Les thèses récentes d’histoire de l’éducation

D’après la liste établie par l’AHCESR : https://ahcesr.hypotheses.org/2281

Araujo, Christophe, Être historien sous un régime autoritaire. Pouvoir et savoir au Portugal (1926-1974), thèse de doctorat en Histoire, soutenue le 24 novembre 2021 à Cergy Paris Université.

Barey, Morgane, « À rude école ». La formation initiale des officiers français à l’épreuve de la Seconde Guerre mondiale (1940-1945), thèse en histoire soutenue le 12 février 2021, à l’Université Paris-Saclay.

Ben Ali, Azzedine Ali, Naissance et développement de l’École nationale supérieure du pétrole (E.N.S.P.) 1919-1955. Étude socio-historique, thèse soutenue le 7 décembre 2021, à l’EHESS.

Bonhoure, Jean-Francois, Les historiens à l’épreuve du temps : la production historique éditée en France des années trente au début des années cinquante, thèse soutenue le à l’Université Panthéon-Sorbonne – Paris I.

Bordes, Etienne, La Conférence des Présidents d’université (1971-2007). Une socio-histoire du gouvernement des universités, thèse de doctorat en Histoire, soutenue le 21 octobre 2021 à Toulouse 2.

Canet Dol, Christiane Catherine, Les adoptions en France de 1789 à 1923 rêvées, instituées et vécues, thèse soutenue le 28 juin 2021, à l’EHESS.

Chabanne, Laure, Cohabitation, union, divorce : architecture, peinture et sculpture à l’École des beaux-arts de Paris (fin du XVIIIe siècle – 1968), thèse en histoire de l’art soutenue le 4 mars 2021, à l’EPHE.

Cussey-Besançon, Maud, Collèges, lycées, écoles professionnelles et université en Franche-Comté au cœur des grandes mutations de l’éducation au milieu du XXe siècle : ruptures, renouveau et continuités (1938-1947), thèse d’histoire contemporaine soutenue le 20 novembre 2020 à l’Université de Bourgogne-Franche-Comté.

Fabre, Mélanie, La craie, la plume et la tribune. Trajectoires d’intellectuelles engagées pour l’école laïque (France, années 1880-1914), thèse soutenue le 25 novembre 2021, à l’EHESS.

Hillion, Julien, Le bataillon des « nuisibles ». La colonie pénitentiaire de Belle-Ile-en-Mer (1880-1911) : parcours de vies de jeunes détenus et modèle carcéral, thèse soutenue le 26 novembre 2021 à l’Université Bretagne Sud.

Hottin, Christian, Les patrimoines de l’enseignement supérieur à Paris (fin XVIIIe-XXe siècles), thèse en histoire de l’art soutenue le 23 novembre 2021, à l’Université Paris Sciences Lettres.

Kanté, Mody, Former une élite médicale africaine à l’époque coloniale. L’École de médecine de Dakar (1918 – années 1950), thèse de doctorat en Histoire, soutenue le 9 juillet 2021 à Toulouse 2.

Khalil, Dalil, Fernant Leprette, entre la France et le ministère de l’Instruction publique égyptien (1919 – 1956), thèse soutenue le 13 décembre 2021, à l’ENS de Lyon.

Laloux, Adélaïde, Les dossiers individuels de la protection de l’enfance : constitution, conservation, thèse de doctorat en Histoire, soutenue le 15 avril 2021 à l’université d’Angers.

Le Cocq, Cédric, Transformer l’université française après 1968 : l’université de Nanterre 1971-1988, thèse soutenue le 18 octobre 2021 à l’Université Paris Nanterre.

Legrandjacques, Sara, Voies étudiantes. Pour une histoire globale des mobilités étudiantes en Asie (Inde britannique – Indochine française, années 1850-1940), thèse soutenue le 4 décembre 2021, à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Li, Jun, Les diplômés chinois revenant de France en Chine – Le cas de la province du Shandong, thèse de doctorat en Histoire, soutenue le 16 décembre 2021 à l’université de Paris.

Mahé, Camille, Des enfances ordinaires ? Une histoire comparée de la sortie de guerre des enfants d’Europe occidentale (Allemagne de l’Ouest, France, Italie. 1943-1949), thèse soutenue le 6 décembre 2021, à Sciecnces Po Paris.

Pabion, Lionel, Le sport embrigadé ? Les sociétés de préparation militaire en France : des loisirs militarisés (années 1880 – années 1930), thèse de doctorat en Histoire soutenue le 12 novembre 2021 à l’université de Lyon.

Parveau, Hélène, De l’école d’art de Limoges aux écoles d’art françaises : étude des caractéristiques de l’enseignement artistique, thèse en langues et littératures françaises, soutenue le 1er décembre 2021, à l’Université de Limoges.

Paul, Marielle, Une histoire du binôme conflictuel latin-français dans l’enseignement secondaire en France, du XVIIIe au XXe siècle. Pour une métadidactique de l’enseignement du français, thèse soutenue le 4 mars 2021, à l’EHESS.

Plet, Charles, La « jeune fille » et sa représentation dans le roman catholique en France (1880-1914), thèse de doctorat en Littératures française et francophone, soutenue le 15 décembre 2021 à Paris 3 en cotutelle avec l’université de Montréal.

Profillet, Lucas, Le corps en images à l’école. L’ortho-figuration corporelle dans les méthodes de lecture (1880-1960), thèse soutenue le 8 décembre 2021, à l’Université de Franche-Comté.

Taveau, Valentin, Ackerman-Laurance, Famille, négoce et industrie des vins mousseux en Saumurois au XIXè siècle (1811-1914), thèse soutenue le 20 septembre 2021, à l’Université d’Angers.

Toureille-Kotula, Aurore, L’enseignement du dessin à Perpignan (fin XVIIIe siècle – 1914) : acteurs et institutions, thèse soutenue le 30 novembre 2021 à l’Université de Perpignan Via Domitia.

Valois, Philippine, L’éveil des sens. Histoire médicale de la puberté (1750-1850), thèse soutenue le 22 octobre 2021 à l’Université d’Angers.

Zhou, Ying, L’enseignement de l’histoire de l’art à l’école secondaire sous la IIIe République française, thèse en histoire de l’art soutenue le 20 janvier 2021 à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (cotutelle avec l’Université des études internationales de Shanghai).

Zhou, Zhe, Les hôtes du Fort St-Irénée. Les étudiants chinois de l’Institut Franco-Chinois de Lyon 1921-1950, thèse soutenue le 14 mai 2021 à l’EHESS.

Parution – History of Education, Volume 49, Issue 5 (2020)

https://www.tandfonline.com/toc/thed20/49/5?nav=tocList

‘Wading through children’s tears’: the emotional experiences of elementary school inspections, 1839–1911

Russell Grigg

Child guidance, dynamic psychology and the psychopathologisation of child-rearing culture (c. 1920-1940): a transnational perspective

Nelleke Bakker

Cleavage structures and school politics: a Rokkanian comparative-historical analysis

Katharina Sass

‘Gems Unwrought Can Form Nothing Useful’: Socialist China’s Pedagogical Erasure of Individuality, 1949–1958

Zhipeng Gao

A very English revolution: the impacts of co-residence at the University of Oxford

Dennis A. Ahlburg & Brian P. McCall

Parution – Anne Hugon, “Être mère en situation coloniale Gold Coast, années 1910-1950”, Editions de la Sorbonne, 2020

http://www.editionsdelasorbonne.fr/fr/livre/?GCOI=28405100182140

Pour une grande majorité des Africaines, la « rencontre coloniale » s’est faite à la maternité, au dispensaire et au centre de Protection maternelle et infantile, plus encore qu’au travail ou dans les bureaux de l’administration. Cet ouvrage analyse les conséquences de la colonisation sur les femmes colonisées, en mettant en valeur l’une des activités cruciales de ces dernières : mettre au monde des enfants et les élever.

Dans un contexte général de préoccupation démographique, à laquelle la colonie britannique de Gold Coast (futur Ghana) n’échappe pas, les autorités coloniales et les élites africaines tentent de lutter contre la mortalité maternelle et infantile, dans le but d’accroître la population locale. Comment sont déployées les politiques de médicalisation de la grossesse et de l’accouchement ? Comment sont-elles reçues ? L’histoire des institutions dévolues à la santé maternelle et infantile éclaire celle de leur personnel et de leurs usagères. Comment ont été redéfinis la physiologie de la maternité et le rôle social de mère, des concours « du plus beau bébé » à la formation de centaines de sages-femmes ? Les mères étant largement tenues pour responsables de la mortalité infantile par leurs « mauvaises pratiques », que prévoit-on pour les « éduquer » et comment réagissent-elles à ces méthodes ? Les sources de l’administration médicale, croisées avec de nombreux entretiens, documents privés et autres archives de presse, montrent les expériences multiples des mères africaines en situation coloniale.

Parution – “Mujeres y enseñanza superior: une perspectiva internacional” [Les femmes et l’enseignement supérieur : une perspective internationale], Revue CIAN-Revista de Historia de las Universidades, Vol. 22, Núm. 1 (2019)

Presentación. Las mujeres querían ser doctoras, abogadas, y mucho más
Josefina Cuesta Bustillo
PDF
11-18
Barreras ante las pioneras universitarias: una mirada transnacional
Consuelo Flecha García
PDF
19-59
Las Escuelas de Medicina de Mujeres de Nueva York y Londres. Estrategia de las pioneras para el acceso al estudio y práctica de la Medicina
Pilar Iglesias Aparicio
PDF
61-85
Mujeres abriendo camino en la universidad: el proyecto de Eugenie A. Leonard en Estados Unidos
Inmaculada Alva
PDF
87-99
¿Reduciendo la brecha (de género) atlántica? Mujeres fulbrighters y transferencias culturales hispano-estadounidense, 1959-1964
Moisés Rodríguez Escobar
PDF
101-124

Parution – Sonja Brentjes, “Teaching and Learning the Sciences in Islamicate Societies (800-1700)”, Brepols, 2018

his book provides for the first time a survey of the important features of educational activities and structures in various Islamicate societies between 800 and 1700 with regard to the mathematical and occult sciences, medicine, and natural philosophy.

This book surveys teaching and learning in the mathematical and occult sciences, medicine and natural philosophy in various Islamicate societies between 800 and 1700. It focuses in particular on Egypt and Syria between 1200 and 1600, but looks also at developments in Iran, India, Anatolia, and Iraq. It discusses institutions of teaching and learning such as house and court teachers, madrasas, hospitals, in-family teaching, and travelling in search of knowledge, as well as the content of the various sciences taught by or at them. Methods of teaching and learning, teaching bestsellers and their geographical and temporal dissemination, as well as encyclopaedias and literature on the classification of the sciences are treated in further chapters.

Sonja Brentjes is researcher at the Max Planck Institute for the History of Science in Berlin.  She has published widely on the history of mathematics, institutions, cartography, and cross-cultural encounters, mainly with regard to Islamicate societies, but also about parts of Christian Europe and South Asia.

Publication – Jan Surman, “Universities in Imperial Austria 1848-1918: A Social History of a Multilingual Space”, 2019.

Combining history of science and a history of universities with the new imperial history, Universities in Imperial Austria 1848–1918: A Social History of a Multilingual Space by Jan Surman analyzes the practice of scholarly migration and its lasting influence on the intellectual output in the Austrian part of the Habsburg Empire.

The Habsburg Empire and its successor states were home to developments that shaped Central Europe’s scholarship well into the twentieth century. Universities became centers of both state- and nation-building, as well as of confessional resistance, placing scholars if not in conflict, then certainly at odds with the neutral international orientation of academe.

By going beyond national narratives, Surman reveals the Empire as a state with institutions divided by language but united by legislation, practices, and other influences. Such an approach allows readers a better view to how scholars turned gradually away from state-centric discourse to form distinct language communities after 1867; these influences affected scholarship, and by examining the scholarly record, Surman tracks the turn.

Drawing on archives in Austria, the Czech Republic, Poland, and Ukraine, Surman analyzes the careers of several thousand scholars from the faculties of philosophy and medicine of a number of Habsburg universities, thus covering various moments in the history of the Empire for the widest view. Universities in Imperial Austria 1848–1918 focuses on the tension between the political and linguistic spaces scholars occupied and shows that this tension did not lead to a gradual dissolution of the monarchy’s academia, but rather to an ongoing development of new strategies to cope with the cultural and linguistic multitude.

JE: Charles Richet et son temps

L’Académie nationale de médecine a organisé le 14 novembre une journée d’études consacrée à “Charles Richet et son temps“.

Présentation:

1913 : Charles Richet reçoit le prix Nobel de physiologie et de médecine pour sa découverte de l’anaphylaxie. Au-delà de ses travaux pionniers, qui ont ouvert la voie à l’immunologie moderne, Charles Richet reste une figure de savant complexe, véritable synthèse des nombreuses contradictions de son temps : pacifiste et patriote, eugéniste et dreyfusard, positiviste et adepte du spiritisme. L’étude de ses passions pour la construction aéronautique, pour l’écriture littéraire, et celle de ses engagements, feront émerger une figure intellectuelle incontournable du Paris savant de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle.

En ligne: Corpus des étudiants étrangers et des femmes reçus docteurs en médecine à Paris entre 1807 et 1907

Pierre Moulinier a versé à la BIUSanté les corpus qu’il a réalisés au cours de ses recherches sur les étrangers et les femmes reçues docteurs en médecine à Paris entre 1807 et 1907.

Présentation:

Issus du versement des archives de la Faculté de médecine de Paris aux Archives nationales, les dossiers individuels des étudiants reçus docteurs en médecine depuis 1807 constituent une exceptionnelle documentation, sans équivalent pour les autres facultés, à l’exception de celle de pharmacie. Classés par année de réception et par ordre alphabétique, quasiment sans lacunes, ils sont renseignés de la première inscription en faculté jusqu’à la fin des études et offrent un aperçu de la scolarité de l’étudiant, du baccalauréat à la thèse, à Paris, en Province voire à l’étranger.

Ces dossiers permettent de retracer des parcours individuels en fournissant nombre de renseignements d’ordre académique ou social sur un étudiant, mais aussi d’étudier des groupes à travers l’analyse de promotions successives ou de s’intéresser à des catégories homogènes d’étudiants (en fonction de leur pays d’origine par exemple).

L’historien et chercheur Pierre Moulinier a exploité ces sources dans le cadre de travaux consacrés à la naissance de l’étudiant moderne ou encore aux étudiants étrangers à Paris au XIXe siècle, qui lui ont donné l’occasion d’établir deux corpus exhaustifs : celui des étudiants étrangers reçus docteurs en médecine entre 1807 et 1907 et celui des étudiantes françaises et étrangères reçues au doctorat à partir de 1870.

Aujourd’hui il met à la disposition de la Biu Santé l’énorme masse d’informations constituée par le dépouillement de ces 3858 dossiers d’étudiants et d’étudiantes conservés aux AN sous les cotes AJ/16/6754-6944 et 7191-7213, afin qu’elle puisse bénéficier à la communauté des chercheurs.

Parution: Science et révolutions politiques

Le dernier numéro de la revue Parlement[s] est consacré à l’histoire des sciences, sous le titre “Science et révolutions politiques“.
Le dossier ci-joint détaille son contenu, en donnant les résumés des articles et en présentant la partie “Sources” consacrée aux documents inédits commentés dans ce numéro, ainsi que les modalités pour y accéder, en format papier ou sur la base Cairn. Certains des articles sont susceptibles d’intéresser directement les historiens de l’éducation.