Parution – Florence Giust-Desprairies et Jocelyne Ajchenbaum, “Histoires d’enseignants. Paroles croisées de deux générations”, PUF, 2022

À vingt ans d’intervalle, deux groupes de professionnels relatent leur longue histoire avec l’École, depuis leur expérience d’élève jusqu’à leur entrée à l’Éducation nationale et leurs parcours d’enseignants, conseiller principal d’éducation ou psychologue. Dans leurs questionnements, leurs déboires et bonheurs, se racontent des aventures singulières en même temps que sept décennies d’histoire française. C’est l’occasion d’analyser la construction à la fois subjective et sociale de la professionnalité de ces acteurs de l’École, en mettant en perspective les continuités et les ruptures qui lient et séparent la génération entrée dans la carrière autour de Mai 68 et celle qui lui succède à partir de l’an 2000.

À travers les récits, les portraits saisis sur le vif et les analyses présentées dans cet ouvrage, se donnent à voir les liens complexes tissés entre monde familial et monde scolaire, dans un contexte socio-économique traversé par les événements de l’histoire nationale ou internationale.

https://www.puf.com/content/Histoires_denseignants

Parution – “History of Education in China and Beyond”, History of Education Review, Volume 50, Issue 1, 2021

https://www.emerald.com/insight/publication/issn/0819-8691/vol/50/iss/1

Guest editorial

Adam NelsonWang Huimin

Western educational historiography and the institutionalization of normal schools in modern China (1901–1944)

Wang ChenLuo WeiWu Yuefei

The reception and use of John Dewey’s educational ideas by Hu Shi in the Early Republic of China

Kang Zhao

The fate of traditional schools in a context of educational modernization: the case of Si-shu in China

Chunjiao JiangPengcheng Mao

Whose books? The Harvard-Yenching Institute’s library and the question of academic imperialism

Liu Qing

The National Defense Education Act, the American Association of University Professors and the dilemma of academic freedom in the mid-twentieth century

Huimin Wang

A political history of Chinese historiography on “foreign education”

Luxi ChenYiqing Su

Parution – « Varia », Historical Studies in Education/Revue histoire de l’éducation, Spring / printemps 2021

https://historicalstudiesineducation.ca/index.php/edu_hse-rhe/issue/view/451

Before #MeToo: The Fight against Sexual Harassment at Ontario Universities, 1979–1994

Jeremy Istead, Catherine Carstairs, Kathryn L. Hughes

“My Own Old English Friends”: Networking Anglican Settler Colonialism at the Shingwauk Home, Huron College, and Western University

Natalie Cross, Thomas Peace

The “Educational Laboratory”: American Educators Visit Soviet Schools, 1925–1929

Hannah Lindsay Rudderham

Thrifty Trustees, Curriculum Clashes, and Gender Disparities: Late Nineteenth- and Early Twentieth-Century Barriers in Education in Rural Renfrew County

Joshua C. Blank

Parution – « Varia », Cuadernos Chilenos de Historia de la Educación, Núm. 13 (2020)

Artículos

Parution – López-Ocón, Leoncio, Guijarro Mora, Víctor, Pedrazuela, Mario, “Aulas abiertas. Profesores viajeros y renovación de la enseñanza secundaria en los países ibéricos (1900-1936)” [Salles de classe ouvertes. Les enseignants itinérants et la rénovation de l’enseignement secondaire dans les pays ibériques (1900-1936)], Dykinson, 2018

https://www.dykinson.com/libros/aulas-abiertas/9788491489153/

Français

Jusqu’à récemment, l’étude de l’enseignement secondaire était considérée comme la “Cendrillon” ou le parent pauvre de l’historiographie de l’éducation en Espagne (Viñao 2010). Mais ces dernières années, cette situation a commencé à changer en raison de plusieurs facteurs qui ont rendu possible la réalisation de cet ouvrage que nous présentons à nos lecteurs.

Les enseignants du secondaire ont initié un large mouvement d’intérêt et d’étude de l’histoire de leurs centres d’enseignement, car ils sont soucieux de connaître les éléments constitutifs de la mémoire du métier d’enseignant…..

Les débats se multiplient aujourd’hui sur les transformations que doit subir notre système éducatif, notamment au niveau du secondaire et du baccalauréat, afin de répondre aux nombreux défis de nos sociétés en mutation. Les pages qui suivent montrent qu’il y a cent ans, les décideurs politiques et les citoyens étaient confrontés aux mêmes perplexités et aux mêmes doutes que ceux qui les assaillent aujourd’hui sur la manière d’aborder une étape fondamentale de l’éducation civique des adolescents. Il sera également possible de connaître certaines des solutions qui ont été recherchées pour dynamiser et ouvrir les salles de classe des écoles secondaires de l’époque, parmi lesquelles nous avons mis en évidence la politique des retraites promue par la JAE pour renouveler les compétences de formation et de recherche des enseignants. Ainsi, peut-être que certaines des expériences mises en lumière dans ces pages et les problèmes soulevés peuvent inspirer ceux qui s’engagent à promouvoir un enseignement axé sur l’éveil de l’intérêt pour l’apprentissage tout au long de la vie qui dote les jeunes citoyens des ressources, des compétences et de la capacité critique nécessaires pour déployer le maximum de leurs capacités créatives individuelles et sociales.

Espagnol

Hasta tiempos recientes se consideraba que el estudio de la enseñanza secundaria era la “cenicienta” o el pariente pobre de la historiografía de la educación en España (Viñao 2010). Pero en los últimos años esta situación ha empezado a variar debido a varios factores que han hecho factible la elaboración de esta obra que presentamos a los lectores.

Los profesores de instituto han iniciado un amplio movimiento de interés y estudio sobre la historia de sus centros de enseñanza, al preocuparse por el conocimiento de los elementos constituyentes de la memoria de la profesión docente…

Proliferan en la actualidad los debates acerca de las transformaciones que ha de experimentar nuestro sistema educativo, particularmente en la etapa de la enseñanza secundaria y del bachillerato, para afrontar los múltiples desafíos de nuestras cambiantes sociedades. En las páginas siguientes se podrá constatar cómo hace cien años existían las mismas perplejidades y dudas que asaltan hoy en día a los decisores políticos y a la ciudadanía acerca de cómo encarar una etapa fundamental en la formación cívica de la adolescencia. También se podrán conocer algunas de las soluciones que se buscaron para dinamizar y abrir las aulas de los institutos de aquel entonces, entre las que hemos destacado la política de pensiones que promovió la JAE para renovar la formación y las capacidades investigadoras de los docentes. Así quizás algunas de las experiencias que se rescatan en estas páginas y los problemas que se plantean puedan inspirar a quienes están comprometidos con el impulso a una enseñanza enfocada a suscitar el interés por un aprendizaje permanente que dote a los jóvenes ciudadanos de recursos, habilidades y capacidad crítica para el despliegue del máximo de sus capacidades creativas individuales y sociales.

Parution – Revue CIAN- Revista de Historia de las Universidades, Vol. 22, Núm. 2 (2019)

“Hacer mayorazgo infalible de consejeros y ministros graves”. El Señorío de Vizcaya y el proyec­to de fundar un colegio en Salamanca (1638-c. 1660)
Imanol Merino Malillos
PDF
127-152
La Universidad de Valencia: semblanza de profesores (1596 – 1611)
José Seguí Cantos
PDF
153-183
Los primeros cursos de verano en la Universidad española: Jaca, 1927-1936
Alberto Sabio Alcutén
PDF
185-209

Parution – “The Pedagogical Exile of 1939”, revue Historia y Memoria de la Educación, No. 9 (2019)

http://revistas.uned.es/index.php/HMe/issue/view/1231

Introduction

Special Issue

Historical Researches

Parution – “The General Education Act (LGE) of 1970”, revue Historia y Memoria de la Educación, No. 14 (2021)

http://revistas.uned.es/index.php/HMe/issue/view/1471

Introduction

Special Issue

Testimony

Historical Researches

Essays

Parution – Francesc Godàs Bastida, “Del Liceu Escolar a l’exili. Els Godàs i Vila, una família lleidatana” [Du lycée Escolar à l’exil. Els Godàs i Vila, une famille de Lleida], Pagès, 2019

https://www.pageseditors.cat/ca/del-liceu-escolar-a-l-exili.html

Français

Basée sur des archives et des confidences des protagonistes eux-mêmes, c’est l’histoire d’une famille profondément enracinée à Lleida que l’exilé lui a enlevée. Ses origines, la Lleida républicaine, la guerre, la défaite et l’exil, les peines de ceux qui sont restés en Catalogne, composent la description d’une famille avec des traits assez communs avec d’autres, mais avec certaines particularités qui la rendent intéressante pour le peuple. de Lleida et au-delà. Lorsque le bâtiment du Liceu Escolar a été démoli à la suite des bombes fascistes et du pillage auquel il a été soumis, il a semblé que la mémoire et le travail des enseignants Frederic Godàs et Victorina Vila allaient disparaître de la mémoire de la ville. Cela n’a pas été le cas grâce au travail accompli par les anciens élèves du Liceu, par la persévérance du fils de Frédéric et, plus tard, par la Paeria démocrate.

Catalan

Basada en arxius i confidències dels mateixos protagonistes, aquesta és la història d’una família ben arrelada a Lleida que l’exili en va allunyar. Els seus orígens, la Lleida republicana, la guerra, la desfeta i l’exili, les penalitats de qui va restar a Catalunya, componen la descripció d’una família amb força trets comuns amb d’altres, però amb certes particularitats que la fan d’interès per als lleidatans i més enllà. Derruït l’edifici del Liceu Escolar per efecte de les bombes feixistes i per l’espoliació a què va ser sotmès, semblava que el record i l’obra dels mestres Frederic Godàs i Victorina Vila desapareixerien de la memòria de la ciutat. No ha estat així gràcies a la feina feta pels antics alumnes del Liceu, per la perseverança del Frederic fill i, posteriorment, per la Paeria democràtica.

Parution – Marcel Launay, “Le prêtre professeur (XIXe-XXe siècles). Un ministère oublié”, 2020

« Le prêtre joue au collège le même rôle qu’au régiment, on le supporte », écrit Émile Zola en 1877. Et dans ses Souvenirs d’enfance et de jeunesse, Ernest Renan rend hommage à ses maîtres du petit séminaire de Saint-Nicolas-du-Chardonnet à Paris. C’est que, dans la France des XIXe et XXe siècles, le prêtre-professeur constitue une figure importante pour l’Église et la société. Il fait partie des visages familiers du catholicisme de l’époque et marquera plusieurs générations. À travers cette évocation vivante, Marcel Launay décrit ce ministère oublié aujourd’hui, qui sera touché de plein fouet par la déchristianisation. Cette contribution à l’histoire du catholicisme contemporain nous plonge dans un monde disparu et croise la question scolaire, le rapport à la culture et le lien de l’Église aux élites et à la société.

Publication – Aude Fauvel, Jean-Christophe Coffin et Thibaud Trochu (dir.), “Carrières de femmes”, n°35, Revue d’histoire des sciences humaines, 2020.

Dossier

Document

Varia

Publication – History of Education Review, vol. 48/2, 2019 (Australie et Nouvelle-Zélande)

Publication – Lucilla Conigliello et Chiara Melacca, “Il ’68 dei professori: l’Associazione nazionale docenti universitari, Giorgio Spini e la riforma dell’Università [Le 68 des professeurs…], 2018.

The archive of the Italian National Association of University Teachers sheds light on the little-known contribution a vanguard of university teachers gave to the reform process of Italian Universities, which started in 1968 after the failure of the Italian bill n. 2314. ANDU immediately identified itself in Giorgio Spini’s leadership: he was Professor of history at the Faculty of Education of the University of Florence, and he brought together union leadership and constant political and cultural work, which could show the problem with universities was a long-term matter. The student movement has been one of ANDU’s main dialogue partners from the beginning, and the association has always supported their initiatives, condemning the police repression and the closing of the academic authorities. In this context, the right to education becomes the primary goal of the university reform, not only for overcoming its classist nature, but also for significantly contributing to question the relations among classes and the balance of power in the Italian society.

AàC – Les réformes du financement de l’éducation : genèse, enjeux et effets. France et Suède (XIX-XXIe) – Clôture le 1er mai 2020

Appel à contributions pour un dossier thématique publié simultanément dans la revue Histoire de l’éducation (en français) et dans le Nordic Journal of Educational History (anglais et langues scandinaves).

Au xixe et au xxe siècle, avec des variations de calendrier, de rythme et d’ampleur, les sociétés européennes ont suivi des trajectoires de massification des scolarisations primaires, secondaires – générales et techniques – et supérieures. Dans le même temps, diverses réformes ont remodelé l’organisation financière de ces enseignements, les modifications portant sur la part respective des financements publics et privés, sur le rôle des mécanismes de marché dans l’allocation des ressources, ou encore sur la répartition des compétences et des charges financières entre l’État et les collectivités locales.

Mobilisant des méthodologies quantitatives, économistes et politistes ont examiné les effets des différents types de régimes financiers sur le rythme de développement du système scolaire, sur le niveau global de la dépense d’éducation, et sur les mécanismes de redistribution des richesses entre les différentes classes sociales. Ces recherches montrent que les régimes financiers des systèmes scolaires ne sont pas des leviers neutres. Au contraire, en comprendre les spécificités et les mécanismes permet d’éclairer différents aspects des politiques éducatives, et de mieux apprécier la place du système scolaire dans les politiques redistributives des sociétés démocratiques. À ce titre, l’histoire de l’organisation financière des systèmes d’enseignement vient nourrir la réflexion en cours sur la dynamique des inégalités socio-économiques dans les sociétés européennes. Après avoir culminé au XIXe siècle, les inégalités de revenu et de patrimoine y ont en effet sensiblement diminué au XXe siècle après la Première guerre mondiale, mais tendent à s’accroître depuis les années 1980.

Nous proposons donc, dans cet appel à contributions, de prendre pour objet d’étude les différentes réformes apportées à l’organisation financière des systèmes scolaires au xixe et au xxe siècle, leur genèse, leurs objectifs sociaux, économiques et politiques, ainsi que leurs effets. Cet appel à contributions cible les cas de la France et de la Suède. Notre ambition est d’abord de combler les lacunes des historiographies nationales sur ces questions, mais aussi de faire apparaître la diversité des solutions apportées à des problèmes similaires tels que les différences de coût des scolarités en milieu urbain et en zone rurale, les tensions entre objectifs nationaux et spécificités socio-économiques locales, ou encore le durcissement de la contrainte budgétaire et la recherche d’un meilleur emploi des fonds publics

Continuer la lecture de « AàC – Les réformes du financement de l’éducation : genèse, enjeux et effets. France et Suède (XIX-XXIe) – Clôture le 1er mai 2020 »

Appel à communications – Centenaire de l’École de préparation des professeurs de français à l’étranger (EPPFE): 1920- 2020

Colloque international organisé par le DILTEC-Sorbonne Nouvelle Paris 3, en association avec le STIH-Sorbonne Université, les Cours de Civilisation Française de la Sorbonne (CCFS), la Société Internationale d’Histoire du français langue étrangère et Seconde (SIHFLES)
 
Se pencher sur l’histoire de l’EPPFE à l’occasion de son centenaire revient à interroger les dynamiques globales de formation des enseignants de français langue étrangère afin de dessiner une géopolitique des institutions chargées de ces formations. Plus largement, ce colloque vise à mettre en lumière l’apport des travaux en histoire de la didactique des langues et des cultures et se situe dans la continuité d’autres manifestations scientifiques. En mai 2008, une première journée d’étude, intitulée « L’École de préparation des professeurs de français à l’étranger à l’UFR DFLE. Histoire d’une institution (1920-2008) », a eu lieu dans les murs mêmes où cette institution a été créée. Depuis 2017, le programme CLIODIL du DILTEC (Histoire et historicité en didactique des langues) explore la dimension historique de et dans la didactique des langues. Ce programme, dont le colloque fait entièrement partie, entend contribuer à une refonte de l’histoire de cette discipline selon une approche globale et connectée (Appadurai 2001, Bertrand 2011, Subrahmanyam 2007 et 2014), qui prend en charge le continuum des échelles d’étude et la notion de régime d’historicité (Hartog 2003), tout en faisant une large place à l’anthropologie historique (Wachtel 2014) et à la démarche indiciaire (Ginburg, 2010).
 
Dans cette perspective, le DILTEC ouvre largement cet appel aux chercheurs qui ont contribué, mais également à ceux qui ont hérité de cette histoire, afin de comprendre les dynamiques de continuité et discontinuité impactant la formation des enseignants de 1920 à 2020. Ce colloque sera également l’occasion pour le Diltec de présenter de manière inédite et dynamique les archives existantes sur l’école conservées sur place.

Les communications pourront s’inscrire dans quatre axes visant l’histoire de l’école elle-même ou mettant en dialogue l’histoire de l’EPPFE avec les histoires de la constitution du champ de la didactique des langues et des cultures, et notamment avec d’autres écoles du même type.
 
Vous trouverez l’appel à communication complet en suivant ce lien : https://cent-eppfe.sciencesconf.org/

La date limite de soumission de cet appel à communication a été repoussée au 25 février 2020 .

Parution – Yves Verneuil (dir.), “Régler les carrières enseignantes : une histoire administrative et syndicale des conseils et commissions (XVIIe-XXe siècles)”, revue Histoire de l’éducation (n°145-146)

Voir le numéro complet sur cairn.info

Voir le numéro complet sur cairn.info

Continuer la lecture de « Parution – Yves Verneuil (dir.), “Régler les carrières enseignantes : une histoire administrative et syndicale des conseils et commissions (XVIIe-XXe siècles)”, revue Histoire de l’éducation (n°145-146) »

AàC – L’université et le politique. Professeurs, étudiants et pouvoirs publics en Europe (1848-1945) (Francfort, 7-8 juin)

Cette journée d’études souhaite, sur la période d’un siècle allant des révolutions de 1848 à la fin de la Seconde Guerre mondiale, interroger la relation entre l’université et le politique. Il s’agira de réfléchir aux liens multiples entre acteurs du champ universitaire, qu’ils enseignent, étudient ou administrent, et acteurs du champ politique, dans l’espace européen. Une problématique centrale que cette journée d’études propose de questionner est celle de l’autonomie du champ universitaire, de sa constitution et de son éventuelle limitation, par rapport au champ politique, dans une période où l’institution universitaire est en pleine expansion et transformée par la formation de nouvelles disciplines, liée professionnalisation et la spécialisation des métiers scientifiques et intellectuels.

Délai de soumission : 15 janvier 2018.

Appel à communications complet : http://calenda.org/422445

Soutenance d’Yves Verneuil, La représentation des professeurs de lycée (1880-1940)

Lundi 7 décembre (Sorbonne, salle des Actes, 15h30), Yves Verneuil (maître de conférences, Université de Reims), soutiendra son HDR sur le thème “Corporatisme, amicalisme et syndicalisme : la représentation des professeurs de lycée (1880-1940)“, sous la direction de Jean-Noël Luc.

Jury:

  • Pr. Gilles BAILLAT, Président de l’Université de Reims Champagne-Ardennes
  • Pr. Philippe BUTON, Université de Reims Champagne-Ardennes
  • Recteur Jean-François CHANET, IEP de Paris
  • Pr. Jean-François CONDETTE, Université d’Arras
  • Pr. Jean-Noël LUC, Université Paris-Sorbonne
  • Pr. André D. ROBERT, Université Lumière Lyon 2

Thèse en cours: La langue, l’école et la nation. Histoire sociale et politique comparée des professeurs de lettres de l’enseignement secondaire public en Belgique et en Italie au XIXe s.

Mara Donato Di Paola prépare une thèse sous la direction de Cécile Vanderpelen-Diagre (Université Libre de Bruxelle) sur le thème: “La langue, l’école et la nation. Histoire sociale et politique comparée des professeurs de lettres de l’enseignement secondaire public en Belgique et en Italie au XIXe siècle (1850-1914)“.

Présentation:

Ce projet a pour ambition d’éclairer un aspect encore largement méconnu de l’histoire politique et sociale des bourgeoisies éduquées en Europe au XIXe siècle : le rôle joué par l’enseignement des lettres dans les écoles secondaires publiques dans le processus de construction de l’identité nationale, par le biais de l’enseignement des langues nationales et de la promotion de la culture humaniste par les professeurs. Cette recherche prendra la forme d’une étude comparée de cette problématique en Belgique et en Italie durant la période (1850-1914), au cours de laquelle les deux pays se trouvent dans des situations très comparables. Il s’agit en effet de deux États jeunes confrontés aux réalités du multilinguisme. Mené en s’appuyant sur une série de travaux sur l’histoire belge et italienne, l’histoire de l’enseignement dans les deux pays et l’histoire des bourgeoisies éduquées en Europe, le projet s’articule autour de trois axes de recherche. Le premier concerne le contexte politique et institutionnel : le développement progressif d’un enseignement étatique, la professionnalisation de la carrière professorale, l’évolution des programmes d’enseignement dans le domaine des lettres. Le deuxième axe concerne le rôle de l’enseignement des langues nationales dans le processus de construction de l’identité nationale dans les deux pays. Le troisième axe porte sur la fonction et la figure des professeurs de lettres en tant qu’intelligentsia promotrice de la culture humaniste.

 

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search