AàC – “Langues et diplomaties (du XVe siècle à nos jours)”, Université de Haute-Alsace, déc. 2022

Résumé

Si le principe d’une lingua franca est indissociable de la pratique diplomatique, il n’en repose pas moins sur de véritables jeux de pouvoir afin d’imposer l’usage d’une langue par rapport à une autre. Cette relation, à la fois politique et culturelle, entre langues et diplomaties a déjà fait l’objet de plusieurs travaux, souvent dédiés à une période et/ou à une pratique diplomatique donnée. L’objectif de ce colloque international, organisé les 7, 8 et 9 décembre 2022 à l’université de Haute-Alsace, sera donc d’embrasser l’ensemble de l’histoire diplomatique européenne, de l’établissement des premières diplomaties permanentes à nos jours, mais aussi dans sa diversité de pratiques. Par cette approche volontairement englobante, il s’agira d’identifier les stratégies d’adaptation pour mettre en œuvre à la fois la pratique diplomatique mais aussi une certaine conception, politique, sociale et culturelle, de la diplomatie et de son exercice.

Continuer la lecture de « AàC – “Langues et diplomaties (du XVe siècle à nos jours)”, Université de Haute-Alsace, déc. 2022 »

Publication – Trịnh Văn Minh (dir.), “La francophonie en Asie-Pacifique. La formation universitaire française et francophone en Asie-Pacifique”, à paraître en 2020 aux PU d’Aix-Marseille.

Ce numéro porte sur les formations françaises et francophones face à la mondialisation. Les formations françaises et francophones font partie du paysage universitaire vietnamien dès le début du xxe siècle et constituent toujours un choix privilégié de la jeunesse du pays. Cela se traduit notamment par le nombre croissant d’étudiants Vietnamiens inscrits dans des filières de formation soutenues et accompagnées par les partenaires français et francophones, sans compter ceux qui partent étudier dans les établissements des pays francophones. Les différentes spécialisations en sciences et technologies, en sciences sociales et humaines, etc., dispensées en langue française attirent toujours un large public de jeunes Vietnamiens. Ce qui montre que la mondialisation est loin d’être aussi menaçante qu’on le croyait dans l’enseignement supérieur, et que le choix des formations dépend de plusieurs facteurs, la qualité et la diversité étant parmi les plus importants.

AàC – La diplomatie culturelle depuis 1945 dans le monde : rayonnement, influence, coopération.

 En France, l’étude de la diplomatie culturelle, au croisement entre les domaines de l’histoire culturelle et l’histoire des relations internationales, est un champ de recherche relativement récent et encore peu exploité. Quelques ouvrages collectifs tentent d’aborder la diplomatie culturelle d’un point de vue global depuis les années 2010 [Dulphy, et al., 2010; Dubosclard, et al., 2002], mais l’étude de la diplomatie culturelle reste essentiellement fragmentaire, par le biais d’études de cas. L’historiographie des Etats-Unis est plus fournie, à travers des études sur le soft power [Nye, 2004], sur l’usage de la culture durant la Seconde Guerre mondiale (par le biais de l’agence United States Office of War Information) ou dans le contexte de la Guerre froide (propagande anti-communiste et mise en avant du modèle démocratique occidental). Ailleurs, la faiblesse de l’historiographie dans ce domaine tient peut-être aux formes et enjeux multiples de la diplomatie culturelle, à son développement récent (deuxième moitié du XXème siècle) ou à la difficulté d’en donner une définition générique.

Continuer la lecture de « AàC – La diplomatie culturelle depuis 1945 dans le monde : rayonnement, influence, coopération. »
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search