Appel à communications – Centenaire de l’École de préparation des professeurs de français à l’étranger (EPPFE): 1920- 2020

Colloque international organisé par le DILTEC-Sorbonne Nouvelle Paris 3, en association avec le STIH-Sorbonne Université, les Cours de Civilisation Française de la Sorbonne (CCFS), la Société Internationale d’Histoire du français langue étrangère et Seconde (SIHFLES)
 
Se pencher sur l’histoire de l’EPPFE à l’occasion de son centenaire revient à interroger les dynamiques globales de formation des enseignants de français langue étrangère afin de dessiner une géopolitique des institutions chargées de ces formations. Plus largement, ce colloque vise à mettre en lumière l’apport des travaux en histoire de la didactique des langues et des cultures et se situe dans la continuité d’autres manifestations scientifiques. En mai 2008, une première journée d’étude, intitulée « L’École de préparation des professeurs de français à l’étranger à l’UFR DFLE. Histoire d’une institution (1920-2008) », a eu lieu dans les murs mêmes où cette institution a été créée. Depuis 2017, le programme CLIODIL du DILTEC (Histoire et historicité en didactique des langues) explore la dimension historique de et dans la didactique des langues. Ce programme, dont le colloque fait entièrement partie, entend contribuer à une refonte de l’histoire de cette discipline selon une approche globale et connectée (Appadurai 2001, Bertrand 2011, Subrahmanyam 2007 et 2014), qui prend en charge le continuum des échelles d’étude et la notion de régime d’historicité (Hartog 2003), tout en faisant une large place à l’anthropologie historique (Wachtel 2014) et à la démarche indiciaire (Ginburg, 2010).
 
Dans cette perspective, le DILTEC ouvre largement cet appel aux chercheurs qui ont contribué, mais également à ceux qui ont hérité de cette histoire, afin de comprendre les dynamiques de continuité et discontinuité impactant la formation des enseignants de 1920 à 2020. Ce colloque sera également l’occasion pour le Diltec de présenter de manière inédite et dynamique les archives existantes sur l’école conservées sur place.

Les communications pourront s’inscrire dans quatre axes visant l’histoire de l’école elle-même ou mettant en dialogue l’histoire de l’EPPFE avec les histoires de la constitution du champ de la didactique des langues et des cultures, et notamment avec d’autres écoles du même type.
 
Vous trouverez l’appel à communication complet en suivant ce lien : https://cent-eppfe.sciencesconf.org/

La date limite de soumission de cet appel à communication a été repoussée au 25 février 2020 .

Parution – Former les enseignants d’EPS en France au XXe siècle, Julien Fuchs et Jean-Nicolas Renaud (dir.)

Nous vous annonçons la publication du livre « Former les enseignants d’EPS en France au XXe siècle » aux éditions des PUR. Issu du projet collectif FORMEEPS, labellisé par la MSHB et qui a réuni pendant 2 ans une quinzaine de chercheurs, ce livre vise à faire un point sur les lieux et les acteurs de la formation des enseignants d’EPS en France, en privilégiant une approche par le local.

Table des matières:

Jean-Nicolas Renaud et Julien Fuchs,Recomposer le puzzle de la formation des enseignants d’EPS

Florian Hugedet,Panorama synthétique d’une construction dynamique.La lente massification des lieux de formation (1869-2019)

Jean Saint-Martin et Julien Fuchs,Le second souffle des instituts régionaux d’éducation physique et sportive (IREPS) .Les rapports Andreu de 1962

Tony Froissart,L’Institut d’éducation physique de l’université de Paris. L’articulation de projets médicosportifs et éducatifs (1928-1963)

Florian Hugedet et Jean-Jacques Dupaux,L’homme de l’ombre et l’acteur. Pouvoir, soutien et résistance dans la mise en place des formations d’enseignants d’EPS dans l’académie de Besançon (1928-1975)

Christian Molaro,L’IREP de Nancy, années 1920-années 1970. Histoire d’une tentative d’émancipation vis-à-vis de l’autorité médicale

Denis Jallat et Jean Saint-Martin,Le CREPS de Strasbourg. Entre spécificité territoriale et particularité culturelle

Fabrice Auger et Serge Vaucelle,Une drôle de guerre pour un territoire pédagogique. IREP et CREPS à Toulouse au tournant de la Quatrième République

Michaël Attali et Natalia Bazoge,La formation initiale des enseignants d’éducation physique à Grenoble .L’articulation de la pédagogie et de la recherche (1931-1977)

Julien Fuchs, Jean-Nicolas Renaud, Willy Hugedet et Thierry Michot,Du CREPS de Dinard à l’UFRAPS de Rennes (1945-années 1990)

Doriane Gomet,Au cœur d’une culture d’établissement. La formation des enseignants d’éducation physique du privé à l’Institut d’Angers

Soutenance de thèse – « Une histoire des enseignants dahoméens », Victorine-Michælina Yaya

Nous vous annonçons la soutenance de thèse de doctorat en Sciences de l’Éducation de Victorine-Michælina Yaya:

Une histoire des enseignants dahoméens/béninois (1945- 2015). La formation au défi des évolutions politiques

présentée et soutenue publiquement le 25 novembre 2019 à 14h, devant un jury composé de :
BLUM Françoise, HDR, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne (Rapporteur) ; CONDETTE Jean-François, Professeur des Universités, Université d’Artois (Rapporteur);
GAUTHIER François-Roger, Professeur associé, Université Paris V ;
MALET Régis, Professeur des Universités, Université de Bordeaux ;
ROGERS Rebecca, Professeure des Universités, Université Paris V (Directrice).

Appel à contributions – L’enseignement en situation coloniale et postcoloniale – Perspectives croisées

Vous trouverez ci-dessous l’appel à contribution pour un numéro spécial de la revue Tsingy, Revue de Sciences humaines, Sud-Ouest de l’océan Indien (numéro 24).

Responsable scientifique du numéro thématique

Pierre-Éric FAGEOL, Université de La Réunion, ICARE (EA 7389)

Comité d’expertise

Pascale BARTHELEMY, ENS Lyon, LARHRA (UMR5190)
Frédéric GARAN, Université de La Réunion, OIES (EA 12)
Claude PRUDHOMME, Université Lumière – Lyon 2, LARHRA (UMR5190)
Célestin RAZAFIMBELO, ENS Antananarivo, CIRD
Rebecca ROGERS, Université Paris-Descartes, CERLIS (UMR 8070)
Nathalie WALLIAN, Université de La Réunion, ICARE (EA 7389)

Argumentaire

L’histoire de l’enseignement en situation coloniale fait l’objet de profonds renouvellements (Barthélémy Pascale, 2010). La place désormais accordée aux acteurs (Labrune-Badiane Céline & Smith Étienne, 2018) et aux pratiques d’enseignement ouvre de nouvelles perspectives de recherche sur l’efficience d’une école coloniale qui dépasse le seul cadre de la mission civilisatrice et de la politique d’assimilation (Léon Antoine, 1991). Du curriculum prescrit au curriculum réel, des discours scolaires aux pratiques de classe, des cadres officiels de référence à l’émergence de nouvelles référentialités coloniales, les perspectives de recherche sont désormais à la croisée de divers champs convoquant tout à la fois une histoire sociale de groupes professionnels issus du milieu éducatif (Duteil Simon, 2009) et une histoire des fondements didactiques et pédagogiques de l’enseignement colonial. La circulation de modèles pédagogiques depuis les métropoles et entre les colonies interroge également les mobilités impériales et le rôle des acteurs sur les stratégies éducatives coloniales dans une perspective transnationale et trans-impériale (Rogers Rebecca, 2019 ; Matasci Damiano, 2015).

Les propositions pourront s’insérer dans une ou plusieurs des thématiques suivantes :

  • Adaptation de l’enseignement au milieu colonial,
  • Pratiques de classes et supports d’enseignement,
  • Évaluation des élèves, des enseignants et des dispositifs,
  • Témoignages et récits des acteurs,
  • Formation des maîtres et des enseignants,
  • Le rôle des missions et des acteurs religieux,
  • Héritages postcoloniaux.

Tout en prenant en compte les particularités de l’océan Indien, les propositions émanant d’autres aires coloniales permettront d’établir d’utiles comparaisons.

Modalités et calendrier

Les propositions d’articles sont à envoyer à Pierre-Éric FAGEOL (pierre-eric.fageol[at]univ-reunion.fr) et Frédéric GARAN (frederic.garan[at]univ-reunion.fr) pour le 10 janvier.

Les articles pourront être rédigés en français ou en anglais.

Si votre proposition est retenue, les articles seront à envoyer pour mi-juillet en vue d’une publication lors du second semestre 2020.

Références bibliographiques

Barthélémy Pascale, « L’enseignement dans l’Empire colonial français : une vieille histoire ? », Histoire de l’éducation, n°128, 2010.

Duteil Simon, Enseignants coloniaux. Madagascar, 1896-1960, Thèse de l’université du Havre, 2009.

Labrune-Badiane Céline & Smith Étienne, Les Hussards noirs de la colonie – instituteurs africains et « petites patries » en AOF (1913-1960), Paris, Karthala, 2018.

Léon Antoine, Colonisation, enseignement et éducation, Paris, L’Harmattan, 1991.

Matasci Damiano, L’école républicaine et l’étranger, Lyon, ENS Éditions, 2015.

Rogers Rebecca, « Conversations About the Transnational : Reading and Writing the Empire in the History of Education », dans Eckhardt Fuchs & Eugenia Roldán Vera, The Transnational in the History of Education. Concepts and Perspectives, Londres, Palgrave Macmillan.

Séminaire du Gehfa : mardi 3 décembre 2019

Le 3 décembre 2019, le séminaire du Gehfa reçoit Nicolas Divert, MCF à l’Université Paris-Est Créteil (LIRTES) pour une intervention intitulée « Des usages de la formation dans la mobilité professionnelle. Le cas de la Société générale (années 1920-1980). »

Présentation de la séance:

Le secteur bancaire apparaît comme particulièrement engagé dans la formation de son personnel. Dès les années 1920, la Société Générale ouvre ses premières écoles et, progressivement, une offre variée de formations, parfois associée à la préparation de diplômes, sera proposée. Les formations internes, interbancaires ou d’État dessinent des outils de la gestion de ressources humaines qui vont participer à façonner les carrières. Aussi, à partir d’entretiens biographiques réalisés auprès de retraité·e·s de cette banque (n= 113), d’analyse de documents internes et de l’étude des livres d’or d’une école destinée aux futur·e·s gradé·e·s, cette présentation vise à appréhender les liens pensés entre la formation et la mobilité professionnelle jusqu’aux années 1980, période au cours de laquelle les écoles internes sont fermées.

Pour plus d’informations sur le séminaire: http://www.gehfa.com/fr/seminaires