Inventaire – Fonds de l’Association des anciens élèves de l’École des Roches et du Collège de Normandie (AERN), aux Archives nationales

Modalités d’entrée

Dépôt

Historique de la conservation

En 2013, Nathalie Duval, historienne et professeure à l’Université Paris-Sorbonne, auteur d’une thèse de doctorat sur l’histoire et la sociologie de l’École des Roches (2006), a contacté le Pôle de conservation des archives des associations de jeunesse et d’éducation populaire (PAJEP), afin que les archives de l’AERN, stockées dans la cave du domicile de Bernard Lefèvre, président de l’association, soient déposées et sauvegardées dans une institution patrimoniale. Le fonds a fait l’objet d’une expertise en septembre 2013, puis d’un récolement succinct en janvier-février 2014 avant d’être transféré aux Archives nationales – site de Pierrefitte-sur-Seine, en août de la même année. En 2019, un classement définitif a été réalisé.

Évaluation, tris et éliminations

Ont fait l’objet d’élimination, pour un total de 2 mètres linéaires environ, les documents en double, les factures, les bons de commande, les devis, les chèques, les coupons-réponses, les formulaires de cotisation en série (les états annuels des cotisations ayant été conservés), les listes de coordonnées pour la constitution des annuaires, les pouvoirs d’assemblées générales, ainsi que la documentation imprimée conservée en bibliothèque.

Inventaire – Les archives du collège de Juilly aux Archives nationales

612 registres ; 40,60 mètres linéaires.

Modalités d’entrée

Don de la Société anonyme du collège de Juilly (entrées n° 20140752 du 6 novembre 2014 et n° 20150098 du 11 février 2015).

Historique de la conservation

Les archives du collège de Juilly ont été conservées sur le lieu même de leur production jusqu’à la fermeture de l’établissement. Les archives demeurées utiles au fonctionnement du collège ont été collectées par les Archives nationales directement dans les locaux de l’administration. Les archives « historiques », devenues inutiles à la gestion courante de l’établissement mais présentant un intérêt historique, avaient été anciennement remises à la bibliothèque du collège puis confiées, lors de la fermeture de celui-ci, à la bibliothèque de la maison généralice de l’Oratoire (Maison Pierre-de-Bérulle, 17, rue des Lyonnais, 75005 Paris), où elles ont été prises en charge par les Archives nationales. Ces archives anciennes avaient été réparties par les bibliothécaires de Juilly en plusieurs séries : « registres », « manuscrits », « pièces », « documents figurés », « photographies »… Munies d’inventaires manuscrits ou dactylographiés, elles ont été exploitées par plusieurs historiens. Quelques registres figurant dans les inventaires anciens sont en déficit ou sont encore conservés à la bibliothèque de l’Oratoire.

Expositions virtuelles – L’enseignement dans la capitale sous la Troisième République (Archives de Paris)

Entrée de l’école de garçons, 15 rue Sorbier (Paris, 1927). Cote : Archives de Paris, 11Fi 894.

Les Archives de Paris conservent d’importants fonds sur les écoles primaires de la capitale. Anciens élèves à la recherche d’informations sur leur parcours scolaire ou historiens soucieux de retracer l’histoire d’une école peuvent venir découvrir ces sources très variées.

Témoignages précieux et émouvants d’une histoire de l’enseignement à Paris, ces documents ont été collectés à l’issue d’un travail de longue haleine. Une première campagne est menée dans les années 1990, sans caractère systématique mais pour répondre à une urgence de sauvegarde à l’occasion de travaux ou pour faire face à des dégâts matériels. De 2006 à 2009, une politique volontariste étend l’effort de collecte à l’ensemble des écoles primaires et établissements secondaires parisiens. 550 versements, représentant plus de 200 mètres linéaires d’archives, ont ainsi été collectés.

Un guide des fonds a été publié en 2013 par les Archives de Paris sous la direction de Geneviève Profit, Rosine Lheureux et Olivier Muth, pour accompagner les chercheurs. L’ouvrage, Deux siècles d’enseignement public à Paris, XIXe – XXe sièclestome 1 : Les archives des écoles primaires, état des versements, documents de 1842 à 2006, est en vente à la caisse des Archives de Paris.

Exposition – Deux siècles d’architecture scolaire, ville de Gonesse (juin 2020-juillet 2021)

L’architecture scolaire illustre dans l’espace urbain l’importance accordée à l’éducation. Aujourd’hui, les architectes et les pédagogues s’interrogent sur l’aménagement des espaces éducatifs : flexibilité des salles de classe, espace numérique, etc. L’exposition propose d’identifier les liens entre l’architecture scolaire, les caractéristiques pédagogiques et les enjeux de la société depuis le 19e siècle.

Archives en ligne – dessins d’enfants et registres d’inscription dans les écoles de la ville de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)

Dessins d’enfants de 1943

Pendant l’Occupation, à la fin de l’année 1943, les enfants de toutes les écoles de Saint-Denis ont été amenés à participer à un concours de dessins visant à promouvoir l’action humanitaire du régime de Vichy. Il s’agissait, pour chaque enfant, de mettre en avant de manière réaliste et percutante l’importance et l’efficacité du travail social du Secours national.

Le Secours national, oeuvre philanthropique pétainiste, avait obtenu, dès 1940, le monopole de la collecte privée de fonds, à charge pour lui d’en redistribuer une partie à d’autres associations caritatives. Outre les collectes privées, le Secours national recevait des subventions d’Etat. Il se finançait aussi par le produit de la confiscation et de la vente des biens juifs. 

Registres d’inscription 1837-1901

En 1836, une circulaire prévoit un registre matricule d’inscription des enfants fréquentant les salles d’asile. Et le 17 avril 1866, un arrêté rend obligatoire la tenue d’un registre matricule de tous les élèves inscrits à l’école. Les registres sont renseignés par les responsables des écoles communales primaires qui doivent noter les enfants, dans l’ordre chronologique de leur inscription.

Les listes mentionnent nom et prénom(s) de l’enfant, date et lieu de naissance, adresse et date d’inscription avec parfois la profession des parents ou encore des appréciations sur la conduite, la santé ou les aptitudes scolaires de l’élève. On peut également y trouver des renseignements relatifs à l’état civil, à la carrière et aux qualifications du personnel enseignant.

Ces registres sont riches d’informations sur le degré d’instruction, l’orientation scolaire, les relations entre enseignants et parents, le vocabulaire utilisé par les enseignants.

Soutenance – « Le service social en action : assistantes sociales et familles assistées dans le cadre de la protection de la jeunesse à Paris dans l’entre-deux-guerres » (Lola Zappi, IEP de Paris)

8 novembre 2019 – Programme doctoral d’Histoire

Mme Lola ZAPPI

  • Discipline : Histoire
  • Sujet : Le service social en action : assistantes sociales et familles assistées dans le cadre de la protection de la jeunesse à Paris dans l’entre-deux-guerres
  • Jury : Claire ANDRIEU (Directeur de recherche)Christophe CAPUANO (Directeur de recherche), Marie-Emmanuelle CHESSEL, Mathias Gardet, Laura Lee DOWNS, Xavier VIGNA
  • Centre de recherche : CHSP

La soutenance publique aura lieu le 08 novembre 2019 à 14h00 en salle François Goguel, IEP de Paris, 56 rue des Saints-Pères, Paris 7e (accès par le 27 rue Saint-Guillaume)

Atelier-séminaire des doctorants

Le prochain atelier des doctorant-e-s travaillant sur l’éducation aura lieu le 19 avril prochain, de 13h30 à 17h, à l’ENS de Lyon, site Descartes, salle F 17, autour du thème « L’implication universitaire hors les murs ». Il pourra également être suivi en visioconférence à Paris, sur le site de l’UPS Pouchet en salle 124.

La séance s’organisera autour:

• De la présentation de Camille Vergnaud, doctorante en Géographie à l’université de Paris Ouest Nanterre La Défense, sur « L’implication universitaire hors les murs : géopolitique des partenariats entre université, universitaires, et acteurs territoriaux »

Dans une approche comparative entre Etats-Unis et France, son travail porte sur les différents modes d’implication universitaire « hors les murs » à différents échelons, et leurs interactions : les politiques d’établissement universitaire, les projets de recherche-formation collaborative, et les pratiques individuelles d’enseignants-chercheurs.

En analysant les partenariats entre universités/universitaires et acteurs territoriaux, ce sont les définitions des missions universitaires et le fonctionnement des universités, les postures épistémologiques et les conceptions du métier d’enseignant-chercheur qui sont interrogés.

Son intervention portera sur le positionnement et les politiques de l’université de Paris Ouest Nanterre La Défense à l’égard des territoires et ses acteurs, dans un contexte d’évolution législative de la gouvernance des universités.

• D’une discussion avec Jérôme Aust (Sciences Po Paris, CSO).

Continuer la lecture de « Atelier-séminaire des doctorants »

Sem. : L’éclatement de l’Université de Paris en 1970 : état des lieux de la recherche historique

Une séance sur l’histoire des universités parisiennes se déroulera au séminaire Histoire des sciences, histoire de l’innovation (Université Paris Sorbonne, UPMC, LabEx EHNE), le jeudi 26 mars de 17 à 19h00 à l’Institut des sciences de la communication (ISCC) salle de conférence RDC, 20 rue Berbier-du-Mets à Paris (Métro Gobelins).

Loïc Vadelorge, interviendra sur « L’éclatement de l’Université de Paris en 1970 :
 état des lieux de la recherche historique« .

Résumé : La reconfiguration institutionnelle de l’Université de Paris est réalisée par le décret Guichard du 21 mars 1970 qui créée treize universités autonomes, désignées par un simple numéro en chiffre romain, accolé à la formule « université de Paris- ». Continuer la lecture de « Sem. : L’éclatement de l’Université de Paris en 1970 : état des lieux de la recherche historique »

Parution: La méritocratie républicaine

Jérôme Krop, La méritocratie républicaine. Élitisme et scolarisation de masse sous la IIIe République, PUR, 2014.

Dans le département de la Seine, l’analyse des statistiques scolaires, ainsi que celle des rapports et correspondances des instituteurs et institutrices, font apparaître une école modernisée offrant des conditions d’accueil de plus en plus satisfaisantes malgré les difficultés matérielles de mise en œuvre de l’obligation scolaire. Mais ces archives montrent aussi une réalité moins favorable dans les quartiers ouvriers, témoignant de relations entre les milieux populaires et l’école plus complexes que ne le laissent supposer les représentations dominantes prévalant dans la mémoire collective.

Coll: De l’université de Paris aux universités franciliennes

Voici le programme du colloque « De l’université de Paris aux universités franciliennes » qui se tiendra les 30 et 31 janvier 2014.

Programme en Pdf

Jeudi 30 janvier 2014 (Grand salon de la Sorbonne, Paris)
9h15 : Accueil
9h45–10h15 : Ouverture institutionnelle du colloque

  • François Weil, Recteur-chancelier des universités de Paris, sous réserve.
  • Jean-Loup Salzmann, Président de la Conférence des présidents d’université
  • 10h15–10h30 : Introduction scientifique du colloque (Florence Bourillon, UPEC et Stéphanie Méchine, Chancellerie des universités de Paris).

SESSION 1 : Réinventer l’université de Paris, des intentions aux premières réalisations (présidence de session : Jean-Noël Luc, UP4)

  • 10h30-10h50 : Loïc Vadelorge (UPEM) : La genèse de la carte universitaire francilienne : du Padog aux villes nouvelles, 1960-1974
  • 10h50-11h10 : Marie-Claude Delmas (AN) : Au sein de la réforme, le secrétaire général de l’académie, Pierre Bartoli, 1951-1976
  • 11h10-11h30 : Arnaud Desvignes (UP4) : La création des universités parisiennes et la question de leur financement, 1970-1981
  • 12h00-12h20 : Ana Bela de Araujo (ENSA Marseille) : La nouvelle faculté des sciences à Orsay dans la construction de la carte scientifique francilienne, 1954-1965
  • 12h20-12h40 : Franck Delorme (Cité de l’architecture et du patrimoine) : Les premiers bâtiments de la faculté des sciences de Jussieu (1956-1960). Une architecture universitaire méconnue dans le paysage des berges de la Seine

Continuer la lecture de « Coll: De l’université de Paris aux universités franciliennes »

Thèse soutenue: Lycées en ville, villes au lycée. Les lycées innovants des villes nouvelles de la région parisienne au cours des années 1970

Sylvie Zenouda a soutenu, le jeudi 27 juin 2013, sa thèse consacrée aux « Lycées en ville, villes au lycée. Les lycées innovants des villes nouvelles de la région parisienne au cours des années 1970 » sous la direction de Jean-Noël Luc (Université Paris-Sorbonne).

Jury:
Anne-Marie Châtelet, professeure d’histoire et de culture architecturales, École nationale supérieure d’architecture de Strasbourg
Jean-François Condette, professeur d’histoire contemporaine, Université d’Artois
Tristan Lecoq, Inspecteur général de l’Éducation nationale d’histoire et géographie
Jean-Noël Luc, professeur d’histoire contemporaine, Université Paris-Sorbonne
Loïc Vadelorge, professeur d’histoire contemporaine, Université Paris-Est

 
Résumé:
Après une période de construction scolaire massive et industrialisée, depuis le début des années 1960, la monotonie architecturale et la qualité insuffisante des bâtis sont mises en cause, vers 1970, tandis que, dans les villes nouvelles, les aménageurs recherchent des constructions différentes, voire exemplaires, dans le cadre contraignant du VIe Plan (1971-1975) mais grâce aux recherches architecturales liées aux efforts de rénovation pédagogique. Le sujet a été étudié à partir des fonds des Archives nationales et départementales, des travaux officiels sur l’évaluation des villes nouvelles et des témoignages de plusieurs acteurs et témoins. Les trois premiers lycées construits en villes nouvelles (1973, les Sept Mares à Saint-Quentin-en-Yvelines ; 1975, Parc des Loges à Évry ; 1978, Alfred Kastler à Cergy-Pontoise) représentent des avancées décisives dans une conception renouvelée des espaces scolaires et de la liaison ville-lycée.

Atelier « Histoire de la transformation de l’Université de Paris »

La prochaine séance de l’atelier « Histoire de la transformation de l’Université de Paris » se tiendra le mardi  18 juin 2013 prochain de 14 heures à 16h30 heures à la Sorbonne, salle Prum, entrée au 7 rue de la Sorbonne, puis au fond à droite sous le porche.

Cette séance sera entièrement consacrée à la question de l’histoire de la transformation de la Faculté de Médecine de Paris à la charnière des années 1960-1970:

Denys Pellerin (professeur émérite de l’Université Paris V-René Descartes, président honoraire de l’Académie de Médecine): « De l’éclatement de la faculté de médecine aux nouvelles universités parisiennes »

Modérateurs: Florence Bourillon (professeur d’histoire contemporaine, UPEC, CRHEC), Edith Pirio (chargée d’études documentaires aux Archives nationales, département Éducation, Culture et Affaires sociales), Loïc Vadelorge (professeur d’histoire contemporaine, université de Paris Est-Marne la Vallée, ACP).

Contact: loic Vadelorge, loic.vadelorge [at] wanadoo.fr

Actualité du GERME

Extrait de la Lettre électronique du GERME et de la Cité des mémoires étudiantes n°84:

Agenda

  • – lundi 13 mai 2013, 16h (Cité des mémoires étudiantes, 153, rue Danielle Casanova, Aubervilliers, téléphoner une fois arrivé-e au portillon vert : 01.43.52.88.04) : rencontre avec Giulia Strippoli, docteure italienne menant un post-doc au Portugal (thèse à l’Università degli Studi di Torino sur « Parti Comunisti e Movimenti. PCI, PCF e PCP nel Sesantotto » et master sur « Daniel, Duarte, Manuel. L’azione e il pnesiero politico di Álvaro Cunhal, dirigente del Partito Comunista Portoghese »). Pot amical à partir de 18h (prévenir de votre venue -pour les stocks- à : info@citedesmemoiresetudiantes.org).
  • – mercredi 22 mai 2013, de 17h15 à 19h00, séminaire GERME/ Cité/ Centre d’histoire de Sciences-Po Paris (56, rue Jacob, 75005, M° : Saint-Germain-des-Prés) : Marie Prieur (Paris 8), Les rapports de genre dans le syndicalisme étudiant, à travers l’exemple de la période 1976-1986. Discutante : Bibia Pavard (Institut Droit et Santé, Paris 5).
  • – toujours mercredi 22 mai, à partir de 14h, Maison de quartier du 37, cours du Rû Monfort à Saint-Denis (Salle Michel Rogowski) : la Cité des mémoires étudiantes participe à une demi-journée d’étude sur la presse associative organisée par le Réseau Mémoires-Histoires en Ile-de-France dans le cadre de sa biennale 2013. Continuer la lecture de « Actualité du GERME »

Séminaire des doctorants en histoire de l’éducation/ 16 mai 2013 [Paris]

Le séminaire/atelier des doctorants propose aux doctorants de toutes les disciplines ayant l’éducation et/ou l’enseignement comme objet central ou partiel de leur thèse avec un perspective historique (même réduite), un espace de discussion et de confrontation scientifique. L’objectif de ce séminaire est de permettre la mise en place d’un espace de travail scientifique partagé entre doctorants, post-doctorants et chercheurs plus avancés, autour du thème de l’éducation et dans une perspective pluridisciplinaire. Il est ouvert à tous sans inscription préalable.

La formule du séminaire est annuelle: trois journées, réparties entre Paris et Lyon, au cours desquelles il s’agit à la fois de discuter les thèses en cours (objets, méthodologie, problématique, sources… sans exclusive), à partir des présentations faites par les doctorants; et d’un après-midi consacré à la discussion avec les chercheurs présents et invités sur un ou deux thèmes préalablement choisis.

La journée du 16 mai aura lieu à à la Sorbonne [salle J 636, Escalier G au bout de la  galerie Gerson (entrée à droite de la chapelle), 3e étage droite, de 9h30 à 16h], autour de la présentation de deux thèses en cours:

Puis Marianne Blanchard nous parlera de sa thèse soutenue en octobre dernier sur les écoles de commerce.

L’après-midi sera consacré à une discussion autour des questions de territorialisation de l’enseignement supérieur et de la recherche avec André Grelon et Myriam Baron, qui ont tous les deux participé au projet GéoScience, financé par l’ANR.

Contact: emmanuelle.picard [at] ens-lyon.fr


Parution: Architectures des universités

Christian Hottin a publié une présentation de la journée d’études « Architectures des universités parisiennes et franciliennes, 1945-2000 »,  organisée par les universités Paris VIII Vincennes-Saint-Denis, Paris I Panthéon-Sorbonne et le service des Archives de la Chancellerie des Universités de Paris, à Saint-Denis, le 19 octobre 2012, dans In Situ, n° 20, 2013.