Publication – Michel Christian, Joëlle Droux, Rita Hofstetter (dir.), « Construire la paix par l’éducation : réseaux et mouvements internationaux au XXe siècle. Genève au cœur d’une utopie », Alphil, 2020.

Le 2 juin 1913 s’ouvre à Paris le Xe Congrès international des femmes qui débouche sur un souhait : « Que les femmes s’initient au pacifisme, suprême affirmation du droit humain, et qu’elles s’en inspirent dans l’éducation des enfants. » On ne saurait mieux dire le lien étroit qui unit déjà combat pacifiste et enjeux éducatifs à la veille de la Première Guerre mondiale.

Cet ouvrage met précisément en lumière la façon dont les terrains éducatifs ont été traversés au fil du XXe siècle par une diversité de causes transnationales portées par la conviction que la paix se construit par l’éducation. À l’épicentre de ces réseaux, un lieu qui est bien plus qu’une ville: Genève, modeste cité lémanique qui se transforme à partir de 1919 en une véritable ruche internationaliste avec l’arrivée des premières grandes organisations internationales chargées de bâtir un nouvel ordre mondial.

L’ouvrage montre le rôle conféré à l’éducation afin de favoriser cette solidarité universelle et de faire circuler en Europe et dans le monde ces valeurs pacifistes qui nourrissent l’« esprit de Genève ». Les contributions dévoilent la diversité des acteurs individuels (pédagogues, psychologues, médecins, politiciens) et collectifs (réseaux scientifiques, mouvements associatifs et militants) engagés dans cette dynamique réformiste, et cela bien au-delà de l’entre-deux-guerres. Elles donnent à voir la richesse des initiatives alimentant cet élan pacifiste auprès des jeunes, entre les mains desquels se jouerait le devenir de la démocratie et de l’humanité. Les auteurs examinent aussi les controverses, les tensions et les concurrences qui entourent ces élans internationalistes. En mettant au jour les tribulations et les transformations de ces projets réformistes dans le temps et l’espace, l’ouvrage propose de nouveaux éclairages sur la genèse transnationale des politiques éducatives contemporaines.

Publication – Mario Gecchele, Paola Dal Toso, « Educare alla diversità. Una prospettiva storica », 2019.

Chi si occupa per dovere o per professione di educazione percepisce senz’altro la difficoltà e la complessità dell’educare e del prendersi cura in un mondo diventato ormai “villaggio globale” in cui le diversità, pur essendo di per sé un valore, sono vissute spesso con diffidenza.

Il presente lavoro, frutto dell’impegno di alcuni studiosi, intende far riflettere sulle “diversità” a partire da un approccio storico, nella convinzione che il nostro modo di pensare e di agire, cioè la nostra cultura sia frutto di una lunga evoluzione che viene dal passato.

Non è uno sguardo rivolto all’indietro, tutt’altro; fare memoria di ciò che sono state le azioni educative, i movimenti sociali, le istituzioni e le parole per nominare il “diverso” aiuta, da un lato, a evidenziare le ripetizioni e le storture costruite nel tempo e, dall’altro, a porvi rimedio, a riflettere altrimenti per migliorare il pensiero e le azioni educative.

Bourse doctorale – EM Lyon Business School

emlyon business school offre une bourse doctorale pour financer un projet de recherche sur le thème de l’éducation en école de commerce. En mobilisant à la fois des méthodes quantitatives (data science) et qualitatives (entretiens biographiques), il s’agira d’identifier les facteurs motivant les choix d’orientation des étudiant.e.s, et de comprendre comment leurs représentations façonnent leur parcours académique et professionnel. Le travail de thèse consistera à réaliser une analyse longitudinale de ces représentations et comportements.

Cette recherche visera notamment à saisir les répercussions protéiformes des crises récentes (crise économique de 2008, crise sanitaire actuelle) sur les aspirations, projets d’avenir, et choix de carrière des étudiant.e.s. L’étudiant.e travaillera à emlyon business school sous la supervision des professeurs D. Courpasson et J. Savinien. Tout au long de sa thèse, l’étudiant.e bénéficiera également du suivi régulier d’un comité de thèse incluant d’autres professeurs spécialistes des thématiques abordées.

Le contrat doctoral est un CDD de 4 ans à partir du 1er septembre 2020 avec une charge d’enseignement de 90h/an (cours élémentaires en science des données).

Conditions :

  • Avoir une appétence pour les méthodes quantitatives (maîtrise des outils statistiques et data science appréciée)
  • Avoir déjà conduit des entretiens qualitatifs
  • Avoir un intérêt marqué pour les sciences sociales et la pluridisciplinarité

Candidatures :

  • Nous encourageons les candidat.e.s à postuler au plus tôt ; la sélection commence immédiatement et durera jusqu’à ce qu’un.e candidat.e soit sélectionné.e.
  • Contacter les encadrants ci-dessous en précisant vos motivations, intérêts scientifiques, et indiquant le nom et les coordonnées de deux références vous recommandant pour ce doctorat.
  • Contacts : – David Courpasson, Professeur en sociologie à emlyon business school. email : courpasson [at] em-lyon.com – Jean Savinien, Professeur Associé en sciences des données à emlyon business school, Maître de Conférences en mathématiques à l’Université de Lorraine. email : savinien [at] em-lyon.com

Publication – « Genre, images et représentations dans les sphères de l’éducation, de la formation et du travail » (Sophie Devineau et Nassira Hedjerassi, dirs.)

Presses universitaires de Rouen et du Havre , 2019.

Résumé : les images concourent à organiser un monde sexué qui va imprimer sa marque tout au long de la formation des individus. Cet ouvrage rend compte de diverses situations dans l’éducation scolaire et universitaire autant que dans les métiers. Il est ainsi possible de repérer les stéréotypes à l’œuvre afin d’envisager les modalités de leur contrôle pour contribuer à une action publique progressiste. En effet, l’entreprise de dévoilement de la mécanique des rapports sociaux de sexe ouvre de nombreuses perspectives de déconstruction des catégories de pensée qui autrement passent le plus souvent inaperçues tant le système de genre est intégré à la vie ordinaire. Participant ainsi à la dynamique sociale portée par les mouvements pour l’égalité entre les sexes, cet opus s’adresse notamment aux acteurs et actrices de l’éducation et de la formation.