AAC: Sur la guerre des sciences et des lettres

Ci-dessous un appel à contribution de la revue Synergies Royaume-Uni et Irlande sur le thème « Sur la guerre des sciences et des lettres ».

Présentation:
En 1807, Louis de Bonald constate l’apparition de signes d’hostilité entre ces domaines dans un article intitulé « Sur la guerre des sciences et des lettres ». Selon lui, la spécialisation des savants et la création de vocabulaires spécifiques conduisent à isoler des champs de savoir distincts et hostiles. Une hiérarchisation de la connaissance devient source de conflits et suscite de violentes réactions de part et d’autre, chacun essayant de prouver la valeur intellectuelle de son domaine dans une quête où s’opposent, pour reprendre les expressions de Foucault, « dire vrai » et « être dans le vrai ». En passant des lettres ouvertes entre Flaubert et Froehner à l’affaire Sokal, les exemples publics d’affrontements et de violents débats entre les sciences et les lettres ne manquent pas. À la lumière de l’article de Bonald, de la querelle entre Charles P. Snow et Frank R. Leavis sur les deux cultures, des réflexions plus récentes de Irving Louis Horowitz pour qui ces conflits sont devenus obsolètes depuis, entre autres, l’abandon par les sciences humaines de leur opposition aux sciences dures mais encore des réflexions de Wolf Lepenies sur l’importance de prendre en compte dans ces conflits la difficile émergence de la sociologie, la revue Synergies Royaume-Uni et Irlandeinvite, dans un esprit interdisciplinaire, toute proposition d’article sur le thème de la guerre des sciences et des lettres. Les articles comparant les situations françaises, britanniques ou irlandaises sont encouragés.

Pistes de réflexion
• Distinction lettres et science
• Discours et pouvoir
• Être dans le vrai/dire vrai
• Institutions et vérité
• Savants lecteurs
• Influences réciproques
• Métaphores scientifiques
• Savoirs littéraires/ Imaginaire scientifique
• Connaissance/savoir
• Les deux cultures
• L’enseignement, les sciences et les sciences humaines
• Dans quelle(s) langue(s) publier la science ?
Continuer la lecture de « AAC: Sur la guerre des sciences et des lettres »

Séminaire: Histoire des Sciences de l’homme et de la société

Voici le programme du séminaire “Histoire des Sciences de l’homme et de la société“, pour l’année 2013-2014.

Centre Alexandre Koyré
(27, rue Damesme, 5ème  étage, 75013 Paris, métro Tolbiac)
Vendredi de 14 à 16 heures

Responsables : Jacqueline Carroy – Wolf Feuerhahn – Marc Renneville – Nathalie Richard

Placé sous le patronage de la Société française pour l’histoire des sciences de l’homme (S.F.H.S.H.), ce séminaire du Centre Koyré est un forum de discussions sur les problématiques actuelles, les livres récemment parus et le statut général des archives. Il vise moins à l’érudition au sens strict qu’à l’explicitation des démarches qu’elle sous-tend. Il a pour double vocation de favoriser l’identité du domaine, dans son rapport à la discipline historique prise dans son ensemble, et de créer une dynamique dont bénéficieront chercheurs spécialisés et doctorants.

  • 18 octobre – Antonella ROMANO (EHESS, Centre Alexandre Koyré): Le genre de l’histoire naturelle et morale à la Renaissance ou englober l’humain dans la cosmologie chrétienne.
  • 8 novembre – Nathalie RICHARD (Université du Maine, CERHIO): Hippolyte Taine: Histoire, psychologie,littérature (discutante : Régine Plas)
  • 22 novembre – Alain MESSAOUDI (Université de Nantes): Les orientalistes arabisants et le développement des sciences sociales au XIXe siècle en France Continuer la lecture de « Séminaire: Histoire des Sciences de l’homme et de la société »

Séminaire: L’enquête biographique dans les études sur les sciences. Vie et travail scientifiques

Voici le programme du séminaire « L’enquête biographique dans les études sur les sciences. Vie et travail scientifiques », organisé au centre Koyré par Anne Collinot.

Dans ce cadre, Lewis Pyenson (Western Michigan University) donnera une conférence intitulée: « Les idées et la vie intime : le mariage des Sarton et la genèse d’une discipline savante ».

La conférence aura lieu le 25 novembre 2013, de 15h30 à 17h30 au Centre Alexandre Koyré [27 rue Damesme, 5ème étage, 75013 Paris (métro Tolbiac)].

Depuis quatre-vingts ans, le projet d’une histoire sociale des idées scientifiques reparaît à plusieurs reprises sans avoir encore livré un schéma transférable d’une époque à une autre. Nous traiterons de la pertinence d’une configuration sociale manifeste dans toute époque, la vie intime, comme lieu où s’engendrent des idées scientifiques. La vie de George Sarton, savant, et de son épouse Mabel Elwes, artiste, nous permet de voir jusqu’à quel point un mariage turbulent pourrait fournir des éléments pour comprendre la genèse d’une discipline scientifique : l’histoire des sciences aux Etats-Unis.

Lewis Pyenson est professeur d’histoire. Il a publié The Passion of George Sarton: A Modern Marriage and Its Discipline (Philadelphia: American Philosophical Society, 2007).

Rappel du programme des séances suivantes :

  • 02/12/2013      Isabelle Gouarné (Centre Alexandre Koyré) « Vie savante et engagement politique. Deux études de cas : Jean-Maurice Lahy et Georges Friedmann».
  • 09/12/2013      Céline Surprenant (Assistante de recherche au Collège de France) « Loger et travailler au Collège de France selon Ernest Renan ».
  • 16/12/2013      Claudine Fontanon (EHESS Centre Alexandre Koyré) « Les professeurs du Conservatoire national des arts et métiers (1819-1920): vies et carrières au service de l’enseignement populaire ». Continuer la lecture de « Séminaire: L’enquête biographique dans les études sur les sciences. Vie et travail scientifiques »

Coll: Reconfigurations dans le paysage disciplinaire des sciences

Le S2HEP, EA 4148 (Université Lyon 1, ENSL) organise le 15 novembre un colloque consacré aux « Reconfigurations dans le paysage disciplinaire des sciences »,

Université Lyon 1, Salle du conseil, IPNL, (Bâtiment Dirac).

Programme:

  • 9h-9h30 – Introduction à la journée – Jonathan Simon
  • 9h30-10h05 – Edouard Kleinpeter  –Définir l’interdisciplinarité : Revue critique de la littérature
  • 10h05-10h40 – Pierre Leveau  – Interdisciplinarité et reconfiguration d’un paysage disciplinaire : le cas de la conservation-restauration du patrimoine
  • 11h15-11h50 – Frédéric Charles  – Reconfigurations des disciplines scientifiques et technologiques dans le secondaire français (1971-1975).
  • 11h50-12h25 – Pierre Savaton  – L’introduction de la théorie de la tectonique des plaques dans l’enseignement secondaire de la géologie.
  • 12h25-12h45 – Discussion préliminaire

Déjeuner – 12h45 – 14h30

  • 14h30-15h05 – Pierre Mounier-Kuhn – Émergence et reconfigurations : l’informatique, « discipline incertaine »
  • 15h05–15h40 Dali Serge Lida – Le prix vu par la sociologie économique. Etude de cas : la rupture d’avec l’analyse économique est-elle possible ?
  • 15h40-16h15 – Marion Droz Mendelzweig et Suzanne Cordier – La discipline infirmière : fondements théoriques et dimension sociale.
  • Pause 16h15-16h45
  • 16h45-17h20 –  Léo Coutellec  – L’agro-écologie : histoire et épistémologie d’une ‘interdiscipline’
  • 17h20-17h55 –   Fabien Knittel  – Entre Chimie et Agronomie : aux frontières des disciplines qui étudient l’agriculture dans la première moitié du XIXe siècle

Nous partons du constat de la nature paradoxale des disciplines : si elles apparaissent comme étant bien définies et assez stables dans le temps, dès qu’on y regarde de plus près, on remarque qu’elles sont en constante évolution. Cette impression de permanence est intimement liée aux ancrages institutionnels (unités et départements universitaires, instituts de recherche etc.) et à une certaine inertie, par exemple dans l’enseignement des sciences, à l’école comme à l’université. Quand et pourquoi peut-on alors parler d’émergence, de disparition ou de toute autre transformation des disciplines ? Que nous enseignent ces processus sur la nature et le fonctionnement des disciplines scientifiques ?

Séminaire: L’enquête biographique dans l’étude des sciences

Anne Collinot (CNRS, Centre Alexandre Koyré) organise un séminaire sur “L’enquête biographique dans l’étude des sciences. Vie et travail scientifiques”.

Présentation et programme:
Dans le sillage du renouveau récent de la réflexion sur l’enquête biographique comme outil de connaissance pour l’étude des sciences, le séminaire se propose d’examiner plus particulièrement le « mode de vie » savant. Loin de considérer le genre biographique comme objet en soi, notre exploration vise à éclairer les façons multiples dont les pratiques du savoir s’intègrent autant dans l’existence individuelle que dans la vie collective des chercheurs. Adoptant une perspective comparatiste, nous appliquons cette approche également à d’autres existences vouées aux savoirs, comme celles des lettrés, des philosophes ou des érudits.
Entendu ainsi au sens large, le travail savant, qu’il aboutisse à une réalisation extraordinaire ou aux productions plus triviales de la science dite normale, est le fruit d’une existence quotidienne, tantôt solitaire, tantôt partagée, qui appelle une organisation, une gestion du temps, l’adoption de règles de vie et la conciliation des contraintes variées propres à toute existence humaine. Les chercheurs et les savants donnent souvent à leur vie des formes singulières, dont nous continuerons cette année de restituer les contours, afin de porter un éclairage plus précis sur un ensemble de déterminants décisifs, et néanmoins rarement objectivés, du travail scientifique.

  • 04/11/2013      Anne Collinot (CNRS Centre Alexandre Koyré): Introduction et présentation du programme.
  • 18/11/2013      William Marx (Université Paris-Ouest Nanterre La Défense): « Écrire la vie du lettré ».
  • 25/11/2013      Lewis Pyenson (Western Michigan University): « Les idées et la vie intime : le mariage des Sarton et la genèse d’une discipline savante ».
  • 02/12/2013      Isabelle Gouarné (Centre Alexandre Koyré): « Vie savante et engagement politique. Deux études de cas : Jean-Maurice Lahy et Georges Friedmann».
  • 09/12/2013      Céline Surprenant (Assistante de recherche au Collège de France): «Loger et travailler au Collège de France selon Ernest Renan ».
  • 16/12/2013      Claudine Fontanon (EHESS Centre Alexandre Koyré): « Les professeurs du Conservatoire national des arts et métiers (1819-1920): vies et carrières au service de l’enseignement populaire ».

Le programme des six séances du 6 janvier au 10 février 2014 sera communiqué ultérieurement.

Le séminaire est ouvert aux chercheurs, doctorants et étudiants de master (séminaire semestriel M1S1, M2S3).
Pour tout renseignement, envoyer un message à Anne.Collinot [at] ehess.fr

Le séminaire a lieu le lundi de 15h30 à 17h30, du 4 novembre 2013 au 10 février 2014, au Centre Alexandre Koyré, 27 rue Damesme, 5ème étage, 75013 Paris (métro Tolbiac).

JE: Les outils pour alimenter la base de données « La France savante »

Le Comité des travaux historiques et scientifiques et l’Association des amis du Comité des travaux historiques et scientifiques et des sociétés savantes organisent le 19 novembre 2013 une journée d’études consacrée aux “outils pour alimenter la base de données « La France savante »”.

Elle aura lieu aux Archives nationales, Pierrefitte-sur-Seine [salle des commissions].

  • 9 h 30 Accueil des participants
  • 10 h Ouverture par M. Ange Rovere, président de l’AACTHS

Première séance. Des outils pour alimenter la base de données « La France savante »

  • 10 h Claude-Isabelle BRELOT : La parentèle, cellule de base des sociétés savantes au XIXe
  •  siècle
  • 10 h 30 Jean-Luc CHAPPEY : Les dictionnaires historiques et les recompositions politiques et intellectuelles du début du XIXe siècle
  • 11 h Christiane DEMEULENAERE : L’utilisation des dossiers de Légion d’honneur et de la base « Léonore » dans la rédaction des notices de « La France savante »
  • 11 h 30 Édith PIRIO : La base « Quidam » des Archives nationales peut-elle aider à connaître des savants ? Continuer la lecture de « JE: Les outils pour alimenter la base de données « La France savante » »

ACC: Archives des savoirs : problèmes et enjeux

Un appel à communication sur le thème: “Archives des savoirs : problèmes et enjeux“.

Présentation:

Depuis quelques années, les archives sont au centre de débats, de controverses et de préoccupations diverses qui ont largement débordé les milieux patrimoniaux et historiques. Signe paradoxal de cette centralité : la singularisation du mot. On parle plus volontiers aujourd’hui de l’archive que des archives. Manière de contourner ou de conjurer l’institution, le lieu et le dépôt, au profit d’une extension sémantique qui vise des supports, des contenus et des usages qui se sont diversifiés. Tout devient archive et l’archive paraît ainsi retrouver son sens matériel et ontologique pour désigner l’origine, le commencement, le primitif, le matériau brut.

Dans un moment de conversion numérique irréversible, l’archive se confronte à la fragilité des supports. Parce que l’archive est incertaine, archiver devient une obsession de notre temps. Enjeu d’un avenir problématique, l’archive n’est plus seulement une trace, un vestige, une relique, mais l’expression d’une consignation, d’une conservation et d’une préservation de notre présent.

Du Moyen Âge au XXIe siècle, qu’en est-il des archives des savoirs et plus particulièrement des archives de la recherche scientifique toutes disciplines confondues ? La mise en forme du savoir ne contribue-t-elle pas précisément à une mise à l’écart, à un effacement systématique des traces ? L’archive serait ici le brouillon, la rature, ou alors le reste, la scorie qui a échappé ou résisté à la mise au propre, à l’écriture, à la réduction à la formule. Pourtant les traces du processus même de la recherche constituent une manière de déconstruire des certitudes, de comprendre comment une idée s’est esquissée, comment des connaissances nouvelles se sont élaborées.

Par ailleurs, la marginalisation de l’archive n’a pas nécessairement entravé la mise en forme mémorielle des savoirs. L’archive peut ainsi devenir en soi un trésor, une relique, ou plus prosaïquement une ressource supplémentaire, le prolongement d’une leçon, d’une transmission, ou encore un lieu de mémoire. Lire la suite sur Calenda…

 

Parution: Science et révolutions politiques

Le dernier numéro de la revue Parlement[s] est consacré à l’histoire des sciences, sous le titre “Science et révolutions politiques“.
Le dossier ci-joint détaille son contenu, en donnant les résumés des articles et en présentant la partie “Sources” consacrée aux documents inédits commentés dans ce numéro, ainsi que les modalités pour y accéder, en format papier ou sur la base Cairn. Certains des articles sont susceptibles d’intéresser directement les historiens de l’éducation.

Contrats doctoraux à l’Université Paris-Sud

L¹équipe d’accueil EST de l’ED 400 “Savoirs scientifiques” bénéficiera à la rentrée 2013-2014 de deux contrats doctoraux de l’Université Paris Sud. Les deux contrats mis au concours financeront des thèses encadrées ou co-encadrées au GHDSO et portant soit sur un sujet libre entrant dans un domaine de recherche du laboratoire, soit sur un des trois sujets suivants: “Vulgarisation des mathématiques dans les revues à partir des années 1960”, “Les sciences dans l’enseignement technique (1890-1940)”, “Les mathématiques en province – Publications et sociabilités dans les villes universitaires (1854-1914)”.

Les candidats sont invités à prendre contact avec Hélène Gispert pour connaître la date et les modalités de sélection des dossiers et des auditions: helene.gispert[at]u-psud.fr

AAC: War, University and Science

Un appel à communication sur le thème:”War, University and Science“. Attention, date limite le 17 mai!

Présentation:

During the contemporaneity, military conflicts often provoked junctures of rupture and transformation in pre-existing realities, whether in political, economic or social contexts, or in cultural, scientific and intellectual domains, endued, sometimes of more conservative typologies or yet of a more modernising nature. In this sense, we intend to initiate an interdisciplinary debate on the problematic of “War, University and Science”, bearing in mind these multiple relationships and interdependencies, as well as the associated epistemological problematic.

AAC: Sources and resources for educational purposes in the era of Internet

Un appel à contribution pour la première école d’été européenne sur histoire des sciences et de l’éducation: “Sources and resources for educational purposes in the era of Internet“.

The Societat Catalana d’Història de la Ciència i de la Tècnica is going to organize The 1st European Autumn School on History of Science and Education.The main goal of the School is to provide training and to encourage debate, participation and effective interaction among the attending public and the invited specialists, dealing with basic and practical aspects concerning the interplay between history of science and education. Continuer la lecture de « AAC: Sources and resources for educational purposes in the era of Internet »

Parution: Les uns et les autres… Biographies et prosopographies en histoire des sciences

un avis de parution susceptible d’intéresser du monde par la diversité des objets considérés et l’approche en terme de méthode:
Laurent Rollet et Philippe Nabonnand (éd.), Les uns et les autres… Biographies et prosopographies en histoire des sciences

Présentation:
Les approches biographiques et prosopographiques sont-elles incompatibles avec les pratiques de l’histoire des sciences ? Continuer la lecture de « Parution: Les uns et les autres… Biographies et prosopographies en histoire des sciences »