Parution – Sylvie Moret Petrini, “L’enfance sous la plume.La diffusion de l’écriture éducative en Suisse romande, 1750-1820”, PUR, 2022

https://www.pur-editions.fr/product/5643/l-enfance-sous-la-plume

Systématiquement recommandée par les traités pédagogiques, l’observation des enfants se développe dès le milieu du XVIIIe siècle, dans le sillage des Lumières et de l’essor des sciences. Pères, mères, précepteurs et gouvernantes sont désormais exhortés à prendre la plume dans le cadre de leur mission éducative. Et ils ne sont pas les seuls. Enfants et jeunes gens se voient aussi fortement encouragés à tenir un journal, auquel on attribue de nombreuses vertus.

Fondé sur l’analyse d’une centaine de journaux personnels conservés dans les archives de Suisse romande, le présent ouvrage retrace l’émergence de ces nouvelles pratiques d’écriture, issues d’une ère de renforcement de la cellule familiale, et remonte aux modèles qui leur ont donné naissance. Il questionne également la perception que les acteurs de l’éducation ont de leurs rôles respectifs.

Cette écriture éducative traduit le nouveau regard porté sur l’enfant et sur son développement, ainsi que la pénétration des théories pédagogiques au sein des familles. Tout comme elle dévoile les dilemmes des parents, partagés entre fidélité aux principes prônés et impératifs sociaux. Incluant les jeunes scripteurs et scriptrices, elle permet de reconstituer l’expérience enfantine. On voit ainsi émerger l’enfant acteur de son éducation, fille ou garçon, qui au fil des pages revendique sa capacité à gérer, non seulement sa formation, mais sa propre existence.

La promotion du journal d’éducation dans le cadre d’une nouvelle vision de l’enfant

  • Un instrument de connaissance
  • Une promesse d’amélioration pour les enfants et les adolescents
  • Une théorisation du journal à bout touchant ?

Le journal éducatif aux mains des précepteurs et gouvernantes

  • Un désir naissant de professionnalisation
  • L’écriture éducative : source de légitimité
  • Adapter le journal éducatif de Stéphanie-Félicité de Genlis

Les parents et la plume

  • Responsabilités et sentiments : des rôles parentaux redéfinis
  • Écrire la maternité
  • La plume paternelle : entre observation et réflexion

Les enfants et l’écriture diaristique

  • Élaborer son journal
  • La plume émancipatrice

AàC – ISCHE Standing Working Groups

https://convegni.unicatt.it/ische43-swgs

The Standing Working Groups (SWG) are small, thematically organized research groups within ISCHE, designed to coordinate research and discussion on a set topic, guided by specific research goals, for a set period of time. SWGs are automatically granted two parallel session slots on the programme of each ISCHE annual conference (in ISCHE Byelaws).

Proposals should be a maximum of 500 words excluding bibliography.

Please note that all proposals must be submitted through the conference electronic system by selecting the respective SWG.

You can find more on any below-mentioned SWG here.

Gendering Local, National, Regional, Transnational and Supra-National Histories of Education

Convenors: Nelleke Bakker (Netherlands), Deirdre Raftery (Ireland), Stephanie Spencer (United Kingdom), Tali Tadmor-Shimony (Israel), Kay Whitehead (Australia)

Visit the 2022 call for papers here.

Observatory for the History of Education (2019-2024)

Convenors: Thérèse Hamel (Canada), Lajos Somogyvári (Hungary), Marisa Bittar (Brazil)

Visit the 2022 call for papers here.

Growing up in out-of-home care: Histories of children and youths in foster families and residential homes

Convenors: Joëlle Droux (Switzerland), Jeroen J.H. Dekker (Netherlands), Els Dumortier (Belgium), Aurore François (Belgium), David Niget (France)

Visit the 2022 call for papers here.

The History of Educational Funding: Models, Debates and Policies in an International Perspective (1800-2000)

Convenors: Clémence Cardon-Quint (France), Damiano Matasci (Switzerland), Johannes Westberg (Netherlands)

Visit the 2022 call for papers here.

Material Hermeneutics and Remediation as Challenges in Visual Studies in Histories of Education

Convenors: Tim Allender (Australia), Inés Dussel (Mexico), Ian Grosvenor (United Kingdom), Karin Priem (Luxenbourg)

Visit the 2022 call for papers here.

Séance de séminaire – Sarah Curtis, “Small Worlds: The Culture of Childhood in Nineteenth-Century France”

La prochaine séance du séminaire d’histoire contemporaine de la France à l’Institute of Historical Research (Londres) aura lieu en ligne le lundi 15 novembre 2021 entre 18h30 et 19h30 heure de Paris. 

Le thème est  « Education et enfance dans le monde francophone contemporain » et nous sommes ravi.e.s d’accueillir Sarah Curtis (San Francisco State University) pour une communication intitulée ‘Small Worlds: The Culture of Childhood in Nineteenth-Century France‘ et Rebecca Rogers (Université de Paris) dont la communication porte sur ‘The lessons of biography in the history of 19th-century girls’ education’.  Christina de Bellaigue (University of Oxford) présidera la séance. 

Les deux participantes ont enregistré leur communication que vous pouvez regarder sur ce site : http://frenchhistorysociety.co.uk/blog/?p=3091 Pour assister au séminaire merci de bien vouloir vous inscrire via cette page https://www.history.ac.uk/events/education-and-childhood-modern-francophone-world 

Le séminaire consistera en une discussion d’une heure avec la présidente de séance, nos deux invitées, et les membres du public.  

Le programme du séminaire pour le premier semestre est disponible ici : 

https://www.history.ac.uk/seminars/modern-french-history

Si vous souhaitez vous inscrire à notre liste de diffusion, merci de me contacter à charlotte.faucher@manchester.ac.uk 

Journée d’études – Qui a gardé les enfants ? Pour une histoire sociale des prises en charge extra-familiales des enfants du premier âge depuis 1945, 22 nov. 2021, ENS Lyon

https://calenda.org/920263

« Qui gardera les enfants ? », se demandait l’historienne et mère Yvonne Kniebiehler en publiant ses mémoires. La question occupe l’actualité depuis plus d’un demi-siècle. Pourtant, la perspective historique sur cette période reste aujourd’hui étonnamment absente.

Continuer la lecture de « Journée d’études – Qui a gardé les enfants ? Pour une histoire sociale des prises en charge extra-familiales des enfants du premier âge depuis 1945, 22 nov. 2021, ENS Lyon »

AàC – “Repenser les inégalités de l’enfance et de la jeunesse en temps de crises”, revue des Sciences sociales

Sous la responsabilité de Régine Sirota (Université Paris Descartes, CERLIS) et Sylvie Octobre (Ministère de la Culture/Centre Max Weber)

Continuer la lecture de « AàC – “Repenser les inégalités de l’enfance et de la jeunesse en temps de crises”, revue des Sciences sociales »

Parution – History of Education, Volume 49, Issue 5 (2020)

https://www.tandfonline.com/toc/thed20/49/5?nav=tocList

‘Wading through children’s tears’: the emotional experiences of elementary school inspections, 1839–1911

Russell Grigg

Child guidance, dynamic psychology and the psychopathologisation of child-rearing culture (c. 1920-1940): a transnational perspective

Nelleke Bakker

Cleavage structures and school politics: a Rokkanian comparative-historical analysis

Katharina Sass

‘Gems Unwrought Can Form Nothing Useful’: Socialist China’s Pedagogical Erasure of Individuality, 1949–1958

Zhipeng Gao

A very English revolution: the impacts of co-residence at the University of Oxford

Dennis A. Ahlburg & Brian P. McCall

Parution – “Cultivating Children and Youth: Transnational Explorations of the Urban and the Natural”, History of Education, Volume 49, Issue 4 (2020)

https://www.tandfonline.com/toc/thed20/49/4?nav=tocList

Editorial: Cultivating children and youth: transnational explorations of the urban and the natural

Ian GrosvenorFrederik Herman & Siân Roberts

‘Nature’ in German colonial literature for children and young people

Elke Kleinau & Lilli Riettiens

The urban and the natural in education reform: the development of Hamburg Schullandheime (rural school hostels) in the 1920s

Christine Mayer

Natura et urbis in the socio-educational renovation of Barcelona City Council (1909–1933)

Francisca Comas Rubí & Sara González Gómez

Cultivating an ‘earthly paradise’: nature, informal education, and the contested politics of youth citizenship, 1910s–1940s

Siân Roberts

‘Dirt and the child’: a textual and visual exploration of children’s physical engagement with the urban and the natural world

Ian Grosvenor & Kevin Myers

The multiple logics of school gardening: a ‘return to nature’ or ‘love of labour’?

Elsie Rockwell

Images of industrial life and vocational training: Scouting as a liminal space for educating a workers’ elite in 1920s Luxembourg

Frederik Herman & Karin Priem

From savages to capitalists: progressive images of education in the UK and the USA (1920–1939)

Sjaak Braster & María del Mar del Pozo Andrés

Parution – Sarah Glassford et Amy J. Shaw (eds.), “Making the Best of It. Women and Girls of Canada and Newfoundland during the Second World War”, UBC Press, 2020

https://www.ubcpress.ca/making-the-best-of-it

Many women who lived through the Second World War believed it heralded new status and opportunities, but scholars have argued that very little changed. How can these interpretations be reconciled? Making the Best of It examines the ways in which gender and other identities intersected to shape the experiences of female Canadians and Newfoundlanders during the war. The contributors to this thoughtful collection consider mainstream and minority populations, girls and women, and different parts of Canada and Newfoundland. They reassess topics such as women’s presence in the military and in munitions factories, and tackle entirely new subjects such as wartime girlhood in Quebec.

Collectively, these essays broaden the scope of what we know about the changes the war wrought, and draw on diverse methodologies to address wider debates about memory, historiography, and feminism.

Making the Best of It offers new insights into the impact of the Second World War and lays the foundation for a better understanding of the dramatic alterations that occurred in the lives of women and girls in Canada after the 1940s.

Students and scholars of history, women’s studies, and childhood studies will find this work compelling, as will others interested in women’s and gender history, children’s history, and the history of Canada and/or Newfoundland during the Second World War.

Parution – Kyle E. Ciani, “Choosing to Care. A Century of Childcare and Social Reform in San Diego, 1850-1950”, University of Nebraska Press, 2019

https://www.nebraskapress.unl.edu/nebraska/9781496214591/

In Choosing to Care, Kyle E. Ciani examines the long history of interactions between parents and social reformers from diverse backgrounds in the development of social welfare programs, particularly childcare, in San Diego, California. Ciani explores how a variety of people—from destitute parents and tired guardians to benevolent advocates and professional social workers—connected over childcare concerns in a city that experienced tremendous demographic changes caused by urbanization, immigration, and the growth of a local U.S. military infrastructure from 1850 to 1950.

Choosing to Care examines four significant areas where San Diego’s programs were distinct from, and contributed to, the national childcare agenda: the importance of the transnational U.S.–Mexico border relationship in creating effective childcare programs; the development of vocational education to curtail juvenile delinquency; the promotion of nursery school education; and the advancement of an emergency daycare program during the Great Depression and World War II. Ciani shows how children from families in unstable situations, especially children from Native American, Asian, Mexican-descent, African American, and impoverished Anglo families, challenged a social reform system that defined care as both social control and behavioral regulation.

Choosing to Care incorporates a broader definition of childcare to include efforts by governmental and organizational bodies and persons to maintain and nurture the physical, mental, and social health and development of minors when parents and guardians cannot do so. It offers a more complex understanding of how multiple avenues and resources established social welfare in San Diego and other West Coast cities.

Parution – “Higher Education in the United States”, History of Education Quarterly, Volume 61 – Issue 3 – August 2021

https://www.cambridge.org/core/journals/history-of-education-quarterly/issue/1A6DBF2A140C6A164E0BBC9994F8AA16

Special Section on Higher Education in the United States

Editorial Introduction : New Directions in Higher Education History

A. J. Angulo and Jack Schneider

Articles

How Austerity Politics Led to Tuition Charges at the University of California and City University of New York

Jennifer M. Nations

The Right to Residency: Mobility, Tuition, and Public Higher Education Access

Camille Walsh

What Happened to Your College Town: The Changing Relationship of Higher Education and College Towns, 1940–2000

Kate Rousmaniere

Policy Dialogue

The Problems and Promises of Higher Education in the United States

Sara Goldrick-Rab and David Labaree


Article

“Subtle, vicious effects”: Lillian Steele Proctor’s Pioneering Investigation of Gifted African American Children in Washington, DC

Sevan G. Terzian

Parution – Anne Hugon, “Être mère en situation coloniale Gold Coast, années 1910-1950”, Editions de la Sorbonne, 2020

http://www.editionsdelasorbonne.fr/fr/livre/?GCOI=28405100182140

Pour une grande majorité des Africaines, la « rencontre coloniale » s’est faite à la maternité, au dispensaire et au centre de Protection maternelle et infantile, plus encore qu’au travail ou dans les bureaux de l’administration. Cet ouvrage analyse les conséquences de la colonisation sur les femmes colonisées, en mettant en valeur l’une des activités cruciales de ces dernières : mettre au monde des enfants et les élever.

Dans un contexte général de préoccupation démographique, à laquelle la colonie britannique de Gold Coast (futur Ghana) n’échappe pas, les autorités coloniales et les élites africaines tentent de lutter contre la mortalité maternelle et infantile, dans le but d’accroître la population locale. Comment sont déployées les politiques de médicalisation de la grossesse et de l’accouchement ? Comment sont-elles reçues ? L’histoire des institutions dévolues à la santé maternelle et infantile éclaire celle de leur personnel et de leurs usagères. Comment ont été redéfinis la physiologie de la maternité et le rôle social de mère, des concours « du plus beau bébé » à la formation de centaines de sages-femmes ? Les mères étant largement tenues pour responsables de la mortalité infantile par leurs « mauvaises pratiques », que prévoit-on pour les « éduquer » et comment réagissent-elles à ces méthodes ? Les sources de l’administration médicale, croisées avec de nombreux entretiens, documents privés et autres archives de presse, montrent les expériences multiples des mères africaines en situation coloniale.

A paraître – Danielle Quéruel, “La guerre, le livre et l’enfant”, Éditions et Presses universitaires de Reims, 2021

https://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100659840

Enfants du front ou de l’arrière, les jeunes ont été témoins et acteurs de la Grande Guerre. L’abondante littérature qui leur était destinée (cahiers d’écoliers, correspondance, cartes postales, livres d’or des morts, carnets de guerre, affiches, manuels scolaires, romans, albums, périodiques) permet de faire revivre, cent ans plus tard, cette période troublée. La Première Guerre mondiale intervient à l’issue d’un long XIXe siècle qui a modifié la place de l’enfant dans la société française. Plus rare, l’enfant devient le centre et le capital affectif et social d’une famille de plus en plus nucléaire. Sa scolarisation tend à devenir primordiale. La République y pourvoit et l’école permet à la fois d’inventer la petite enfance et de repousser la limite de l’entrée dans le monde du travail. Cependant, loin d’être préservés du conflit par les adultes, les enfants deviennent « un enjeu caché de la guerre, » pour reprendre Stéphane Audoin-Rouzeau. Cette époque est également marquée par l’avènement, à partir de la décennie 1860, d’une première culture de masse, fondée sur une culture de l’imprimé. Conjuguée à l’intérêt nouveau porté à l’enfant, la diffusion massive du support imprimé encourage l’éclosion d’une littérature de jeunesse qui sera mobilisée dans une guerre qu’un certain nombre d’historiens décrivent comme « totale ». 14-18 est donc le moment par excellence où le livre peut servir de passeur entre un événement factuel dans sa brutalité, « la guerre », et une catégorie culturelle en pleine mutation, « l’enfance ».

A paraître – Emmanuelle Berthiaud, François Léger ET Jérôme van Wijland (dir.), “Prévenir, accueillir, guérir. La médecine des enfants de l’époque moderne à nos jours”, PU Septentrion, 2021

https://www.septentrion.com/FR/livre/?GCOI=27574100014190

De quoi les enfants souffrent-ils ? Où les soigner et les accueillir ? Comment et quand les vacciner ? Dans la théorie et la pratique médicales, le souci de l’enfance a une histoire, non linéaire et aux multiples facettes, que ce livre veut explorer. Il montre, à travers une série d’éclairages variés et détaillés, la manière dont la conscience d’une spécificité de l’enfant a contribué à modeler la médecine depuis l’époque moderne.

Les enfants sont tour à tour, de la part des parents, des médecins ou de l’État, objets de curiosité scientifique, de sollicitude ou encore d’inquiétude. Des études savantes, que viennent enrichir les témoignages de deux médecins, font se croiser l’histoire de la pensée médicale, des pratiques vaccinales, de l’architecture hospitalière et des institutions de la santé publique.

Les textes de cet ouvrage sont issus de deux journées d’étude tenues en septembre 2018 à l’Université de Picardie Jules Verne et à l’Académie nationale de médecine.

Parution – Vincent Cousseau (dir.), “Jeux interdits – La transgression ludique de l’Antiquité à nos jours”, PU Limoges, 2016

http://www.pulim.unilim.fr/index.php?option=com_booklibrary&task=view&id=862&Itemid=9&catid=9

Un fils de sénateur romain peut-il se donner en spectacle aux Jeux du cirque ? Une femme de la bonne société à la Renaissance peut-elle jouer aux cartes en compagnie masculine ? Et un séminariste peut-il pratiquer le football dans l’Italie du XXe siècle ?

Lorsque le jeu détache ses protagonistes de leurs appartenances sociales, il invite à questionner les valeurs, les codes et les conventions de la société. Jusqu’à l’époque contemporaine, l’activité ludique fait l’objet d’un puissant contrôle social exercé par les autorités politiques, civiles et religieuses. Critique morale, réprobation sociale et sanctions pénales engendrent une surveillance des joueurs et de leurs jeux qui entre en tension avec l’exercice des libertés individuelles et collectives.

Mais à ce jeu du chat et de la souris, les joueurs parviennent à se glisser entre les mailles du filet des autorités et à préserver la pratique des jeux interdits.

Parution – “Infantesa, arts i educació: reptes metodològics en la historiografia educativa” [Enfance, arts et éducation : défis méthodologiques en historiographie pédagogique], revue Educació i Història, n° 37, 2021

http://revistes.iec.cat/index.php/EduH/issue/view/9946/showToc

Monographic theme

Presentation. Childhood, Arts & Education: Methodological Challenges in Educational HistoriographyPDF
Pere Capellà Simó, Llorenç Gelabert Gual9-15
Pedagogical Orientations of the Painter Fèlix Mestres Borrell (1873-1933): Primary SchoolPDF
Pere Capellà Simó17-51
Gaston Quénioux and the reform in the teaching of drawing in the early twentieth century in FrancePDF
Renaud d’Enfert53-82
Manuel Borguñó and musical education in the schools of the Ateneu Igualadí de la Classe Obrera (1921-1930)PDF
Javier González Martín83-105
200 school songs before the Spanish Civil War in MajorcaPDF
Miquel Jaume Campaner107-134
The drawing manuals by Luis Gil de VicarioPDF
Esther Collados Cardona135-163
International dissemination of Zoltán Kodály’s concept of musical educationPDF
Zsuzsanna Polyák, Gábor Bodnár165-194
Music and school in Catalan-speaking lands: influences of the Segarra methodology on its implementationPDF
Llorenç Gelabert Gual, Xavier Motilla Salas195-220

Parution – María Isabel Orellana et Nicole Araya Oñate, “Educación de las infancias: entre el hogar y la escuela (1880-1915)” [L’éducation des enfants : entre la maison et l’école (1880-1915)], Museo de la Educación Gabriela Mistral, 2016

https://www.museodelaeducacion.gob.cl/publicaciones/educacion-de-las-infancias-entre-el-hogar-y-la-escuela-1880-1915

Français

Cette publication traite d’une partie de l’histoire de l’éducation des enfants : l’éducation des plus jeunes enfants entre 1880 et 1915. Toutefois, avant d’analyser le système mis en place au Chili, les auteurs proposent de parler de l’enfance au pluriel, étant donné que l’expérience de l’enfance varie selon la classe, le sexe, le lieu et l’époque.

La relation entre l’histoire et l’enfance, la problématisation de l’enfance en Europe et ses répercussions dans notre pays, l’émergence de l’enfance comme préoccupation sociale et objet d’éducation, l’institutionnalisation de l’éducation précoce et la mise en place du Kindergarten au Chili sont les différents thèmes examinés dans cette recherche.

Espagnol

Esta publicación aborda una parte de la historia de la educación de las infancias: aquella destinada a las y los más pequeños que se desarrolla entre 1880 y 1915. Sin embargo, antes de analizar el sistema que se establece en Chile, las autoras plantean la necesidad de hablar de las infancias en plural debido a que la experiencia de ser niña o niño fue variando según la clase, el género, el lugar y el tiempo que cada una o uno habitó.

La relación historia e infancia, la problematización de la niñez en Europa y su repercusión en nuestro país, la irrupción de la infancia como preocupación social y objeto de educación, la institucionalización de la educación inicial y la implementación del Kindergarten en Chile son las distintas temáticas que se examinan en esta investigación.

Parution – “Images, discourses and texts in history of Education. Current methodological challenges”, revue Historia y Memoria de la Educación, No. 10 (2019)

http://revistas.uned.es/index.php/HMe/issue/view/1270

Introduction

Special Issue

Historical Researches

Parution – “Juegos populares y educación en la historia” [Jeux populaires et éducation dans l’histoire], n°38, revue Historia de la educación, 2019

https://revistas.usal.es/index.php/0212-0267/issue/view/hedu201938

Dossier

Antonio S. Almeida Aguiar y Juan Francisco Cerezo Manrique, Presentación. Los juegos tradicionales: una aproximación desde la Historia de la Educación [Présentation : Les jeux traditionnels : une approche de l’histoire de l’éducation]

Andrés Payà Rico, El juego popular y tradicional en la historia de la educación española contemporánea [Les jeux populaires et traditionnels dans l’histoire de l’éducation espagnole contemporaine.]

Ignacio López de Prado Ortiz-Arce, Instruyendo sobre la recreación: Alcocer y la moderación en el xvi, clave en la educación para el juego [Instruire la récréation : Alcocer et la modération au XVIe siècle, une clé pour l’éducation ludique]

Jorge Cáceres-Muñoz, Presencia y relevancia de los juegos populares en el Boletín de la Institución Libre de Enseñanza [Présence et pertinence des jeux populaires dans le bulletin de l’Institución Libre de Enseñanza (L’Institution libre d’enseignement).)

Antonio S. Almeida Aguiar y Ulises S. Castro Núñez, Los juegos tradicionales y la educación en Canarias: de las propuestas del siglo xix a las regulaciones autonómicas [Jeux traditionnels et éducation aux îles Canaries : des propositions du XIXe siècle aux réglementations autonomes]

Enrique Jiménez Vaquerizo, Retrospectiva histórica del juego y deporte tradicional a través de la cultura segoviana [Rétrospective historique du jeu et du sport traditionnels à travers la culture ségovienne]

Jordi Brasó Rius y Xavier Torrebadella Flix, El juego popular de las cuatro esquinas:30variantes para recuperar su uso en la educación del siglo xxi [Le jeu populaire des quatre coins : 30 variantes pour récupérer son utilisation dans l’éducation au XXIe siècle.]

Varia

Enrique Asenjo Travesí, El concepto de infancia en la Baja Edad Media en Castilla a través de los «Espejos de Príncipes» (siglos xiii-xv) [Le concept d’enfance à la fin du Moyen Âge en Castille à travers les “Espejos de Príncipes” (XIIIe-XVe siècles)]

Juan Luis Monreal Pérez, El uso de las lenguas en los sistemas de enseñanza de la Europa renacentista [L’utilisation des langues dans les systèmes éducatifs de l’Europe de la Renaissance]

Miriam Bastos Marzal, Retrato de familia a contraluz: el aprendizaje musical de Angéli-que Diderot y la educación ilustrada de las mujeres [Portrait de famille à contre-jour : l’apprentissage musical d’Angélique Diderot et l’éducation éclairée des femmes.]

Alfonso Heredia Manrique, Los manuales pioneros en la construcción de la Didáctica General en España [Les manuels pionniers dans la construction de la Didactique Générale en Espagne]

Francisco Javier Rodríguez Méndez, Luis Domingo de Rute, arquitecto de modelos para la construcción de escuelas públicas en España a comienzos del siglo xx [Luis Domingo de Rute, architecte de modèles pour la construction d’écoles publiques en Espagne au début du XXe siècle.)

José-Manuel González González, La arquitectura escolar de Badajoz entre 1900 y 1975 [L’architecture scolaire à Badajoz entre 1900 et 1975]

José Carlos Sanchidrián Fernández, Los cómics en la construcción de la propuesta educativa en el primer franquismo [La bande dessinée dans la construction de la proposition éducative au début de la période franquiste]

M.ª Cristina Hernández Castelló, Una experiencia educativa televisada en España entre la década de los 60 y los 80. El programa Misión Rescate [Une expérience éducative télévisée en Espagne entre les années 1960 et 1980. Le programme Misión Rescate]

Ademir Valdir dos Santos, A escola primária teuto-brasileira rural: educação e sincretismo em Santa Catarina [L’école primaire rurale germano-brésilienne : éducation et syncrétisme à Santa Catarina]