Journée d’études – Retour sur l’affaire de Creil, 1989-2019 (Amiens, UPJV, 4 oct. 2019)

  • 9h00 Accueil des participants
  • 9h30 Introduction institutionnelle UPJV, ESPE, FJJ, CAREF
  • 9h45 Introduction scientifique de la journée, Ismail Ferhat (UPJV, CAREF)

10h00-11h00 – 1re partie : De Creil à l’Elysée – Présidence : Jérôme Damblant (IA-IPR de l’Académie d’Amiens, référent
académique « Valeurs de la République »)

  • Julien Cahon (UPJV, CAREF), « Pourquoi Creil ? »
  • Ismail Ferhat (UPJV, CAREF), « Des sommets de l’Etat bousculés ? »
  • Débat

11h00 Pause

11h15-12h15 – 2e partie : Les partis politiques – Présidence : Thierry Mérel (Fondation Jean Jaurès)

  • Alan Flicoteaux (UPJV, CAREF), « Le PCF découvre un accommodement
    déraisonnable avec un islam des banlieues. »
  • Julien Cahon (UPJV, CAREF), « Le PS rattrapé par ses ‘vieilles querelles’ ? »

Débat
12h15 Repas


13h45-15h15 – 3e partie : Les sensibilités religieuses – Présidence : Corinne Vezirian (ESPE de l’académie de Lille, référente laïcité)

  • Xavier Boniface (UPJV, CHSSC), « Prudence et modération de l’Église
    catholique. »
  • Olivier Rota (Université d’Artois, IEFR), « Une communauté juive divisée. »
    Sébastien Vida (UPJV, CAREF), « Une quête de légitimités pour l’islam de
    France. »

Débat


15h15 Pause


15h30-16h30 – 4e partie : Les sensibilités philosophiques et intellectuelles – Présidence : Corinne Vezirian (ESPE de l’académie de Lille, référente laïcité)

  • Bruno Poucet (UPJV, CAREF), « Les organisations laïques : la fracture ? »
  • Sébastien Repaire (Sciences-po Paris, CHSP), « Une nouvelle ligne de
    front parmi les intellectuels français ? »

Débat


16h30 Conclusions de la journée, Sarah Croché (UPJV, CAREF)

Publication – Collectif, “Les foulards de la discorde. Retours sur l’affaire de Creil, 1989”.

Fondation Jean Jaurès/éditions l’Aube, 2019.

Résumé : en France, le débat public se focalise régulièrement sur des questions mêlant statut des femmes, islam et laïcité. Cette structuration trouve sa première cristallisation dans « l’affaire du foulard » qui se déroule à Creil en 1989. Que recouvre cette appellation, restée dans les mémoires ? Comment trois foulards de collégiennes ont-ils pu susciter autant de prises de position et de polémiques ? En étudiant les différentes facettes, les auteurs montrent que cette affaire a constitué un tournant de l’histoire récente de notre pays.

Séminaire – “Politiques éducatives dans les mondes arabes et musulmans et vis-à-vis des populations musulmanes d’Europe, 1900-2018 : un état de lieux” (Juliette Honvault & Christine Mussard)

Présentation – programme complet

Depuis 2017, les thématiques des séminaires de l’axe « Education » de l’Iremam visaient à faire remonter les objets et terrains de recherche des membres de l’équipe, et une attention particulière a été portée sur l’école et ses acteurs du quotidien, du quartier ou de la ville, ou sur les conditions de la recherche. Cette année, et sans perdre de vue l’intérêt heuristique de cette échelle, notre choix s’est porté sur un élargissement de la focale au niveau des politiques éducatives qui encadrent les pratiques d’enseignement et d’apprentissage. L’espace couvert par nos recherches (France, Maroc, Algérie, Tunisie, Egypte et Yémen – la liste reste ouverte !) mérite d’être appréhendé par le haut à des fins de synthèse, mais aussi pour permettre de mieux distinguer les spécificités des situations scolaires, ou de repérer les circulations de modèles, de méthodes ou d’outils éducatifs d’un pays ou d’une région à l’autre. Il s’agira de dresser un état des lieux des situations éducatives des pays étudiés au début du XXe siècle, puis des prises en charge de l’enseignement par les pouvoirs politiques dans le cadre des affirmations impériales et des mouvements de construction nationale, et enfin des évolutions plus récentes intégrant les choix des régimes autoritaires ou le rôle joué par l’ouverture à la mondialisation. Le maintien ou l’apparition d’acteurs non gouvernementaux, qu’ils soient religieux, associatifs, ou encore internationaux comme l’Unesco, seront également analysés en intégrant leurs moyens d’action (humains, administratifs, politiques et idéologiques) et ce que leur présence implique dans la définition des politiques éducatives. Le choix du « macro » ne doit pas, dans la mesure du possible, exclure l’attention aux acteurs des politiques éducatives. Au contraire, c’est à leur échelle que se jouent et se croisent les temporalités et les héritages, les compétences, mais aussi les hiérarchies et les intérêts sociaux sur lesquels reposent la conceptualisation, la mise en place et l’application des politiques générales.

Ce travail collectif de synthèse se propose de mettre en regard les approches disciplinaires de l’histoire, de la sociologie, et de l’anthropologie représentées dans l’équipe, afin de partager au mieux les outils méthodologiques et conceptuels, mais aussi la construction de nos objets.

 Toutes les séances auront lieu le jeudi à 14h à la MMSH, en salle 101 sauf le 24 janvier (salle A219)

  • Jeudi 6 décembre 2018 : Brooke Durham (Stanford University) : « L’alphabétisation et l’enseignement primaire en Algérie : présentation de documents du Service des centres sociaux et de l’Union des sections algériennes du syndicat national des instituteurs, 1955-1962 ».
  • Jeudi 24 janvier 2019 (salle A219) : Juliette Honvault (Iremam) : Politiques éducatives concurrentes au Yémen (1935-1970) (titre à préciser).
  • Jeudi 7 mars 2019 : Aude Signoles (CHERPA, IEP Aix-en-Provence, Iremam), Alice BaudyLydia Berkane et Lamia Mellal (Master IEP, Aix-en-Provence) : « Histoire scolaire et mémoires harkies. De la rencontre avec des « témoins directs » à la visite de musées, quels dispositifs d’action publique privilégier pour transmettre le passé ? ».
  • Jeudi 18 avril 2019 : Alice Baudy (IEP Aix-en-Provence) : Les restitutions de l’histoire des Harkis par des candidats au baccalauréat français 2018 (titre à préciser).
  • Jeudi 6 juin 2019 : Christine Mussard (ESPE Aix-en-Provence, Iremam) : Politiques éducatives dans l’Algérie coloniale (titre à préciser).
  • Jeudi 11 juillet 2019 : bilan du séminaire pour l’année 2018-2019. 

Contrat doctoral en histoire de l’éducation

Le laboratoire CAREF (Université de Picardie Jules Verne) propose un contrat doctoral sur le thème “Les établissements d’enseignement privé musulman en France“. La date de remise des candidatures  au laboratoire est fixée au plus tard le 15 juin avec une audition éventuelle le 7 juillet.

Le/la bénéficiaire devra se soumettre aux procédures de recrutement de l’école doctorale de sciences humaines et sociales de l’université de Picardie et du centre de recherche CAREF. Il ou elle travaillera sous la direction de Bruno Poucet et d’Ismail Ferhat. Continuer la lecture de « Contrat doctoral en histoire de l’éducation »