Appel à contributions – Mobilités des étudiant.e.s africain.e.s depuis les indépendances

Vous trouverez ci-dessous un appel à contributions pour un prochain numéro thématique de la revue Diasporas. Circulations, migrations, histoire, consacré aux mobilités des étudiant.e.s africain.e.s depuis les indépendances.

Les propositions d’articles (maximum 500 mots) accompagnées d’une notice biographique doivent être envoyées avant le 31 janvier 2020 à cette adresse: anton.tarradellas[at]unige.ch .

Présentation générale:

Depuis l’Antiquité, les étudiants africains n’ont cessé de voyager pour rejoindre ou créer des lieux d’enseignement. Ils se sont d’abord rendus à Alexandrie pour son inépuisable bibliothèque. Puis, lors de l’expansion de l’Islam, des savants itinérants emmenaient leurs disciples ou les envoyaient dans des écoles coraniques. Des étudiants partaient alors pour l’université Karawiyyin à Fès ou celle d’Al-Azhar au Caire, d’autres rejoignaient les centres intellectuels de Tombouctou, Gao ou Kano. À la fin du XVe siècle, dès les premiers contacts avec les navigateurs portugais, des princes du royaume du Kongo furent envoyés au Portugal et pendant la période de la traite transatlantique, de jeunes esclaves furent acheminés en Europe pour devenir enseignants, administrateurs ou pasteurs. Durant la colonisation, la mobilité étudiante s’est encore développée, puisque la formation dans les métropoles impériales constituait souvent la seule option pour faire des études supérieures. Enfin, cet attrait pour les études à l’étranger s’est renforcé après les indépendances, lorsque de grands programmes de bourses étatiques et privées ont participé à l’institutionnalisation et à la pérennisation des mobilités étudiantes africaines. Aujourd’hui, plus de 500 000 Africain·e·s étudient en dehors de leur pays d’origine, ce qui en fait les plus mobiles au monde.

Appel complet disponible ici.

Publication – Gustave Stoskopf, un étudiant alsacien à Paris (1887-1894), textes présentés par Pierre Rézeau, Nicolas Stoskopf et Daniel Zimmer

Editions du Signe, 2019.

Gustave Stoskopf, un étudiant alsacien à Paris (1887-1894), textes présentés par Pierre Rézeau, Nicolas Stoskopf et Daniel Zimmer, Strasbourg, Éditions du Signe, 2019, 479 p. (ISBN 978-2-7468-3736-2, 25 €)

Résumé : le 12 novembre 1887, Gustave Stoskopf, un jeune homme de dix-huit ans, quitte Brumath, alors en Alsace allemande, et part à Paris pour y apprendre la peinture. Ces années d’apprentissage sont connues par la correspondance régulière qu’il entretient avec sa mère et par un récit autobiographique sur la vie d’artiste à ParisLa publication parallèle de ces deux documents inédits offre un témoignage sur l’enseignement des Beaux-Arts délivré à la fin du XIXe siècle dans les académies Colarossi et Julian, mais aussi à Munich où l’artiste fait un bref séjour en 1892. Au fil des lettres, c’est en même temps tout un vécu qui s’exprime, entre une mère inquiète, en attente de nouvelles, et un fils qui raconte et veut rassurer, entre un horizon assombri par la maladie incurable d’un fils cadet et les espérances du succès de l’aîné, entre la difficulté de vivre sous le régime prussien et celle d’être considéré comme un Allemand à Paris. Quant à la langue et à ses maladresses, elles témoignent également de ce moment de l’histoire d’Alsace et participe de l’émotion qui se dégage de cet échange.

Gustave Stoskopf (1869-1944) fera carrière à Strasbourg comme peintre, auteur dramatique, galeriste, patron de presse.

Colloque international – Empreintes étudiantes des années 1968 dans le monde

Empreintes étudiantes des années 1968 dans le monde

Paris, 2, 3 et 4 mai 2018

 

Colloque co-organisé par le GERME, la Cité des mémoires étudiantes et le Centre d’histoire de Sciences-Po Paris

Avec le soutien, notamment, du Centre d’histoire sociale du XXe siècle (Paris I-CNRS), de la Faculté des lettres de Sorbonne Université, du Collège militaire royal du Canada, de l’Université de Nottingham Trent, du 50th Anniversary Civil Rights Commemoration Committee & de l’Université de Trente

Inscription gratuite, mais obligatoire (plan vigipirate) : colloque68@citedesmemoiresetudiantes.org

Continuer la lecture de « Colloque international – Empreintes étudiantes des années 1968 dans le monde »

Atelier-séminaire des doctorants

Le prochain atelier des doctorant-e-s travaillant sur l’éducation aura lieu le 19 avril prochain, de 13h30 à 17h, à l’ENS de Lyon, site Descartes, salle F 17, autour du thème “L’implication universitaire hors les murs ». Il pourra également être suivi en visioconférence à Paris, sur le site de l’UPS Pouchet en salle 124.

La séance s’organisera autour:

• De la présentation de Camille Vergnaud, doctorante en Géographie à l’université de Paris Ouest Nanterre La Défense, sur « L’implication universitaire hors les murs : géopolitique des partenariats entre université, universitaires, et acteurs territoriaux »

Dans une approche comparative entre Etats-Unis et France, son travail porte sur les différents modes d’implication universitaire « hors les murs » à différents échelons, et leurs interactions : les politiques d’établissement universitaire, les projets de recherche-formation collaborative, et les pratiques individuelles d’enseignants-chercheurs.

En analysant les partenariats entre universités/universitaires et acteurs territoriaux, ce sont les définitions des missions universitaires et le fonctionnement des universités, les postures épistémologiques et les conceptions du métier d’enseignant-chercheur qui sont interrogés.

Son intervention portera sur le positionnement et les politiques de l’université de Paris Ouest Nanterre La Défense à l’égard des territoires et ses acteurs, dans un contexte d’évolution législative de la gouvernance des universités.

• D’une discussion avec Jérôme Aust (Sciences Po Paris, CSO).

Continuer la lecture de « Atelier-séminaire des doctorants »

Soutenance de thèse: Carte universitaire et sens du placement étudiant

Leïla Frouillou soutiendra, le vendredi 20 novembre 2015, sa thèse sur “Les mécanismes d’une ségrégation universitaire francilienne : carte universitaire et sens du placement étudiant“, réalisée sous la direction de Sylvie Fol.

Jury:

  • Myriam Baron
  • Stéphane Beaud
  • Sylvie Fol
  • Jean-Christophe François
  • François Louveaux
  • Agnès Van Zanten

Celle-ci aura lieu le vendredi 20 novembre à 9h30 à la Maison des Sciences Économiques, 106-112 boulevard de l’hôpital (Paris 13ème), dans la salle des thèses située au 6ème étage.

Coll.: Démocratie et citoyenneté étudiante depuis 1968

La Cité des mémoires étudiantes organise, en partenariat avec le Centre d’histoire sociale du XXe siècle, le colloque “Démocratie et citoyennetés étudiantes depuis 1968 : jeux d’échelles“. Il aura lieu du 1er au 3 juillet 2015 au Conseil régional d’Ile-de-France et à l’Université Paris VIII-Vincennes-Saint-Denis.

Pour vous inscrire, veuillez envoyer un mail à l’adresse : info[at]citedesmemoiresetudiantes.org .