Les thèses récentes d’histoire de l’éducation

D’après la liste établie par l’AHCESR : https://ahcesr.hypotheses.org/2281

Araujo, Christophe, Être historien sous un régime autoritaire. Pouvoir et savoir au Portugal (1926-1974), thèse de doctorat en Histoire, soutenue le 24 novembre 2021 à Cergy Paris Université.

Barey, Morgane, « À rude école ». La formation initiale des officiers français à l’épreuve de la Seconde Guerre mondiale (1940-1945), thèse en histoire soutenue le 12 février 2021, à l’Université Paris-Saclay.

Ben Ali, Azzedine Ali, Naissance et développement de l’École nationale supérieure du pétrole (E.N.S.P.) 1919-1955. Étude socio-historique, thèse soutenue le 7 décembre 2021, à l’EHESS.

Bonhoure, Jean-Francois, Les historiens à l’épreuve du temps : la production historique éditée en France des années trente au début des années cinquante, thèse soutenue le à l’Université Panthéon-Sorbonne – Paris I.

Bordes, Etienne, La Conférence des Présidents d’université (1971-2007). Une socio-histoire du gouvernement des universités, thèse de doctorat en Histoire, soutenue le 21 octobre 2021 à Toulouse 2.

Canet Dol, Christiane Catherine, Les adoptions en France de 1789 à 1923 rêvées, instituées et vécues, thèse soutenue le 28 juin 2021, à l’EHESS.

Chabanne, Laure, Cohabitation, union, divorce : architecture, peinture et sculpture à l’École des beaux-arts de Paris (fin du XVIIIe siècle – 1968), thèse en histoire de l’art soutenue le 4 mars 2021, à l’EPHE.

Cussey-Besançon, Maud, Collèges, lycées, écoles professionnelles et université en Franche-Comté au cœur des grandes mutations de l’éducation au milieu du XXe siècle : ruptures, renouveau et continuités (1938-1947), thèse d’histoire contemporaine soutenue le 20 novembre 2020 à l’Université de Bourgogne-Franche-Comté.

Fabre, Mélanie, La craie, la plume et la tribune. Trajectoires d’intellectuelles engagées pour l’école laïque (France, années 1880-1914), thèse soutenue le 25 novembre 2021, à l’EHESS.

Hillion, Julien, Le bataillon des « nuisibles ». La colonie pénitentiaire de Belle-Ile-en-Mer (1880-1911) : parcours de vies de jeunes détenus et modèle carcéral, thèse soutenue le 26 novembre 2021 à l’Université Bretagne Sud.

Hottin, Christian, Les patrimoines de l’enseignement supérieur à Paris (fin XVIIIe-XXe siècles), thèse en histoire de l’art soutenue le 23 novembre 2021, à l’Université Paris Sciences Lettres.

Kanté, Mody, Former une élite médicale africaine à l’époque coloniale. L’École de médecine de Dakar (1918 – années 1950), thèse de doctorat en Histoire, soutenue le 9 juillet 2021 à Toulouse 2.

Khalil, Dalil, Fernant Leprette, entre la France et le ministère de l’Instruction publique égyptien (1919 – 1956), thèse soutenue le 13 décembre 2021, à l’ENS de Lyon.

Laloux, Adélaïde, Les dossiers individuels de la protection de l’enfance : constitution, conservation, thèse de doctorat en Histoire, soutenue le 15 avril 2021 à l’université d’Angers.

Le Cocq, Cédric, Transformer l’université française après 1968 : l’université de Nanterre 1971-1988, thèse soutenue le 18 octobre 2021 à l’Université Paris Nanterre.

Legrandjacques, Sara, Voies étudiantes. Pour une histoire globale des mobilités étudiantes en Asie (Inde britannique – Indochine française, années 1850-1940), thèse soutenue le 4 décembre 2021, à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Li, Jun, Les diplômés chinois revenant de France en Chine – Le cas de la province du Shandong, thèse de doctorat en Histoire, soutenue le 16 décembre 2021 à l’université de Paris.

Mahé, Camille, Des enfances ordinaires ? Une histoire comparée de la sortie de guerre des enfants d’Europe occidentale (Allemagne de l’Ouest, France, Italie. 1943-1949), thèse soutenue le 6 décembre 2021, à Sciecnces Po Paris.

Pabion, Lionel, Le sport embrigadé ? Les sociétés de préparation militaire en France : des loisirs militarisés (années 1880 – années 1930), thèse de doctorat en Histoire soutenue le 12 novembre 2021 à l’université de Lyon.

Parveau, Hélène, De l’école d’art de Limoges aux écoles d’art françaises : étude des caractéristiques de l’enseignement artistique, thèse en langues et littératures françaises, soutenue le 1er décembre 2021, à l’Université de Limoges.

Paul, Marielle, Une histoire du binôme conflictuel latin-français dans l’enseignement secondaire en France, du XVIIIe au XXe siècle. Pour une métadidactique de l’enseignement du français, thèse soutenue le 4 mars 2021, à l’EHESS.

Plet, Charles, La « jeune fille » et sa représentation dans le roman catholique en France (1880-1914), thèse de doctorat en Littératures française et francophone, soutenue le 15 décembre 2021 à Paris 3 en cotutelle avec l’université de Montréal.

Profillet, Lucas, Le corps en images à l’école. L’ortho-figuration corporelle dans les méthodes de lecture (1880-1960), thèse soutenue le 8 décembre 2021, à l’Université de Franche-Comté.

Taveau, Valentin, Ackerman-Laurance, Famille, négoce et industrie des vins mousseux en Saumurois au XIXè siècle (1811-1914), thèse soutenue le 20 septembre 2021, à l’Université d’Angers.

Toureille-Kotula, Aurore, L’enseignement du dessin à Perpignan (fin XVIIIe siècle – 1914) : acteurs et institutions, thèse soutenue le 30 novembre 2021 à l’Université de Perpignan Via Domitia.

Valois, Philippine, L’éveil des sens. Histoire médicale de la puberté (1750-1850), thèse soutenue le 22 octobre 2021 à l’Université d’Angers.

Zhou, Ying, L’enseignement de l’histoire de l’art à l’école secondaire sous la IIIe République française, thèse en histoire de l’art soutenue le 20 janvier 2021 à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (cotutelle avec l’Université des études internationales de Shanghai).

Zhou, Zhe, Les hôtes du Fort St-Irénée. Les étudiants chinois de l’Institut Franco-Chinois de Lyon 1921-1950, thèse soutenue le 14 mai 2021 à l’EHESS.

Soutenance de doctorat – Lucas Profillet, “Le corps en images à l’école. L’ortho-figuration corporelle dans les méthodes de lecture (1880-1960)”, Université de Franche-Comté, 2021

Lucas Profillet a soutenu sa thèse pour le doctorat en sciences de l’éducation le mercredi 8 décembre 2021, à 14h, au sein de l’Université de Franche-Comté.

Cette thèse est intitulée “Le corps en images à l’école. L’ortho-figuration corporelle dans les méthodes de lecture (1880-1960)”.

Les membres du jury sont :

  • Anne-Marie CHARTIER, Maîtresse de conférences Honoraire, ENS de Lyon | Examinatrice
  • Pascale GARNIER, Professeure des universités, Université Sorbonne Paris Nord | Présidente du jury
  • Laurent GUTIERREZ, Professeur des universités, Université de Paris Nanterre | Rapporteur
  • Sébastien LAFFAGE-COSNIER, Maître de conférences-HDR, Université de Franche-Comté | Co-directeur
  • Anne MARCELLINI, Professeure associée, Université de Lausanne | Rapporteure
  • Bertrand TILLIER, Professeur des universités, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne | Examinateur
  • Christian VIVIER, Professeur des universités, Université de Franche-Comté | Co-directeur

Parution – Christoffer Åhlman, “Mötet med det skrivna ordet: Kvinnors läsande och skrivande under 1700-talet” [La rencontre avec l’écrit : la lecture et l’écriture des femmes au XVIIIe siècle], Uppsala University Publications, 2019

http://uu.diva-portal.org/smash/record.jsf?pid=diva2%3A1339304&dswid=6898

This thesis study how women in 18th century Sweden used reading and writing and how these skills could be a source of income. Historians have studied how many could read during this period or how writing was taught in the parish school. How these skills were used have, however, been overlooked. The main questions are: How, and in which circumstances, did women use reading and writing? Who were these women? What type of return did reading and writing have?

To study how literacy was used is not without difficulty. The traces are often scattered in different types of source material. Several types of sources material have therefore been analyzed. Material like moving certificates, funeral sermons, personals, account books, verifications, church protocols, contracts, court records, recipes amongst others have been used.

This thesis shows that women used reading and writing in different ways. There were not a question of one type of literacy but different types of literacies – it depended on the situation. A writing ability that was limited in one situation could be sufficient in another. By focus on social practice, this thesis argues that women´s reading and writing could have different types of return depending on individual and situation.

Parution – Teresa Laura Artieda, “La alteridad indígena en libros de lectura de Argentina (ca. 1885-1940)” [L’altérité indigène dans les livres de lecture argentins (ca. 1885-1940)], Consejo Superior de Investigaciones Científicas, 2017

https://editorial.csic.es/publicaciones/libros/12914/978-84-00-10258-6/la-alteridad-indigena-en-libros-de-lectura-de-arge.html

Français

Ce travail analyse les images des populations indigènes dans les livres de lecture des écoles argentines publiés entre 1885 et 1940 environ. Il est basé sur la compilation d’environ soixante-dix livres, la plupart écrits par des enseignants. Ces textes sont considérés comme faisant partie d’un univers plus vaste dans lequel ils ont un sens. La simultanéité entre les premières éditions et les invasions de l’État national dans les derniers territoires indigènes autonomes, La Pampa, la Patagonie et le Chaco, est ainsi examinée. Il explore également les marques de la littérature frontalière, de la photographie ethnographique, de l’art plastique et de l’indigénisme de l’époque.

Ainsi, le travail s’attache à révéler la polychromie des voix, les positions hégémoniques, ainsi que les ambivalences et les perturbations. Dans son prologue, Ángel Díaz de Rada fait allusion à un intertexte complexe qui révèle un “labyrinthe de représentations […] inapprochable d’un point de vue grossièrement manichéen”, qui nous fera nous arrêter “pour écouter la diversité des voix impliquées dans la scène, dans une sorte de réconciliation avec étonnement, ou avec doute, avant toute ombre de préjugé”.

Espagne

Esta obra analiza las imágenes acerca de los indígenas en libros de lectura de la escuela argentina editados aproximadamente entre 1885 y 1940. Se basa en la compulsa de alrededor de setenta libros elaborados, en su mayoría, por maestras y maestros normales. Unos textos considerados piezas de un universo mayor en el cual cobran sentido. Se examina, así, la simultaneidad entre las primeras ediciones y las invasiones del Estado nacional en los últimos territorios indígenas autónomos, La Pampa, la Patagonia y el Chaco. Igualmente, se indaga en las marcas de la literatura de frontera, la fotografía etnográfica, la plástica y el indigenismo del período.

De este modo, la obra se ocupa de desvelar la policromía de voces, las posiciones hegemónicas, al mismo tiempo que las ambivalencias y las disrupciones. En su prólogo, Ángel Díaz de Rada alude a un complejo intertexto que da cuenta de un «laberinto de representaciones […] inabordable desde una grosera óptica maniquea», que hará que nos detengamos «a escuchar la diversidad de voces comprometidas en la escena, en una especie de reconciliación con el estupor, o con la duda, ante toda sombra de prejuicio».

Parution – Nicola McLelland et Richard Smith (eds.), “The History of Language Learning and Teaching”, volume 1, “16th-18th Century Europe”, Legenda, 2018

This three-volume set brings together current research in the history of language learning and teaching (HoLLT) in Europe and beyond. Providing the first overview of research in the field, it will be an indispensable reference for teachers, teacher educators and all those interested in the history of language learning and teaching and the history of applied linguistics avant la lettre.

Volume I presents the history of how languages were learnt and taught across Europe, from Russia and Scandinavia to the Iberian peninsula, up to about 1800. Case studies deal with the teaching and learning of French, Italian, German and Portuguese, as well as Latin, still the first ‘foreign language’ for many learners in this period.

Nicola McLelland is Professor of German and History of Linguistics at the University of Nottingham. She has published widely in the history of German linguistics and the history of language learning, and is co-editor of the journal Language & History.

Richard Smith is a Reader in English Language Teaching and Applied Linguistics at the University of Warwick. Founder of the Warwick ELT Archive and the AILA Research Network on History of Language Learning and Teaching, he has been active in the fields of historical research and teacher-research in language education.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search