AàC – « Internationalisme(s) et éducation pendant la Guerre froide. Acteurs, compétitions, circulations », en vue d’un colloque international (24-25 juin 2021, Université de Lausanne)

  • 15 septembre 2020 : envoi des propositions
  • Décembre 2020 : réponse aux auteurs
  • 11 juin 2021 : envoi de la communication
  • 24-25 juin 2021 : colloque à Lausanne
  • 15 septembre 2021 : remise des papiers sélectionnés pour publication

Encore peu de travaux se sont intéressés à l’internationalisme éducatif tel qu’il se développe au cours de la Guerre froide. Cette période offre pourtant un cadre exceptionnel pour saisir l’évolution et les métamorphoses des processus d’internationalisation des savoirs et des pratiques éducatives, que ce soit dans la sphère scolaire ou extra-scolaire. Portés par une multitude d’acteurs nationaux, internationaux et impériaux, ceux-ci s’articulent en effet étroitement non seulement avec les enjeux posés par l’affrontement idéologique entre les blocs de l’Est et de l’Ouest, mais aussi avec le processus de construction européenne, la décolonisation, l’émergence du « tiers-mondisme » et les tentatives de régulation des relations internationales (maintien de la paix, etc.). Dès lors, il s’agit dans ce colloque de poser les bases pour une histoire plurielle et croisée de l’internationalisme éducatif, en retraçant ses formes, ses trajectoires (Nord-Sud, Est-Ouest, Sud-Sud) ainsi que son impact sur le cadre politique et les rapports de force déterminés par la « Guerre froide globale ».

Publication – Susie Woo, « Framed by War. Korean Children and Women at the Crossroads of US Empire », New-York UP, 2019.

Korean children and women are the forgotten population of a forgotten war. Yet during and after the Korean War, they were central to the projection of US military, cultural, and political dominance. Framed by War examines how the Korean orphan, GI baby, adoptee, birth mother, prostitute, and bride emerged at the heart of empire. Strained embodiments of war, they brought Americans into Korea and Koreans into America in ways that defined, and at times defied, US empire in the Pacific.

What unfolded in Korea set the stage for US postwar power in the second half of the twentieth century and into the twenty-first. American destruction and humanitarianism, violence and care played out upon the bodies of Korean children and women. Framed by War traces the arc of intimate relations that served as these foundations. To suture a fragmented past, Susie Woo looks to US and South Korean government documents and military correspondence; US aid organization records; Korean orphanage registers; US and South Korean newspapers and magazines; and photographs, interviews, films, and performances. Integrating history with visual and cultural analysis, Woo chronicles how Americans went from knowing very little about Koreans to making them family, and how Korean children and women who did not choose war found ways to navigate its aftermath in South Korea, the United States, and spaces in between.

Appel à communications – Internationalisme(s) et éducation pendant la Guerre froide. Acteurs, compétitions, circulations

Vous trouverez ci-dessous  un appel à contributions pour un colloque international organisé par Raphaëlle Ruppen Coutaz et Damiano Matasci les 24 et 25 juin 2021 à l’Université de Lausanne sur la thématique « Internationalisme(s) et éducation pendant la Guerre froide. Acteurs, compétitions, circulations ». 

Les propositions (300 mots max. en fichiers word ou pdf, en français ou en anglais) sont à envoyer avant le 15 septembre 2020 aux adresses suivantes: Raphaelle.RuppenCoutaz [at] unil.ch , Damiano.Matasci [at] unige.ch. 

Dans le sillage du tournant transnational et global de la recherche historique de ces dernières années, plusieurs études se sont focalisées sur l’histoire des internationalismes aux XIXe et XXe siècles. L’un des pionniers de la réflexion dans ce domaine, Akira Iriye, définit cette notion de manière très large, incluant toute activité visant à promouvoir la coopération internationale (Cultural Internationalism, 1997). Expression d’un idéal et pratique ancrée dans une multitude de terrains, l’internationalisme peut donc répondre à des motivations très diverses. 

L’éducation constitue assurément un point d’observation privilégié pour saisir les acteurs, la portée et les logiques parfois contrastées de ce phénomène. Plusieurs chercheuses et chercheurs en ont d’ailleurs retracé l’histoire depuis son émergence au XIXe siècle jusqu’à son institutionnalisation au cours de la première moitié du XXe siècle. En revanche, encore peu de travaux se sont intéressés à l’internationalisme éducatif tel qu’il se développe au cours de la Guerre froide. Cette période offre pourtant un cadre exceptionnel pour saisir l’évolution et les métamorphoses des processus d’internationalisation des savoirs et des pratiques éducatives, que ce soit dans la sphère scolaire ou extra-scolaire. Portés par une multitude d’acteurs nationaux, internationaux et impériaux, ceux-ci s’articulent en effet étroitement non seulement avec les enjeux posés par l’affrontement idéologique entre les blocs de l’Est et de l’Ouest, mais aussi avec le processus de construction européenne, la décolonisation, l’émergence du « tiers-mondisme » et les tentatives de régulation des relations internationales (maintien de la paix, etc.). Dès lors, il s’agit dans ce colloque de poser les bases pour une histoire plurielle et croisée de l’internationalisme éducatif, en retraçant ses formes, ses trajectoires (Nord-Sud, Est-Ouest, Sud-Sud) ainsi que son impact sur le cadre politique et les rapports de force déterminés par la « Guerre froide globale ». Notre ambition est, d’une part, d’approfondir et de prolonger les réflexions historiographiques récentes mettant en avant la porosité du « rideau de fer », les ambiguïtés des processus d’« américanisation » et de « soviétisation » des sociétés occidentales ainsi que les intenses interactions entre les deux blocs et les pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine. D’autre part, cette rencontre aspire aussi à réintroduire le paradigme européen au cœur des enjeux marquant la deuxième moitié du XXe siècle.

Nous souhaitons réunir des contributions de chercheuses et chercheurs, juniors ou confirmés, autour de trois axes de recherche principaux :

1. Des « guerriers de la Guerre froide » ? Les acteurs des internationalismes en matière d’éducation

2. Les modèles et paradigmes éducatifs à caractère internationaliste

3. Les instruments, les pratiques et les résultats des internationalismes éducatifs

L’appel complet est disponible ici.

Symposium international – « Education and Elite Formation » (Université de Stockholm, Suède, 10 oct. 2019)

This open international symposium gathers scholars working on the relationship between education and the formation of elites. Organized by the research group History of Education and Sociology of Education at the Department of Education, Stockholm University, this symposium sets out to establish clearer links between historical and sociological scholarship on elites and education.  

Program

  • 11.00–11.15 Petter Sandgren (Stockholm University): Introduction   
  • 11.15–12.15 Adam Howard (Colby College) and Claire Maxwell (University of Copenhagen): ”Preparing Global Leaders for the Global South: Global Citizenship Education within Ghanaian, Taiwanese and Jordanian Elite Contexts » 

Lunch 

  • 13.45–14.15 Karen Lillie (University College London): ”Challenging Assumptions about Transnational Class: The Continued Importance of the Nation-State” 
  • 14.15–14.45 Daniel Lövheim (Stockholm University): ”Science Olympiads as Spaces for Elite Formation During the Cold War”

Break

  • 15.00–15.45 Max Persson (Uppsala University): ”Contested Ease: Challenging the Notion of Embodied Ease from a Situational Approach”
  • 15.45–16.15 Eric Larsson (Stockholm University): ”The New Meritocrats: Upper Secondary Elite Schools, Merits, and Marketization” 

Break 

  • 16.30–17.00 Sara Lindberg (Uppsala University): EU-Elite Formation: College of Europe and its Students  
  • 17.00–17.30 Trygve Gulbrandsen (Institute for Social Research, Oslo): ”Elite Formation and Professionals”
  • 17.30–18.00 Mikael Holmqvist (Stockholm University): Summary and discussion

Contact: petter.sandgren [at] edu.su.se