Publication – Michel Christian, Joëlle Droux, Rita Hofstetter (dir.), « Construire la paix par l’éducation : réseaux et mouvements internationaux au XXe siècle. Genève au cœur d’une utopie », Alphil, 2020.

Le 2 juin 1913 s’ouvre à Paris le Xe Congrès international des femmes qui débouche sur un souhait : « Que les femmes s’initient au pacifisme, suprême affirmation du droit humain, et qu’elles s’en inspirent dans l’éducation des enfants. » On ne saurait mieux dire le lien étroit qui unit déjà combat pacifiste et enjeux éducatifs à la veille de la Première Guerre mondiale.

Cet ouvrage met précisément en lumière la façon dont les terrains éducatifs ont été traversés au fil du XXe siècle par une diversité de causes transnationales portées par la conviction que la paix se construit par l’éducation. À l’épicentre de ces réseaux, un lieu qui est bien plus qu’une ville: Genève, modeste cité lémanique qui se transforme à partir de 1919 en une véritable ruche internationaliste avec l’arrivée des premières grandes organisations internationales chargées de bâtir un nouvel ordre mondial.

L’ouvrage montre le rôle conféré à l’éducation afin de favoriser cette solidarité universelle et de faire circuler en Europe et dans le monde ces valeurs pacifistes qui nourrissent l’« esprit de Genève ». Les contributions dévoilent la diversité des acteurs individuels (pédagogues, psychologues, médecins, politiciens) et collectifs (réseaux scientifiques, mouvements associatifs et militants) engagés dans cette dynamique réformiste, et cela bien au-delà de l’entre-deux-guerres. Elles donnent à voir la richesse des initiatives alimentant cet élan pacifiste auprès des jeunes, entre les mains desquels se jouerait le devenir de la démocratie et de l’humanité. Les auteurs examinent aussi les controverses, les tensions et les concurrences qui entourent ces élans internationalistes. En mettant au jour les tribulations et les transformations de ces projets réformistes dans le temps et l’espace, l’ouvrage propose de nouveaux éclairages sur la genèse transnationale des politiques éducatives contemporaines.

Séminaire: Ecole et guerre 1870-1939

Le programme 2013-2014 du séminaire ”Ecole et guerre 1870-1939″, animé par Jean-François Chanet (Sciences Po) et Emmanuel Saint-Fuscien (EHESS), est en ligne. La première séance aura lieu le vendredi 8 novembre de 9 à 11 heures, salle 9 au 105 bd Raspail.

 

AAC: ISCHE 2014

Proposals are invited for panels and for individual papers for ISCHE 36 in London in July 2014. You can read more about the Education, War and Peace theme here. Papers may be in English, French, German or Spanish. Panel proposals are especially encouraged (further details below).  Abstracts must be a maximum of 500 words including bibliography.

(Please note that this is the main call for papers. To see the call for papers for the ISCHE Standing Working Group: Gender and Education, visit this page.)

All proposals for the main conference must be submitted using the online submission form.

The deadline for the submission of paper and panel proposals is 30 November 2013. Applicants will be notified of the acceptance or rejection of proposals by 31 January 2014.

For those presenting papers and/or convening panels at the conference, the deadline for registration is 30 April 2014. Failure to register by this deadline will result in removal from the conference programme and book of abstracts.

Panel proposals should include threepapers from diverse research teams and different countries.  Use the separate panel section of the online submission form. Each member of the panel should also submit her/his paper using the abstract submission form, following the instructions on the page.

For more information, see the ISCHE 2014 website.

L’ISCHE gazouille

L’ISCHE (International Standing Conference for the History of Education) s’est mise à Twitter; au tout au moins, l’équipe chargée d’organiser la conférence de 2014 qui se tiendra à Londres du 23 au 26 juillet 2014 sur le thème « Education, War and Peace« .

C’est une excellente occasion de suivre au plus près les travaux anglais en histoire de l’éducation et en particulier l’activité de l’Institute of education (IOE, University of London.