Séminaire – Mai 68 et la formation des adultes (Paris, 5 juin 2018)

Mardi 5 juin 2018 de 15h30 à 17h30 
à l’Etsup, 8 villa du Parc Montsouris, 75014 Paris

Séminaire hors cycle coordonné par Jacques Denantes

avec :

  • Françoise F. Laot, professeure à l’université de Reims Champagne-Ardenne, Cérep, Présidente du Gehfa : Retour sur l’échec des AUREFA, un projet universitaire de formation d’adultes : une des conséquences de mai-juin 1968 ?
  • Arnaud Desvignes, docteur en Histoire moderne et contemporaine de Sorbonne-Université : Michel Alliot et la formation continue à Paris VII : l’œuvre d’un président visionnaire (1970-1976)

JE – Les globalisations universitaires (Université Paris-Descartes, 29-30 mai 2018)

Une nouvelle étape dans l’internationalisation de l’enseignement supérieur et de la recherche semble avoir été franchie depuis la fin des années 1990. De Bologne à Shanghai, la mobilité étudiant a pris une nouvelle dimension. Une carte globale de l’université émerge, avec de nouveaux acteurs, publics comme privés, alors que les systèmes nationaux subissent des processus de polarisation. Si les privatisations des établissements sont rarement à l’ordre du jour, le savoir se produit et s’échange de plus en plus comme une marchandise. Ces deux journées ont pour objet de discuter ces tendances à partir de résultats de recherche et de l’expérience d’acteurs impliqués dans la globalisation universitaire. Les échanges auront lieu en anglais. Une traduction simultanée français-anglais sera mise en œuvre le 29 mai.

 

Program

 

  • May 29, 14:30 Globalization of students and scholars’ mobility: not just elites anymore
    • Leïla Frouillou, CRESPPA – Université Paris Nanterre
    • Etienne Gerard, CEPED – IRD – Université Paris Descartes
    • Aldo Geuna, University of Torino & Collegio Carlo Alberto
    • Lama Kabbanji, CEPED – IRD – Université Paris Descartes
    • Antoniona Levatino, UAB & INED
    • Dinh Thi Bich Loan, Institut des sciences de l’éducation du Vietnam
    • Nolwen Henaff, CEPED – IRD – Université Paris Descartes
    • Sylvie Mazzella, LAMES – CNRS
    • Léonard Moulin, INED
    • Pierre Moulinier, GERME – SciencesPo
    • Sorana Toma, ENSAE-CREST & Ined

 

 


Organization committee: Cecila Rikap, Hugo Harari-Kermadec, Etienne Gerard, Nolwen Henaff,  David Flacher, Lama Kabbanji, Virginie Fonteneau, Hélène Gispert, Léonard Moulin & Leïla Frouillou

The workshop is organised by ACIDES and CEPED (IRD & Paris Descartes) and supported by IFRIS (Institut Francilien Recherche Innovation Société) and MSH Paris Saclay.

Séminaire – Qu’est-ce qu’une sélection « équitable » à l’entrée des études supérieures ? (Sciences Po, 11 juin 2018)

Comparaison internationale d’un construit social : Qu’est-ce qu’une « sélection équitable » à l’entrée des études supérieures ?

Le lundi 11 juin 2018, de 12h45 à 14h45  à Sciences Po, Salle du conseil, 13 rue de l’université, 75007 Paris.

Intervenants : Nicolas Charles et Romain Deles

Le séminaire « Enseignement supérieur et recherche » de Sciences Po est co-organisé par le CSO (sous la co-responsabilité de Jérôme Aust et Clémentine Gozlan) et le RESUP (Réseau d’études sur l’Enseignement Supérieur).

Merci de vous inscrire auprès des organisateurs au plus tard le 5 juin, car des sandwichs seront proposés.

AàC – Sortir de l’école. Jeunesse et éducation postcoloniale en Côte d’Ivoire (Bouaké, 24-26 janvier 2016)

Ce colloque international vise à revisiter l’étude de la formation des jeunes au sens large et à permettre à l’histoire de la pédagogogie de sortir de l’école.

Cette conférence est destinée à des chercheurs et chercheuses de différentes nationalités qui s’intéressent à l’éducation ivoirienne en contexte postcolonial avec une perspective historique.

Les résumés des propositions de communication (200 à 300 mots) doivent être envoyés par courrier électronique avant le 15 août 2018.

Parution – Pierre Merle, Les pratiques d’évaluation scolaire. Historique, difficultés, perspectives

Présentation de l’éditeur :

Comment les professeurs évaluent-ils les compétences scolaires de leurs élèves ? À l’école élémentaire, les enseignants ont progressivement délaissé la notation traditionnelle au profit d’une « évaluation par compétences ». Au collège et au lycée, l’usage des notes demeure majoritaire mais il est concurrencé par de nouvelles pratiques avec la diffusion rapide des « classes sans note » et, depuis 2017, une évaluation par « niveaux de maîtrise ».

Ces pratiques d’évaluation scolaire sont loin d’être équivalentes. Si certaines contribuent à aider les élèves dans leurs apprentissages, d’autres ont des effets contre-productifs. Elles sont à l’origine de « résignation apprise » et « d’illusion d’incompétence ». Elles favorisent le décrochage des élèves en difficulté scolaire et contribuent aux mauvais résultats de l’école française.

Pierre Merle propose une synthèse richement documentée et d’une grande actualité, sollicitant autant les recherches sociologiques que psychologiques. Outre une perspective historique éclairante sur l’invention de la note à la fin du XIXe siècle, l’ouvrage montre aussi l’intérêt des nouvelles modalités d’évaluation, y compris l’usage des logiciels d’apprentissage, susceptibles de combiner de façon effi cace évaluations et apprentissages.

La révolution scolaire en cours est silencieuse. Elle n’a pas pour objet de moins évaluer mais de favoriser des « évaluations formatives », mieux adaptées à chaque élève, et pleinement au service de ses apprentissages.

Soutenance – Geneviève Pezeu : « Coenseignement, coéducation mixité. Filles et garçons dans l’enseignement secondaire (1916-1976) »

Soutenance de thèse de Geneviève Pezeu
« Coenseignement, coéducation mixité.
Filles et garçons dans l’enseignement secondaire (1916-1976) »
Mardi 12 juin 2018, à 9 heures
En Sorbonne, 54 rue Saint-Jacques 75005 Paris
Salle F 673 – Galerie Gerson – escalier G 2 – 1er étage
Le jury est composé de :
  • Christine Bard, Professeure des universités, Université d’Angers, examinatrice
  • Renaud d’Enfert, Professeur des universités, Université de Picardie Jules Verne, rapporteur
  • Nicole Mosconi, Professeure émérite des universités, Université Paris-Ouest-Nanterre, examinatrice
  • Rebecca Rogers, Professeure des universités, Université Paris-Descartes, directrice de thèse
  • Yves Verneuil, Professeur des universités, Université Lyon 2, rapporteur
  • Michelle Zancarini-Fournel, Professeure émérite des universités, Université Lyon 1, examinatrice
 
Pour plus d’informations, consulter le site de l’ATRHE à la rubrique « Soutenance de thèses » : http://www.atrhe.org/actualites/soutenances-de-thses

Séminaire – Méthodes biographiques et prosopographiques (Université de Lorraine, 9 juin 2018)

Séance organisée par Martina Schiavon et Laurent Rollet (Archives Henri Poincaré – Université de Lorraine) le 15 juin 2018, salle 314, 14h-18h
 
La prosopographie trouve sa source dans l’épigraphie et l’histoire ancienne. Longtemps considérée comme une discipline auxiliaire de l’histoire, consacrée à l’étude des élites sociales et politiques, elle est peu à peu sortie de ce cercle restreint pour devenir une méthode historique standard dans un grand nombre de champs disciplinaires, dont l’histoire des mathématiques. Le développement de l’informatique, des bases de données et, plus récemment, des humanités numériques, expliquent sans doute cette revalorisation. La prosopographie participe des approches biographiques qui ont été profondément renouvelées ces dernières années à travers l’étude des parcours d’acteurs « ordinaires » dont les traces historiques sont pour le moins ténues. 
Comment constituer une base de données prosopographique ? Quels  sont les outils disponibles ? Comment constituer un corpus prosopographique ? Que nous apprennent les approches prosopographiques sur les frontières disciplinaires et sur les circulations d’acteurs ? Quel type d’histoire des sciences et en particulier des mathématiques permettent-elles d’élaborer ? Comment les valoriser ?
Telles sont les questions que nous avons posées à nos trois intervenants pour cette séance du Séminaire d’histoire des mathématique qui se conclura par une réflexion générale sur les relations entre approches prosopographiques et biographiques.
 
Programme
 
  1. 14h00-14h15 Introduction
  2. 14h15-15h15 Viera Rebolledo-Dhuin : Prosopographie des gens du livre au 19e siècle. Sources, méthodes, analyses
  3. 15h15-16h15 Pierre Verschueren : Prosopographie des docteurs ès sciences (1945-1968) : sources, méthodes, problèmes
  4. 16h15-16h30 Pause
  5. 16h30-17h30 Laurent Rollet & Julien Müller : Pour une biographie de masse des acteurs des mathématiques aux 19e -20e siècles : présentation du projet ProsopoMaths
  6. 17h30-18h00 Discussion générale
 

AàC – De la loi Astier au baccalauréat professionnel. Les jeunes et le travail : apprentissages, formation et orientation professionnelle.

 Appel à communication en vue d’un colloque international à Lyon les 5 et 6 juin 2019.

Colloque organisé par le laboratoire LARHRA – Université de Lyon et le laboratoire CREHS – Université d’Artois, avec le soutien du Centre d’études et de recherche sur les qualifications (Céreq), du Comité d’histoire des administrations chargées du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle (Chatefp), de l’ESPE Lille Nord de France.

Envoi des propositions jusqu’au 30 septembre 2018 : slembre@gmail.com

Un accusé de réception vous sera envoyé. Les informations sur le colloque seront mises en ligne progressivement à cette adresse :  colloqueastier.sciencesconf.org 

Continuer la lecture de « AàC – De la loi Astier au baccalauréat professionnel. Les jeunes et le travail : apprentissages, formation et orientation professionnelle. »

Colloque – « Il faut éduquer les enfants » (Université de Liège, 30 mai-1er juin)

Le colloque « Il faut éduquer les enfants : ambivalences de l’idéologie de l’éducation, conjonctures critiques, expérimentations » propose d’aborder les ambivalences constitutives de l’éducation à l’époque moderne.

Continuer la lecture de « Colloque – « Il faut éduquer les enfants » (Université de Liège, 30 mai-1er juin) »

JE – Employé·es et ouvrier·ères dans la formation professionnelle au XXe siècle (23 mai, Université d’Artois)

Pour tout renseignement : stephane.lembre@espe-lnf.fr

Journée organisée par Gérard Bodé (ENS de Lyon – LARHRA), Stéphane Lembré (ESPE Lille Nord de France – CREHS) et Marianne Thivend (Université Lyon 2 – LARHRA)

Continuer la lecture de « JE – Employé·es et ouvrier·ères dans la formation professionnelle au XXe siècle (23 mai, Université d’Artois) »

AàC – « History of Education Review » (Australie et Nouvelle-Zélande)

Julie Mcleod (UMelb), Helen Proctor (USyd) and Tamson Pietsch (UTS) have recently assumed the editorship of the History of Education Review. It is an international journal committed to the publication of high quality peer reviewed research and theoretical papers located in the history of education, broadly construed.

The new editorial team is reviewing the direction of the journal and widening its remit to include fields cognate to the study of the history of education and to promote greater dialogue across the diverse fields of historical inquiry. To this end, as well as papers in the history of education, the editors welcome submissions of papers in any of the following areas:

 

  • Indigenous education
  • science and technology
  • knowledge and expertise
  • the professions and cultural industries
  • youth and childhood studies
  • migration and education
  • education in the Asia-Pacific region
  • historiographical or theoretical papers

They also welcome expressions of interest for special issues or themed sections, and particularly encourage submissions from early career scholars.
For further information please contact the Editors.

Continuer la lecture de « AàC – « History of Education Review » (Australie et Nouvelle-Zélande) »

Ressources – Procès-verbaux du Conseil supérieur de l’Instruction publique

Les procès-verbaux du Conseil supérieur de l’Instruction publique sont en ligne sur le site des Archives nationales pour la période qui court de 1808 à 1864 ! Vous pouvez les consulter ici.

 

  • F/17/*/1751-F/17/*/1858 : Conseil de l’Université (octobre 1808-juillet 1815) ;
  • F/17/*/1759-F/17/*/1766 : Commission de l’Instruction publique (août 1815-octobre 1820) ;
  • F/17/*/1767-F/17/*/1848 : Conseil royal de l’Instruction publique (novembre 1820-décembre 1845) ;
  • F/17/*/1849-F/17/*/1863 : Conseil royal de l’Université (décembre 1845-mars 1850) ;
  • F/17/*/1863-F/17/*/1868 : Conseil supérieur de l’Instruction publique (mars 1850-mars 1853) ;
  • F/17/*/1868-F/17/*/1870 : Conseil impérial de l’Instruction publique (mars 1853-novembre 1864).

Colloque international – La démocratisation de la science : questions épistémologiques et perspectives nouvelles

Université de Lyon, France 28-30 mai, 2018

Description : Ce colloque international est le colloque de clôture du projet DEMOCRASCI,  qui examine les fondements épistémologiques et les principes d’une démocratisation de la gouvernance de la science (pour plus de détails  voir l’aperçu général du projet).

Exemples de thèmes abordés : arguments en faveur de l’autonomie de la science  ; bien-fondé d’une démarcation entre recherche fondamentale et recherche appliquée  ; le savoir scientifique comme bien commun ; recherche guidée par l’intérêt général ; participation du public à la science  ; science socialement responsable  ; formes pratiques de la gouvernance démocratique de la science  ; rôle des experts scientifiques dans la gouvernance de la science, etc.

Colloque international – Empreintes étudiantes des années 1968 dans le monde

Empreintes étudiantes des années 1968 dans le monde

Paris, 2, 3 et 4 mai 2018

 

Colloque co-organisé par le GERME, la Cité des mémoires étudiantes et le Centre d’histoire de Sciences-Po Paris

Avec le soutien, notamment, du Centre d’histoire sociale du XXe siècle (Paris I-CNRS), de la Faculté des lettres de Sorbonne Université, du Collège militaire royal du Canada, de l’Université de Nottingham Trent, du 50th Anniversary Civil Rights Commemoration Committee & de l’Université de Trente

Inscription gratuite, mais obligatoire (plan vigipirate) : colloque68@citedesmemoiresetudiantes.org

Continuer la lecture de « Colloque international – Empreintes étudiantes des années 1968 dans le monde »

JE – « L’université et le politique. Professeurs, étudiants et pouvoirs publics en Europe (1848-1945) » (Goethe Universität, 7-8 juin 2018)

Cette journée d’études ambitionne, sur la période d’un siècle allant des révolutions de 1848 à la fin de la seconde guerre mondiale, d’interroger la relation entre l’université et le politique en Europe. Onze communications permettront de réfléchir sous de multiples angles aux liens hétérogènes entre acteurs du champ universitaire, qu’ils enseignent, étudient ou administrent, et acteurs du champ politique, dans l’espace européen. Une problématique centrale qui traverse l’ensemble des exposés, qu’ils traitent d’un individu, d’un groupe d’individus ou d’une discipline, est celle de l’autonomie du champ universitaire, de sa constitution et de son éventuelle limitation, par rapport au champ politique, dans une période où l’institution universitaire est en pleine expansion et transformée par la formation de nouvelles disciplines.

Parution – Tableaux d’école. Brouillages génériques: romans, autobiographies et témoignages (1730/1913), Thierry Poyet et Josiane Guitard-Morel (dir.)

Nous vous signalons la parution de l’ouvrage Tableaux d’école. Brouillages génériques: romans, autobiographies et témoignages (1730/1913), sous la direction de Thierry Poyet et Josiane Guitard-Morel aux Editions Orizons Universités

Souvenirs personnels, opinions polémiques, débats théoriques : l’école est au carrefour de toutes les réactions. Or, la littérature s’est toujours emparée de cet univers si singulier. Elle permet aussi de révéler un brouillage générique sans précédent entre romans, autobiographies et témoignages. Les Tableaux d’école que proposent Rousseau, Rétif de la Bretonne, Chateaubriand, Balzac, Flaubert, Vallès ou Alain-Fournier etc., constituent un thème privilégié pour dire l’Homme.

Appel à communication – Histoire de bobines. L’audiovisuel pédagogique dans la deuxième moitié du XXe siècle

Vous trouverez, en suivant le lien ici, l’appel à contribution pour le colloque « Histoire de bobines. L’audiovisuel pédagogique dans la deuxième moitié du XXe siècle : productions et usages« , qui se tiendra à  à l’ESPE de Douai les 20 et 21 novembre 2018.

Les propositions peuvent être envoyées jusqu’au 15 juin 2018.

Dans la deuxième moitié du XXe siècle, le système éducatif français s’est trouvé au cœur de nombreux changements qui se sont accompagnés de la production de nouveaux supports audiovisuels édités et diffusés dans et pour la classe et les lieux de préparation au métier d’enseignant. Un échantillon de bobines de ces productions consacrées à l’enseignement des « mathématiques modernes » a ainsi été exhumé et sauvegardé de la destruction en 2010 dans les anciens locaux des écoles normales d’instituteurs et d’institutrices de Douai. La numérisation, puis l’analyse de leurs contenus ont justifié l’organisation d’une première journée d’étude exploratoire le 4 octobre 2017, rassemblant une équipe pluridisciplinaire de chercheurs issus de l’histoire de l’éducation, de l’image, de la formation professionnelle et des didactiques, en association avec la Cinémathèque centrale de l’enseignement public. Elle a montré que ces films étaient le fruit de la rencontre entre des réalisateurs du cinéma documentaire, des mathématiciens et le Centre audiovisuel de l’ENS Saint-Cloud. Ces bobines forment un corpus initial de quelques films qui appartiennent en réalité à un ensemble bien plus vaste de plusieurs centaines de films du même type, toutes disciplines confondues. Elles constituent des sources neuves et des témoignages rares donnant à voir des supports de cours et surtout des classes en activité́ en vue de la formation à la controversée réforme des mathématiques modernes. Cette découverte a justifié la mise en place d’un projet collectif de recherche par la consolidation de l’équipe de recherche constituée en 2017 et l’organisation d’un colloque interdisciplinaire en vue de répondre aux nombreuses interrogations suscitées.

En quoi les films apportent-ils un éclairage nouveau sur la réforme des « mathématiques modernes » et les dispositifs pédagogiques expérimentés alors ? Sont-ils spécifiques de cette réforme ou peuvent-ils être comparables à ce qui est mis en œuvre dans les autres réformes disciplinaires de la seconde moitié du XXe siècle, concernant l’enseignement des lettres, de l’histoire-géographie, des sciences autour de la mise en place des activités d’éveil de 1969 ou encore des arts plastiques ? Qui sont les acteurs impliqués dans ces expérimentations pédagogiques et quelle(s) postérité(s) pour ces expérimentations au sein de l’enseignement et de la formation ? Relèvent-elles d’une adaptation aux défis de l’éducation à l’heure du baby-boom ou bien d’un mouvement plus ancien et général marqué par des circulations internationales et des formes d’hybridation de pratiques à partir de modèles étrangers, notamment américains ?

Parutions – Trois livres sur les mouvements lycéens et étudiants des années 68

Le Germe signale trois nouveaux venus dans la collection Germe aux
éditions Syllepse. (https://www.syllepse.net/)

Si beaucoup de livres sont publiés en ce cinquantième anniversaire de
1968, ce sont les trois seuls ouvrages consacrés aux jeunes scolarisés
de la période.

Didier Leschi et Robi Morder, « Quand les lycéens prenaient la parole.
Les années 68″, 304 pages, 15 €

Jean-Philippe Legois, « 33 jours qui ébranlèrent la Sorbonne », 240 pages,
15 €.

Jean-Philippe Legois, Alain Monchablon et Robi Morder, « Etudiant-e-s en
révolution?. Les années 68″, 160 pages, 10 €.

Les auteurs sont disponibles pour des présentations, réunions débats,
outre les initiatives organisées par ou avec le Germe et la Cité des
mémoires étudiantes (www.germe-inform.fr).

Séminaire – L’enfance de l’ordre, 18 mai, Amiens

La prochaine séance du séminaire général du Curapp-ESS aura lieu le 18 mai, de 10h30 à 12h30, au Pôle universitaire cathédrale, salle 313, à Amiens.

La séminaire accueillera Wilfried Lignier (CR CNRS, sociologie, CESSP) et Julie Pagis (CR CNRS, sociologie, IRIS), autour de leur ouvrage L’enfance de l’ordre. Comment les enfants perçoivent le monde social, Seuil, 2017.

Discutantes: Annabelle Allouch, Mcf sociologie (UPJV, Curapp-ESS) et Céline Harvet, Mcf philosophie (UPJV, Curapp-ESS).