un.e. chargé.e de cours en mesure d’assurer un cours d’Histoire de l’enseignement et des institutions éducatives  auprès d’étudiant.e.s de deuxième année de licence.

Celui-ci se déroule au semestre 1 selon les modalités suivantes : le lundi de 17h15 à 19h15 (2 hCM) et le mercredi de 8h15 à 11h15, possibilité également de 16h45-19h45 (3 groupes de TD de 12h chacun) . Cela représente 24 hCM et 36 hTD, soit 72 hTD.

En raison de la pandémie et des consignes pour la rentrée 2020/2021, une partie des enseignements pourrait se faire en “distanciel”, notamment le CM ; à voir en fonction des contraintes sanitaires qui évoluent très rapidement.

Pour plus de renseignements, merci de contacter le responsable de la licence, Godefroy Lansade, à l’adresse suivante : godefroy.lansade [at] univ-montp3.fr

Aides à la recherche du Comité pour l’histoire de l’Inserm 2010-2020

Le Comité pour l’histoire de l’Inserm a été créé en janvier 2017 pour contribuer à une meilleure connaissance de l’institution, de ses travaux et plus largement de la santé et de la recherche médicale.

 Pour la rentrée 2019, il propose un soutien financier aux étudiants de master qui s’engageront dans un mémoire de recherche concernant l’histoire de l’institution ou plus largement l’histoire de la recherche biomédicale et des questions de santé. Les candidats, historiens ou étudiants relevant d’une autre discipline mais intégrant dans leur mémoire une approche historienne significative, peuvent élaborer avec l’aide d’un directeur de recherche leur propre sujet. Des thématiques sont également proposées par le Comité.

 Sur cette base, les candidats peuvent postuler selon les modalités suivantes :

  • Les candidatures seront examinées par le Comité. Elles seront impérativement accompagnées de la recommandation du directeur ou de la directrice du mémoire de recherche.
  • Le montant du soutien financier pourra atteindre un montant maximum de 3 000 euros en fonction des spécificités de chaque projet.
  • Les modalités de versement de l’aide financière seront précisées aux candidats une fois leur dossier retenu.

Pour toute information :  Inserm.fr et celine.paillette [at] ext.inserm.fr

La date limite de réception des dossiers de candidature est fixée
 au 18 octobre 2019

Offre d’emploi contractuel – ATER en histoire et philosophie de l’éducation, histoire des idées éducatives, histoire des institutions scolaires

Le département des sciences de l’éducation de l’université de Caen-Normandie recherche pour la rentrée 2019 un/e Attaché/e temporaire d’enseignement et de recherche (ATER) sur un profil: Histoire et philosophie de l’éducation – Histoire des idées éducatives – Histoire des institutions scolaires.

Il s’agit d’un poste à temps complet (192h), comportant des enseignements sous format CM et TD en licence de sciences de l’éducation, de psychologie et d’histoire. Les enseignements envisagés pourront concerner l’histoire des institutions scolaires, l’histoire de l’enfance et de la famille, l’approche philosophique de la liberté en éducation, l’Education nouvelle, l’épistémologie de la recherche en sciences humaines, l’initiation aux méthodes universitaires, ainsi que des propositions de la personne retenue.

POINTS D’ATTENTION :

Offre de post-doctorat en histoire contemporaine Projet ANR GlobalYouth

Les candidatures sont à adresser au plus tard jusqu’au 21 septembre 2018 (minuit) à : guillaume.tronchet [at] ens.fr

Établissement et laboratoire d’accueil :

  • École normale supérieure, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris (www.ens.fr)
  • Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC), UMR8066 (www.ihmc.ens.fr)

Contexte :

Recruté-e par l’École normale supérieure, et placé sous la responsabilité du porteur de projet, le/la post-doctorant-e sera intégré-e à l’Institut d’histoire moderne et contemporaine dans le cadre du projet ANR « A Global Youth in the Making : the 200,000 residents of the Cité internationale universitaire in 20th-Century Paris » (ANR-17-CE28-0005-01).

A propos du projet ANR : Ce projet est piloté par Guillaume Tronchet (ENS/IHMC) et financé par l’appel à projets générique de l’ANR 2017. Il vise à appréhender sur le temps long l’internationalisation de l’enseignement supérieur, dont les mobilités étudiantes constituent un indicateur de premier plan, en exploitant les dossiers individuels d’admission des milliers de résidents passés par la Cité internationale universitaire de Paris depuis les années 1920. L’objectif est notamment de constituer une base de données des profils et des trajectoires des étudiants en mobilité internationale, et de poursuivre les travaux autour de l’histoire de la Cité internationale. À court terme, les données récoltées permettront de mesurer dans quelle mesure les étudiants passés par la Cité constituent une “jeunesse globale” et ce qu’une expérience de vie au sein d’un campus international veut dire, autant que de mener une analyse de la stratégie française d’attractivité en matière de relations académiques et scientifiques internationales. À moyen terme, le projet vise à structurer une équipe scientifique sur l’histoire des circulations universitaires internationales, notamment dans la perspective d’un projet européen et pluridisciplinaire autour des mobilités étudiantes.

Continuer la lecture de « Offre de post-doctorat en histoire contemporaine Projet ANR GlobalYouth »

Contrat doctoral – La forme scolaire à l’épreuve de la formation professionnelle (Université de Nantes)

Bonjour à tous,
Le CREN lance un appel à candidature pour un contrat doctoral sur le projet de thèse « La forme scolaire à l’épreuve de la formation professionnelle », financé par l’université de Nantes et la Région Pays de la Loire. Vous trouverez ci-joint le projet scientifique de ce projet. La thèse sera dirigée par Yves Dutercq, professeur des universités, et co-encadrée par Pierre-Yves Bernard et Vincent Troger, maîtres de conférences. L’activité du doctorant se déroulera dans les locaux du CREN, à Nantes, chemin de la Censive du Tertre. Les candidats intéressés doivent adresser un mail avec, en fichier attaché, un curriculum vitae détaillé et une lettre de motivation à christophe [dot] michaut [at] univ-nantes [dot] fr, au plus tard le 25 juin 2018. Les candidats retenus seront auditionnés le 4 juillet.
Bien cordialement,
Christophe Michaut
Co-directeur du CREN

Contrat doctoral – Les laboratoires d’ingénierie et leurs réseaux : évolution d’une dynamique collaborative (Université de Toulouse)

  • Thèse financée entre le 1/10/2018 et le 30/09/2021 par l’Université de Toulouse avec un contrat doctoral. L’Université de Toulouse finance ce doctorat dans le cadre de son appel à projet APR2018 visant des sujets fortement interdisciplinaires (2 écoles doctorales de rattachement exigées).

 

  • Lieu de travail : Toulouse – Occitanie – France
  • Champ scientifique : Sociologie
  • Etablissement délivrant le doctorat : Université de Toulouse
  • Ecole doctorale : TESC (+ MEGEP)
  • Directrices de thèse : Marie-Pierre Bès (LISST) et Catherine Xuereb (LGC)

 

Contrat doctoral – “L’école en guerre (1870-1945) : l’exemple des Hauts-de-France” (Université de Picardie-Jules Verne)

Chères et chers collègues,

J’ai le plaisir de vous faire parvenir un projet de contrat doctoral qui peut intéresser des étudiants en master Recherche, voire en master MEEF (avec une dimension recherche) ayant soutenu leur mémoire au plus tard en juin 2018 (avec de préférence la mention TB). Ce projet peut intéresser des étudiants en histoire, en sciences de l’éducation (avec une formation en histoire de l’éducation), en science politique (avec une formation en histoire).

La candidate ou le candidat doit prendre contact avec nous au plus tard le 15 juin en adressant son projet, l’attestation, les résultats du master et un cv. Une sélection des dossiers et éventuellement si nécessaire un entretien préalable. Ensuite une audition a lieu début juillet devant le conseil de l’école doctorale.

Des informations plus détaillées peuvent vous êtes fournies, bien entendu.

Cordialement,

Pr. Bruno Poucet, directeur du CAREF, directeur de la thèse ; Julien Cahon co-directeur de la thèse