Colloque – « L’habit ne fait pas l’élève », 22-23 oct. 2021, cité de Sorrèze

Vendredi 22 octobre

Matin – 8h45-12h30 – Présidence de séance : Rémy Cazals

Accueil des participants : Mme Claudie Bonnet Présidente du syndicat mixte de l’Abbaye-école de Sorèze et Mr François Godicheau directeur de Framespa. Présentation du colloque par Véronique Castagnet-Lars

  • 9h30-10h – « L’identité de l’élève à travers ses vêtements. Une approche juridique », Adrian Loretan, Professeur en histoire du droit de l’Église, Université de Lucerne (Suisse)
  • 10h-10h30 – « L’habit fait-il le genre de l’écolier ? La question du genre à l’épreuve de l’institution scolaire dans la France des années 1950-1970 », Aude Le Guennec, Enseignant-chercheur en anthropologie de la mode, Université Heriot-Watt, Ecosse (UK) & Nicolas Coutant, Directeur Adjoint, Musée National de l’Éducation (Munaé), Rouen

Débat – échanges

Présidence de séance : Véronique Castagnet-Lars

  • 11h30-12h – « Lacordaire et l’uniforme sorézien », Marie-Thérèse Duffau, Chargée de recherche au CNRS/FRAMESPA

Débat – échanges

Après-midi 14h-18h30

  • 14h15-15h15 – « Questionner le vêtement à l’école : retour sur une expérience pédagogique menée avec les élèves de Sorèze », Nathalie Lasportes, Professeur des écoles, et ses élèves de CE1

15h15-16h45 – visite de l’Abbaye-école pour tous les participants, accompagnés des élèves de l’école primaire

Présidence de séance : Guy Astoul

  • 17h00-17h30 – « Discipline et pratiques vestimentaires dans les écoles et universités médiévales XIIe-XVe siècles », Nathalie Gorochov, Professeure des Universités en histoire du Moyen Âge, Université de Paris-Est Créteil, Centre de Recherche en Histoire Européenne Comparée (C.R.H.E.C.).
  • 17h30-18h – « Codifier le vêtement des écoliers dans les structures éducatives aux XVIe-XVIIIe siècles », Véronique Castagnet-Lars, Maîtresse de conférences en histoire moderne, Université de Toulouse – Jean Jaurès, FRAMESPA

Débat – échanges

Samedi 23 octobre 2021

Matin 9h-12h30 – Présidence de séance : Caroline Barrera

  • 9h-9h30 – « Bernhard Christian Faust (1755-1842) ou le projet d’un vêtement libre, sain, uniforme et national », Alexa Craïs, Maîtresse de conférences en allemand, Université de Toulouse – Jean Jaurès (France)
  • 9h30-10h – « Les élèves du secondaire et l’uniforme. Entre signe distinctif apprécié, fardeau financier et carcan antihygiénique (1802-1914) », Jean-François Condette, Professeur en histoire contemporaine à l’Université de Lille (INSPE-Académie de Lille-HdF) et membre du laboratoire IRHIS (UMR-CNRS 8529)

Débat – échanges

  • 10h30-11h – « Le vêtement et son langage dans le monde universitaire britannique au XXe siècle : retour sur quelques romans de campus », Jacques Cantier, Professeur d’histoire contemporaine, Université de Toulouse – Jean Jaurès (France)
  • 11h-11h30 – « Habillées à la dernière mode européenne… Le vêtement et l’école entre mission civilisatrice et émancipation. Religion, éducation, nation au Proche-Orient, des Ottomans aux États-nations (XIXe-XXe siècles) », Jérôme Bocquet, Professeur en histoire contemporaine à l’Université Tours et membre du laboratoire EMAM (Equipe Monde Arabe et Méditerranée) – UMR 7324 CITERES (CNRS / Université de Tours)
  • 11h30-12h – « L’habit fait-il l’assimilé? Expériences vestimentaires d’un élève de Casamance (Sénégal) de l’école de village à l’école normale (1930-1941) », Cécile Labrune-Badiane, Maîtresse de conférence à l’Université Assane Seck de Ziguinchor

12h30-13h – Conclusions du colloque

Argumentaire

Le récent renouvellement des recherches en histoire de l’éducation met en lumière le rôle d’un acteur jusque-là cité mais resté, dans le fond, méconnu : l’élève, quel que soit son âge, de la petite école à l’université. Historiens, archivistes, anthropologues, sociologues parviennent à placer écoliers et écolières dans les structures éducatives au sein desquelles ils évoluent, entourés de maîtres qui les aident à acquérir des compétences voire une formation professionnelle. Un nouveau regard doit désormais être porté sur ces acteurs de l’éducation afin de cerner davantage leur identité. Or cette dernière est fortement révélée par leurs vêtements, porteurs de signes et de symboles essentiel pour signifier la place de l’écolier dans la société qui lui est contemporaine. Le détournement du proverbe « L’habit ne fait pas le moine » place ainsi le lecteur dans cette réflexion centrale.

Plusieurs axes sont à privilégier dans cette exploration collective. Le premier consiste à poser la question des types de vêtements portés par les écoliers en fonction de leur âge, de leur sexe, de leur époque. La récente crise sanitaire a sans doute ajouté à la liste des accessoires vestimentaires le masque, en plus du couvre-chef, des chaussures, des ceintures, des barrettes etc qui agrémentent possiblement la tenue des élèves. Le deuxième axe revient sur la symbolique sociale, politique, religieuse, des vêtements portés, qu’ils soient prescrits, obligatoires, recommandés, interdits dans les structures éducatives par les différents pouvoirs (politique, religieux, mais aussi par le phénomène de mode qui relève d’une tendance plus sociale). Le troisième axe enfin devra s’attacher à l’évocation du corps de l’écolier et de l’écolière que le vêtement cache, dévoile en partie, change et s’adapte aux différentes activités de l’écolier (le tablier, la blouse scientifique, la tenue de sport etc).

Parution – « Varia », Cuadernos Chilenos de Historia de la Educación, Núm. 13 (2020)

Artículos

Parution – « Varia », Revista Brasileira de História da Educação, v. 21 n. 1 (2021)

https://periodicos.uem.br/ojs/index.php/rbhe/issue/view/1865

Artigos / Articles

Parution – Axel Hörstedt, « Latin Dissertations and Disputations in the Early Modern Swedish Gymnasium. A Study of a Latin School Tradition c. 1620-c 1820 », Göteborgs universitet, 2018

https://gupea.ub.gu.se/handle/2077/55897

This study is concerned with Latin dissertations and disputations in the early modern Swedish gymnasium in the period c. 1620 – c. 1820. Interest in early modern academic dissertations and disputations has increased during the last few decades and has generated a number of studies, while, on the other hand, gymnasial dissertations and disputations have not earned any scholarly attention at all, which makes this study the first of its kind. The aim is to give an overview of the practice of disputations in Swedish gymnasiums and also (to some extent) in primary schools. Characteristics and functions of printed gymnasial dissertations are analyzed and discussed, through consideration of typographic appearance, distribution in time, and choice of subject, as well as the role of the different participants (respondent, opponent, praeses and audience) and the question of authorship. Particular attention is paid to the social role of gymnasial dissertations by examination of paratexts (social peritexts), such as dedications, prefaces and congratulatory poetry. The primary material consists of almost 790 printed dissertations. The study contributes to our understanding of disputation culture and dissertations in general, by adding the gymnasial aspect of early modern Swedish dissertations and disputations, a previously overlooked text type. Numerous texts samples of the Neo-Latin used in gymnasial dissertations are also given. It is concluded that the act of disputation was an important didactic element in early modern Swedish education from the early seventeenth century until the beginning of the nineteenth century. Subjects of gymnasial dissertations corresponded to a high degree with the subjects of the gymnasial curriculum. The study covers a period of roughly two hundred years, meaning that it has been possible to notice diachronic changes in the material regarding choice of subjects as well as typographical features. Gymnasial dissertations in the seventeenth century were in general comprehensive, academic-like works which often included paratexts (dedications, congratulatory verses etc.). However, by the mid-eighteenth century almost all dissertations were short theses without paratexts. This study also provides a catalogue of printed gymnasial dissertations from the beginning of the 1620s to 1799.

A paraître – Yannick Clavé, « Les proviseurs de lycée au XIXe siècle (1802-1914). Servir l’État, former la jeunesse », PU Septentrion, 2021

https://www.septentrion.com/FR/livre/?GCOI=27574100513960

Créés en même temps que les lycées de garçons en 1802, les proviseurs se retrouvent au cœur de la vaste réorganisation du système éducatif engagée par Napoléon Bonaparte. Ils appartiennent à un corps qui se construit progressivement, par la volonté de l’État, tout au long du XIXe siècle et qui atteint son apogée sous la IIIe République. Fonctionnaires de l’encadrement intermédiaire, issus très majoritairement du monde de l’enseignement, de plus en plus fréquemment agrégés, les proviseurs sont environ 1 200 à exercer jusqu’en 1914 (parmi lesquels 108 prêtres). Être proviseur, c’est, tout à la fois, diriger un établissement scolaire, servir l’État et affirmer son rôle d’éducateur pour former la jeunesse. Hommes de terrain, au contact avec une multitude d’acteurs au quotidien dans et en-dehors du lycée, leur travail est considérable. Ils sont aussi au cœur des enjeux sociaux et politiques de leur époque, devant faire vivre une culture républicaine et laïque.

Parution – López-Ocón, Leoncio, Guijarro Mora, Víctor, Pedrazuela, Mario, « Aulas abiertas. Profesores viajeros y renovación de la enseñanza secundaria en los países ibéricos (1900-1936) » [Salles de classe ouvertes. Les enseignants itinérants et la rénovation de l’enseignement secondaire dans les pays ibériques (1900-1936)], Dykinson, 2018

https://www.dykinson.com/libros/aulas-abiertas/9788491489153/

Français

Jusqu’à récemment, l’étude de l’enseignement secondaire était considérée comme la « Cendrillon » ou le parent pauvre de l’historiographie de l’éducation en Espagne (Viñao 2010). Mais ces dernières années, cette situation a commencé à changer en raison de plusieurs facteurs qui ont rendu possible la réalisation de cet ouvrage que nous présentons à nos lecteurs.

Les enseignants du secondaire ont initié un large mouvement d’intérêt et d’étude de l’histoire de leurs centres d’enseignement, car ils sont soucieux de connaître les éléments constitutifs de la mémoire du métier d’enseignant…..

Les débats se multiplient aujourd’hui sur les transformations que doit subir notre système éducatif, notamment au niveau du secondaire et du baccalauréat, afin de répondre aux nombreux défis de nos sociétés en mutation. Les pages qui suivent montrent qu’il y a cent ans, les décideurs politiques et les citoyens étaient confrontés aux mêmes perplexités et aux mêmes doutes que ceux qui les assaillent aujourd’hui sur la manière d’aborder une étape fondamentale de l’éducation civique des adolescents. Il sera également possible de connaître certaines des solutions qui ont été recherchées pour dynamiser et ouvrir les salles de classe des écoles secondaires de l’époque, parmi lesquelles nous avons mis en évidence la politique des retraites promue par la JAE pour renouveler les compétences de formation et de recherche des enseignants. Ainsi, peut-être que certaines des expériences mises en lumière dans ces pages et les problèmes soulevés peuvent inspirer ceux qui s’engagent à promouvoir un enseignement axé sur l’éveil de l’intérêt pour l’apprentissage tout au long de la vie qui dote les jeunes citoyens des ressources, des compétences et de la capacité critique nécessaires pour déployer le maximum de leurs capacités créatives individuelles et sociales.

Espagnol

Hasta tiempos recientes se consideraba que el estudio de la enseñanza secundaria era la “cenicienta” o el pariente pobre de la historiografía de la educación en España (Viñao 2010). Pero en los últimos años esta situación ha empezado a variar debido a varios factores que han hecho factible la elaboración de esta obra que presentamos a los lectores.

Los profesores de instituto han iniciado un amplio movimiento de interés y estudio sobre la historia de sus centros de enseñanza, al preocuparse por el conocimiento de los elementos constituyentes de la memoria de la profesión docente…

Proliferan en la actualidad los debates acerca de las transformaciones que ha de experimentar nuestro sistema educativo, particularmente en la etapa de la enseñanza secundaria y del bachillerato, para afrontar los múltiples desafíos de nuestras cambiantes sociedades. En las páginas siguientes se podrá constatar cómo hace cien años existían las mismas perplejidades y dudas que asaltan hoy en día a los decisores políticos y a la ciudadanía acerca de cómo encarar una etapa fundamental en la formación cívica de la adolescencia. También se podrán conocer algunas de las soluciones que se buscaron para dinamizar y abrir las aulas de los institutos de aquel entonces, entre las que hemos destacado la política de pensiones que promovió la JAE para renovar la formación y las capacidades investigadoras de los docentes. Así quizás algunas de las experiencias que se rescatan en estas páginas y los problemas que se plantean puedan inspirar a quienes están comprometidos con el impulso a una enseñanza enfocada a suscitar el interés por un aprendizaje permanente que dote a los jóvenes ciudadanos de recursos, habilidades y capacidad crítica para el despliegue del máximo de sus capacidades creativas individuales y sociales.

Parution – Varia, revue Paedagogica Historica, Volume 56, Issue 3 (2020)

Parution – « Education and Nature », revue Paedagogica Historica, Volume 56, Issue 1-2 (2020)

Parution – Kyle P. Steele, « Making a Mass Institution. Indianapolis and the American High School », Rutgers UP, 2020

Making a Mass Institution describes how Indianapolis, Indiana created a divided and unjust system of high schools over the course of the twentieth century, one that effectively sorted students geographically, economically, and racially. Like most U.S. cities, Indianapolis began its secondary system with a singular, decidedly academic high school, but ended the 1960s with multiple high schools with numerous paths to graduation. Some of the schools were academic, others vocational, and others still for what was eventually called “life adjustment.” This system mirrored the multiple forces of mass society that surrounded it, as it became more bureaucratic, more focused on identifying and organizing students based on perceived abilities, and more anxious about teaching conformity to middle-class values. By highlighting the experiences of the students themselves and the formation of a distinct, school-centered youth culture, Kyle P. Steele argues that high school, as it evolved into a mass institution, was never fully the domain of policy elites, school boards and administrators, or students, but a complicated and ever-changing contested meeting place of all three.

KYLE P. STEELE is an assistant professor of educational leadership and policy at the University of Wisconsin, Oshkosh.

Sélection de plus de 170 articles parus en histoire de l’éducation entre janvier et juin 2021 (revue mondiale)

Compilation de la veille faite chaque mois sur H-Education par Rick Mikulski, MLS, PhD, Assistant Professor & Librarian à la Portland State University

Janvier

Alber, Julia M.; Allegrante, John P.  ; Auld, M. Elaine ; Breny, Jean. « Looking Back and Moving Forward: SOPHE’s 70 Years of Contributions to Health Education » Health Education & Behavior, v47 n6 p793-801 Dec 2020. [note: SOPHE is Society for Public Health Education]

Choi, Jamyung. « The Consolidating the Collar Line: The Professionalization of Engineering and Social Stratification in Modern Japan, » International Labor and Working-Class History No. 98, Fall 2020, pp. 216–236.

Continuer la lecture de « Sélection de plus de 170 articles parus en histoire de l’éducation entre janvier et juin 2021 (revue mondiale) »

Cafés en ligne – La Régionale Nord-Pas-de-Calais de l’Association des professeurs d’histoire-géographie organise un cycle « histoire de l’éducation »

Le lundi 20 septembre à 19h, l’APHG NPDC débutera un cycle « histoire de l’éducation ». Les premiers invités en seront Jean-Noël Luc, Jean-François Condette et Yves Verneuil co-auteurs de l’Histoire de l’enseignement en France, XIXe-XXe s. Pour s’inscrire : inscriptionsaphg@gmail.com

Le lundi 27 septembre à 19h, grâce au cycle Histoire de l’éducation de l’APHG NPDC, nous aurons le plaisir d’écouter Jean-François Condette et Véronique Castagnet évoquer leur Histoire des élèves, parue en deux tomes aux Presses du Septentrion. Pour s’inscrire : inscriptionsaphg@gmail.com

Parution – « Les patrimoines des lycées français du XIXe au XXIe siècle : de la connaissance à la valorisation », n°44 et 45, revue In Situ

N° 44 – 1/2

Le numéro en bref — Les patrimoines des lycées français du XIXau XXIe siècle : de la connaissance à la valorisation [Texte intégral]The issue in short – The Heritage from 19th to 21th century French high schools: from knowledge to valorisation

Cécile Fabris, Catherine Guégan, Éric Cron et Jean DavoigneauLes patrimoines des lycées français [Texte intégral]xixe-xxisiècles

Le contexte historique et institutionnel : cadre, réglementation et programmation

Catherine GuéganNorme, écart et usages : premiers éléments d’une étude sur les anciens collèges jésuites en Auvergne-Rhône-Alpes [Texte intégral]Norm, gap and uses: First elements for the study of the ancient Jesuits Schools in Auvergne-Rhône-Alpes region

Anne-Marie ChâteletImaginer un lycée, un exercice aux Beaux-Arts [Texte intégral]Imagining a high school, an exercise at the École des beaux-arts

Solenn HuitricSe parer en lycée : la lente construction de nouveaux établissements au xixsiècle [Texte intégral]Adorning municipalities with ‘lycées’: the slow construction of new school facilities in the 19th century

Claude LarocheLe rationalisme structurel à la rencontre des programmes de lycées (1860-1900) [Texte intégral]Un exemple de prise de pouvoir architecturalStructural rationalism at the encounter of high school building programmes (1860-1900): an example of an architectural seizure of power

Julien CahonLes politiques d’industrialisation des constructions scolaires et leur remise en cause : l’exemple des lycées publics (1956-1986) [Texte intégral]The industrialisation policies of school buildings and their calling into question: the example of public lycées, France’s public high schools (1956-1986)

Les archives : constitution et identification des sources

Cécile FabrisLe patrimoine des lycées dans les fonds d’archives publiques [Texte intégral]The heritage of France’s high schools in the public archive fonds

Anne RohfritschLes archives de la direction chargée des constructions scolaires au ministère de l’Éducation nationale (1956-1986) : de la production à la conservation [Texte intégral]The archives of the Directorate responsible for school buildings in France’s Ministry of National Education (1956-1986): from production to preservation

Pascal Riviale et Clothilde RoullierConstruction et décoration des lycées sous les Trente Glorieuses : approche archivistique [Texte intégral]Building and decorating high schools during the 30-year post-war boom in France: archival approach

Franck DelormeLes documents d’architectes : des archives essentielles pour l’étude des lycées [Texte intégral]Architectural documents: essential archives for the study of lycées

Sébastien Chevereau, Isabelle Girard et Olga YardinPatrimoine des lycées d’Indre-et-Loire : de la collecte à la valorisation [Texte intégral]Heritage of the high schools in Indre-et-Loire: from the collection to the promotion

Marilys SanchisLe fonds d’archives du lycée Pierre-de-Fermat à Toulouse [Texte intégral]The archival fonds of the lycée Pierre-de-Fermat, a high school in Toulouse

Agnès Dejob et Muriel BessotQuelles sources pour l’histoire des patrimoines des lycées (xixe-xxe siècles) ? [Texte intégral]Les archives régionales, une contribution précieuse à la connaissance des patrimoines contemporains des lycéesWhat sources for the history of high schools’ heritages in France (19th-20th centuries)? Regional archives, a valuable contribution to the knowledge of the contemporary heritages of the lycées (France’s high schools)

Nicolas CoutantConserver et documenter les pratiques pédagogiques contemporaines des lycées : l’exemple du musée national de l’Éducation [Texte intégral]Preserving and documenting contemporary teaching practices in high schools: Example of the Musée national de l’Éducation

Étude de cas : approche thématique et territoriale

Pierre MaurerL’architecture des lycées de Metz (1803-2020) [Texte intégral]High school architecture in the city of Metz (1803-2020)

Philippe BonnetLes équipements sportifs des lycées bretons (1850-1985) [Texte intégral]The sports facilities of Breton high schools (1850-1985)

Yassine KebirLe béton translucide [Texte intégral]La construction des espaces de convivialité dans les lycées du début du xxe siècleTranslucent concrete. The construction of convivial spaces in the high schools of the early 20th century in France

Thierry GoyetSi Lorientais et pourtant si Français… Les lycées de la Reconstruction à Lorient [Texte intégral]So local and yet so national… Secondary Schools of post-war Reconstruction in Lorient.

Varia

Lily MartinetL’irruption de la notion de communauté en droit international de la culture [Texte intégral]The emergence of the concept of community in international cultural law

Michaël VotteroPeintures et sculptures du xixe siècle en Bourgogne, découverte et protection d’un patrimoine méconnu [Texte intégral]Paintings and sculptures of the 20th century in Burgundy, discovery and protection of a little-known heritage

N°45 – 2/2

Les patrimoines des lycées français du XIXe au XXIe siècle : de la connaissance à la valorisation (II) [Texte intégral]The heritages of French high schools from the 19th to the 21st century: from knowledge to promotion (II)

Cécile Fabris, Catherine Guégan, Éric Cron et Jean DavoigneauLes patrimoines des lycées français [Texte intégral]xixe-xxisiècles

Étude de cas : approche monographique

Bertrand CharneauLe lycée Victor-Louis de Talence (Gironde) dans le contexte des établissements scolaires aquitains [Texte intégral]The lycée Victor-Louis of Talence (Gironde department) within the context of the educational institutions in Aquitaine

Clémence PréaultLe lycée de Saint-Denis, de la création du collège royal au lycée colonial : histoire d’un établissement secondaire sous un gouvernement colonial [Texte intégral]The lycée of Saint-Denis, from the creation of the collège royal to the colonial high school: history of a secondary school under a colonial government

Martine Tronquart et Élise NaleUn établissement d’enseignement professionnel de style Art déco : le lycée Paul-Louis Cyfflé de Nancy [Texte intégral]An Art Deco-style vocational training school: the lycée Paul-Louis Cyfflé, a high school in Nancy

Robert BlaizeauLa reconstruction du lycée Le Verrier de Saint-Lô (Manche), 1944-1956 [Texte intégral]The rebuilding of the lycée Le Verrier of Saint-Lô (Manche department), 1944-1956

Karine GirardÀ l’affirmation « Tous pareils », l’Inventaire répond : « Et pourtant si différents ! » [Texte intégral]L’exemple de la cité scolaire Eugène-Thomas du Quesnoy (Nord)To the statement « All the same », the Inventory says: « And yet so different! » The example of the Eugène-Thomas School complex in Le Quesnoy (Nord department)

Michèle FrançoisLe Lycée Jean-Moulin à Béziers (Hérault), un chantier de Daniel Badani et Pierre Roux-Dorlut avec Jean Prouvé, 1962-1965 [Texte intégral]The lycée Jean-Moulin at Béziers (Hérault department), a construction site under the supervision of Daniel Badani and Pierre Roux-Dorlut with Jean Prouvé, 1962-1965

Les enjeux de la valorisation et de la patrimonialisation

De l’identification à la protection et à la conservation

Henri ChamouxLes cabinets scientifiques dans les lycées au XIXsiècle et leur conservation [Texte intégral]Collections of scientific instruments in the lycées in the 19th century and their preservation

Françoise Khantine-LangloisL’Aseiste une association au service du patrimoine scientifique des lycées [Texte intégral]The ASEISTE, an association dedicated to the scientific heritage of high schools

Justine MalpeliLes collections pédagogiques du lycée Émile-Zola à Rennes (Ille-et-Vilaine) [Texte intégral]The educational collections of the lycée Émile-Zola, a high school in Rennes (Ile-et-Vilaine department)

La médiation au service d’une reconnaissance patrimoniale

Bénédicte DuthionDe Clio à Euterpe. La patrimonialisation du lycée Corneille (Rouen) et de sa chapelle Saint-Louis [Texte intégral]From Clio to Euterpe. Making the lycée Corneille (Rouen) and its Chapelle Saint-Louis part of heritage

Liliane Hamelin et Romain JouliaLe collège-lycée Gérôme à Vesoul (1610-2019) : retour sur une démarche originale de préservation de collections patrimoniales [Texte intégral]The collège-lycée Gérôme in Vesoul (1610-2019): flashback on an original approach for preserving the heritage collections

Fabien Groeninger et Sylvain WagnonLes enjeux d’un processus de patrimonialisation : le lycée internat d’excellence Françoise-Combes de Montpellier (Hérault) [Texte intégral]The challenges of a process for making a place part of heritage: The lycée Françoise-Combes, a boarding high school of excellence in Montpellier (Hérault department)

Philippe MairotDes œuvres d’art dans l’architecture scolaire : l’exemple des lycées bourguignons et comtois [Texte intégral]Works of art in school architecture: the example of the high schools in Burgundy and Franche-Comté regions

Guillaume CapouLa fabrique d’un patrimoine scolaire : la valorisation des œuvres du 1 % dans les lycées de Bourgogne [Texte intégral]A school heritage in the making: enhancing the awareness of the 1% for Art’s artworks in the high schools of the Burgundy region

Éducation artistique et culturelle

Laetitia Maison-Soulard« Histoires de Bahuts » : un projet participatif d’inventaire des lycées en Nouvelle-Aquitaine [Texte intégral]« Schools’ Stories »: a collaborative high schools inventory project in the Nouvelle-Aquitaine region

Léna Massiani« Danse et Architecture » [Texte intégral]Le patrimoine du lycée Émile-Zola à Rennes“Danse and Architecture” Project. The heritage of the Lycée Émile-Zola, a high school in Rennes

Recrutement – Ingénieur d’études en SHS sur le projet ORLYSUP (Orientation du lycée au supérieur) à l’Université de Rouen-Normandie

  • Famille d’activité professionnelle : Production, traitement, analyse de données et enquête
  • Famille d’activité professionnelle REME : Enseignement supérieur – Recherche (BAP D2A41)
  • Catégorie : A
  • Modalité de recrutement : par recrutement 12 mois renouvelables, sur un projet de recherche d’une durée de 4 ans. Début : 16 septembre 2021
  • Localisation géographique : Université Rouen Normandie, campus Mont Saint Aignan
  • Rattachement administratif et financier : INSPE
  • Hébergement : IRIHS
  • Laboratoire de rattachement : CIRNEF
  • Pour le volet opérationnel, sous la responsabilité de : Carole Daverne-Bailly, porteur du projet ORLYSUP
  • Moyen utilisé : poste sur contrat Région Normandie et Caisse des dépôts et consignations
  • Niveau de rémunération : basé sur la grille indiciaire d’un ingénieur d’études classe normale.
  • Quotité de travail : 100% temps plein
  • Profil recherché : il est fortement recommandé que la personne recrutée soit titulaire d’un master en sciences humaines et sociales.

CV et lettre de motivation à envoyer au plus tard le lundi 30 août 2021

Contacts et renseignements

  • Carole Daverne-Bailly, porteur du projet ORLYSUP : carole.daverne-bailly [at] univ-rouen.fr
  • Amaël André, référent du PIA3 pour l’université Rouen Normandie : amael.andre [at] univ-rouen.fr
  • Cindy Carrein-Lerouge, responsable de l’axe 2 du projet ORLYSUP : cindy.carrein [at] univ-rouen.fr

Parution – Christine Focquenoy Simonnet, « Les surveillants généraux (1847-1970). Entre figures littéraires et profils historiques », PU Septentrion, 2021

Le surveillant général est un acteur méconnu de l’enseignement secondaire français, des XIXe-XXe siècles. L’analyse des représentations permet de dégager la figure unifiée du « surgé ». Dépassant ces stéréotypes, une étude historiographique et prosopographique, basée sur un important corpus d’archives et de témoignages, révèle les profils historiques nuancés du surveillant général, le cadre d’exercice, le métier au quotidien et les carrières protéiformes. La surveillance générale au prisme du genre s’ancre dans les images traditionnelles de la femme, attendues par l’institution. Le surveillant général demeure le gardien de l’ordre aux ordres, garant de l’éducation comme clôture. L’histoire de cet acteur condense l’histoire de l’enseignement secondaire et ses scléroses. Le mythe du « surgé » survit à la disparition de ces personnels et altère l’identité professionnelle de son successeur, le conseiller principal d’éducation.

Table des matières ci-dessous


Continuer la lecture de « Parution – Christine Focquenoy Simonnet, « Les surveillants généraux (1847-1970). Entre figures littéraires et profils historiques », PU Septentrion, 2021 »

AàC – « Accueil des réfugiés, éducation et formation. Stratégies, politiques et pratiques à l’épreuve des mobilités forcées », Journal for International Mobility

FRENCH PRESENTATION

Les déplacements forcés de population provoqués par les crises et les conflits à l’échelle mondiale sont aussi des crises de l’éducation. En quelques années, le nombre d’enfants et de jeunes réfugiés privés d’accès à l’éducation s’est en effet considérablement accru : d’après les derniers chiffres du Haut-Commissariat aux Réfugiés, seuls 63 % des réfugiés en âge de suivre une éducation primaire en ont aujourd’hui la possibilité ; ce chiffre tombe à 24 % pour l’accès à l’enseignement secondaire, et à seulement 1 % pour l’accès à l’enseignement supérieur. La nécessité, dans les pays d’accueil, d’organiser la rescolarisation de ces populations en vertu du droit d’accès à l’éducation énoncé dans la déclaration universelle des droits de l’homme de 1948, constitue bien souvent une mise à l’épreuve des systèmes scolaires et universitaires.

Si, en dépit de l’ancienneté d’un phénomène qui traverse tout le XXe siècle, les acteurs scolaires et universitaires sont souvent mal préparés, on observe toutefois depuis quelques années, une dynamique d’institutionnalisation et de professionnalisation des dispositifs d’accueil et d’accompagnement des réfugiés en matière d’éducation, comme en témoigne le lancement de Refugee Education 2030, la nouvelle stratégie d’éducation à dix ans pour les réfugiés lancée par le Haut-Commissariat aux Réfugiés fin 2019, ou bien encore les priorités données à l’inclusion par la Commission européenne dans le cadre de la programmation 2021-2027 du programme Erasmus +.

S’il est sans doute encore trop tôt pour parler d’un tournant international dans l’encadrement et le soutien à la formation des populations en situation de mobilité forcée, ce contexte est l’occasion d’inviter les chercheurs en sciences sociales à porter un regard rétrospectif sur les stratégies, les politiques et les pratiques existantes, afin d’en proposer un bilan.

Dans ce cadre, le Journal of International Mobility lance un appel à contributions sur le thème de l’éducation à l’épreuve des mobilités forcées, en invitant les chercheurs à proposer des articles qui pourront mobiliser une ou plusieurs disciplines (sociologie, histoire, science politique, relations internationales, démographie, etc.) et s’inscrire dans un ou plusieurs des axes suivants (à noter que les propositions de « dossier thématique » composé de deux à trois articles sont possibles, au même titre que les articles isolés, qu’ils soient individuels ou collectifs) :

Continuer la lecture de « AàC – « Accueil des réfugiés, éducation et formation. Stratégies, politiques et pratiques à l’épreuve des mobilités forcées », Journal for International Mobility »

Parution – « Mind the Gap Bridging Secondary and Higher Education « , European Review, 2020.

Présentation de la revue : The European Review is a unique interdisciplinary international journal covering a wide range of subjects. It has a strong emphasis on Europe and on economics, history, social science, and general aspects of the sciences. At least two issues each year are devoted mainly or entirely to a single subject and deal in depth with a topic of contemporary importance in Europe; the other issues cover a wide range of subjects but may include a mini-review. Past issues dealt with Brexit and its Implications for European Integration, Brain Computer Interfaces for Silent Speech, Evolution as Physics: The Human & Machine Species, The Crisis in the Humanities and ‘Invented Tradition’, The Internationalisation of Higher Education, Can we tackle the Antibiotic Threat?, How Mathematics is rooted in Life, Japan; the First Quest of Modernization in East Asia, Academic Mobility and Migration, Maoism and Postmodernism, The Beijing 2008 Olympics, Climate Change Sceptics, Concept of Law in Chemistry; The Concept of Law and Models in Chemistry, Overcoming European Civil War

Publication – Jean-Noël Luc (dir.), Jean-François Condette et Yves Verneuil, « Histoire de l’enseignement en France, XIXe-XXIe siècle », 2020.

Jean-Noël Luc – Jean-François Condette – Yves Verneuil, « Histoire de l’enseignement en France, XIXe-XXIe siècle », Paris, Armand Colin, août 2020, 416 pages. EAN 9782200613334  – prix livre imprimé : 24,90 € – prix livre numérique : 16.99 €

Au début du XIXe siècle, une minorité d’enfants, surtout masculine, fréquente une école élémentaire, tandis que l’enseignement secondaire accueille environ 2% d’une génération. Deux siècles plus tard, l’instruction est obligatoire, pour les deux sexes, de 3 à 16 ans, et la plupart des bacheliers (80% de leur génération) suivent des études supérieures. Cette aventure collective est l’œuvre d’acteurs multiples, publics et privés, nationaux et locaux. Analyser ses objectifs, ses modalités et ses résultats offre un observatoire privilégié sur les politiques éducatives, ainsi que sur la société, ses valeurs, ses dynamiques et ses blocages.

Trois actes ont été retenus pour appréhender une histoire plus riche en permanences qu’en ruptures. La première époque se situe entre l’émergence d’un système scolaire d’État, au début du XIXe siècle, et la fin des années 1870. L’âge de la République enseignante dure, ensuite, de 1880 à 1940, avant la rupture partielle de Vichy. L’École de masse – étudiée ici jusqu’à la fin des années 2010 – se construit, depuis la Libération, à travers deux « explosions scolaires ». Une dernière partie propose une autre lecture, thématique, de la scolarisation à travers plusieurs panoramas diachroniques consacrés à ses acteurs et à son expansion quantitative, ainsi qu’aux reconfigurations institutionnelles et professionnelles du système.

Cette démarche fait ressortir des faits particuliers, comme la création napoléonienne de l’Université, les innovations de la décennie 1880, le destin de l’École pendant les deux guerres mondiales, le moment Mai 68 et les grandes réformes ultérieures, mais également des temporalités spécifiques, des continuités ou des inflexions, masquées par le seul calendrier politique.

Cet ouvrage s’appuie sur des travaux récents en histoire de l’éducation. Il présente les personnels, les usagers et la vie quotidienne des établissements, ainsi que les contenus enseignés et les aléas de l’innovation pédagogique. Il analyse la question du genre et les épreuves des deux guerres mondiales. Il évoque l’éducation spécialisée, l’éducation surveillée, l’éducation populaire et l’École en situation coloniale. Il expose les différents éléments du débat, ancien et animé, autour de l’École de masse, dont les insuffisances ne sauraient masquer les réalisations. Autrement dit, et sans passer sous silence les dysfonctionnements du système scolaire au cours des cinquante dernières années, cette synthèse ne cherche pas à incriminer systématiquement l’École de masse en général et l’Éducation nationale en particulier.

Le texte est complété par 16 figures, 17 tableaux statistiques, 212 repères chronologiques et une bibliographie sélective de 270 titres. 

Jean-Noël Luc, directeur de l’ouvrage, est professeur émérite d’histoire contemporaine à Sorbonne Université. Jean-François Condette est professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Lille. Yves Verneuil, historien contemporanéiste, est professeur en sciences de l’éducation à l’Université Lumière Lyon 2.

Publication – Collectif, « Vannes et son pays. L’enseignement en Bretagne. Actes du congrès de Vannes, 5-7 septembre 2019 », 2020.

Histoire de Vannes

  • Louis CHAURIS – Quelques aperçus sur l’impact des pierres dans les constructions à Vannes
  • Sébastien DARÉ, Corentin OLIVIER – La présence carmélitaine à Vannes aux XVe et XVIsiècles : les couvents du Bondon et de Nazareth. Apports des découvertes archéologiques
  • Olivier CHARLES – Semi-prébendés ? Musiciens ? Choristes semi-prébendés ? Les archiprêtres de la cathédrale de Vannes du XVIe au XVIIIe siècle
  • Erwann LE FRANC – Le XVIIe siècle, second âge d’or des églises conventuelles : le cas du diocèse de Vannes
  • Christian CHAUDRÉ – La révolte du collège de Vannes en 1815

Patrimoine de Vannes et de son pays

  • Catherine TOSCER, Claire LAINÉ – Architecture et société vannetaise : l’exemple des hôtels urbains
  • Jean-Yves CAVAUD – Les collections de la Société polymathique du Morbihan : leur histoire, leur devenir
  • Cécile OULHEN – 1419-2019 : le culte de saint Vincent Ferrier à la cathédrale Saint-Pierre de Vannes, des lieux et des oeuvres
  • Sébastien DARÉ – La crypte de la cathédrale Saint-Pierre de Vannes : résultats de la récente étude archéologique
  • Diego MENS CASAS – La chapelle Notre-Dame-du-Loc en Saint-Avé. « Ymages » et décors du dernier quart du XVe siècle
  • Christophe AMIOT – Le manoir de Kerleguen en Grand-Champ
  • Catherine TOSCER – Le logis du couvent des Carmes du Bondon

L’enseignement en Bretagne

  • Sophie LE GOFF – L’enseignement et les bibliothèques en Bretagne à la fin du Moyen Âge : parcours littéraire de l’auteur de la Chronique de Saint-Brieuc
  • Marjolaine LÉMEILLAT – L’enseignement en Bretagne à la fin du Moyen Âge (fin XIIIe-début XVIe siècle). État de la recherche et nouvelles perspectives
  • Bruno RESTIF – Enseignement et doctrine : le Catéchisme post-tridentin de l’évêque de Rennes Aymar Hennequin (1582)
  • Andréï JAFFRENOU – Des petites écoles paroissiales au petit séminaire de Plouguernével, collège de haute-Cornouaille à la fin de l’Ancien Régime
  • Daniel COLLET – Le collège municipal de Quimper de 1830 à 1886
  • Michel CHALOPIN – Les notables et l’école en Bretagne de 1828 à 1850, à travers les exemples des comités d’arrondissement de Brest, Fougères, Loudéac, Nantes, Quimper et Saint-Brieuc
  • Youenn MICHEL – Les maîtres et l’enseignement du breton sous Vichy : histoire d’une défiance
  • Catherine ADAM – Les représentations de la scolarisation en breton, depuis l’ouverture de la première classe Diwan jusqu’à aujourd’hui
  • Samuel GICQUEL – Le Dictionnaire des lycées catholiques de Bretagne. Retour sur une enquête

Parution – Ismail Ferhat (dir.), « La Picardie, un territoire éducatif à part ? », n° 39, Revue du Nord, 2020.

  • Ismail FERHAT, Ce que le territoire fait à l’éducation. Constats, questionnements et résultats d’une recherche collective
  • Axe 1. Quels héritages et trajectoires historiques ?
    • Bruno POUCET, Offre scolaire en primaire élémentaire, statistiques et réussite éducative
    • Maryse CUVILLIER, La constitution du réseau d’enseignement primaire supérieur dans la Somme de 1878 à 1960
    • Jean-François CONDETTE, Un siècle de développement de l’enseignement secondaire dans la France septentrionale une évolution différentielle des territoires picards ? (1840-1939)
    • Julien CAHON, Ce que la guerre fait à l’école (1870-1944)
  • Axe 2. Images et représentations
    • Alain MAILLARD, Le langage de la mauvaise réputation
    • Lucie MOUGENOT, La Picardie et les Picards : construction d’une image dans la littérature aux XIXe et XXe siècles
    • Thomas VENET, Lucie MOUGENOT, Julien MONIOTTE, Le sentiment d’auto-efficacité des élèves en Picardie
  • Axe 3. Quelles dynamiques et logiques territoriales ?
    • Arnaud DESVIGNES et Thomas VENET, Hétérogénéité territoriale et performances scolaires dans l’académie d’Amiens
    • Ismail FERHAT, Faire « bouger les jeunes » ? Les politiques budgétaires du Conseil régional de Picardie face à la mobilité éducative, années 1980-années 2010