Journée d’étude internationale – Politiques scolaires, écoles et publics scolaires de la colonisation aux indépendances (mi-XIXe siècle – années 1970) (Université Paris-Diderot, 9 mai 2019)

Continuer la lecture de « Journée d’étude internationale – Politiques scolaires, écoles et publics scolaires de la colonisation aux indépendances (mi-XIXe siècle – années 1970) (Université Paris-Diderot, 9 mai 2019) »

Séminaire – Politiques scolaires, écoles et publics scolaires en Afrique subsaharienne du milieu du XIXe siècle aux années 1970 (J.-L. Martineau, Fl. Wenzek & P. Guidi)

Le séminaire Politiques scolaires, écoles et publics scolaires de la colonisation aux indépendances en Afrique (mi-XIXe siècle- années 1970) sera consacré à l’histoire de l’institution scolaire, de ses acteurs et de ses publics, aux enseignements, à la réception de l’idée de scolarisation et au « désir d’école » en Afrique sous la colonisation et pendant la première décennie des indépendances. A partir d’exemples ancrés dans une période, un contexte, un événement ou un pays particuliers (du Maghreb à l’Afrique du Sud), il s’agira de comprendre dans quelles mesures les politiques et pratiques scolaires, les lieux de formation, l’investissement individuel ou collectif des acteurs de l’école et leur vécu sont indissociables de la construction des sociétés coloniales mais aussi des jeunes nations indépendantes.

Ce séminaire sera constitué de 4 séances mensuelles entre le 28 janvier et 8 avril 2019 et d’une journée-séminaire le jeudi 9 mai. L’ensemble des interventions permettra d’approcher l’histoire de l’éducation en Afrique mais aussi dans d’autres sphères colonisées car l’histoire de l’éducation offre un point de vue particulièrement fécond sur les dynamiques impériales et les sociétés coloniales.

Continuer la lecture de « Séminaire – Politiques scolaires, écoles et publics scolaires en Afrique subsaharienne du milieu du XIXe siècle aux années 1970 (J.-L. Martineau, Fl. Wenzek & P. Guidi) »

Séminaire – « Politiques éducatives dans les mondes arabes et musulmans et vis-à-vis des populations musulmanes d’Europe, 1900-2018 : un état de lieux » (Juliette Honvault & Christine Mussard)

Présentation – programme complet

Depuis 2017, les thématiques des séminaires de l’axe « Education » de l’Iremam visaient à faire remonter les objets et terrains de recherche des membres de l’équipe, et une attention particulière a été portée sur l’école et ses acteurs du quotidien, du quartier ou de la ville, ou sur les conditions de la recherche. Cette année, et sans perdre de vue l’intérêt heuristique de cette échelle, notre choix s’est porté sur un élargissement de la focale au niveau des politiques éducatives qui encadrent les pratiques d’enseignement et d’apprentissage. L’espace couvert par nos recherches (France, Maroc, Algérie, Tunisie, Egypte et Yémen – la liste reste ouverte !) mérite d’être appréhendé par le haut à des fins de synthèse, mais aussi pour permettre de mieux distinguer les spécificités des situations scolaires, ou de repérer les circulations de modèles, de méthodes ou d’outils éducatifs d’un pays ou d’une région à l’autre. Il s’agira de dresser un état des lieux des situations éducatives des pays étudiés au début du XXe siècle, puis des prises en charge de l’enseignement par les pouvoirs politiques dans le cadre des affirmations impériales et des mouvements de construction nationale, et enfin des évolutions plus récentes intégrant les choix des régimes autoritaires ou le rôle joué par l’ouverture à la mondialisation. Le maintien ou l’apparition d’acteurs non gouvernementaux, qu’ils soient religieux, associatifs, ou encore internationaux comme l’Unesco, seront également analysés en intégrant leurs moyens d’action (humains, administratifs, politiques et idéologiques) et ce que leur présence implique dans la définition des politiques éducatives. Le choix du « macro » ne doit pas, dans la mesure du possible, exclure l’attention aux acteurs des politiques éducatives. Au contraire, c’est à leur échelle que se jouent et se croisent les temporalités et les héritages, les compétences, mais aussi les hiérarchies et les intérêts sociaux sur lesquels reposent la conceptualisation, la mise en place et l’application des politiques générales.

Ce travail collectif de synthèse se propose de mettre en regard les approches disciplinaires de l’histoire, de la sociologie, et de l’anthropologie représentées dans l’équipe, afin de partager au mieux les outils méthodologiques et conceptuels, mais aussi la construction de nos objets.

 Toutes les séances auront lieu le jeudi à 14h à la MMSH, en salle 101 sauf le 24 janvier (salle A219)

  • Jeudi 6 décembre 2018 : Brooke Durham (Stanford University) : « L’alphabétisation et l’enseignement primaire en Algérie : présentation de documents du Service des centres sociaux et de l’Union des sections algériennes du syndicat national des instituteurs, 1955-1962 ».
  • Jeudi 24 janvier 2019 (salle A219) : Juliette Honvault (Iremam) : Politiques éducatives concurrentes au Yémen (1935-1970) (titre à préciser).
  • Jeudi 7 mars 2019 : Aude Signoles (CHERPA, IEP Aix-en-Provence, Iremam), Alice BaudyLydia Berkane et Lamia Mellal (Master IEP, Aix-en-Provence) : « Histoire scolaire et mémoires harkies. De la rencontre avec des « témoins directs » à la visite de musées, quels dispositifs d’action publique privilégier pour transmettre le passé ? ».
  • Jeudi 18 avril 2019 : Alice Baudy (IEP Aix-en-Provence) : Les restitutions de l’histoire des Harkis par des candidats au baccalauréat français 2018 (titre à préciser).
  • Jeudi 6 juin 2019 : Christine Mussard (ESPE Aix-en-Provence, Iremam) : Politiques éducatives dans l’Algérie coloniale (titre à préciser).
  • Jeudi 11 juillet 2019 : bilan du séminaire pour l’année 2018-2019. 

Publication – « Politique(s) de l’éducation : des idéologies au pragmatisme ? », n° 159, revue Administration et éducation

EDITORIAL. Éducation et politique(s) : une relation en question(s).Alain BOISSINOT

UNE VISION MANICHÉENNE QUI NE RÉSISTE PAS TOUJOURS À L’EXAMEN

  • Populisme éducatif et gouvernance de l’école en France Xavier PONS
  • Éducation et politique : l’effet « Mai 68 » Présentation d’un article de Yann FORESTIER par Alain BOISSINOT

POLITIQUES ÉDUCATIVES ENTRE AMBITIONS ET PRAGMATISME, APPROCHES HISTORIQUES ET COMPARATISTES

  • Politique(s) de l’éducation : des idéologies au pragmatisme ? Approches historiques Gérald CHAIX
  • Idéologie et pragmatisme dans le gouvernement des systèmes scolaires Denis MEURET
  • L’école en France du XIXe siècle à nos jours : une affaire politique ou une question technique ? Yves VERNEUIL
  • Une étude de cas : la signature de la déclaration de la Sorbonne et du processus de Bologne. Luigi BERLINGUER, Alain BOISSINOT, Simone BONNAFOUS
  • Le système scolaire allemand : acquis et faiblesses d’une transformation en cours. Werner ZETTELMEIER
  • Les politiques de formation des maîtres. Emmanuel FRAISSE
  • Programmes, curriculums, chez nous et ailleurs.Gérald CHAIX

L’IRRUPTION DE L’ÉCHELON TERRITORIAL

  • Les politiques d’éducation dans les territoires
  • Bernard POULIQUEN

DES PRINCIPES INSTABLES, PARFOIS EN CONTRADICTION AVEC LA MISE EN OEUVRE : DÉCISIONS SCIENTIFIQUES, CHOIX POLITIQUES OU TECHNOCRATIQUES ?

  • Quand les politiques éducatives appellent la recherche à la rescousse. Olivier REY
  • L’éducation prioritaire en France : les paradoxes d’une politique incertaine. Jean-Yves ROCHEX
  • Quels usages des évaluations standardisées des élèves ? Bruno TROSSEILLE
  • Existe-t-il une politique de ressources humaines à l’Éducation nationale ? Marie-Pierre LUIGI
  • Les résultats de la recherche ont-ils un impact sur les politiques éducatives ? Olivier REY
  • Orientation Postbac : une question technique ou politique ? Julien GRENET

Journée d’étude – Les archives des ministres de l’Éducation nationale

À l’occasion du 80e anniversaire du Front populaire et de l’arrivée de Jean Zay au ministère de l’Éducation nationale, le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche organise avec les Archives nationales une journée d’étude consacrée aux archives des ministres de l’Éducation sous le titre: « L’histoire me rendra justice ». Les ministres de l’éducation face à leurs archives, XIXe-XXIe siècles.

Cette journée aura lieu au lycée Henri IV, au 23, rue Clovis, 75005 Paris. Les inscriptions sont ouvertes à l’adresse decas.an […] culture.gouv.fr.

AAC: Les acteurs face aux changements institutionnels

Vous trouverez ici un appel à communication pour une journée d’étude coorganisée par l’IRISSO et l’IREDU le 11 Juin 2015 sur le thème « Les acteurs face aux changements institutionnels : résistances, contournements et appropriations stratégiques dans les institutions scolaires et universitaires ». Il ne s’agit pas à proprement parler d’un appel pour les historiens, mais ceux-ci ont certainement leur mot à dire sur cette question

Colloque: Genre et violence dans les institutions scolaires et éducatives

L’ANR, le CRPPC (EA 653) et Triangle (UMR 5206) organisent à Lyon les 3 et 4 octobre 2013 un colloque autour de « Genre et violence dans les institutions scolaires et éducatives. »

La question des violences entre élèves en milieu scolaire est aujourd’hui une préoccupation centrale des institutions éducatives et des pouvoirs publics. Elle donne lieu à de nombreuses recherches, se diffuse largement dans les médias, et globalement suscite de nombreux discours et débats dans l’univers social. Les présupposés sur lesquels elle repose méritent pourtant un examen détaillé : dans quelles conditions peut-on parler de violence entre élèves ? Existe-t-il vraiment, comme on le dit si souvent, des « décalages » perceptifs, normatifs, interprétatifs entre les élèves et les adultes ?

Voir l’annonce et le programme sur Calenda. Inscriptions en ligne.

AAC: Jeunesse irrégulière et école XIXe-XXe siècles

La Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » publie un appel à communication pour un numéro sur le thème “Jeunesse irrégulière et école“ sous la direction de Laurent Besse.

Présentation du numéro :

La Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » est une publication consacrée au champ de l’histoire de l’enfance et de la jeunesse marginales ou marginalisées. Elle consacre son prochain numéro à la scolarité des jeunes « irréguliers », en France et hors de France, champ qui a été peu abordé. Seule certitude : la part du scolaire a toujours été marginale dans la prise en charge de ces enfants. Il s’agit donc de comprendre pourquoi dans une France qui prétendait faire l’éducation de ses futurs citoyens par l’instruction, les mineurs dépendant le plus étroitement de l’État (mineurs de justice, orphelins) se sont vus majoritairement refuser l’instruction au profit d’une simple éducation / rééduction.

Voir l’annonce sur le site Calenda.

Parution: Démocratiser la culture ! Une histoire comparée des politiques culturelles

La publication en ligne de la journée d’études de février 2012, organisée par le Comité d’histoire du ministère de la culture, le Centre d’histoire de Sciences Po et le Centre Georges Chevrier (Université de Bourgogne-Cnrs) : « Démocratiser la culture ! Une histoire comparée des politiques culturelles« , Territoires contemporains, avril 2013, n°5, sous la direction de Laurent Martin et Philippe Poirrier, est susceptible d’intéresser les historiens de l’éducation.

Sommaire :
Introduction – Une histoire comparée de la démocratisation de la culture – Philippe Poirrier
• La démocratisation de la culture en France : une ambition obsolète ? – Laurent Martin (Sciences Po Paris)
• Controverses à propos de la démocratisation de la culture en Belgique francophone depuis les années 60 – Jean-Louis Genard (Université Libre de Bruxelles)
• La démocratisation de la culture en Italie – Carla Bodo (Rome : Associazone per l’Economia della Cultura)
• Démocratiser la culture en Irlande : une politique pragmatique – Alexandra Slaby (Université de Caen)
• Les politiques de démocratisation culturelle en Grande-Bretagne de 1940 à nos jours : légitimation ou instrumentalisation ? – Cécile Doustaly (Université de Cergy-Pontoise)
• Démocratiser la culture. Le cas des États-Unis d’Amérique.Un contexte en évolution – Jean-Michel Tobelem (Option Culture)
• Démocratiser les pratiques culturelles : l’exemple bulgare. Les enjeux de la transition démocratique, 1989-2012- Svetla Moussakova (Université de Paris III Sorbonne-Nouvelle)

Postface : Quels contenus pour la démocratisation culturelle dans l’Europe du XXIe siècle? – Anne-Marie Autissier (Université de Paris VIII)

Parution: « Savoirs et autonomisation de l’administration dans les réformes de l’Instruction publique sous Jules Ferry »

Le dernier volume de la revue Gouvernement et action publique (4/2012) consacre un dossier aux « Savoirs de gouvernement à la frontière entre administration et politique« , dans lequel Philippe Bongrand publie un article intitulé: « Savoirs et autonomisation de l’administration dans les réformes de l’Instruction publique sous Jules Ferry (1879-1883)« .

JE: L’éducation nationale au risque de l’éducation nouvelle (1945-1975)

À l’occasion de la parution de l’ouvrage Réformer l’école. L’apport de l’Education nouvelle (1930-1970) dirigé par Laurent Gutierrez, Laurent Besse et Antoine Prost, le Comité universitaire d’information pédagogique (CUIP) organise une journée d’étude qui se propose d’interroger l’influence du mouvement de l’Éducation nouvelle sur les orientations et les méthodes pédagogiques officielles de l’Éducation nationale de la Libération jusqu’à la création du Collège unique en 1975.

Cette journée d’étude se déroulera le jeudi 14 février 2013 à la salle de fêtes de la mairie du 13e arrondissement de Paris. L’entrée est libre.

Thèse en cours: Administrer le quotidien scolaire dans la France des années noires. 1939-1948

Matthieu Devigne travaille, sous la direction de Jean-Noël Luc (université Paris 4) et Laurent Douzou (université Lyon 2), à une thèse d’histoire sur le thème: « À l’école de la guerre. Administrer le quotidien scolaire dans la France des années noires. 1939-1948 ».

Présentation:

J’observe la manière dont l’Administration et ses membres, à toutes les échelles (ministérielle, académique, enseignante), appliquent les nouvelles prescriptions politiques du ministère vichyste tout en s’efforçant de surmonter les difficultés matérielles du temps. Continuer la lecture de « Thèse en cours: Administrer le quotidien scolaire dans la France des années noires. 1939-1948 »

Conf: Réformer l’école

Un cycle de conférences organisé par l’Université de Rouen se propose d’interroger l’histoire des réformes de l’enseignement sous différents angles d’approches. Après avoir abordé la question des instances de consultation et l’apport de l’Éducation nouvelle à divers projets de réforme de l’école républicaine dans la première partie du XXe siècle, les séances suivantes aborderont respectivement la problématique de la rénovation pédagogique scolaire, celle des projets de réforme structurelle de l’enseignement du second degré dans les années 1950-1960 ainsi que celle des classes et des disciplines scolaires comme terreau favorable à la rénovation de l’enseignement jusque dans les années 1970.

Programme sur Calenda

Histoire et archives orales de l’enseignement

 Le programme « Histoire orale de l’enseignement » du SHE a pour objet de collecter, traiter et archiver les témoignages des acteurs et des décideurs des politiques de l’éducation de 1945 à nos jours afin d’analyser, à travers l’étude des politiques éducatives menées par les différents gouvernements, le processus complexe de la prise de décision au sein du ministère de l’Éducation nationale.

Au début de 2011, le Service d’histoire de l’éducation dispose ainsi d’une phonothèque de 275 témoignages, résultant de plus de 500 entretiens et  représentant 900 heures d’enregistrement. Ces archives portent sur toute la période de la Quatrième République et, pour la Cinquième République, sur les années 1958 à 1988. La collecte des témoignages portant sur le ministère de Lionel Jospin, de1988 à 1992, est déjà entreprise.

Parallèlement à cet archivage chronologique, des collectes de témoignages ont déjà été effectuées sur des institutions du système éducatif : l’Inspection générale pour la commémoration de son bi- centenaire, en 2002, et, en 2008, également pour son bicentenaire, la fonction rectorale. Ces archives sont mises à la disposition des chercheurs qui sont accueillis dans les locaux du SHE rue d’Ulm ; leur mise en ligne a été entreprise et devrait être poursuivie.

Au-delà de la seule constitution de sources orales dans un objectif patrimonial et scientifique, cette collecte rend possibles de nombreuses études sur les politiques éducatives et , plus précisément, sur le processus de la décision . Dans cette optique ont déjà été publiés, en intégralité, les témoignages de Jean Ferrez en 2004, et de René Haby en 2008. La participation aux colloques organisés sur Christian Beullac et Alain Savary dont les actes ont été publiés se situe dans le prolongement des analyses fondées sur les archives orales.