JE – “Les enseignantes en France : sexe, genre et identité (2/2) : la construction d’une identité professionnelle, l’intégration aux personnels d’encadrement” (Université d’Artois, 11 oct. 2019)

  • À partir de 09 h 00 Accueil à la Maison de la recherche de l’Université d’Artois 
  • 09 h 15 – 9 h 30 Brève introduction de la journée par Stéphanie Dauphin, Maîtresse de conférences en histoire contemporaine, INSPÉ, Laboratoire CREHS (EA 4027) de l’Université d’Artois 
 

De l’identité professionnelle à l’engagement pour l’Éducation 

Modérateur : Jean-François Condette, Professeur des Universités en histoire  contemporaine, INSPÉ, Laboratoire CREHS de l’Université d’Artois 
 
  • 9h 30 – 10 h 00 Loïc Szerdahelyi, Maître de conférences en sciences de l’éducation, Université de Bourgogne-Franche-Comté, IREDU EA 7318. Une histoire « par le bas » des enseignantes en France. Le cas des monitrices d’éducation physique et sportive au milieu du XXsiècle 
  • 10 h 00 – 10 h 30 Patricia Legris, Maîtresse de conférences en histoire contemporaine, Université Rennes 2, TEMPORA. Être institutrice de maternelle : la lente constitution d’une véritable identité professionnelle (1880-1920) 
  • 10 h 30 – 11 h 00 Bérengère Kolly, Maîtresse de conférences en sciences de l’éducation, INSPÉ de Créteil, Université Paris Est-Créteil, Laboratoire Lettres, Idées, Savoirs. La construction d’une identité de praticiennes chez les institutrices de l’A.G.I.E.M au début du XXsiècle 
 
 
11 h 15 – 11 h 30 Questions et débats avec la salle 
11 h 30 – 11 h 45 Pause 
 
  • 11 h 45 – 12 h 15 Rebecca Rogers, Professeure d’histoire de l’éducation, Université Paris- Descartes, UMR 8070 CERLIS. Les ressorts d’un engagement : Joséphine Bachellery (1803-1872) et le radicalisme dans l’éducation des filles 
  • 12 h 15 – 12 h 45 Geneviève Pezeu, Agrégée d’histoire, Docteure en sciences de l’éducation, Université Sorbonne Paris Cité (USPC), Laboratoire CERLIS. Professeure, directrice, inspectrice : Odette Brunschwig, une femme engagée 
12 h 45 – 13 h Questions et débats avec la salle 
 
 
 

Directrice, surveillante générale, inspectrice : un métier pour les femmes ? 

Modérateur : Julien Cahon, Maître de conférences en sciences de l’éducation, 
INSPÉ d’Amiens, Université de Picardie Jules Verne, CAREF-UPJV 
 
  • 14 h – 14 h 30 Amélie Puche, Doctorante à l’Université d’Artois, Laboratoire CREHS (EA 4027) de l’Université d’Artois. Les directrices des lycées de jeunes filles , des religieuses de l’enseignement laïc ? L’exemple du lycée de jeunes filles de Tours  (1883-1924) 
  • 14 h 30 – 15 h 00 Pierre Porcher, Doctorant à l’Université Sorbonne-Université, Centre d’histoire du XIXe siècle (EA 3550), Laboratoire CREHS (EA 4027) de l’Université d’Artois. « La tête et le coeur de la maison ». Esquisse d’un portrait de groupe des directrices de lycée sous la Troisième République 
  • 15 h 00 – 15 h 30 Marlaine Cacouault-Bitaud, Professeure émérite de sociologie, Université de Poitiers, Laboratoire GRESCO. Les rapports d’inspection sur les directrices de lycée de filles : une source pour identifier les normes de genre et de classe en vigueur dans l’entre-deux guerres et les années 1960 
15 h 30 – 15 h 45 Questions et débats dans la salle 
15 h 45 – 16 h Pause 
 
  • 16 h 00 – 16 h 30 Christine Focquenoy Simonnet, Docteure en histoire contemporaine, Laboratoire CREHS (EA 4027) de l’Université d’Artois Mère, servante ou religieuse, les assignations institutionnelles de la surveillante générale, XIXe-XXe siècles 
  • 16 h 30 – 17 h 00 Jean-François Condette, Professeur des Universités en histoire contemporaine, INSPÉ, Laboratoire CREHS de l’Université d’Artois. « L’inspectorat en jupons et en chapeaux à plumes » : les premières inspectrices primaires et leur difficile acceptation dans le monde éducatif (1891-1914) 
 
17 h 00 – 17 h 15 Stéphanie Dauphin, Maîtresse de conférences en histoire contemporaine, INSPÉ, Laboratoire CREHS (EA 4027). Conclusion des deux journées d’études : Les enseignantes en France : sexe, genre et identités (XVIe-XXsiècles) 

Sém.: Femmes et éducation

Le séminaire « Genre, féminismes et mobilisations collectives » du Master Genre, Politique et Sexualité EHESS consacre une séance aux questions éducatives:

Lieu : EHESS, 105 Boulevard Raspail, 75007 ; métro Saint-Placide (ligne 4) ou Notre-Dame-des-Champs (ligne 12).

Contacts : alban.jacquemart (o) gmail.com, bibia.pavard (o) sciences-po.org, camille.masclet ( o) unil.ch, marion_charpenel (o) hotmail.com

Séance 7 – 6 février 2015, salle 1 : Femmes et éducation

  • Caroline Fayolle (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, Centre de recherches historiques, Histoire): « Peut-on régénérer les femmes ? Les controverses sur l’éducation publique des filles pendant la Révolution ».
  • Rebecca Rogers (Université Paris Descartes, CERLIS, Histoire): « Débats sur l’éducation des filles ‘indigènes’ en Algérie (19e siècle) ».