AAC: Circulation des savoirs et institutions d’enseignement dans l’espace arabo-méditerranéen

Un appel à communication pour un colloque sur le thème « Circulation des savoirs et institutions d’enseignement dans l’espace arabo-méditerranéen »

Présentation:

Il ne fait aucun doute que la diffusion des savoirs, à travers l’espace arabo-méditerranéen, l’enseignement et ses institutions sont étroitement liés à l’apparition des six alphabets sémitiques (le phénicien, le libyque, le grec, le latin, l’hébreu et l’arabe). Mais on ne peut, en réalité, parler conceptuellement de savoirs au cours de cette période relativement ancienne sans définir les moyens et les vecteurs de leur diffusion, comme l’enseignement et ses différentes institutions, notamment depuis la création de Carthage (9ème siècle av. J.-C.). La circulation des savoirs a généré, à partir de cette citadelle punique, un enrichissement civilisationnel qui a été répandu en symbiose, à travers le temps, non seulement tout au long du littoral sud de la Méditerranée, mais aussi entre ses deux bassins oriental et occidental.

Ce projet de diffusion des savoirs a continué, durant plusieurs siècles encore, avec l’essor de la civilisation arabo-musulmane et a vu la mise en place d’institutions culturelles nouvelles, telles que les mosquées et les Kouttabs puis les Cercles scientifiques (Majalis El ‘Ilm), les Méderças et les Zaouias. Ce mouvement a connu davantage de rayonnement grâce aux Grandes Mosquées de Kairouan, la Zeytouna, Qaraouïne, et Al Azhar et à d’autres institutions de diffusion de savoirs implantées dans les principaux centres urbains, aussi bien du Machrek que du Maghreb. L’activité intellectuelle (notamment pédagogique) a été fortement influencée par des acteurs singuliers et collectifs ainsi que par des penseurs de renommée qui ont laissé, jusqu’à nos jours, leurs empruntes dans la pensée universelle. Continuer la lecture de « AAC: Circulation des savoirs et institutions d’enseignement dans l’espace arabo-méditerranéen »