Thèse soutenue: Robert Owen, pédagogue de la modernité ?

Marie Vergnon soutiendra, le 12 décembre 2013 à l’université de Lorraine, sa thèse en sciences de l’éducation préparée sous la direction de Loïc Chalmel, consacrée à “Robert Owen, pédagogue de la modernité ?“.

Présentation:
Le personnage de Robert Owen (1771-1858) est associé à l’histoire de la scolarisation de la petite enfance grâce à la création de l’Infant School de New Lanark en Écosse (1816). Cette école n’était cependant que la première étape de son projet. Le réformateur social souhaitait changer la société par l’éducation : son oeuvre pédagogique se révèle donc bien plus vaste. Notre travail de recherche se propose d’éclairer ses réalisations éducatives destinées à l’ensemble de la population.
Owen considérait cependant son expérience écossaise comme un « compromis » avec sa philosophie sociale. Nous avons donc tenté de comprendre ses conceptions théoriques au-delà de ce qu’il put mettre en œuvre.Il revendiquait l’originalité de ses propositions. Celles-ci sont interrogées à l’aune du courant pédagogique majeur des 18ème et 19ème siècles, celui de la modernité éducative (Hameline ; Houssaye).

Par ailleurs, un article sur cette Infant School vient de paraître dans la revue Recherches et éducation. Il est disponible en ligne en version intégrale:
Marie Vergnon (2013). “Robert Owen, James Buchanan et l’Infant School de New Lanark“, Recherches en éducation, n° 17, octobre 2013, pp. 149-161.